20140525_130511bis

Steak végétalien au pesto et tomates séchées

A la maison nous apprécions beaucoup les hamburgers alors lorsque j’ai découvert le livre « Veggie Burger » de Marie Newman je me suis empressée de le commander. Novice en la matière, j’avais hâte de le recevoir afin de découvrir la façon dont on réalisait les steaks. A peine le livre arrivé, j’ai filé en cuisine pour tester ces petites merveilles. J’avais quelques craintes mais ils sont vraiment excellents. Ils sont très gouteux grâce au pesto et aux tomates séchées et bien moelleux et fondants tout en se tenant bien. Vous pouvez les servir accompagnés de légumes ou pour encore plus de gourmandise entre 2 tranches de pain italien tartinées de pesto et parsemées de pousse d’épinards. Si tous les steaks végétariens sont aussi bons alors je suis vraiment conquise. Et désormais plus de scrupules à se faire plaisir avec un bon hamburger 😉 Ils sont compatibles avec la cure Cabot.

Pour le pesto:

– 20 feuilles de basilic

– 2 ou 3 gousses d’ail

– 1cs pignons de pin (j’en ai mis 3 cs)

– 1cs levure alimentaire (je n’en ai pas mis)

– 1cs cerneaux de noix (je n’en ai pas mis)

– 1/2 cc fleur de sel

– 45ml huile d’olives

Mixer l’ensemble des ingrédients. Réserver.

Pour 8 steaks:

– 230g champignons (j’en ai mis 300g)

– 1 oignon émincé

– 330g riz complet cuit

– 30g de tomates séchées égouttées (j’en ai mis 40g)

– 1 cs huile d’olive

– pesto

– +/- 80g farine riz

– sel, poivre

Faire revenir les champignons émincés et l’oignon 7 à 10 minutes sur feu moyen jusqu’à ce qu’ils soient translucides et réduits de moitié.

Mixer l’ensemble des ingrédients excepté la farine jusqu’à obtenir un mélange homogène mais pas complètement lisse.

Ajouter plus ou moins de farine jusqu’à obtenir une consistance permettant de former des galettes.

Mettre au frigo au minimum 20 minutes puis façonner 8 galettes.

Préchauffer le four à 180°C puis enfourner les galettes déposées sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pendant 30 minutes environ. Retourner à mi-cuisson. Les galettes doivent être fermes et légèrement dorées.

Si vous préférez, vous pouvez les cuire dans une poêle avec de l’huile d’olives environ 5 minutes sur chaque face.

20140525_130609bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

20140527_232750bis

Véritable Gâteau Nantais

Le gâteau nantais est un heureux mariage de sucre, d’amandes, de beurre et de rhum des Antilles: c’est un dessert moelleux aux parfums exotiques.

L’année dernière j’ai regardé quelques fois l’émission « La meilleure boulangerie de France ». Durant la semaine consacrée à la région ouest, une des boulangeries en compétition se situait à Nantes. Il s’agit de « Pain, beurre et chocolat ». Elle a  présenté pour spécialité son gâteau nantais et le jury a été totalement conquis. Ce jour là, je me suis dit qu’une virée à Nantes s’imposerait très rapidement 🙂 Arrivée dans cette petite boulangerie, j’ai tout de suite repéré ces petites douceurs. En plus de leur pain Menhir à la farine de blé noir, j’ai bien évidemment ramené à la maison un de ces petits gâteaux individuels. Au moment du dessert, j’ai pris un minuscule bout en me disant que comme à l’habitude mon mari mangerait le reste mais quand j’ai croqué dedans, j’ai été totalement conquise! Il était moelleux, fondant, sucré juste comme il le fallait et discrètement parfumé au rhum. Un régal! D’ailleurs mon mari n’a eu que la moitié qui lui revenait 🙂 Alors quand Eric le boulanger à eu l’extrême gentillesse de partager sa recette sur facebook il y a quelques jours, il était impossible que je ne la tente pas très rapidement! La recette est très simple et rapide, je me dis donc qu’au pire je ne perdrai pas trop de temps si le résultat n’est pas au niveau de mes attentes. Je le regarde doré tranquillement dans mon four puis l’arrose avec délicatesse de son sirop au rhum puis une fois refroidi, je le glace. Il est écrit qu’il est encore meilleur au bout de 1 à 2 journées. J’attends donc patiemment jusqu’au lendemain midi, mais pas plus, je veux enfin connaitre le verdict 😉 Roulement de tambours……………………………………..

