p1000123bis

Streusel coco à la banane

J’avais quelques bananes un peu trop mûres et ne me lassant pas de tester les recettes des livres de Christophe Felder, je me suis cette fois ci lancée dans ce dessert très simple et rapide à confectionner de l’ouvrage « Tartes et Clafoutis ». Le fond de tarte et le streusel coco apportent le croustillant et la crème frangipane le fondant. L’association amande, coco et banane est juste parfaite. Vous l’aurez compris encore une fois la recette de Christophe Felder est une réussite: nous nous sommes régalés et je ne manquerai pas de la refaire 🙂

p1000128bis

Pour 6 à 8 personnes soit un cercle de 16 cm de diamètre:

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 35 à 40 minutes

Pour la pâte sucrée Crillon:

  • 80g beurre doux mou
  • 54g sucre glace
  • grains d’1/2 gousse de vanille
  • 17g poudre d’amandes
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 35g œuf
  • 133g farine T45

Tamiser le sucre glace sur le beurre puis ajouter la vanille, la poudre d’amandes et le sel. Mélanger l’ensemble à la spatule jusqu’à obtenir une texture homogène.

Ajouter l’œuf et remuer.

Tamiser la farine et continuer à mélanger sans trop travailler la pâte.

Envelopper dans du film alimentaire et laisser reposer 1heure au frigo.

Préchauffer le four à 200°C.

Sortir le pâton et le tapoter avec un rouleau puis l’étaler froid sur une épaisseur de 2,5 mm. Foncer le cercle à tarte de 16cm de diamètre, couvrir de papier sulfurisé et de poids et enfourner pour 15minutes à 180°C. Laisser refroidir sur une grille.

Pour la frangipane:

  • 60g beurre à température ambiante
  • 60g sucre semoule
  • 60g poudre d’amandes
  • 1 œuf
  • 1 bouchon de rhum

Travailler le beurre avec le fouet puis ajouter le sucre semoule et mélanger jusqu’à obtenir une crème épaisse. Incorporer l’œuf puis la poudre d’amandes et enfin le rhum.

Étaler sur le fond de tarte refroidi.

Pour les bananes:

  • 3 bananes
  • 1cs rhum brun
  • jus d’1 citron

Couper les bananes en rondelles de 4mm d’épaisseur et les arroser de rhum et jus de citron. Mélanger.

Disposer les rondelles debout sur la frangipane.

Pour le streusel:

  • 50g sucre semoule
  • 50g farine
  • 50g beurre doux pommade
  • 50g noix de coco râpée

Mélanger à la main tous les ingrédients jusqu’à obtenir de petits amalgames réguliers.

Parsemer la tarte de streusel et enfourner pour une vingtaine de minutes à 180°C.

A la sortie du four répartir des filaments de chocolat blanc fondu sur le dessus de la tarte. Servir légèrement tiède.

Régalez-vous 😉

 

DSC_0324bis

Coulant au chocolat

Je suis moins présente en ce moment mais je ne vous oublie pas et aujourd’hui je reviens vers vous avec ce classique qui est toujours accueilli avec plaisir par mes convives. Cette recette gourmande est simple et rapide à réaliser.  Je vous conseille d’utiliser un chocolat de couverture de qualité qui sublimera d’autant plus ces petits délices.

DSC_0318bis

Pour 8 fondants:

– 8 moules de 6 cm de diamètre

– Temps de préparation: 25 minutes

– Difficulté: facile

  • 125g chocolat noir de couverture à 70%
  • 100g beurre
  • 4 œufs
  • 145g sucre semoule
  • 50g farine

Préchauffer le four à 190°C.

Hacher le chocolat et le faire fondre au bain-marie ou au micro-ondes. Incorporer le beurre.

Dans un saladier, fouetter les œufs avec le sucre puis ajouter le mélange fondu et enfin la farine tamisée. Verser dans les moules en silicone ou bien dans des moules beurrés et enfourner 10 à 12 minutes.

Démouler et servir aussitôt.

