DSC_0396bis

Biscuits framboise-coco-citron vert de Philippe Conticini

Vous le savez j’apprécie beaucoup les biscuits. Servis au goûter ou bien en desserts avec une salade de fruits, une crème…ils sont toujours appréciés des petits comme des grands. Alors quand j’ai trouvé cette recette proposée par le grand Philippe Conticini, j’avais pour obligation de les essayer très rapidement 😉 Ils sont très simples et très rapides à confectionner et une nouvelle fois ils ont séduit tout le monde 🙂

DSC_0403bis

Pour 15 biscuits:
– 210g beurre doux pommade
– 95g sucre glace
– 1 œuf
– 200g farine T45
– 40g coco râpé
– 10 framboises fraîches
– graines d’une gousse de vanille
– 2 pincées de fleur de sel
– Le zeste d’un petit citron vert

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, mélanger à l’aide d’un fouet le beurre pommade avec le sucre glace. Ajouter l’œuf puis mélanger de nouveau. Incorporer le reste des ingrédients et mélanger le tout afin d’obtenir une pâte homogène. Débarrasser dans une poche munie d’une douille cannelée.

Sur une plaque recouverte d’une feuille de papier cuisson, pocher 15 belles rosaces de pâte. Saupoudrer de coco râpée.

DSC_0382bis

Enfourner pour 15 min environ.

Laisser refroidir sur une grille.

DSC_0393bis

Régalez-vous 😉

11357104_923296411026005_3646754503897610217_o(1)

Macarons

Comme annoncé dans mon précédent article, je vous propose une recette de coques qui est devenue ma préférence. Elles sont plus croustillantes à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur tout en restant bien fermes. C’est tout simplement celle proposée par Valrhona. Je remercie Barbara, Frédéric et My Little Recettes pour quelques photos qui ont permis d’illustrer cet article. Ne faites pas attention aux couleurs de mes appareils, en effet certaines ont été prises lors de la réalisation de coques roses. N’hésitez pas à me poser des questions si quelque chose n’est pas clair.

11167962_1128546110495770_7520986181101913242_n(1)

Commençons déjà par faire l’inventaire du matériel utile:

– une thermo-sonde

20130305_143830

– plaques de cuisson

– papier sulfurisé

– maryse, corne ou feuille

– fouet électrique ou robot avec fouet

– 2 saladiers

– 1 petite poêle ou casserole

– tamis

20130305_141603

– poches a douille jetables ou non

20130305_145937

– douille unie de 10

20130305_145953

Il existe 2 façons de réaliser les macarons. J’utilise celle avec la meringue italienne.

Pour 80 à 100 coques:

– 150g sucre semoule

– 50g eau

– 53g blancs montés vieillis

– 10g sucre

Les blancs d’œufs vieillis sont des blancs séparés des jaunes 3 à 4 jours avant la réalisation des macarons. Vous les conserverez au frigo dans un récipient hermétique et les ramènerez à température ambiante quelques heures avant leur confection. Les blancs cassés par un passage au froid sont plus liquides, resteront lisses et ne s’étaleront pas à la cuisson.

Monter les blancs pas trop fermes puis les serrer avec les 10g de sucre.

20130305_144358

Pendant ce temps, cuire les 150g de sucre et l’eau à 112°C.

20130305_144414

Verser ce sirop en un mince filet sur les blancs montés en fouettant à vitesse moyenne.

20130305_144621

Quand ils prennent une consistance bien ferme (la meringue forme un bec au niveau du fouet) ou encore plus précis, lorsqu’ils atteignent 40°C, arrêter le robot. Vous venez de réaliser la meringue italienne.

20130305_144938

– 150g poudre d’amandes de bonne qualité

– 150g de sucre glace

– 53g blancs d’œufs vieillis

– colorant de votre choix en POUDRE

Mélanger la poudre d’amandes et le sucre glace mixés et tamisés (lorsqu’ils sont en quantités égales, on parle de « tant pour tant ») aux blancs d’œufs et au colorant avec une maryse, une corne ou encore la feuille ou K de votre de robot. Penser au fait que la couleur va s’estomper avec l’ajout de la meringue et la cuisson.