C’est une tuerie! Mes 3 gouteurs ont adoré et moi aussi! Allez j’arrête ici mon roman et vous livre la recette sans plus attendre. J’ai modifié certaines proportions afin de vous éviter d’avoir des restes de glaçage et sirop au rhum.

20140528_084220bis

Pour un moule à manqué de 20 cm de diamètre:

Pour le sirop au rhum:

– 23g eau

– 31g sucre semoule

– 54g rhum ambré

Porter à ébullition l’eau et le sucre. Laisser refroidir puis ajouter le rhum.

Pour le gâteau:

– 105g beurre doux pommade

– 130g sucre

– 85g poudre d’amandes blanches

– 130g d’oeufs entiers

– 35g farine T45

– 1 pincée de sel

– 30g rhum ambré (j’ai mis du rhum blanc)

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger le beurre, le sucre, le sel et la poudre d’amandes. Ajouter petit à petit les œufs, bien mélanger mais sans trop monter. Ajouter la farine tamisée en 1 fois. Verser le rhum, mélanger puis garnir le moule beurré et fariné.

Enfourner pour 18 minutes, ils doivent être légèrement dorés. A la sortie du four, imbiber de sirop (j’ai mis environ 10 cuillères à café).

Laisser refroidir, démouler puis faire refroidir 30 minutes au frigo afin de faciliter la mise en place du glaçage.

Pour le glaçage: (il vous en restera un petit peu)

– 20g eau à 50°C

– 10g rhum ambré

– 180g sucre glace

Verser l’eau et le rhum sur le sucre glace tamisé et bien mélanger. Étaler délicatement le glaçage sur le fond du gâteau. Les éventuelles imperfections vont disparaitre lors de la cristallisation du sucre.

PS: vous aurez remarqué que mon glaçage n’est pas très net. Je n’avais plus de papier sulfurisé et malgré un bon graissage de mon moule, il a attaché au démoulage, d’où les irrégularités visibles 😉

Réserver au frigo et sortir 30 minutes avant la dégustation.

PS: je l’avais conservé à température ambiante et mon glaçage s’est malheureusement ramolli. Mon film transparent a donc abimé mon glaçage 🙁

20140528_084343

Régalez-vous 😉

20140524_201052bis

Muffin coco-céréales et fruits rouges

Depuis que je m’intéresse à la cuisine végétarienne et végétalienne, je découvre que l’on peut vraiment se faire plaisir tout en mangeant sainement et avec un ig bas. Alors bien sûr les saveurs n’ont rien à voir avec un muffin contenant du beurre, des œufs… mais sincèrement nous nous sommes tous régalés!

A peine avais-je croqué la première bouchée qu’une image m’est venue en tête : les barres Grany aux fruits rouges! J’avais vraiment l’impression de croquer dans une de celles-ci! Bon bien sûr c’est encore meilleur 🙂 et bien plus moelleux! Malgré l’absence d’œufs, ils ont une mie assez légère pas trop compacte et ne sont pas secs du tout. Vous pouvez les conserver quelques jours dans une boîte hermétique. J’ai trouvé la recette à laquelle j’ai apporté quelques modifications sur le blog « Petits repas entre amis et en famille ». Pour les personnes intéressées, ils sont compatibles avec la cure Cabot.