DSC_0313bis

Régalez-vous 😉

DSC_0208bis

Entremet Kalamansi – Fruits rouges – Verveine

Aujourd’hui je vous propose une petite création qui m’a demandé de bonnes heures de réflexion mais cela en valait vraiment la peine. Tous mes testeurs ont adoré et je dois vous avouer que je suis vraiment ravie du résultat. Toutes les textures sont là mais surtout j’ai obtenu l’équilibre que je souhaitais. Tout ceci en fait un dessert aux saveurs originales, frais, acidulé et très léger. Il est composé successivement d’un streusel apportant le croustillant, un crémeux kalamansi, une compotée de framboises coulée sur des fraises, une mousse légère au fromage blanc infusée à la verveine et des biscuits à la cuillère bien moelleux.

DSC_0236bis

DSC_0226bis

Pour un cercle de 18 cm de diamètre et 6 cm de haut:

Pour le streusel:

  • 25g farine
  • 25g sucre
  • 25g beurre mou
  • 25g poudre d’amandes
  • 1,2g sel

Préchauffer le four à 160°C.

Mélanger sans trop insister l’ensemble des ingrédients puis l’étaler et le cuire dans un cercle de 15 cm de diamètre posé sur une plaque chemisée de papier sulfurisé durant 12 minutes. Réserver sur une grille.

DSC_0182bis

Pour le biscuit à la cuillère:

  • 65g blancs d’oeufs
  • 55g sucre
  • 50g jaunes d’oeufs
  • 37,5g fécule
  • 37,5g farine
  • sucre glace

Préchauffer le four à 180°C.

Monter les blancs en neige puis ajouter le sucre pour les serrer. Incorporer délicatement les jaunes puis la farine et la fécule tamisées. Dresser des bâtonnets de 6 cm de long les uns contre les autres à la douille sur une plaque chemisée de papier sulfurisé. Saupoudrer 2 fois à 5 minutes d’intervalle de sucre glaceDSC_0187bis

Enfourner pour 8 à 10 minutes.

DSC_0190bis

Montage:

  • chocolat de couverture ivoire
  • biscuits à la cuillère
  • disque de streusel

Disposer les biscuits à la cuillère refroidis sur le pourtour d’un cercle de 18cm de diamètre chemisé de rhodoïd. Puis déposer au fond de ce cercle le streusel.

DSC_0195bis

Chablonner avec du chocolat blanc (c’est à dire enduire la surface du biscuit d’une couche de chocolat blanc fondu).

DSC_0196bis

 

Pour le crémeux kalamansi:

  • 62,5g purée de kalamansi
  • 20g sucre semoule
  • 30g œuf
  • 40g jaunes
  • 1g gélatine en feuille
  • 23g beurre doux pommade

Hydrater la gélatine dans de l’eau froide durant 15 minutes.

Mélanger la purée, l’œuf, le jaune et le sucre et faire chauffer sur feu doux en fouettant constamment jusqu’à atteindre 82°C.

Hors du feu ajouter la gélatine essorée et mélanger.

A 40°C ajouter le beurre et mixer.

Couler sur le streusel et réserver au minimum 1h30 au frigo.

DSC_0197bis

Pour la compotée de framboises:

  • +/- 250g framboises
  • 3,1g pectine NH
  • 31g sucre
  • fraises coupées en 4

Mixer les framboises puis passer la purée au tamis. Faire chauffer 150g de celle-ci puis y ajouter la pectine mélangée au sucre et faire bouillir durant 1 minute.

Disposer les fraises sur le crémeux au kalamansi.

DSC_0198bis

Couler la compotée afin de les recouvrir.

DSC_0199bis

Réserver au minimum 1 heure au frigo.

Pour la mousse au fromage blanc à la verveine:

  • 92g fromage blanc 8,2% MG
  • 3g gélatine en poudre
  • 19g jaunes d’oeufs
  • 65g eau
  • 65g sucre
  • 103g crème fleurette
  • 8g verveine odorante séchée

Faire bouillir l’eau avec le sucre puis incorporer la verveine et laisser infuser à couvert 1 heure. Tamiser.