20130305_145110

Incorporer la meringue italienne et macaronner, c’est à dire travailler de bas en haut en partant du milieu pour avoir un appareil lisse et brillant, souple mais non liquide. Il doit faire le ruban. Si vous ne macaronnez pas assez, vous aurez une petite pointe sur le sommet du macaron qui persistera après la cuisson. Je compte environ 3 minutes à partir du moment où je commence à mettre la meringue.

18891_1128494117167636_7170398590255418394_n

Mettre l’appareil dans la poche à douille. Vous pouvez utiliser comme moi une pince au bout de la poche afin que la pâte ne sorte pas par la douille.

20130305_145937

Pousser avec une spatule afin d’éliminer le maximum de petites bulles.

20130305_145841

Recouvrir les plaques de papier sulfurisé. Vous pouvez les fixer en mettant une petite pointe de pâte à chaque angle de la feuille de papier.

20130305_150128

20130305_150431

Dresser les macarons en quinconce puis tapoter 3 ou 4 fois sous la plaque pour éliminer les quelques bulles éventuelles et bien aplanir leur surface.

11351359_1128494437167604_3393879418171797709_n(1)

Je vous déconseille les tapis silicone avec les empreintes pour les macarons car leur cuisson n’est vraiment pas optimale. Ils ont tendance à être collants.

Faire croûter ou non une quinzaine de minutes c’est à dire laisser sécher la surface afin qu’elle ne soit plus collante au toucher. Préchauffer le four à 150°C et cuire  12-13 minutes. Le temps de cuisson dépend de votre four. Il vous faudra faire plusieurs essais avant de trouver le temps idéal. Dès la sortie du four, enlever les macarons de la plaque et une fois refroidis, les décoller du papier sulfurisé. Si vous avec des difficultés, utiliser une spatule.

La coque doit se décoller facilement une fois refroidie et apparaître sèche.

20130305_161020

Vous pouvez à présent garnir vos coques. L’idéal est de le faire 24h avant de les manger. Les réserver quelques heures au frigo sans fermer la boîte afin d’éviter la condensation et le ramollissement, puis dans une boite fermée. Les sortir 30min avant de les déguster.

Pour les macarons de la finale, la recette est ici 🙂

A vous de jouer 😉

DSC_0175bis

Cookies galette des rois

Bon je reconnais qu’il est un peu tard pour vous proposer cette petite astuce trouvées sur le blog « C’est maman qui l’a fait » mais vous l’aurez pour l’année prochaine 😉 Ces biscuits se préparent très facilement et surtout très rapidement. Ils sont bien moelleux avec un délicieux goût d’amandes, rhum… Je les ai trouvés par contre à peine assez sucrés, c’est pourquoi j’en augmenterai la quantité la prochaine fois.

-quantités égales de pâte feuilletée (recette ici) et crème d’amandes

Mettre les 2 ingrédients dans un mixeur et réduire en miettes par petites impulsions (ne pas faire tourner la lame en continu). Une fois obtenue une apparence grossière et granuleuse rouler en boulettes de la taille de petites noix puis les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Réserver 1 heure au frigo.

Enfourner pour environ 10 minutes à 180°C. Les bords doivent être dorés. Saupoudrer de sucre glace une fois tièdes. Déguster froids.

DSC_0180bis

Régalez-vous 😉

PS: pour ceux qui le souhaitent je vous donne la recette de la crème d’amandes de ma frangipane 3:

– 60g beurre doux pommade

– 60g sucre glace

– 110g amandes

– 15g farine T55

– 60g œuf

Mixer les amandes entières jusqu’à obtenir une poudre fine. Vous venez de confectionner votre poudre d’amandes complète ;)

Mélanger dans le robot avec la feuille le beurre et le sucre glace. Ajouter ensuite la poudre d’amandes puis la farine et enfin l’œuf.