Pour 6 muffins:

– 100g farine 5 céréales

– 45g farine de coco

– 2cs son d’avoine

– 1 belle cs de son de blé

– 2cs petits flocons de riz toastés (j’ai mis des 13g de petits flocons d’avoine)

– 2cc levure

– 2cs sucre de coco (j’ai mis 60g)

– 1cc bicarbonate de sodium

– 1cs vinaigre de pomme (j’ai mis 10g)

– 75g compote de pommes (j’ai mis140g)

– 1 belle cs de purée d’amandes complète (j’ai mis 35g)

– 2cs lait de riz

– 1 petite cs huile de coco (j’ai mis 22g)

– 1 pincée de sel

– 1 belle poignée de canneberges fraiches et 1 belle de myrtilles (j’ai utilisé un mélange de fruits rouges congelés bio)

– 1 petite poignée de baies de goji et de fraises séchées (j’ai mis 40g de baies de goji et de cranberries)

– Graines de lin dorées et de pavot (j’ai mis 20g de graines de lin et de tournesol)

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger l’ensemble des ingrédients humides.

Mélanger l’ensemble des ingrédients secs puis le saupoudrer sur l’appareil précédent et remuer.

Ajouter les fruits frais et les fruits secs.

Garnir les moules à muffins et enfourner 20 à 25 minutes puis laisser refroidir sur une grille.

20140525_164012bis

Régalez-vous 😉

 

20140506_160803bis

Galettes de quinoa et petits légumes

Si vous êtes réfractaires ua quinoa mais que vous souhaitez tout de même en manger du fait de sa richesse nutritionnelle, cette recette est pour vous. On ne sent quasiment pas son parfum. Ces galettes sont en particulier riches en protéines et sont donc une très bonne alternative au morceau de viande de votre assiette. D’ailleurs, elles sont bien meilleures pour votre santé 😉 Leur réalisation est toute simple, vous pouvez même en réaliser en trop, elles se congèlent très bien. J’ai trouvé leur recette sur le blog « Je peux lécher a cuillère ». Elles sont accompagnées d’une délicieuse petite sauce au yaourt de soja et à l’ail des ours.

20140506_160958bis

Pour la sauce au yaourt et aux herbes:

– 2yaourts au soja natures

– qques feuilles d’ail des purs, persil et ciboulette

sel, poivre

Mélanger l’ensemble des ingrédients et réserver au frais.

PS: si vous n’aimez pas les yaourts au lait de soja vous pouvez utiliser des yaourts ou lait de vache ou encore du fromage blanc.

Pour 10 à 15 galettes:

– 200g quinoa environ (pour en obtenir 300 cuit)

– 2 échalotes émincées

– 1 oignon émincé

– 2 carottes grossièrement hachées

– 2cs purée d’oléagineux (pour moi amandes complète)

– 3 œufs

– 1 petite poignée d’ail des ours coupé grossièrement

– son d’avoine (je ‘en avais plus)

– sel, poivre

– huile d’olive

Rincer le quinoa et le cuire 20 minutes. Bien égoutter.

Faire revenir les carottes, les échalotes et l’oignon dans 1 cs d’huile d’olives jusqu’à ce qu’ils soient tendres mais encore un peu croquants. Ne pas hésiter à mettre un peu d’eau en cours de cuisson si ils attachent.

Mélanger le quinoa, les légumes, les œufs, la purée d’oléagineux et l’ail des ours. Saler et poivrer. Faire des boulettes puis les aplatir légèrement et les rouler dans le son d’avoine afin de réaliser la panure (ce que je n’ai pas fais). Vous verrez elles sont assez cassantes.

Faire revenir à feu vif les galettes dans 2 cs d’huile d’olives 2 minutes sur chaque face. Poursuivre la cuisson quelques minutes sur feu doux en les retournant de temps en temps.

PS: vous pouvez comme moi, les faire cuire une quinzaine de minutes au four à 160°C.

Servir ces galettes bien chaudes accompagnées de la sauce au yaourt et d’une salade verte par exemple.

20140506_160759

Bonne dégustation 😉

 

20131220_220051bis

Brownie tourbillon de cheesecake aux éclats de caramel

Ce gâteau est juste une tuerie! Bon de toute façon à partir du moment où il y a du cheesecake, je sais déjà que je vais me régaler. Mais lorsque s’y ajoutent du chocolat et du caramel alors là je suis totalement conquise! En bouche, vous obtenez une texture très fondante. J’ai trouvé cette recette sur le blog « Mes brouillons de cuisine ». Vous allez voir, sa confection est très rapide et très simple. Seul petit inconvénient il est très difficile à démouler, je vous conseille donc d’utiliser un moule en silicone. Vous comprenez donc pourquoi mes photos ne lui rendent vraiment pas honneur…

Pour un moule carré de 24cm x 24cm:

Pour la pâte à brownie:

– 115g beurre

– 85g chocolat noir

– 85g farine

– 225g sucre semoule (je pense que 160g suffisent amplement)

– 2 gros oeufs

– les grains d’1 gousse de vanille fendue et grattée

Préchauffer le four à 170°C.

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie. Blanchir les œufs avec le sucre et la vanille. Ajouter le chocolat fondu, mélanger puis incorporer la farine. Verser au fond du moule beurré et fariné et réserver.

Pour la pâte à cheesecake:

– 230g philadelphia

– 60g sucre

– le jaune d’un gros oeuf

– les grains d’1 gousse de vanille fendue et grattée

Détendre le philadelphia au fouet puis ajouter le reste des ingrédients. Mélanger afin d’obtenir une préparation bien lisse et souple. Déposer des petits tas de pâte à cheesecake avec une cuillère à café sur la pâte à brownie. Avec un couteau à beurre, dessiner des marbrures en tournant la lame à la surface du brownie.

Disposer 6 caramels au beurre salé coupés en dés (en évitant les bords afin de faciliter le démoulage) à la surface du gâteau.

Enfourner pour 40 minutes environ. Les bords doivent avoir bien gonflés et le centre doit être juste pris.

Pour un moment convivial et si vous souhaitez le manger tiède et encore fondant, dégustez le à même le plat.

Si vous voulez couper de beaux morceaux carrés, attendre qu’il soit bien refroidi.

20131220_220133

Régalez-vous 😉

 

 

20140519_232513bis

Soupe de légumes au lait de coco

Avec le début de semaine que nous avons eu j’avais plus envie de manger une bonne soupe qu’une salade de crudités. J’ai tenté un mélange de 4 légumes: patate douce-carottes-champignons-poivrons. C’était vraiment super bon! Ces légumes de marient à merveille avec le lait de coco. Mon mari qui a parfois un peu de mal avec notre nouveau mode d’alimentation m’a dit que c’est l’un des meilleurs plats qu’il ait mangés depuis ces dernières semaines. C’est vrai que cette petite soupe était « délisquisavouricieuse » 😉 Cette soupe est compatible avec la cure Cabot.

Pour 4 personnes:

– 300g patates douces coupées en gros cubes

– 350 g carottes coupées en petits dés

– 180g champignons tranchés en fines lamelles

– 200g poivron coupé en petits dés

– 100g châtaignes

– 40cl lait de coco

– 1 gousse d’ail émincée

– 1 cs huile d’olives

– sel, poivre, piment de Cayenne

Couvrir la patate douce et les carottes d’eau, porter à ébullition et faire cuire pendant une dizaine de minutes.

¨Dans une grande casserole, faire revenir l’ail et le poivron dans l’huile d’olives durant quelques minutes. Verser dessus les légumes cuits 10 minutes puis 75cl de leur eau de cuisson. Ajouter les champignons et le lait de coco puis laisser cuire pendant 20 minutes.

Ajouter les châtaignes et poursuivre la cuisson environ 5 minutes. Les légumes doivent être bien fondants. Assaisonner selon votre convenance.

Servir dans des assiettes creuses, parsemer par exemple de ciboulette et servir avec une bonne tranche de pain complet.

