20131016_130115bis

Gratin de butternut

J’adore les courges, autant vous dire que je m’en fais un régal depuis leur arrivée sur les étals. Je les mange habituellement cuites à la vapeur, à l’eau ou en velouté mais cette fois ci j’avais envie d’une recette un peu plus gourmande. J’ai donc décidé de cuisiner du butternut en gratin. Mes parents et moi même avons adoré!

20131016_130125

Pour 6 personnes:

– 1kg de butternut épluché et coupé en gros cubes

– 1 oignon émincé

– 1 échalote émincée

– 1 cœur de bouillon ail et persil

– 20g beurre

– 10cl lait

– 25cl crème entière

– 3 jaunes d’œufs

– 150g fromage râpé (j’ai mis de la mozzarella et du comté)

– chapelure et noisettes de beurre

– sel, poivre

Faire revenir l’oignon et échalote dans le beurre. Ajouter le butternut et laisser cuire pendant environ 25 minutes afin que la courge libère son eau. Ajouter le cœur de bouillon, le sel et le poivre.

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier mélanger les jaunes, le lait et la crème et les 3/4 du fromage. Saler et poivrer. Ajouter les légumes, mélanger et verser dans le plat à gratin. Saupoudrer avec le reste du fromage puis avec de la chapelure et parsemer de noisettes de beurre. Enfourner pour environ 30 minutes. Laisser refroidir quelques minutes avant de déguster.

Pour un plat encore plus complet,vous pouvez ajouter des dés de jambon, des allumettes de bacon, des petits morceaux de poulet…

20131016_130140

Régalez-vous 😉

20131026_230325bis

Apfelstrudel

J’avais envie de réaliser ce dessert depuis très longtemps mais n’avais jamais osé car je savais se réalisation un peu complexe. Et puis lorsque je l’ai vu sur mon blog préféré « J’en reprendrai bien un bout » j’ai décidé de me lancer. Finalement j’ai eu bien tord d’attendre si longtemps car sa confection ne m’a finalement posé aucun problème. Il faut prévoir un petit peu de temps pour préparer la garniture mais c’est un dessert qui se fait tout de même assez rapidement. Je l’ai réalisé en début d’après midi et fais tiédir 10 minutes à 140°C juste avant de le servir. Bon venons en au résultat! C’était un pur délice, c’est un dessert assez léger pour une fin de repas, il est fondant,moelleux, très fruité avec un bon goût de cannelle. Je l’ai accompagné d’une boule de glace aux spéculoos. C’est certain je le referai très vite!

20131026_230409

Avec ces proportions, j’ai réalisé un très grand roulé que j’ai dû couper en 2 afin qu’il tienne sur ma plaque. Vous pourrez servir 10 à 12 convives.

Pâte à Strudel:

– 250g farine type 45

– 2,5g sel

– 25g huile végétale neutre

– 10cl eau tiède

– 1 œuf

Mélanger l’ensemble des ingrédients au crochet jusqu’à ce qu’une boule se forme. Il est important de ne pas trop travailler la pâte afin qu’elle ne soit pas trop élastique. Couvrir d’un linge et laisser reposer à température ambiante. Il est important de réaliser cette pâte au minimum 1 heure avant son utilisation. L’idéal est même de la confectionner la veille et la conserver au frigo puis la sortir quelques heures avant de réaliser l’apfelstrudel.

Garniture:

– 8 grosses pommes

– 150g cassonade

– 1/2 cc cannelle ou vanille

– 100g raisins secs

– 5cl rhum

– 50g pistaches concassées

– 10 biscuit spéculoos émiettés

– +/- 40g beurre fondu

– 2 sachets de sucre vanillé

Faire macérer les raisins 12h dans le rhum.

Éplucher les pommes et les couper en fines lamelles à la mandoline. Ajouter la cassonade, la cannelle, les raisins non égouttés, les pistaches et les spéculoos. Réserver le temps d’étirer la pâte.

20131026_135751

Préchauffer le four à 180°C.