 

 

20141008_155137bis

Sablés à l’emporte-pièce

Hier c’était mercredi et qui dit mercredi dit ma petite puce à la maison toute la journée. Depuis peu elle devient curieuse concernant les aliments et accepte de goûter ce qu’elle ne connaît pas. Enfin pas tout non plus, il ne faut pas rêver! Mais pour la pâtisserie, je recueille très rarement un refus… Il faut dire qu’elle a de qui tenir 😉 Elle réclame aussi beaucoup à participer aux recettes et je compte bien lui donner goût à la cuisine! Il faut bien que quelqu’un prenne la suite de mon blog 😀 Alors hier c’était atelier sablés! J’ai testé pas mal de recettes et celle-ci est de loin ma préférée. La pâte est très simple à réaliser, elle s’étale sans aucune difficulté et surtout les biscuits se décollent très facilement. Vous pouvez les conserver sans soucis plusieurs jours dans une boîte hermétique.

20141008_155309bis

Pour 2 plaques à pâtisserie:

– 500g farine

– 240g sucre fin de canne

– 150g beurre doux froid coupé en morceaux

– 110g beurre demi-sel froid coupé en morceaux

– 1 gousse de vanille fendue et grattée

– 1 œuf + 1 jaune battus

Mettre dans le bol d’un robot la farine, le sucre, la vanille et les beurres et mélanger à le feuille jusqu’à obtenir une consistance sableuse. Ajouter 35g des œufs battus, mélanger et arrêter dès que la pâte est homogène afin qu’elle ne soit pas trop dure après la cuisson.

Étaler la pâte plus ou moins épaisse selon vos goûts (pour moi entre 6 et 8 mm) et la découper grâce aux emporte-pièces. Disposer les biscuits sur 2 plaques de cuisson chemisées de papier sulfurisé et les réserver 1 heure au frais.

Préchauffer le four à 180°C et enfourner pour 15 à 20 minutes. Laisser refroidir sur une grille puis conserver dans une boîte hermétique.

20141008_155212bis

Régalez-vous 😉

 

20140226_235108 bis

Macaron framboise

Cette garniture est d’une simplicité enfantine et est toujours appréciée lorsque je la réalise. Elle n’est pas trop sucrée, très parfumée et apporte ce petit côté acidulé qui contrecarre à merveille avec le sucré du macaron. Grâce à la pectine, les macarons ne sont pas détrempés. Ils conservent leur coque craquante et sont bien moelleux à l’intérieur.

Pour une quarantaine de macarons:

– une recette de base (ici)

-225g framboises fraîches ou surgelées

– 275g sucre semoule

– 1/2 sachet de Vitpris

Cuire les framboises à feu doux jusqu’à atteindre l’ébullition. Ajouter les 3/4 du sucre et lorsque celui-ci est totalement dissous, ajouter le reste du sucre mélangé au Vitpris. Cuire environ 8 minutes en mélangeant constamment. Laisser refroidir à température ambiante puis mettre la confiture dans une poche à douille.

Garnir les coques de ce délice et conserver 24h au frigo avant de déguster.

Régalez-vous 😉

 

20140226_235141bis

Macarons à la vanille 2

Je vous ai déjà proposé une ganache à la vanille il y a quelques temps. C’est la recette qu je réalisais tout le temps mais j’avais un petit reproche à lui faire: la présence de chocolat blanc. En effet, je n’en raffole pas et surtout je trouve qu’il a tendance à couvrir le parfum de la vanille. Alors lorsque j’ai trouvé une recette n’en contenant pas sur le blog « La cuisine de Bernard » je n’ai pas tardé à l’essayer et se fut la révélation. Elle est désormais ma number 1. Comme on dirait à la maison, c’est tout simplement une « tuerie »!

Pour une trentaine de macarons:

– 1 recette de base de macarons (ici)

– 70ml eau

– 1 gousse de vanille

– 1 pointe de couteau de vanille en poudre (j’ai mis de l’extrait de vanille sans alcool)

– 1 sachet de sucre vanillé

– 1 œuf

– 125g beurre doux

– 1cc d’oxyde de titane (je n’en ai pas mis)

– 1 feuille de gélatine

– 30g Maïzena

– 125g sucre semoule

– 20g poudre d’amandes

Mélanger l’œuf avec 50g de sucre puis ajouter la farine.

Faire bouillir le reste du sucre, le sucre vanillé, l’eau, la gousse de vanille fendue et grattée et la vanille en poudre. Couper le feu et laisser infuser 10 minutes.