20140519_232519bis

Régalez-vous 😉

20140516_173352bis

Bouchées amandes et dattes

Cette recette est une spéciale dédicace à mon amie Claire qui adore les dattes 😉 Ce week-end mon mari était au grand prix de moto au Mans et j’avais donc ses pique-nique à préparer. Je voulais lui confectionner un petit dessert sympa, gourmand mais qui soit vous l’aurez déjà deviné sain! Ces petites bouchées sont très rapides à réaliser et sont vraiment excellentes! Elles ont moelleuses, fondantes mais aussi croquantes grâce aux amandes concassées avec un délicieux parfum de dattes et cannelle. J’ai tellement adoré que j’en ai gardé quelques unes à grignoter pendant le week-end 😉 Et puis d’abord il y en avait trop pour lui ça n’aurait pas été sérieux 😉 J’ai trouvé la recette dans le livre ‘Amande, sésame, avocat… ». L’auteur propose ce délice sous forme de tarte mais moi je préfère sous cette forme car c’est bien plus pratique à emporter dans un sac et à déguster. Pour les personnes intéressées, elles sont compatibles avec la Cure de Sandra Cabot et avec un régime végétalien.

Pour 15 à 20 bouchées:

– 300g de dattes coupées en morceaux ou broyées afin de réaliser une pâte de dattes

– 175g amandes concassées

– 20cl lait d’amandes

– 3 cs graines de lin broyées

– 200g farine (j’ai mis de la farine compète 5 céréales)

– 1 cs essence de vanille

– 1 cs cannelle (un peu moins si vous ne voulez pas que le goût soit très prononcé en cannelle)

– 2 cc levure

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger l’ensemble des ingrédients en terminant par le lait. Verser dans un moule ou déposer des petits tas de pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour 30 minutes si vous utilisez un moule et environ 10 minutes si vous faites des bouchées. Laisser refroidir sur une grille. Vous pouvez les conserver plusieurs jours dans une boîte hermétique.

20140516_173437bis

Régalez-vous 😉

20140518_232242

BN maison

La semaine dernière j’ai fais une commande pour ne pas me retrouver en pénurie de chocolat de couverture Valrhona et je suis tombée sur un emporte-pièce permettant de confectionner des petits BN. J’ai tout de suite pensé à ma puce qui serait ravie de dévorer ces petites têtes pour ses goûters. Alors, lorsque j’ai reçu mon paquet vendredi, il était inconcevable que je ne les teste pas ce week-end. J’ai choisi de réaliser la recette de biscuit du blog « Le pays des gourmandises » et celle de « Chef Nini » pour la ganache. Bien évidemment, ne vous attendez pas à retrouver le goût des biscuits du commerce mais ils sont tout aussi délicieux. Les sablés sont croustillants avec un savoureux parfum de vanille et la ganache au chocolat au lait et blanc est à tomber. Vous l’aurez compris, c’est une véritable gourmandise!

Si vous voulez en faire une recette plus saine, vous pouvez remplacer le beurre par une purée d’oléagineux, la farine par une farine complète, le sucre par un sucre de coco par exemple. Pour la ganache, préférez un chocolat noir et une crème végétale. Le goût sera plus corsé mais tout aussi savoureux.

Pour environ 8 biscuits:

-125g farine

– 1/2 œuf

– 75g beurre ramolli

– 45g sucre glace

– 1/2 gousse de vanille (j’ai utilisé de l’extrait de vanille ramené de Martinique)

– 15g poudre d’amandes

– 1 pincée de sel

Mélanger l’ensemble des ingrédients jusqu’à former une boule. Réserver au frigo durant 2 heures.

Préchauffer le four à 180°C. Étaler la pâte sur 4 mm d’épaisseur puis découper 8 disques pleins et 8 disques en forme de visage avec un emporte-pièce. Enfourner sur une plaque recouverte de papier sulfurisé durant 10 à 12 minutes. Réserver sur une grille.

Pour la ganache:

– 30g chocolat blanc

– 70g chocolat au lait

– 40g crème liquide entière

Chauffer la crème puis la verser sur les chocolats hachés et mélanger. Si le chocolat n’a pas totalement fondu, le faire fondre au bain-marie. Réserver au frigo afin de la faire durcir.

Montage:

Déposer de la ganache au centre du biscuit et recouvrir avec la deuxième partie. Conserver dans une boîte hermétique.

20140518_232511

Bonne dégustation 😉