Déposer un torchon sur le plan de travail et le fariner. Déposer la boule de pâte en son centre sans la retravailler car elle se rétracterait. Commencer par l’aplatir au rouleau puis l’étirer avec les mains en la soulevant jusqu’à ce qu’elle forme un rectangle aussi grand que le torchon. On dit qu’il faut pouvoir lire un texte à travers.

20131026_135738

Couvrir la totalité de la surface de la pâte avec la garniture.

20131026_140019

Rouler en soulevant le torchon. Déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé en mettant la jointure en dessous. Le roulé étant beaucoup trop grand, je l’ai coupé en deux.

20131026_141024

Badigeonner de beurre fondu et saupoudrer de sucre vanillé.

Cuire 30 à 40 minutes puis à la sortie du four badigeonner de beurre fondu et saupoudrer de sucre glace.

20131026_145216

Servir tiède accompagné par exemple d’une boule de glace aux spéculoos.

Comme je l’ai réalisé à l’avance, je n’ai pas mis le sucre glace. Je l’ai enfourné 10 minutes à 140°C au moment de servir et je l’ai alors saupoudré de sucre glace à la sortie du four.

20131026_230522

Bonne dégustation 😉

 

 

 

 

 

 

20131004_225629

Tourbillon brioché jambon fromage

Ce sont des bouchées très sympa pour un apéritif ou bien un dîner accompagnées d’une salade verte. J’ai  trouvé cette recette sur e site « La cuisine à Sassenay ». Elles sont moelleuses, fondantes grâce à la béchamel et bien goûteuses avec le jambon et le fromage. Vous pouvez sans soucis les préparer à l’avance en arrêtant la cuisson un petit peu avant et en la terminant juste avant de servir. Vous pouvez aussi les congeler et terminer la cuisson le jour de la dégustation.

Pour la pâte à pain au lait:

– 500g farine

– 10g sel

– 1 sachet de levure boulangère

– 40g sucre

– 250g lait

– 80g beurre

– 1 œuf

Mélanger l’ensemble des ingrédients dans le bol du robot avec le crochet. Couvrir avec un torchon et laisser lever environ 1h30.

Vous pouvez aussi mettre l’ensemble des ingrédients dans la machine à pain et lancer le programme pâte.

Quelque soit la manière que vous choisissez, faites attention à ne pas mettre en contact la levure avec le sel et le sucre.

Pour la béchamel:

– 400g lait

– 40g beurre

– 50g farine

– 1CC sel

– poivre

Faire fondre dans la casserole le beurre. ajouter la farine puis petit à petit le lait. Saler et poivrer. Faire épaissir sur feu moyen en fouettant constamment. Réserver.

– 100g fromage râpé de votre choix

– 100g dés de jambon ou lardon ou bacon

– 1oeuf battu

Une fois la pâte levée, l’abaisser en un rectangle de 40x35cm. Étaler la béchamel puis parsemer de jambon et fromage.

20131004_165821

Rouler dans le sens le plus long.

20131004_170018

Couper des tranches de 2cm d’épaisseur et les poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laisser pousser environ 1h.

20131004_192442

Préchauffer le four à 200°C. Dorer au pinceau avec un l’oeuf battu. Enfourner pour 20 à 25 minutes.

20131004_225706

Bonne dégustation 😉

20130723_172225

Yaourt aux carambars

Après la recette des yaourts aux spéculoos voici celle aux carambars. Je l’ai trouvée sur le blog « Lolo et sa Tambouille » et je ne regrette pas de las avoir essayés. C’est vraiment très original de manger des yaourts avec un bon petit goût de caramel. Vos enfants vont adorer!

Pour 7 pots:

– 1l lait entier

– 15 carambars

– 4cs sucre en poudre

– 1 sachet de ferment alsa (ou 1 yaourt)

Faire chauffer le lait avec les carambars afin qu’ils fondent puis laisser tiédir le mélange. Mélanger le sachet de ferments (ou le yaourt) avec le sucre puis ajouter le lait tiède. Remplir les pots et mettre dans la yaourtière pour 9h. Réserver au frigo au minimum 4 heures avant de les déguster.

