Boulgour sauté façon libanaise

J’ai trouvé cette idée d’accompagnement dans le livre « Vegan » de Marie Laforêt. En plus d’être bon pour la santé, nous nous sommes vraiment régalés. Le boulgour d’épeautre a une saveur plus prononcée que celui de blé et la menthe apporte une petite touche de fraîcheur très agréable. Vous verrez qu’il est tout simple à cuisiner et peut se réchauffer pour un repas sain à déguster au boulot. Pour en faire un plat complet riche en protéines j’ai ajouté du tofu fumé. Il est compatible avec la cure Cabot.

Pour 4 personnes:

– 150g boulgour de petit épeautre

– 5 cs huile d’olives (j’en ai mis 2)

– 4 petites gousses d’ail (j’ai mis 1 grosse échalote)

– 1 oignon

– 1 aubergine râpée avec une grosse râpe (j’ai mis 250g)

– 1/2 cc cumin moulu

– 1/2 cc cannelle moulue

– 1/4 cc noix de muscade moulue

– 1/4 cc piment en poudre

– 1/2 cc sel

– 3 cs coulis de tomates (j’en ai mis +)

– qques feuilles de menthe

– +/- 1 citron

– poivre noir

– 150g tofu fumé (ajout personnel)

Cuire le boulgour 10 minutes dans 2 fois son volume. Faire revenir à feu vif dans l’huile l’ail et l’oignon émincés. Ajouter l’aubergine puis le boulgour égoutté et les épices. Cuire quelques minutes en remuant régulièrement. Ajouter le coulis de tomates et laisser cuire de nouveau quelques minutes en mélangeant régulièrement. Servir parsemé de feuilles de menthe ciselées avec des quartiers de citron. Déguster bien chaud ou froid.

20140612_173430

Régalez-vous 😉

Print Friendly

4 thoughts on “Boulgour sauté façon libanaise

      • Alors comme promis, les impressions
        Tout d abord, j ai mixé du petit epeautre pour en faire du boulghour, mauvaise idee, quelques grains restaient entiers et j avais peur qu ils ne cuisent pas suffisamment. Au final tout c est bien passe, mais la prochaine fois je cuirais les graisn entiers ça ne changera pas grand chose
        J ai galere pour raper l aubergine, j ai change 2 fois de rape pour finir par mixe le tout, la aussi la prochaine fois mixage directo
        Pour le reste tout c est bien passé et l aubergine etait bien cachée, mon mari a rigolé car il deteste l aubergine et me voyant cuisiner il a du avoir quelques inquietudes, lol, et pour finir il a bien aimé. C est vrai que je ne pense jamais a mettre de la cannelle dans les plats salés et ca donne un petit gout sympa.
        On l a mangé avec de la dorade coryphene cuite d hier a la plancha maceree dans une sauce chien
        Tres gourmand tout cela, je referais sans hesiter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *