Entremet Poire – Vanille – Praliné

Depuis le temps que j’y songe je me suis dit qu’il était temps de commencer à créer mes propres pâtisseries. Je l’avais déjà fais avec les fantastiks mais là j’ai plutôt envie de travailler les entremets et par la même occasion tester mes nouveaux moules silikomart reçus hier 🙂 Un superbe cadeau de noël mais je crois que certains ou tous seront essayés avant 😉 Je suis partie sur un dessert tout en douceur alliant la poire, la vanille et le praliné. Toutes les textures sont présentes: le moelleux apporté par le biscuit à la poire, le croustillant avec le praliné feuilleté, le crémeux et le fondant grâce au crémeux vanille et la gelée de poire. La mousse à la poire apporte beaucoup de légèreté. Mes testeurs m’ont félicitée 😉

DSC_0528bis

bis

Pour un cadre de 18x18cm soit 6 à 8 personnes:

Pour le biscuit moelleux aux poires:

  • 131g œufs
  • 39g sucre inverti (à défaut du miel)
  • 65g sucre
  • 39g poudre d’amandes
  • 65g crème
  • 70g farine
  • 4g levure
  • 53g beurre fondu à 45°C
  • 150g poires au sirop maison ou du commerce

Mélanger les œufs, le sucre inverti, et le sucre semoule. Ajouter la poudre d’amandes, la farine tamisée et la levure puis verser la crème et le beurre. Incorporer délicatement les poires détaillées en cubes. Laisser reposer quelques heures au frigo puis verser dans un cadre de 18 x 18 cm et enfourner pour 10 minutes à 180°C puis +/- 5 minutes à 150°C. Décercler puis laisser refroidir sur une grille.

DSC_0471bis

Une fois froid découper le biscuit aux dimensions du cadre c’est à dire 16 x 16cm puis le déposer au fond de cadre sur une plaque chemisée de papier sulfurisé.

Pour le praliné feuilleté:

  • 50g de praliné (j’ai réalisé celui de la recette du Russe mais vous pouvez aussi en utiliser un du commerce)
  • 50g pâte de noisettes maison ou du commerce
  • 10g beurre doux
  • 25g chocolat au lait
  • 23g feuilletine (gavottes émiettées)

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie puis mélanger dans un bol l’ensemble des ingrédients.

20141128_144907

Étaler sur le biscuit puis réserver une trentaine de minutes au congélateur.

Pour le crémeux vanille:

  • 75g lait demi-écrémé
  • 100g crème liquide
  • 1 gousse de vanille
  • 1/2 cc d’extrait de vanille liquide sans alcool
  • 25g jaunes d’oeufs
  • 1g sucre
  • 85g chocolat blanc
  • 2g gélatine en feuille 200 blooms

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire bouillir le lait et la crème puis ajouter la vanille et laisser infuser 10 minutes. Passer au chinois et remettre sur le feu jusqu’à ébullition. Pendant ce temps, blanchir les jaunes avec le sucre puis verser le lait chaud dessus en mélangeant. Mettre le tout dans une casserole et cuire la crème anglaise à 83°C ou jusqu ‘à ce que la crème nappe la cuillère en remuant constamment.

Incorporer hors du feu la gélatine essorée puis le chocolat blanc. Mixer au mixeur plongeant puis laisser refroidir. Aux alentours de 40°C verser sur le croustillant et réserver au congélateur environ 1 heure (le crémeux doit être dur).

Pour la purée de poires gélifiée:

  • 150g purée de poires
  • 15g sucre
  • 1,5 cs de jus de citron
  • 1,5cs eau de vie de poire
  • 3g gélatine en feuilles 200 blooms

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire chauffer la purée, le sucre, l’eau de vie et le citron sur feu moyen jusqu’à atteindre l’ébullition. Hors du feu, incorporer la gélatine essorée.

Une fois tiède, verser la purée sur le crémeux.

Pour le mousse de poires:

  • 16g sucre
  • 4g glucose
  • 6g eau
  • 24g jaunes d’œufs

Réaliser un sirop avec le sucre, le glucose et l’eau en faisant chauffer ce mélange jusqu’à atteindre 118°C.

Pendant ce temps, battre les jaunes puis verser en filet le sirop à 118°C tout en continuant de fouetter. Fouetter à grande vitesse jusqu’à complet refroidissement.