Régalez-vous 😉

20131020_200604bis

Millefeuille poireau-bacon

En regardant l’émission « La meilleure boulangerie de France », l’un des candidats à présenter comme spécialité le millefeuille poireau-bacon. Il ne donnait malheureusement pas toute la recette mais en observant bien j’ai pu à peu près comprendre comment il était réalisé. J’ai donc décidé de me lancer et on verrait bien le résultat. J’ai bien fait c’était un régal! L’appareil rappelle celui d’une quiche mais l’avantage de cette présentation est le croustillant apporté par la pâte feuilletée précuite pour la plaque du bas et cuite avec l’appareil pour celle du haut. Nous avions donc le croustillant, le moelleux, le fondant avec un goût délicieux ce qui ne pouvait en faire qu’un plat parfait 😉

20131020_200206

Pour 8 empreintes rectangulaires en silicone:

– 1 pâte feuilletée (ici) ou 2 rouleaux du commerce

– 400g poireaux émincés

– 2 œufs

– 200g crème liquide entière

– 18g farine

– 100g comté râpé

– 8 tranches de bacon

– 1 cœur de bouillon « bœuf façon pot au feu »

– 1 œuf pour la dorure

– sel, poivre

Cuire les poireaux dans de l’eau pendant une quinzaine de minutes, les égoutter et les faire revenir dans 30g de beurre. Ajouter le cœur de bouillon, saler et poivrer. Réserver.

20131020_115845

Mélanger la farine avec les œufs puis ajouter la crème et le comté. Saler et poivrer et ajouter les poireaux refroidis.

20131020_115851

Préchauffer le four à 200°C. Abaisser la pâte feuilletée en forme de carré ou rectangle sur une épaisseur de 3mm. Découper celle-ci en deux, piquer avec une fourchette l’une des moitiés et l’enfourner pour 25 minutes recouverte d’une grille afin qu’elle ne gonfle pas trop.

20131020_184818

A la sortie du four, découper 8 rectangles aux dimensions de vos empreintes et les mettre dans le fond de chacune.

20131020_185413

Recouvrir d’une tranche de bacon.

20131020_185523

Remplir les moules avec l’appareil aux poireaux.

20131020_185846

Découper dans la deuxième partie de la pâte des rectangles aux dimensions des empreintes et les positionner sur l’appareil aux poireaux. Dorer avec un œuf battu au pinceau. Je n’en avais pas mais vous pouvez parsemer de graines de sésame.

20131020_190738

Enfourner pour environ 25 minutes à 200°C.

20131020_200220Régalez-vous 😉

20131012_212656bis

La Caroline revisitée

C’est un dessert qui m’avait interpelée il y a quelques temps en surfant sur le net. La recette était composée d’une génoise, d’une crème pâtissière et d’éclairs au chocolat et au café le tout décoré de chantilly. J’avais trouvé cette recette originale et très appétissante mais je ne m’étais pas pour autant lancée dans sa réalisation car j’avais tout de même un peu de craintes quant au mélange de saveurs et peur que cela soit écœurant et bourratif. Puis plusieurs mois après, en regardant l’émission « la meilleure boulangerie de France », une boulangère proposait comme spécialité une Caroline revisitée composée successivement d’une pâte sablée, d’une crème d’amandes, d’une crème pâtissière au chocolat et de choux et éclairs dont les parfums étaient choisis par les clients eux même. Comme vous le verrez dans la recette, je me suis largement inspirée de cette émission en apportant cependant quelques modifications. J’ai réalisé ce délice pour les 2 ans de ma puce. Il est vrai que ce dessert regroupe les grands classiques de la pâtisserie, chaque convive est donc sûr de trouver au moins un élément qu’il va apprécier. Finalement tout le monde à tout dévoré et tout adoré.

Pâte sucrée (pour +/- 8 cercles de 10 cm de diamètre):

– 250g farine

– 2g sel

– 150g beurre doux

– 1 œuf

– 100g sucre glace

– 30g poudre d’amandes

Mettre le beurre en pommade puis ajouter l’œuf, le sucre, la poudre d’amandes, le sel puis la farine. Réserver 4 heures au frigo. Étaler la pâte sur environ 2-3 mm d’épaisseur et foncer les cercles ou moules à tartelettes.

