20131115_200500

Bagels

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas mis une petite recette de boulangerie. C’est en regardant l’émission « Le Meilleur Pâtissier » que les candidats m’ont donné envie d’en réaliser. J’en achète régulièrement mais cette fois-ci je voulais voir si les « maison » seraient meilleurs. Sans hésitation je les préfère mille fois! Ils sont fermes à l’extérieur et moelleux à l’intérieur avec un goût inégalable. De plus ils sont très simples et rapides à réaliser! C’est certain je n’en achèterai plus… J’ai réalisé la recette de Mercotte.

Pour 6 bagels:

– 450g farine T55 (j’ai mis de la 45 car je préfère qu’ils soient moins compacts. Le risque est qu’ils s’abîment un peu au pochage mais je préfère qu’ils soient un peu moins jolis mais plus moelleux)

– 10g levure fraîche émiettée

– 9g sel

– 230g eau à température ambiante

– 18g huile

– graines de carvi, sésame, pavot… (facultatif)

Pour le pochage:

– 3l eau

– 20g fécule de pomme de terre

– 20g cassonade

– 40g sel

Pour la cuisson:

– 1 œuf battu

Mettre dans le bol du robot ou un saladier la farine et la levure émiettée d’un côté et le sel et le sucre de l’autre. Ajouter l’huile et l’eau et pétrir au crochet ou à la main 8 à 10 minutes.

Diviser le pâton en 6 portions égales.

Il existe 2 manières différentes pour former les bagels:

– former des boudins de 15 à 20 cm avec chaque morceau et faire des anneaux avec chacun.

– former des boules avec chaque morceau et creuser le centre de chacune avec le doigt puis agrandir le trou en faisant tourner la pâte autour de 2 doigts.

Quelque soit la technique utilisée, le trou doit être de 5 à 6 cm car il va avoir tendance à se refermer lors de la pousse et de la cuisson. Je les ai élargis un peu trop la prochaine fois ils seront plus jolis 😉 Laisser pousser 2 heures sur une plaque légèrement farinée et recouverts d’un torchon jusqu’à ce qu’ils aient environ doublé de volume.

20131115_084949

Préchauffer le four à 220°C.

Porter à ébullition l’eau avec la cassonade, la fécule et le sel et pocher les bagels 1 minute puis les retourner et les pocher 30 secondes. Sortir les bagels avec une écumoire et les débarrasser sur un linge afin d’absorber l’humidité.20131115_105003

 

Déposer les bagels sur une plaque recouverte de papier sulfurisé beurré et badigeonner au pinceau avec un œuf battu. Parsemer ou non de graines.

Enfourner pour +/- 15 minutes ( tout dépend si vous les aimez plus ou moins moelleux).

Une fois bien dorés, les débarrasser sur une grille jusqu’à complet refroidissement sauf si vous êtes comme moi et que vous en dévorez un dès sa sortie du four 😉

20131115_200736

 

Régalez- vous bien 😉

20131123_214621bis

La Poire « Vie Parisienne »

Ce succulent dessert est servi dans le célèbre restaurant « La Tour d’Argent ». J’ai découvert sa recette dans mon magazine préféré du moment « Fou de pâtisserie ». J’ai d’ailleurs demandé l’abonnement au Papa Noël :D. Il paraît que l’assiette vaut 28 euros si vous le dégustez là bas. Alors autant vous mettre aux fourneaux car sa réalisation est vraiment très simple et assez rapide. Vous pouvez sans soucis préparer vos crèmes la veille. Malgré leur composition très proche, elles apportent chacune un goût et une texture bien différents. Les poires sont fondantes et les petites tuiles que vous cassez avec votre cuillère apportent le croquant et le bon goût de caramel. Un dessert vraiment proche de la perfection!

Les quantités sont données pour 6 parts:

Pour les poires pochées:

– 3 poires

– 400g eau

– 200g sucre en poudre

– 1 gousse de vanille

– 1/2 citron

Peler les poires puis les citronner afin qu’elles ne noircissent pas. Porter à ébullition l’eau, le sucre, les grains de vanille et la gousse grattée. Hors du feu, y ajouter les poires et les laisser pocher jusqu’au refroidissement complet du sirop.