  • 80g purée de poires
  • 1cs liqueur de poires
  • 7g gélatine en feuilles 200 blooms
  • 72g couverture Ivoire (chocolat blanc de couverture)
  • 240g crème liquide entière
  • 15g sucre
  • 200 poires au sirop détaillées en cubes

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire chauffer la purée et la liqueur puis y incorporer hors du feu la gélatine essorée puis le chocolat. Mixer puis laisser refroidir jusqu’à atteindre 40°C.

Pendant ce temps, dans le bol du robot ou un saladier bien froid monter la crème bien froide en chantilly en incorporant petit à petit les 15g de sucre.

Lorsque le mélange (purée, liqueur, gélatine, chocolat) atteint 40°C, incorporer la préparation réalisée précédemment (sucre, glucose, eau, jaune d’œuf), la chantilly puis les cubes de poires. Réserver.

Décercler l’insert congelé en vous passant un coup de sèche-cheveux le long des parois afin de faciliter l’opération.

Déposer cet insert dans un cadre de 18 x 18 cm posé sur une plaque chemisée de papier sulfurisé puis verser la mousse à la poire et lisser. Réserver au minimum 4 heures au congélateur.

Vous pouvez sans problème conserver votre entremet plusieurs jours au congélateur.

Pour le flocage:

  • 120g chocolat Dulcey
  • 80g beurre de cacao

Chauffer les 2 ingrédients à 45°C puis verser dans le bol du pistolet. Pulvériser à 30 cm de distance puis décorer selon vos goûts. Réserver au frigo jusqu’à complète décongélation.

DSC_0506bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

 

L’Eclipse Abricot-Romarin-Dulcey

Ce dessert est grandement inspiré de l’épreuve créative de Cyril dans l’émission le meilleur pâtissier. J’ai utilisé sa recette pour l’insert abricot par contre j’ai choisi de faire une mousse au chocolat Dulcey et non blanc. J’ai également préféré réaliser mon glaçage habituel. Pour ce qui est de la base, j’ai tenté son moelleux mais je n’ai vraiment pas été convaincue, je l’ai trouvé sec, caoutchouteux. Je vous donne tout de même sa recette mais vous propose aussi un biscuit madeleine par lequel je le remplacerais si je devais le refaire. Pour ce qui est du résultat, c’est un dessert frais, léger, aux saveurs originales et bien équilibrées. A refaire 😉

DSC_0460bis

DSC_0439bis

Pour le moule Eclipse de chez Silikomart (à défaut un cercle de 18cm de diamètre) soit 6 personnes:

  • diamètre:180 mm
  • hauteur: 45 mm

Pour le moelleux au romarin:

  • 40g jaunes d’oeufs
  • 32,5g sucre semoule
  • 16g poudre de noix
  • 7,5g eau
  • 1g vanille liquide
  • 1 pincée de sel
  • zestes d’1/4 citron jaune
  • 62,5g blancs d’oeufs
  • 40g sucre
  • 100g farine
  • 7,5g huile d’olives
  • +/- 1 branche de romarin

Mélanger dans un cul de poule 7,5g de sucre en poudre, les jaunes d’œufs, la poudre de noix, les zestes, l’eau, la vanille et le sel.

Hacher grossièrement les feuilles de la branche de romarin.

Dans une poêle, préparer un caramel à sec en faisant chauffer sur feu moyen 25g de sucre en poudre puis y ajouter les feuilles de la branche de romarin. Verser sur une feuille de papier sulfurisé et réserver. Une fois refroidi, mixer le caramel afin d’en obtenir une poudre.

Monter les blancs en neige puis les serrer avec 40g de sucre en poudre

Incorporer délicatement le premier mélange aux blancs montés puis la poudre de caramel au romarin.

Ajouter délicatement la farine tamisée puis l’huile d’olive.

Étaler la pâte avec une spatule métallique coudée sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour +/- 12 minutes.
Laisser refroidir entre deux torchons humides pour conserver du moelleux. Une fois refroidi, découper un disque de 16 cm de diamètre et le mettre dans un cercle du même diamètre. Réserver.

Si vous avez décidé de suivre mon conseil je vous donne la recette de mon biscuit madeleine 😉

Pour le biscuit madeleine (recette de Philippe Conticini):

  • 1 gros œuf
  • 51g farine T55
  • 2,5g levure
  • 60g sucre semoule
  • 5g huile
  • 55g beurre
  • 21g lait
  • 1/2 gousse de vanille
  • zestes d’1/4 de citron
  • 0,7g fleur de sel
  • +/- 1 branche de romarin frais

Préchauffer le four à 150°C.