Vous pouvez sans hésiter la réaliser la veille

Crème d’amandes:

– 100g beurre mou

– 100g poudre d’amandes

– 100g sucre

– 2 œufs

– +/- 20g rhum

Préchauffer le four à 180°C.
Mettre le beurre en pommade puis ajouter les œufs, le sucre, la poudre d’amandes et le rhum. Remplir les tartelettes aux 2/3 avec la crème d’amandes.

20131012_101405

Enfourner pour environ 20 minutes. Les tartelettes doivent être dorées.

20131012_134709

Crème mousseline:

– 25cl lait

– 2 jaunes d’oeufs

– 1/2 gousse de vanille

– 20g farine

– 15g Maïzena

– 125g beurre

– 60g sucre

Faire chauffer le lait avec la 1/2 gousse fendue en 2 dans une casserole sur feu moyen.

Blanchir les jaunes avec le sucre puis ajouter progressivement la farine et la Maïzena en fouettant sans arrêt.

Incorporer le lait chaud puis verser cet appareil dans la casserole et porter doucement à ébullition sans cesser de remuer au fouet. Incorporer 100g de beurre en dés et laisser refroidir.

Travailler les 100g de beurre restant en pommade. Lorsque le beurre et la crème sont à peu près à la même température, incorporer le beurre en fouettant. Réserver au frigo dans une poche à douille avec une douille cannelée.

Vous pouvez sans soucis réaliser cette préparation la veille.

Craquelin de Christophe Michalak:

– 40g beurre demi-sel pommade

– 50g cassonade

– 50g farine

Mélanger l’ensemble des ingrédients puis étaler le mélange entre 2 feuilles de papier sulfurisé sur une épaisseur de 2 mm. Détailler des cercles et rectangles légèrement inférieurs à la taille de vos choux et éclairs. Réserver au congélateur le temps de réaliser la pâte à choux.

Avec ces proportions, j’ai eu trop de craquelin. Si cela est pareil pour vous, vous pouvez le conserver au congélateur pour une prochaine fournée.

20131011_214420

Pâte à choux:

– 50g eau

– 50g lait

– 2g sucre

– 2g sel

– 45g beurre

– 55g farine

– +/- 100g œufs battus

Pour la première fois, j’ai décidé d’utiliser la technique de cuisson de Michalak et je suis très contente du résultat!

Préchauffer le four à 250°C.

Porter à ébullition l’eau, le lait, le beurre, le sel et le sucre. Hors du feu, ajouter la farine en une fois et mélanger. Remettre sur le feu afin de dessécher la pâte en remuant sans cesse jusqu’à ce qu’elle forme une boule qui se détache parfaitement des parois de la casserole.

20131013_100225

Mettre la pâte dans un saladier ou dans le bol du robot et remuer sans cesse pendant quelques minutes pour la faire refroidir. Elle doit descendre à environ 45°C.

Ajouter petit à petit les œufs battus.Pour vérifier la consistance de votre pâte à choux, il faut ouvrir la pâte en deux avec la spatule. Si la pâte à choux se referme difficilement, c’est qu’il n’y a pas assez d’oeufs. Si elle se ferme doucement, c’est que la consistance de votre pâte est parfaite. Si elle se referme immédiatement, c’est qu’elle est trop liquide.

20131011_215912

Mettre ce mélange dans une poche à douille avec une douille n°10 et dresser des choux et éclairs en quinconce sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Je pense que mes choux faisaient environ 2cm de diamètre et mes éclairs environ 5 cm de long.

20131011_220641

Déposer sur chacun le craquelin. Mettre la plaque dans le four et l’éteindre. Au bout de 10 minutes, rallumer le four à 160°C chaleur statique. Poursuivre la cuisson pour environ 20 minutes (le temps dépend du four mais aussi de la taille des choux et éclairs).

20131011_221026

Laisser refroidir sur une grille puis conserver dans une boîte hermétique. Vous pouvez sans soucis les réaliser la veille mais par contre il faudra les garnir le jour même.