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans 18g d’eau froide.

Fouetter les jaunes et verser 65g de sirop de verveine réchauffé à 30°C. Incorporer la gélatine fondue une dizaine de secondes au micro-ondes.

Une fois l’appareil refroidi, ajouter le fromage blanc.

Monter la crème comme pour une chantilly puis l’incorporer à la préparation précédente.

Verser l’appareil sur la couche compotée/fraises. Réserver au minimum 2 heures au frigo.

DSC_0201bis

Décercler puis décorer selon vos goûts.

DSC_0209bis

Régalez-vous 😉

DSC_0546bis

Entremet cacahuète – chocolat noir – caramel

Aujourd’hui je vous propose une création tout en gourmandise, sans fruit ni acidulé… Mon entremet est composé d’un brownie très moelleux à la cacahuète puis d’un caramel au beurre salé parsemé de cacahuètes, d’un crémeux chocolat peu sucré et d’une mousse cacahuètes très légère et très parfumée grâce au praliné fait maison. C’est un dessert que je vous conseille de déguster au goûter ou bien après un repas léger.

DSC_0615bis

Pour le moule Vortex de Silikomart soit 6 à 8 personnes:

Si vous souhaitez utiliser un autre moule, je vous indique les dimensions de celui-ci:

Diamètre: 180 mm

Hauteur: 48 mm

Pour le brownie cacahuète:

  • 31,5g beurre
  • 52,5g sucre
  • 59,5g chocolat de couverture noir à 64%
  • 9g cacao amer
  • 35g farine
  • 40g œuf
  • 18g cacahuètes non salées
  • 1 petite cc d’extrait de vanille sans alcool
  • 1pincée de levure

Préchauffer le four à 180°C.

Blanchir l’œuf avec le sucre puis y ajouter la vanille puis la levure et le cacao amer.

Faire fondre le chocolat avec le beurre puis l’incorporer une fois tiède au mélange précédent. Incorporer les cacahuètes et verser dans un moule ou cercle de 16 cm de diamètre.

DSC_0517bis

Enfourner pour +/- 10 minutes.

DSC_0532bis

Pour le caramel au beurre salé aux cacahuètes:

  • 93g crème liquide entière
  • 10g sirop de glucose
  • 93g sucre semoule
  • 25g beurre salé
  • cacahuètes non salées

Faire un caramel en cuisant le sucre et le glucose sur feu moyen. Hors du feu, ajouter la crème bouillante puis le beurre mou. Remettre sur le feu et cuire jusqu’à atteindre 118°C. Couler sur le brownie et parsemer de cacahuètes. Réserver.

DSC_0534bis

DSC_0535bis

Pour la mousse cacahuète:

Pour la praliné cacahuètes:

  • 125g cacahuètes non salées
  • 83g sucre semoule
  • 23g eau

Torréfier les cacahuètes 20 min à 155°. Laisser refroidir.

DSC_0519bis

Dans une casserole, faire un sirop avec l’eau et le sucre et cuire à 121°.

DSC_0521bis

Ajoutez les cacahuètes et hors du feu remuez à la spatule jusqu’à ce que le sucre cristallise et que le mélange sable.

DSC_0524bis

Reporter le tout sur feu moyen, en remuant constamment et soigneusement jusqu’à l’obtention d’un caramel ambré. Verser le mélange sur un tapis en silicone et laissez durcir et refroidir à température ambiante pendant 30 min environ.

DSC_0525bis

Casser en petits morceaux et broyer au robot mixer afin d’obtenir une poudre, puis petit à petit une pâte de plus en plus lisse. Réserver le praliné dans un pot hermétique au frigo.

DSC_0526bis

Pour la pâte à bombe:

  • 29g jaunes
  • 19g sucre
  • 15g eau

Faire chauffer sur feu moyen le sucre et l’eau afin d’obtenir un sirop à 100°C. Verser ce sirop en filet sur les jaunes en fouettant et poursuivre jusqu’au refroidissement. Réserver.