Faire chauffer le lait et y laisser infuser la branche de romarin jusqu’à complet refroidissement.

Faire chauffer dans une casserole le beurre, l’huile, la fleur de sel et la vanille jusqu’à atteindre 65°C. Ajouter le lait froid infusé puis chinoiser et mixer pendant 1 minute au mixeur plongeant.

Parallèlement, mélanger au batteur les œufs et le sucre puis ajouter la farine et la levure tamisées puis, quand elle est revenue à 50-60°C incorporer le mélange précédent.

Verser dans un moule à manquer de 18 cm de diamètre.

DSC_0228bis

Enfourner pour +/- 15 minutes. Réserver sur une grille.

DSC_0239bis

Une fois refroidi, découper un disque de 16cm de diamètre si vous utiliser un moule éclipse et conservez le intact si vous utilisez un cercle de 18 cm de diamètre.

Pour la gelée d’abricot au romarin:

  • 300g purée d’abricots
  • 30g miel de lavande
  • +/- 1 branche de romarin frais
  • 4,8g gélatine en feuilles

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire compoter quelques minutes le miel, la purée d’abricots et le romarin puis passer au chinois. Hors du feu, incorporer la gélatine essorée.

Couler dans un cercle de 16 cm de diamètre et faire prendre au moins 2 heures au congélateur.

Pour la mousse au chocolat dulcey:

  • 95g lait entier
  • 1 jaune d’œuf
  • 10g sucre en poudre
  • 190g chocolat Dulcey
  • 3g gélatine en feuilles
  • 170g crème liquide montée (càd fouettée jusqu’à obtenir la consistance d’une chantilly)

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Blanchir le jaune avec le sucre puis verser dessus le lait chaud tout en fouettant puis remettre sur le feu et cuire jusqu’à atteindre 84°C ou que la crème nappe la cuillère. Incorporer la gélatine essorée hors du feu puis verser sur le chocolat Dulcey. Mixer au mixeur plongeant.

Une fois le mélange à 40°C, incorporer la crème montée.

Pour le moule éclipse: verser une partie de la mousse au fond du moule puis déposer l’insert d’abricot congelé décerclé, recouvrir de mousse et terminer en mettant le biscuit.

Si vous utilisez un cercle de 18cm: couler une partie de la mousse puis déposer l’insert à l’abricot congelé décerclé, recouvrir de mousse et terminer en mettant le biscuit.

Réserver au minimum 4 heures au congélateur.

Pour le glaçage:

  • 75g eau
  • 150g glucose
  • 150g sucre
  • 100g lait concentré sucré
  • 70g masse gélatine (càd 10g de gélatine en poudre 200 bloom réhydratée dans 60g d’eau)
  • 150g chocolat blanc
  • colorant orange et rouge fraise

Chauffer à 103°C l’eau, le glucose et le sucre.

Verser ce mélange sur le lait concentré puis ajouter la masse gélatine fondue à 60 degrés.

Verser sur le chocolat et le colorant puis laisser fondre 2/3 minutes.

Mixer 4 minutes au mixeur plongeant en faisant attention de ne pas incorporer d’air afin d’éviter la formation de bulles.

Verser dans un récipient, filmer au contact et le fermer. Réserver au frigo jusqu’au lendemain.

Le lendemain réchauffer au bain-marie à 35°C environ. Mixer 1 minute puis couler lorsqu’il atteint 28/30°C.

Décorer selon vos goûts.

DSC_0427bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

 

 

 

 

Bûche Flocon de Lionel Raux

C’est le dessert que j’ai décidé de confectionner pour Noël. Je voulais quelque chose de gourmand, qui donne une impression de bûche sans pour autant en être une, joli et qui soit tout de même un peu travaillé. Vous vous en douterez, il demande quelques heures de préparation. Vous pouvez sans soucis tout préparer la veille à l’exception de la pâte à choux. Les choux étant bien meilleurs réalisés le jour même. Vous verrez, j’ai fais quelques modifications.Tout le monde a apprécié ce dessert. Même après un repas copieux, il s’est laissé déguster très facilement. Il est frais et fondant grâce au crémeux Dulcey et à la crème cuite à la vanille, moelleux grâce au biscuit noisette, croustillant avec le sablé spéculoos. Les choux à la crème vanille sont une véritable gourmandise avec leur cœur au caramel coulant. Vous l’aurez compris nous nous sommes régalés 😉

DSC_0044bis

Pour 12 personnes – cercle oblong de L 30 cm et l 17 cm:

Pour le crémeux Dulcey (à faire la veille):

– 225g crème liquide

– 225g lait

– 90g jaunes d’oeufs

– 45g sucre

– 345g Dulcey

– 4,5g feuilles de gélatine

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Porter le lait et la crème à ébullition et verser sur les jaunes mélangés au sucre. Cuire le tout sur feu doux à 85°C. Passer dans une étamine puis incorporer la gélatine essorée, mélanger et ajouter le chocolat. Remuer puis mixer au mixeur plongeant durant 3 minutes. Verser dans une poche à douille munie de la douille de votre choix. Réserver une nuit au frigo.

