20131225_123411bis

Pain au lait au coeur de crème pâtissière

J’ai réalisé ces petits délices pour le brunch de noël. C’est la tradition, nous faisons toujours un brunch le lendemain du réveillon 🙂 Cette année, nous avons décidé de tout réaliser maison (pains au chocolat, croissants, kringle estonien, pancakes, œufs brouillés et ces fameux petits pains). Imaginez l’odeur dans la maison pendant la cuisson de ces petites merveilles. Heureusement que le déballage des cadeaux nous a fait patienter 🙂 Pour en revenir aux pains au lait, ils sont exquis: moelleux, fondants avec un petit goût de chocolat. Par contre je ne mettrai pas de rhum la prochaine fois et pour mon papa je remplacerai les pépites de chocolat par des raisins secs 🙂 J’ai trouvé la recette sur le blog « Couleur de vie ».

20131225_125158bis

Pour une quinzaine de pièces:

Pour la crème pâtissière (à faire plusieurs heures à l’avance):

– 25cl

– 2 jaunes d’oeufs

– 20g Maïzena ou de farine

– 2 sachets de sucre vanillé

– 2cs liqueur de mirabelles ou poires ou du rhum

– 50g sucre en poudre

Blanchir les jaunes avec le sucre puis ajouter la Maïzena. Verser dessus le lait chaud et remettre sur le feu jusqu’à épaississement tout en fouettant constamment. Hors du feu, ajouter l’alcool si vous souhaitez en mettre. Débarrasser dans un saladier et couvrir au contact avec du film plastique. Laisser refroidir puis mettre au frigo jusqu’à utilisation.

Pour la pâte:

– 500g farine type 55 (je préfère 45)

– 22g levure fraîche de boulanger délayée dans une partie du lait

– 70g sucre

– 2 sachets de sucre vanillé

– +/- 25cl lait

– 1 œuf

– 50g beurre

– 8g sel

– pépites de chocolat ou raisins secs…

Mélanger avec le crochet du robot ou à la main ou à la machine à pain l’ensemble des ingrédients. Si vous utilisez le crochet, laisser tourner une dizaine de minutes. La pâte doit être élastique et non collante. Couvrir d’un torchon et laisser lever environ 1h30 à 2h jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

Détailler la pâte en 15 boules puis étaler chacune sur un plan de travail fariné en forme ovalaire.

20131224_211657bis

Découper ensuite au couteau le bord inférieur en lanières verticales.

Déposer sur la partie supérieure de l’ovale de la crème pâtissière et rabattre la partie supérieure de l’ovale sur la crème. Appuyer légèrement pour sceller.

20131224_211736bis

Rabattre chaque lanière vers le haut puis sous le petit pain pour les maintenir en place. Laisser lever à nouveau 1h30 à 2h.

Vous pouvez réaliser toutes ces étapes la veille, mettre ces petits pains au frigo et les sortir le lendemain 2 heures avant de les cuire.

20131224_212940bis

Pour la dorure:

– 1 œuf battu avec un petit peu de lait

Préchauffer le four à 200°C.

Badigeonner chaque pièce de dorure avec un pinceau et enfourner pour une dizaine de minutes à 200°C.

20131225_123422bis

Régalez-vous 😉

20131203_220314bis

Beignet à la compote

Vous l’aurez compris le lundi soir c’est « Le meilleur pâtissier » pour moi. Et la semaine dernière le thème était le petit-déjeuner et le goûter. La première épreuve consistait à réaliser des beignets donc forcément j’ai eu une envie irrésistible d’en savourer. Étonnamment je n’en avais encore jamais réalisé. J’ai donc chercher sur le net la recette qui me paraissait la meilleure. J’ai choisi celle du blog « Bienvenue chez Christhummm ». Verdict: ils étaient succulents! Ils étaient très moelleux, fondants et leur goût était parfait.

Pour une vingtaine de beignets (mais tout dépend de leur taille):

– 500g farine

– 100g sucre

– 80g beurre doux

– 20g levure fraîche

– 3 oeufs

– 150ml lait tiède

– 10g sel

– eau de fleur d’oranger (la quantité que vous souhaitez)

– compote ou confiture de votre choix

– huile de friture

Délayer la levure dans un peu de lait. Mettre l’ensemble des ingrédients dans un saladier ou le bol du robot en ne mettant pas en contact la levure avec le sel et le sucre. Pétrir à la main ou au robot pendant 8 à 10 minutes. Couvrir d’un torchon et laisser lever environ 1H30. Etaler la pâte sur une épaisseur d’environ 1cm-1,5cm et découper des disques à l’emporte-pièce. Le mien faisait 4cm de diamètre. Déposer les beignets sur une plaque de papier sulfurisé et les couvrir d’un torchon. Laisser lever environ 1 heure.