C’est à cette étape que j’ai eu un gros soucis. J’ai réalisé mes poires pochées la veille et je n’aurais pas dû car en les sortant le lendemain, elles étaient devenues blettes. Heureusement, il me restait encore des poires et j’ai donc confectionné un caramel au beurre salé dans lequel j’ai fais revenir quelques minutes des dés de poires puis je les ai laissés refroidir. C’était extra 😀

Pour le crémeux à la vanille:

– 250g lait

– 75g sucre en poudre

– 75g jaunes d’oeufs

– 15g farine

– 1 gousse de vanille

– 80g beurre en morceaux

– 5g eau-de-vie de poire

Porter à ébullition le lait, les grains de vanille et la gousse grattée puis laisser infuser hors du feu à couvert pendant 10 minutes.

Blanchir les jaunes avec le sucre puis ajouter la farine. Retirer la gousse de vanille du lait et donner un bouillon puis en verser 1/3 sur le mélange précédent. Mélanger rapidement et reverser le tout dans le casserole puis faire cuire à feu moyen en remuant à la cuillère en bois constamment. Faire bouillir 2 minutes puis débarrasser dans un saladier et laisser refroidir en remuant très régulièrement afin d’éviter la formation d’une peau à la surface. A 40°C, ajouter le beurre et l’eau-de-vie et fouetter jusqu’à obtenir un mélange homogène. Conserver cette crème dans une poche à douille pendant au moins 1h.

Pour la crème légère:

– 250g lait

– 55g jaunes d’oeufs

– 55g sucre en poudre

– 23g farine

– 1 gousse de vanille

– 10g crème liquide froide

Préparer de la même manière que précédemment la crème. Une fois qu’elle a bouilli 2 minutes, la laisser refroidir à température ambiante dans un saladier puis la conserver au réfrigérateur. Au moment de servir, monter la crème en chantilly dans un récipient froid puis l’incorporer délicatement à la crème légère et verser le tout dans une poche à douille.

Pour les tuiles au caramel:

– 100g glucose

– 150g fondant

– 40g beurre

Faire cuire à feu moyen dans une casserole à fond épais le fondant et le glucose jusqu’à obtenir un caramel ambré. Ajouter le beurre froid et mélanger. Retirer la casserole du feu et étaler le caramel sur du papier sulfurisé.

Préchauffer le four à 180°C. Une fois le caramel durci, le mixer jusqu’à obtenir une poudre.

20131123_185456bis

 

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé former à l’aide d’une cuillère 12 tuiles ovales avec le caramel mixé. Pour plus de simplicité et de régularité j’ai préféré faire des ronds à l’aide d’un emporte-pièce.

20131123_185440bis

 

Enfourner pour 5 à 10 minutes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Les laisser refroidir avant de les décoller.20131123_191907bis

20131123_191820

 

 

Dressage:

Évider et émincer les poires pochées.

Dans 6 assiettes creuses pocher une quenelle de crémeux puis déposer des lamelles de poires pochées (pour moi des dés de poires caramélisées) et enfin une tuile au caramel.

Sur la tuile, pocher la crème légère,déposer des lamelles de poires pochées.

20131123_214505bis

 

Couvrir d’une seconde tuile. Servir sans attendre.

20131123_214518bis

20131123_214715

Régalez-vous 😉

20131120_131651bis

Quiche au butternut

Mes parents sont venus passer la journée à la maison la semaine dernière et sachant qu’ils adorent ce légume, j’en ai profité pour réaliser cette recette que j’avais repéré sur le blog « Pralinettes » il y a quelques jours. Je me demandais ce que pouvait bien donner le résultat mais la photo m’avait vraiment donné envie et je me suis donc lancée. Verdict: nous nous sommes régalés! C’était un délice! Elle a une texture moelleuse, fondante. Elle est douce mais en même temps goûteuse grâce au parmesan et au bacon. Comme bien souvent, j’ai modifié quelques petites choses à la recette. Je vous encourage vraiment à la réaliser, elle ravira même vos enfants c’est certain.

Pour un moule à tarte de 30cm de diamètre:

– 1 pâte brisée maison (je l’ai réalisée avec de la farine d’épeautre) ou du commerce

– 1,100kg de butternut épluché et coupé en morceaux

– 80g bacon

– 120g dés de jambon

– 4 œufs

– 50g parmesan

– 100g gruyère râpé

– +/- persil

– 1 cœur de bouillon ail et persil (facultatif)

– sel, poivre

Faire cuire le butternut 30 minutes dans de l’eau à laquelle vous aurez ajouté ou non le cœur de bouillon. Laisser égoutter plusieurs heures dans une passoire afin d’éliminer au maximum l’eau.

Préchauffer le four à 200°C.

Étaler la pâte dans le moule à tarte et disposer dessus les tranches de bacon.