Avec ces proportions vous aurez plus de choux que le nécessite la recette mais c’est tellement bon qu’ils ne resteront surement pas longtemps dans votre plat 😉

20131012_111609

Crème pâtissière pour garnir les choux:

– 400g de lait

– 4 jaunes

– 100g sucre

– 36g Maïzena

– 40g beurre

Faire bouillir le lait. Blanchir les jaunes avec le sucre puis ajouter la Maïzena. Verser le lait sur le mélange puis remettre sur le feu jusqu’à épaississement de la crème. Hors du feu, ajouter le beurre.

Vous pouvez bien sûr choisir n’importe quel parfum de chou pour réaliser la Caroline. Nous avons opté pour chocolat, pistache et Grand Marnier.

Pour cela, il vous faudra:

– +/- 15g pâte de pistache

– +/- 3 cs Grand Marnier

– 45g crème liquide entière

– 45g chocolat noir

Prélever 225g de la crème pâtissière et y ajouter le chocolat. Une fois celui-ci fondu, ajouter la crème. Réserver au frigo dans une poche à douille munie d’une douille permettant de fourrer les éclairs.

Répartir à parts égales le reste de crème dans 2 bols et y ajouter dans l’un le Grand Marnier et dans l’autre la pâte de pistache. Réserver dans des poches à douille au frigo.

Vous pouvez sans aucun problème réaliser les crèmes la veille.

Montage (le jour de la dégustation):

– fondant

– colorant vert et jaune

– cacao amer en poudre

– 20cl crème liquide entière bien froide

– 20g sucre glace

– les grains d’1/2 gousse de vanille

Percer un petit trou au niveau de la base des choux et éclairs avec la douille ou un couteau et les garnir avec les crèmes.

Chauffer très légèrement le fondant avec le colorant vert et éventuellement une petite goutte d’eau afin qu’il soit plus souple. Plonger les choux à la pistache dedans et enlever les éventuels excès.

Renouveler avec le colorant jaune pour les choux au Grand Marnier.

Pour les éclairs au chocolat, mettre du cacao dans le fondant.

Réserver les choux sur un plat au frigo.

20131012_160125

Comme je vous l’ai dit précédemment vous pouvez bien sûr choisir d’autres parfums, il vous faudra alors choisir le colorant adapté.

Pour la chantilly, j’ai utilisé un siphon mais je vous conseille de la monter au fouet car elle se tient mieux et sa consistance est plus agréable. Fouetter la crème froide avec la vanille dans un récipient froid. Lorsque la chantilly est presque montée, ajouter le sucre glace puis la mettre dans une poche à douille.

Déposer une rosace de crème mousseline sur les tartelettes puis les 2 choux et l’éclair. Décorer avec de la chantilly. Servir immédiatement.

20131012_212810

Régalez-vous 😉

 

.

20131003_230357bis

Le Dynamite

C’est un entremet que j’ai une nouvelle fois trouvé sur le blog « Eryn folle cuisine ». Malgré ses 3 couches il est rapide et assez facile à réaliser. Mon mari qui n’est pas tellement friand de desserts au chocolat s’est régalé! Moi pas la peine de vous dire que j’ai adoré 😀 Il est moelleux, fondant avec un délicieux goût de caramel et chocolat.

20131003_225321

 

Pour un moule de 22 cm de diamètre (j’en ai utilisé un de 26 mais c’était tout de même délicieux ;))

Fondant ricotta et caramel:

– 2 gros œufs

– 250g ricotta

– 20g Maïzena

– 20g sucre glace

– 200g sucre en poudre

– 20cl crème liquide entière

– 2cs eau (facultatif)

– 20g beurre en dés

– 1 pincée fleur de sel

Mettre le sucre dans une casserole sur feu moyen et faire chauffer jusqu’à obtenir un caramel. Or du feu, ajouter la crème bouillante et remuer avec une spatule. Remettre sur le feu jusqu’à épaississement. Il se peut qu’il se forme des petits blocs de sucre; ne vous inquiétez pas, ils disparaîtront en chauffant et si ce n’est pas totalement le cas, passer à la fin au chinois. Ajouter hors du feu le beurre et la fleur de sel et réserver.

PS: si vous souhaitez réaliser le caramel avec les 2 cs d’eau: mettre le sucre et l’eau sur feu moyen et ne pas remuer jusqu’à caramélisation.