Chauffer l’huile à environ 170°C et y plonger les beignets. Lorsque la première face est bien dorée, les retourner et laisser dorer la deuxième face. En fonction de la taille de votre casserole ou friteuse, vous pourrez en cuire plus ou moins en même temps. Déposer les beignets sur du papier absorbant.

Vous pouvez les déguster immédiatement saupoudrées de sucre glace ou bien les fourrer avec la compote ou la confiture de votre choix . Pour cela il vous faudra la mettre dans une poche à douille avec une douille assez fine et percer le beignet pour injecter le fourrage. La pâte a beignet étant peu sucrée, j’ai bien sucré ma compote afin d’apporter la petite touche sucrée qui leur manquait pour être parfaits. Les saupoudrer de sucre glace et les dévorer sans attendre 😉

Vous pouvez sans problème les congeler.

20131203_220332bis

Régalez-vous 😉

20131115_200500

Bagels

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas mis une petite recette de boulangerie. C’est en regardant l’émission « Le Meilleur Pâtissier » que les candidats m’ont donné envie d’en réaliser. J’en achète régulièrement mais cette fois-ci je voulais voir si les « maison » seraient meilleurs. Sans hésitation je les préfère mille fois! Ils sont fermes à l’extérieur et moelleux à l’intérieur avec un goût inégalable. De plus ils sont très simples et rapides à réaliser! C’est certain je n’en achèterai plus… J’ai réalisé la recette de Mercotte.

Pour 6 bagels:

– 450g farine T55 (j’ai mis de la 45 car je préfère qu’ils soient moins compacts. Le risque est qu’ils s’abîment un peu au pochage mais je préfère qu’ils soient un peu moins jolis mais plus moelleux)

– 10g levure fraîche émiettée

– 9g sel

– 230g eau à température ambiante

– 18g huile

– graines de carvi, sésame, pavot… (facultatif)

Pour le pochage:

– 3l eau

– 20g fécule de pomme de terre

– 20g cassonade

– 40g sel

Pour la cuisson:

– 1 œuf battu

Mettre dans le bol du robot ou un saladier la farine et la levure émiettée d’un côté et le sel et le sucre de l’autre. Ajouter l’huile et l’eau et pétrir au crochet ou à la main 8 à 10 minutes.

Diviser le pâton en 6 portions égales.

Il existe 2 manières différentes pour former les bagels:

– former des boudins de 15 à 20 cm avec chaque morceau et faire des anneaux avec chacun.

– former des boules avec chaque morceau et creuser le centre de chacune avec le doigt puis agrandir le trou en faisant tourner la pâte autour de 2 doigts.

Quelque soit la technique utilisée, le trou doit être de 5 à 6 cm car il va avoir tendance à se refermer lors de la pousse et de la cuisson. Je les ai élargis un peu trop la prochaine fois ils seront plus jolis 😉 Laisser pousser 2 heures sur une plaque légèrement farinée et recouverts d’un torchon jusqu’à ce qu’ils aient environ doublé de volume.

20131115_084949

Préchauffer le four à 220°C.

Porter à ébullition l’eau avec la cassonade, la fécule et le sel et pocher les bagels 1 minute puis les retourner et les pocher 30 secondes. Sortir les bagels avec une écumoire et les débarrasser sur un linge afin d’absorber l’humidité.20131115_105003

 

Déposer les bagels sur une plaque recouverte de papier sulfurisé beurré et badigeonner au pinceau avec un œuf battu. Parsemer ou non de graines.

Enfourner pour +/- 15 minutes ( tout dépend si vous les aimez plus ou moins moelleux).

Une fois bien dorés, les débarrasser sur une grille jusqu’à complet refroidissement sauf si vous êtes comme moi et que vous en dévorez un dès sa sortie du four 😉

20131115_200736

 

Régalez- vous bien 😉

20131025_094740bis

Brioche feuilletée de Philippe Conticini

Elle a le moelleux, le fondant et le bon goût de la brioche avec le feuilleté du croissant. Avec la brioche à effeuiller et la monkey bread, elle fait partie pour le moment de mon trio gagnant! Pour pouvoir la déguster, il faut compter quelques heures, mais ça vaut vraiment le coup!

20131025_095642
20131025_103951

Pour 2 moules à cake:

– 510g farine

– 50g sucre

– 150g lait

– 1cc fleur de sel

-20g levure fraîche de boulanger

– 150g d’oeufs

– 50g + 300g beurre de tourage (ou du beurre « normal » si vous n’en trouvez pas)

-1 œuf battu pour la dorure

Délayer la levure dans le lait à température ambiante. Mélanger au crochet dans le bol du robot la farine, le sucre et le sel. Ajouter la levure délayée puis les oeufs et enfin 50g de beurre pommade.