Mixer ensemble le butternut, les œufs et le parmesan. Verser le tout dans un saladier et ajouter le gruyère, les dés de jambon, le persil, le sel et le poivre. Déposer ce mélange sur la pâte recouverte de bacon. Enfourner pour 30 minutes environ.

20131120_131710

 

Régalez-vous 😉

 

20131117_093717bis

Granola tout chocolat

Comme je vous l’ai déjà dit il me semble, j’ai décidé de confectionner mes céréales moi même afin d’y mettre tous pleins d’ingrédients bons pour la santé. Mais il ne faut pas oublié qu’il est tout aussi important de se régaler. J’ai voulu tester une nouvelle recette afin de varier les saveurs et ne pas me lasser. Celle-ci est gourmande à souhait. Comme j’ai l’habitude de le dire, c’est une tuerie! Je n’arrivais même plus à m’arrêter de piocher dans le saladier tellement c’était bon! Si l’on veut faire une recette parfaite question santé, il vaudrait mieux ne pas mettre de sucre. Aujourd’hui, je ne voulais pas risque de rater ma recette mais c’est sûr la prochaine fois, je le remplacerai par du sirop d’agave ou d’érable. Pour sa confection, je me suis largement inspirée de la recette du blog « Le Pétrin ».

20131116_233411bis

Pour un saladier de céréales:

– 350g flocons d’avoine

– 50g graines de courge

– 50g graines de tournesol

– 50g graines de lin

– 50g graines de sésame

– 50g amandes entières

– 50g noisettes concassées

– 20g cacao amer

– 120g cassonade

– 30g d’huile

– 125g miel

– 10cl eau

– 1 pincée de sel

– 1 ou 2 gousses de vanille

– 100g chocolat noir ou au lait fondu

– 75g pépites chocolat noir ou au lait

– 100g cranberries séchées

– 100g raisins secs

– 50g bananes séchées cassées en petits morceaux

Préchauffer le four à 160°C.

Mélanger les flocons d’avoines, les graines, les cranberries, les raisins secs, les noisettes et amandes, le cacao et le sel jusqu’à ce que la poudre de cacao enrobe tous les ingrédients.

Dans une casserole, porter à ébullition le sucre et l’eau. Une fois dissous, ajouter les grains de vanille, le miel et l’huile. Mélanger puis hors du feu, ajouter les 100g de chocolat hachés. Mélanger jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu.

Verser sur les ingrédients secs et mélanger afin de bien les enrober.

Verser sur 1 ou 2 plaques (vous ne devez pas avoir une épaisseur trop importante car le résultat ne serait pas croustillant mais suffisante pour pouvoir obtenir les fameux « clusters »). Enfourner pour + ou – 30 minutes.

Il est normal qu’à la sortie du four le granola soit encore mou. Il va durcir en refroidissant.

Une fois refroidi, casser afin d’obtenir les pépites. Ajouter les bananes séchées et les pépites de chocolat. Conserver dans un récipient hermétique.

L’idéal est de le déguster dans du lait afin que celui-ci devienne chocolaté lorsque le chocolat des céréales va se dissoudre.

PS: Lorsque je l’ai réalisé, j’ai mis une épaisseur trop importante sur la plaque et il est donc resté mou. Je l’ai remis au four ce qui lui a permis de retrouver tout son croustillant.

20131117_094122bis

Régalez-vous 😉

20131107_221659

Financier aux framboises

Il y a quelques jours, on m’a demandé de réaliser des financiers aux framboises. J’avais la pression, je voulais qu’ils soient parfaits et je savais qu’il était assez difficile d’obtenir une consistance idéale.  N’en ayant jamais réalisés, je me suis tournée vers une valeur sûre: le blog de « Mercotte » qui apparemment réalise la recette de Pierre Hermé. Ce fût une réussite, tout le monde s’est régalé! Ils étaient bien moelleux, fondants, avaient un bon goût d’amande et la framboise apportait une touche d’acidité très agréable. J’en referai sans hésiter…20131107_221819

Pour une quinzaine de financiers (le nombre dépend de la taille de vos empreintes):

– 150g sucre glace

– 50g farine

– 80g poudre d’amandes ou 60 + 20g poudre de noisettes

– 140g beurre

– 3 blancs d’oeufs

– +/- 3 framboises par empreinte

– amandes effilées + sucre en poudre (facultatif)

Faire fondre le beurre noisette et le laisser refroidir. Torréfier la ou les poudres 10 minutes à 150°C et les laisser refroidir.

Préchauffer le four à 220°C.

Mélanger le sucre, la farine et la ou les poudres. Ajouter les blancs en fouettant vivement puis le beurre. Une fois le mélange bien homogène, remplir les empreintes à moitié, déposer les framboises et recouvrir avec le reste de la pâte. J’ai parsemé les financiers d’amandes effilées que j’ai saupoudrées de sucre en poudre mais cela ne fait pas partie de la recette. Enfourner pour 8 à 18 minutes (tout dépend de la taille de vos empreintes).

Vous pouvez les déguster tièdes ou froids. Ils sont encore délicieux le lendemain.

20131107_221709

Bonne dégustation 😉

20131112_110349

Pâte feuilletée inversée

J’ai entendu parler plusieurs fois de cette pâte mais je n’avais jamais osé me lancer dans sa réalisation de peur de la rater et puis il faut avouer que j’étais entièrement satisfaite de ma pâte feuilletée. Mais quand je l’ai vu si bien expliquée sur le blog « Rock The Bretzel » j’ai décidé de l’essayer. Finalement sa réalisation est aussi simple que la pâte feuilletée « normale » mais elle est encore meilleure! Je crois que désormais je ne réaliserai plus que cette recette. Avec elle j’ai confectionné de succulents chaussons aux pommes.

Pour réaliser une dizaine de chaussons aux pommes ou 3 à 4 fonds de tarte… (tout dépend de l’épaisseur que vous donnez à votre pâte):

Pour la détrempe:

– 15cl eau froide

– 1cs vinaigre d’alcool blanc

– 18g fleur de sel

– 350g farine type 55

– 115g beurre doux fondu froid

Pour le beurre manié:

– 375g beurre doux

– 150g farine type 45

Préparation de la détrempe:

Mélanger l’eau, le vinaigre et le sel afin de le dissoudre. Ajouter la farine tamisée et le beurre et pétrir à la main ou au robot jusqu’à obtenir une pâte bien homogène.

L’aplatir en un rectangle puis conserver au frais pendant 2 heures dans du film alimentaire.

Préparation du beurre manié:

Mélanger la farine avec le beurre en petits dés jusqu’à ce que la farine soit totalement absorbée par le beurre. Aplatir en un rectangle et conserver 2 heures au frigo dans du film alimentaire.

Pour le feuilletage:

Fariner le plan de travail et étaler la détrempe en un rectangle un peu plus allongé.

Étaler le beurre manié afin qu’il soit 2 fois plus grand que la détrempe puis placer la détrempe au centre du beurre manié.

DSC_0444bis

DSC_0454bis

Plier la moitié inférieure du beurre manié sur la détrempe puis recouvrir totalement la pâte avec la partie supérieure du beurre manié. Tourner le pâton d’1/4 de tour vers la droite et l’étaler sur une épaisseur de 9mm.

20131111_121709

Plier la partie inférieure aux deux tiers de la hauteur puis plier la partie supérieure de manière à quasiment se faire rejoindre les deux extrémités.

DSC_0927bis

Plier la totalité en deux afin d’obtenir un « porte feuille ».

20131111_131407

Tourner d’1/4 de tour vers la droite. Vous avez réalisé votre tour. Laisser reposer au frais dans du film alimentaire pendant 2 heures.

20131111_131418

A la sortie du frigo, étaler sur une épaisseur de 9mm.

20131111_131823

De la même manière que précédemment, réaliser un tour en « portefeuille ».

DSC_0927bis

20131111_132036

Tourner d’1/4 de tour vers la droite et mettre au frigo pendant 2 heures dans du film alimentaire.

20131111_140659

Étaler sur 9 mm d’épaisseur.

20131111_141103

Rabattre le tiers supérieur.

20131111_142210

Recouvrir du tiers inférieur. Vous avez réalisé un tour simple.

20131111_142319

Vous pouvez maintenant étaler la pâte afin de réaliser vos fonds de tarte, chaussons aux pommes…

20131111_160708

A vous d’essayer 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20131110_114152

La meilleure pâte à tartiner!