Pour le biscuit à la noisette:

– 3 blancs d’oeufs

– 38g sucre

– 45g poudre de noisettes

– 45g sucre glace

– 8g farine

Préchauffer le four à 175°C.

Monter les blancs d’oeufs avec le sucre puis ajouter délicatement à la maryse la poudre de noisettes, le sucre glace et la farine tamisée. Verser cette préparation dans un cercle à entremet oblong et enfourner pour 12 minutes. Laisser refroidir puis décercler et réserver dans un papier aluminium.

DSC_0018

Pour le sablé aux spéculoos:

– 160g spéculoos

– 15g sucre roux

– 20g crêpes dentelles émiettées

– 100g chocolat au lait Jivara (75g dans la recette)

– 25g beurre doux

Faire fondre le chocolat avec le beurre. Écraser assez finement les spéculoos puis ajouter le sucre, les crêpes dentelles et mélanger. Ajouter le chocolat et beurre fondus puis mélanger de nouveau. Déposer cette préparation au fond du cercle chemisé de rhodoïd puis l’étaler uniformément avec le dos de la cuillère. Réserver au frigo.

DSC_0016

Pour la crème cuite à la vanille:

– 2 gousses de vanille

– 330g crème liquide entière

– 80g œuf battu

– 68g sucre en poudre

– 2g gélatine en feuille (il n’y en a pas dans la recette)

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Infuser les gousses de vanille fendues dans la crème liquide chaude pendant 30 minutes. Mélanger les œufs avec le sucre. Gratter les gousses avec la pointe d’un couteau et mettre les grains dans le mélange sucre-œufs puis verser dessus la crème bouillie. Cuire à 85°C puis ajouter hors du feu la gélatine essorée et mixer au mixeur plongeant. Verser cette préparation sur le sablé aux spéculoos. Poser le biscuit noisettes sur la crème cuite et appuyer délicatement. Réserver au frigo quelques heures jusqu’à ce que la crème soit prise.

Pour le caramel coulant:

– 75g sucre

– 75g crème liquide entière bouillante

Préparer un caramel à sec. Lorsqu’il a une belle couleur brune, verser la crème et mélanger. Réserver dans une poche à douille munie d’une douille à garnir fine.

DSC_0021

Pour la crème pâtissière vanille (j’ai augmenté les proportions):

– 2 gousses de vanille

– 375g lait entier

– 6 jaunes d’oeufs

– 150g sucre

– 30g poudre à crème

Infuser les gousses fendues dans le lait chaud pendant 30 minutes. Les gratter avec la pointe d’un couteau et mettre les grains de vanille dans le lait.

Faire bouillir le lait et le verser sur le mélange d’oeufs, sucre et poudre à crème blanchis. Refaire bouillir et laisser cuire cuire quelques minutes après ébullition. Débarrasser dans un plat et filmer au contact.

DSC_0024bis

Pour la pâte à choux:

J’ai préféré réaliser ma recette habituelle avec du craquelin (ici). Avec une proportion, vous aurez trop de choux mais il est difficile de les réussir parfaitement avec des quantités moindres. Vous pouvez réaliser des chouquettes avec la pâte restante ou bien préparer plus de crème pâtissière et caramel et prévoir ainsi double ration de choux pour les plus gourmands 😉

Lisser a crème pâtissière froide au fouet puis remplir une poche à douille munie d’une douille à garnir et fourrer les choux aux 3/4. Garnir le reste avec le caramel. Réserver au frigo jusqu’au moment de servir.

Montage:

Décorer toute la surface de la bûche avec le crémeux Dulcey et le tour selon vos envies. Réserver au frigo jusqu’à dégustation. Au moment de servir, déposer les choux sur le dessus de la bûche et les saupoudrer de sucre glace.

DSC_0046bis

DSC_0060bis

Régalez-vous 😉