DSC_0527bis

  • 83g crème liquide entière chaude
  • 2,5g gélatine en poudre + 15g eau
  • 100g praliné cacahuète
  • 23g pâte à bombe
  • 98g crème liquide entière montée (càd montée comme une chantilly)

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Mélanger la crème chaude au praliné puis ajouter la gélatine fondue au micro-ondes à 60°C. Incorporer délicatement la pâte à bombe puis la crème montée. Verser cette mousse dans le moule sur une hauteur d’environ 1,5 à 2cm et réserver au congélateur au minimum 1 heure.

DSC_0530bis

Pour le crémeux chocolat:

  • 68g crème liquide entière
  • 133g lait entier
  • 34g jaunes
  • 34g sucre
  • 73g chocolat de couverture noir (Guanaja pour moi)
  • 40g chocolat de couverture Dulcey
  • 2,7g gélatine en feuilles

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans l’eau froide.

Chauffer sur feu moyen le lait et la crème. Réserver.

Blanchir les jaunes avec le sucre puis incorporer le mélange chaud précédent. Remettre sur le feu et fouetter constamment jusqu’à atteindre 82°C ou que la crème nappe la cuillère. Hors du feu, incorporer la gélatine essorée puis verser sur le chocolat haché et mixer au mixeur plongeant. Couler sur la mousse cacahuètes.

DSC_0541bis

Déposer par dessus le montage brownie-caramel à l cacahuète.

DSC_0544bis

Réserver une nuit au congélateur. Vous pouvez sans soucis le garder plusieurs jours au congélateur.

Pour le flocage:

  • 80g chocolat de couverture lait Jivara
  • 80g beurre de cacao

Faire fondre les ingrédients à 45°C.

DSC_0545bis

Glacer au pistolet une fois le mélange à 40-42°C. Décorer selon vos goûts et réserver au frigo jusqu’à complète décongélation.

DSC_0552bis

Régalez-vous 😉

 

DSC_0011bis

Gâteau au sucre roux et aux bananes de Philippe Conticini

Et oui me revoilà 😉 Je suis un peu moins présente en ce moment mais je ne vous oublie pas! Aujourd’hui je vous propose une recette très simple et rapide mais absolument délicieuse. Ce gâteau est un mélange de saveurs et textures. Il est moelleux et fondant mais aussi craquant grâce à sa petite croûte de cassonade. A refaire sans hésiter 😉

Pour un moule à manquer de 29cm de diamètre et 4 cm de haut:

  • 2 œufs
  • 2 yaourts natures de votre choix (conservez le pot qui va vous servir de mesure)
  • 2 pots de farine Type 55
  • 1 pot d’amidon de maïs
  • 2 pots de sucre roux
  • ¼ de pot d’huile neutre
  • ¼ de pot de crème liquide
  • 1 belle pincée de fleur de sel
  • 1 sachet de levure chimique(11g)
  • 2 grosses ou 3 petites bananes très mûres taillées en fines rondelles (j’en ai mis 3 grosses)
  • QS cannelle (je n’en ai pas mis)

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger tous les ingrédients puis incorporer les bananes.

Beurrer et sucrer le moule puis verser la préparation.

Saupoudrer le dessus de sucre cassonade

Enfourner durant +/- 30minutes.

Philippe Conticini conseille de le déguster tiède mais c’est aussi très bon froid 😉

DSC_0015bis

Régalez-vous 😉

DSC_1071bis

Brioche Nid d’Abeille

Durant ma jeunesse, ba oui je commence à me faire vieille 😉 mon papa m’a très souvent parlé de cette brioche qu’il avait pour habitude de déguster à chaque virée dans le centre ville. Quand j’ai commencé à pâtisser je me suis mise à la recherche de sa recette afin de lui rappeler les souvenirs de sa jeunesse mais impossible de trouver. Alors lorsque j’ai trouvé cette recette dans le livre de Christophe Felder j’étais juste trop contente. Bon apparemment, elle ne correspond pas exactement à l’originale mais s’en rapproche beaucoup et mon père s’est régalé. C’est bien là le principal 😉