Préchauffer le four à 175°C.

Blanchir les œufs avec le sucre glace puis ajouter la Maïzena et la ricotta et bien fouetter. Terminer en incorporant 275g du caramel au beurre salé préparé précédemment. Verser dans un moule beurré et fariné ou en silicone de 23 cm de diamètre et enfourner pour 45 minutes. Laisser refroidir et démouler à l’envers sur le plat de service. Tasser dans un cercle de 22cm de diamètre et le chemiser de rhodoïd. Réserver.

20131003_162653

Mousse au chocolat 70%:

– 20 cl de crème liquide entière

– 130g chocolat noir à 70%

– 50g lait

– 2g gélatine

– éclats de chocolat noir (la quantité que vous désirez)

Réhydrater la gélatine 10 minutes dans de l’eau froide.

Monter la crème en chantilly légère et réserver au frigo. Faire fondre le chocolat au bain-marie et dissoudre la gélatine essorée dans le lait chaud. Incorporer le lait à la gélatine au chocolat et laisser refroidir. Incorporer la chantilly délicatement puis les éclats de chocolat. Verser sur le fondant à la ricotta, lisser et réserver 2 heures au frigo.

20131003_184937bis

Glaçage au caramel chocolaté:

– 20cl crème liquide entière

– 200g sucre

– 20g beurre en dés

– 2cs eau

– 30g chocolat noir à 70%

Mettre le sucre dans une casserole sur feu moyen et faire chauffer jusqu’à obtenir un caramel. Or du feu, ajouter la crème bouillante et remuer avec une spatule. Remettre sur le feu jusqu’à épaississement. Il se peut qu’il se forme des petits blocs de sucre; ne vous inquiétez pas, ils disparaitront en chauffant et si ce n’est pas totalement le cas, passer à la fin au chinois. Ajouter hors du feu le beurre et le chocolat puis laisser tiédir en remuant de temps en temps. Verser sur la mousse au chocolat et réserver plusieurs heures au frais.

PS: si vous souhaitez réaliser le caramel avec les 2 cs d’eau: mettre le sucre et l’eau sur feu moyen et ne pas remuer jusqu’à caramélisation.

Finition:

– pralin

Décercler et faire adhérer le pralin sur les contours du gâteau et parsemer le dessus.

Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Vous pouvez sans problème réaliser cet entremet la veille et d’ailleurs Eryn le conseille afin qu’il soit plus fondant et que le parfum du caramel se développe.

20131003_225213

20131003_230239bis

Bonne dégustation 😉

20131004_192511

Torsades feuilletées apéritives

Une petite idée toute simple à servir en apéritif. Elles se réalisent très facilement et très rapidement: en 15 minutes elles sont prêtes à enfourner. Bon un peu plus si vous décidez de faire votre pâte feuilletée vous même. A chaque fois que je les ai servies, elles ont toujours été très appréciées. Elles peuvent être déclinées sous de nombreuses saveurs. Aujourd’hui je vous propose bacon-chèvre-emmental: j’ai adoré!

20131004_192511

Pour environ 22 torsades:

– 2 rouleaux de pâte feuilletée ou 2 pâtes feuilletées maison (ici)

– une dizaine de tranches de bacon

– +/- 1/2 bûche de chèvre

– emmental râpé

– +/- 5 cs crème entière épaisse
Préchauffer le four à 180°C.

Étaler la crème sur un disque de pâte. Recouvrir de tranches de bacon puis de petits dés de chèvre et enfin d’emmental râpé.

20131004_172013

Recouvrir avec le deuxième disque de pâte et couper environ 22 bandes de pâte.

20131004_172351

Rouler ces bandes en torsades: prendre chaque extrémité et les tourner en sens opposé.
Déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en enfourner pour environ 15 minutes. Elles doivent être dorées.

20131004_173158

Vous pouvez sans problème les réaliser à l’avance mais dans ce cas arrêtez la cuisson un peu avant afin de la terminer juste avant de servir.

Vous pouvez également les congeler après la première cuisson et la terminer une fois les torsades décongelées au moment de servir.

20131004_192500

Bonne dégustation 😉