Je vous l’ai peut être déjà dit je suis une inconditionnelle du Nutella, j’en ai toujours un pot d’avance. Je savais déjà que ce n’est pas forcément très bon pour la santé mais je n’arrivais pas à me résoudre à arrêter ce délice. Mais ayant décidé de manger plus sainement et bio; je me suis dit qu’il était temps d’y mettre fin. J’ai donc décidé d’essayer la recette de Christophe Michalak afin de compenser ce manque 😉 Et bien je ne regrette pas c’est un délice, un régal, une tuerie!!! Son goût est plus prononcé en noisettes et il à une consistance bien sûre moins lisse du fait de sa grande teneur en noisettes. J’hésite presque à dire que c’est meilleur que le Nutella! Et c’est bien meilleur pour la santé, riche en noisettes, pauvre en huile (un peu plus d’1%) et pas de palme. Vous pouvez le conserver dans un pot hermétique à température ambiante pendant plusieurs mois. Désormais je n’aurai plus que lui dans mon placard 🙂

Pour 2 petits pots de confiture:

– 270g noisettes

– 120g sucre en poudre

– 150g sucre glace

– 150g chocolat au lait à 40% de cacao

– 25g lait en poudre

– 10g cacao amer en poudre

– 10g huile

– 3g fleur de sel

Préchauffer le four à 180°C. Déposer les noisettes sur une plaque en métal et enfourner pour 30 à 40 minutes afin de les torréfier. Mes noisettes étaient déjà bien noires au bout de 20 minutes. J’ai donc arrêter la cuisson à ce moment. 

Une fois sorties du four, enlever leur peau. J’en prends plusieurs entre mes mains que je frotte entre elles ce qui permet de les enlever facilement. Vous pouvez aussi les rouler sur un tamis ou dans un torchon.

Mettre 40g de sucre dans une petite casserole sur feu vif et laisser fondre. Ajouter en 2 fois le reste du sucre jusqu’à obtenir un caramel. Hors du feu ajouter la moitié de la fleur de sel puis le déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laisser refroidir. Il est important que le caramel ne soit pas trop foncé car il apporterait une amertume. Une fois durci, le casser en petits morceaux.

Mixer 120g des noisettes avec le caramel jusqu’à obtenir une pâte semi-liquide et réserver. Vous venez de réaliser du pralin.

Mixer le sucre glace avec le reste des noisettes jusqu’à obtention d’une pâte assez compacte: c’est la pâte de noisettes.

Faire fondre le chocolat et l’ajouter à la pâte de noisettes ainsi que le reste du sel. Mixer. Vous venez de réaliser du gianduja lait noisettes.

Ajouter le pralin et le reste des ingrédients et mixer de nouveau jusqu’à obtenir la consistance souhaitée.

Pour cette recette, si vous utilisez un mixeur puissant, il faut faire attention à le mettre sur une vitesse assez lente car votre pâte risque de devenir dure.

Il ne vous reste plus qu’à mettre ce délice en pots  et à vous en délecter!

20131110_114145

Bonne dégustation 😉

20131029_084902

Granola

Vous n’en croyez pas vos yeux! Mais si je vous donne bien une recette saine, pleine d’aliments bons pour la santé et entièrement biologique. C’est un délice pour le petit déjeuner, en collation ou même à grignotter par petites poignées de temps en temps ;). La recette de base m’a été donnée par mon amie Claire et j’y ai ajouté tout plein de bonnes choses aussi bien en goût que pour la santé. En bref une vraie gourmandise à déguster sans culpabilité.

Recette de base:

J’utilise uniquement des produits biologiques.

– 300g flocons d’avoine

20131104_084059

– 50g graines de sésame

20131104_083932

– 50g graines de tournesol

20131104_083602

– 50g graines de courge

20131104_083956

– 50g graines de lin

20131104_083548

– 125g miel ou sirop d’érable ou sirop d’agave ou bien un mélange des 3

– 1cs huile

Mes ajouts:

– 80g raisins secs

20131104_084014

– 60g noix de coco

20131104_083614

– 80g abricots secs en dés

20131104_084043

– 80g amandes

20131104_083804

– 80g noisettes concassées

20131104_083736

– 80g cranberries

20131104_083845

– 80g baies de goji

20131104_084212

– 70g bananes séchés coupées en petits morceaux

20131104_084135

Facultatif:

– 100g pépites chocolat

– 1 à 2 cc épices (cannelle, gingembre, épices à pain d’épices…)

– 1cc extrait de vanille

Préchauffer le four à 160°C. Vous avez 2 possibilités selon vos goûts qui sont de mettre les fruits secs avant ou après la cuisson. Pour ce qui est des bananes séchées et des pépites de chocolat, je vous conseille de les mettre après, une fois le mélange refroidi. Mélanger les ingrédients (avec ou sans les fruits secs) excepté les bananes et les pépites de chocolat. Déposer le mélange sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour 30 minutes en remuant de temps en temps. Laisser refroidir puis ajouter les bananes, les éventuelles pépites et les fruits secs si vous ne les avez pas mis au four. Conserver dans un récipient hermétique.

Bonne dégustation 😉