Pour la pâte à brioche simple: (j’ai divisé les proportions par 2)

  • 250g farine
  • 15g levure de boulangerie
  • 25g sucre semoule
  • 5g sel fin
  • 3 œufs
  • 150g beurre doux bien mou

Dans la cuve du robot verser la farine et la levure d’un côté, le sucre et le sel de l’autre. Mélanger en ajoutant les œufs petit à petit.

Pétrir la pâte énergiquement puis incorporer progressivement le beurre. Travailler la pâte 10 minutes jusqu’à ce qu’elle soit lisse et homogène et se décolle des parois du bol.

Couvrir d’un torchon puis réserver 2heures au frigo.

Étaler 500g de pâte sur un plan de travail fariné afin d’obtenir une galette de 2 cm d’épaisseur et 24 cm de diamètre. J’ai préféré la mettre dans un cercle mais ça n’est pas demandé dans la recette.

DSC_1063bis

Réserver au réfrigérateur couverte de film alimentaire.

Pour la crème pâtissière:

  • 25cl lait frais entier
  • 3g poudre de lait à 0%
  • 1/2 gousse de vanille
  • 60g jaunes d’oeufs
  • 60g sucre semoule
  • 25g Maïzena

Faire bouillir le lait, la poudre de lait et la gousse de vanille grattée.

Battre les jaunes avec le sucre puis ajouter la Maïzena tamisée. Verser un peu de lait bouillant sur la préparation et mélanger. Ajouter le reste de lait puis transvaser dans une casserole et cuire la crème jusqu’à ébullition. Couvrir de film alimentaire, laisser refroidir au frigo.

Pour la crème spéciale:

  • 5g feuilles de gélatine
  • 250g crème pâtissière
  • 75g blancs d’oeufs
  • 25g sucre semoule
  • 10g kirsch
  • 90g crème fouettée

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Fouetter la crème pâtissière pendant 2 minutes afin de bien la lisser.

Monter les blancs en neige puis ajouter petit à petit le sucre afin d’obtenir une meringue.

Essorer la gélatine et la faire fondre avec le kirsch. Ajouter un peu de crème pâtissière dans la casserole, fouetter énergiquement, puis ajouter le restant de crème. Incorporer la meringue onctueuse et mélanger avec une maryse. Ajouter la crème fouettée ferme.

Pour le florentin nid d’abeille:

  • 100g miel toutes fleurs
  • 100g sucre semoule
  • zestes d’une orange
  • 90g beurre doux
  • 100g amandes effilées

Faire chauffer le miel et le sucre semoule dans une casserole sur feu moyen. Ajouter le zeste d’orange. Incorporer le beurre et laisser bouillir 1 minute.

Ajouter les amandes effilées et mélanger afin de bien les enrober.

Verser cette préparation sur une feuille de papier sulfurisé, recouvrir d’une autre feuille et étaler sur 3 mm d’épaisseur. Laisser refroidir au congélateur 30 minutes.

Détailler un disque de 23 cm de diamètre et remettre au congélateur.

Finition:

Poser le florentin froid et durci sur la galette de brioche sortant du frigo.

DSC_1065bis

Faire lever 1h30 à température ambiante.

DSC_1069bis

Préchauffer le four à 180°C.

Enfourner le gâteau levé pour 20 à 25 minutes. La brioche est cuite lorsqu’elle est bien dorée sur les cotés et en dessous.

Laisser refroidir sur une grille. Couper la brioche en 2 dans l’épaisseur puis étaler la crème spéciale sur une hauteur de 1 cm. Faire durcir 30 minutes au congélateur puis poser le dessus de la brioche sur la crème. Appuyer légèrement afin de souder l’ensemble.