Réhydrater la gélatine 10 minutes dans de l’eau froide.

Verser le sirop sur le mélange d’œufs, bien mélanger puis poursuivre la cuisson sur feu doux en mélangeant constamment jusqu’à épaississement.

Hors du feu, ajouter la gélatine essorée, bien mélanger puis ajouter l’oxyde de titane, la poudre d’amandes puis le beurre en morceaux et mélanger. Mettre la préparation dans une poche à douille et laisser prendre à température ambiante ou au frigo.

Garnir les macarons de cette succulente crème puis les conserver 24 heures au frigo avant de les déguster.

Régalez-vous 😉

20131227_211943bis

Cookies d’Eric Kayser

Il y a quelques temps, je vous avais proposé les cookies Toll House qui avaient à ma grande surprise détrôné mes cookies 2 chocolats-daims! Ba oui moi je croyais avoir la recette la meilleure du monde entier 😉 et bien ceux de Mr Kayser sont peut être encore meilleurs que les Toll house. Oui je sais c’est incroyable 😉 Le seul reproche que je leur ferais est qu’ils sont un peu trop fins mai ça n’a pas du tout gêné mon mari… Mais bon ça n’est pas très grave, la prochaine fois je les ferai tout simplement cuire avec un emporte-pièce. Sinon pour vous donner envie ils sont moelleux, fondants en leur centre et bien croustillants à l’extérieur. Une tuerie!!! 😀

Pour 15 cookies:

– 150g de chocolat noir
– 195g de farine tamisée
– 1/2 sachet de levure chimique
– 1 grosse pincée de sel
– 165g de beurre mou
– 1 œuf
– 195g de cassonade
– 90g de noix de pécan (je n’en ai pas mis)

Mélanger la farine, le beurre, le sucre, l’œuf, la levure, le sel. Ne pas mélanger trop longuement, arrêter dès que c’est homogène. Ajouter le chocolat et les noix de pécan. Couvrir la pâte avec du film alimentaire et réserver 45 minutes au frigo.

Préchauffer le fou à 160°C.

Former 15 boules et les disposer espacées les unes des autres sur 1 ou 2 plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé.

Enfourner pour 15 minutes. Les cookies sont encore mous à la sortie du four. Ils vont durcir en refroidissant. Dégustez les encore tièdes c’est là qu’ils sont les meilleurs.

20131227_213715bis

Régalez-vous

20131107_221659

Financier aux framboises

Il y a quelques jours, on m’a demandé de réaliser des financiers aux framboises. J’avais la pression, je voulais qu’ils soient parfaits et je savais qu’il était assez difficile d’obtenir une consistance idéale.  N’en ayant jamais réalisés, je me suis tournée vers une valeur sûre: le blog de « Mercotte » qui apparemment réalise la recette de Pierre Hermé. Ce fût une réussite, tout le monde s’est régalé! Ils étaient bien moelleux, fondants, avaient un bon goût d’amande et la framboise apportait une touche d’acidité très agréable. J’en referai sans hésiter…20131107_221819

Pour une quinzaine de financiers (le nombre dépend de la taille de vos empreintes):

– 150g sucre glace

– 50g farine

– 80g poudre d’amandes ou 60 + 20g poudre de noisettes

– 140g beurre

– 3 blancs d’oeufs

– +/- 3 framboises par empreinte

– amandes effilées + sucre en poudre (facultatif)

Faire fondre le beurre noisette et le laisser refroidir. Torréfier la ou les poudres 10 minutes à 150°C et les laisser refroidir.

Préchauffer le four à 220°C.

Mélanger le sucre, la farine et la ou les poudres. Ajouter les blancs en fouettant vivement puis le beurre. Une fois le mélange bien homogène, remplir les empreintes à moitié, déposer les framboises et recouvrir avec le reste de la pâte. J’ai parsemé les financiers d’amandes effilées que j’ai saupoudrées de sucre en poudre mais cela ne fait pas partie de la recette. Enfourner pour 8 à 18 minutes (tout dépend de la taille de vos empreintes).

Vous pouvez les déguster tièdes ou froids. Ils sont encore délicieux le lendemain.

20131107_221709

Bonne dégustation 😉