DSC_1077bis

Régalez-vous 😉

 

 

DSC_1027bis

Cake Pistache-Noisette

J’ai reçu pour noël le nouveau de livre de Christophe Felder « Gâteaux » et il est vraiment top. Il y a quelques semaines j’ai testé ce cake et il est très très très bon 😉 Moelleux et fondant avec un délicieux parfum de fruits secs. Rien que d’en parler j’ai envie de filer en cuisine en préparer un 😉

Pour un moule à cake de 28 cm de long:

Pour la pâte à cake:

  • 35g poudre de noisettes
  • 30g poudre d’amandes
  • 95g sucre glace
  • 50g farine
  • 80g beurre doux mou
  • 30g pâte de pistache
  • 15g huile
  • 40g jaune d’œuf
  • 20g œuf
  • 15g lait
  • 50g blancs d’oeufs
  • 25g sucre semoule

Préchauffer le four à 180°C.

Torréfier la poudre de noisettes 15 minutes au four.

Tamiser la poudre d’amandes avec le sucre glace et, parallèlement la poudre de noisettes avec la farine.
Travailler le beurre avec le mélange sucre glace-poudre d’amandes jusqu’à l’obtention d’une crème. Ajouter la pâte de pistache puis l’huile, les jaunes et l’œuf entier. Continuer de fouetter et verser le lait.

Monter les blancs en neige puis les serrer avec le sucre.

A l’aide d’une spatule, incorporer les blancs en neige à la crème précédemment obtenue puis ajouter la farine mélangée avec la poudre de noisettes.

Verser la pâte dans le moule beurré et fariné puis enfourner pour 10 minutes à 180°C et 30 minutes à 160°C.

Laisser refroidir une trentaine de minutes, démouler puis réserver 30 minutes au congélateur.

Pour le glaçage et la finition:

  • 1 pot de confiture d’abricots
  • 180g sucre glace tamisé
  • 4cl eau
  • 5g rhum brun
  • pistaches et noisettes concassées

Pendant que les cakes reposent au congélateur faire chauffer doucement la confiture d’abricots.

Mélanger l’eau, le sucre, et le rhum brun et réserver.

Poser les cakes sur une grille et les napper de confiture chaude puis verser le glaçage au rhum. Laisser égoutter quelques instants.

Décorer de pistaches et noisettes puis mettre au four une trentaine de secondes afin de sécher légèrement le glaçage.

DSC_1039

Régalez-vous 😉

 

DSC_0180bis

Cookies

Je vous ai déjà proposé plusieurs recettes que j’avais finalement du mal à départager chacune ayant son petit plus. Du coup j’ai décidé d’essayer de faire ma recette idéale. Elle diffère peu de la dernière mais suffisamment pour que je la préfère. Je suis vraiment contente du résultat. Je ne dis pas qu’elle ne sera pas un jour détrônée mais pour l’instant je l’adore. Je suis partie sur un cookie très classique puisque je n’y ai pas ajouté de fruits secs, ni de beurre de cacahuètes ou encore de daims. Ce sont des cookies moelleux à l’intérieur et croustillants à l’extérieur. J’ai déjà envie d’en refaire une fournée 😉

DSC_0182bis

Pour +/- 28 cookies:

  • 500g farine
  • 150g sucre semoule
  • 150g vergeoise
  • 280g beurre
  • 125g œufs
  • 8g sel
  • 8g bicarbonate
  • 150g pépites de chocolat noir
  • 150g pépites de chocolat au lait
  • 150g pépites de chocolat blanc

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger dans la cuve d’un robot à l’aide de la feuille les sucres, le beurre, les œufs, le bicarbonate, le sel et l’extrait de vanille.

Une fois le mélange homogène, ajouter la farine tamisée et le bicarbonate.

Incorporer les pépites de chocolat.

Former des boules puis les aplatir légèrement.

Enfourner pour environ 12 minutes. Laisser tiédir sur une grille.

PS: vous pouvez congeler les cookies crus et les cuire le temps indiqué précédemment une fois décongelés.

Régalez-vous 😉