Couvrir la pâte d’un linge et la laisser pousser jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

Étaler la pâte entre 2 feuilles de papier sulfurisé et placer au congélateur pendant 30 minutes.

Taper les 300g de beurre avec un rouleau entre 2 feuilles de papier sulfurisé pour donner une forme de carré.

Sortir la pâte du congélateur et sur un plan de travail fariné, lui donner une forme de « croix » avec une épaisseur plus importante en son centre afin d’éviter que le beurre traverse. Mettre le beurre au milieu de celle-ci.

20131024_220425

Replier les bords vers le centre afin d’enfermer le beurre.

20131024_220457

Sur un plan de travail fariné, étaler en un rectangle de 5mm d’épaisseur.

20131025_042004

Replier le bord supérieur vers le milieu.

20131025_042028

Replier le bord inférieur sur le supérieur.

20131025_042105

Tourner le pâton d’1/4 de tour vers le droite. Vous avez réalisé votre premier tour.

20131025_042113

Garder la pâte dans cette position et l’étaler de nouveau en un rectangle de 5 mm d’épaisseur. Réaliser les pliages comme précédemment et tourner de nouveau d’1/4 de tour vers la droite. Envelopper dans un film alimentaire et laisser reposer 30 minutes au frigo.

Mettre le pâton dans la position où il était après le 1/4 de tour, étaler, plier de la même manière et tourner d’1/4 de tour vers la droite.

Étaler en un rectangle de 50×20 cm sur 5mm d’épaisseur et le couper en 2 bandes.

20131025_042553

Replier chaque bande de pâte en 4 fois sur elle même.

20131025_042625
20131025_042635
20131025_042645

Couper les bandes en 4 morceaux identiques. Cette fois, j’ai essayé en les coupant en 2 et en utilisant des moules de 13×28 cm.

20131025_042806

Placer les morceaux dans des moules chemisés de papier sulfurisé avec la soudure sur le côté.

A ce moment là, vous pouvez mettre vos moules au frigo pour la nuit puis les sortir environ 2 heures avant la cuisson pour les avoir toutes chaudes au petit déjeuner.

20131025_043435

Laisser pousser environ 3 heures à température ambiante.

Préchauffer le four à 170°C. Dorer les brioches avec l’oeuf battu à l’aide d’un pinceau.

La première fois, j’avais trouvé la brioche trop fade j’ai donc essayé en ajoutant du sucre en poudre dans mea pâte mais elle a très peu levé j’ai donc fait un nouvel essai en parsemant d’une bonne quantité de sucre perlé. C’était bien meilleur! Enfourner pour 30 minutes.

20131025_095111
20131025_103737

Je vous mets quelques photos de briochettes réalisées avec de petits emporte-pièce.

20131020_080416
20131020_09085bis
20131020_094622

Bonne dégustation 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20130918_132301

Brioche Buchty

Allez c’est parti pour une nouvelle brioche cette fois-ci tout droit venue d’Allemagne. Je l’ai trouvée sur le blog  » C’est ma fournée ». Elle est composée de petites boules de pâte moelleuses, à la mie filante saupoudrées de sucre glace. Cette brioche se réalise normalement nature mais vous pouvez fourrer chaque petite boule de carrés de chocolat, Nutella, pâte de spéculoos…

20130918_125757bis

Pour un moule ou un cercle de 26 cm de diamètre:

– 500g farine type 45

– 20 g levure fraîche

– 1 pot de crème fraîche entière épaisse de 20cl

– 60g sucre

– 2 œufs et ajouter du lait pour obtenir un poids total de 200g

– 1cc sel

– chocolat, Nutella, pâte de spéculoos… (facultatif)

– sucre glace

Diluer la levure dans un peu de lait tiède. Ajouter la farine, les œufs, le lait, la crème, le sucre et le sel. Pétrir à vitesse moyenne pendant 5 minutes. Laisser lever couvert d’un linge pendant 1h30 dans un endroit tiède et sec.

Façonner avec les mains farinées des boules de 40g. Vous pouvez mettre au centre de celles-ci du chocolat, du Nutella … Placer les boules dans le moule ou le cercle sans les coller.

Laisser lever 1 heure.

20130918_113512bis

Au bout de 45 minutes, préchauffer le four à 150°C. Enfourner pour 30 minutes. Couvrir de papier alu si la brioche colore trop. Laisser refroidir avant de la démouler (ce que je n’ai pas fait d’où les fissures).

20130918_124700bis

Une fois démoulée, la saupoudrer de sucre glace.

20130918_132202bis

Bonne dégustation 😉

20130819_210438bis

Brioche bouclettes

Allez encore une petite recette de brioche! Je vous avais prévenus je suis dans ma période boulangerie 🙂 C’est une recette qui a fait le tour de la blogosphère, je ne pouvais donc que l’essayer pour me faire ma propre opinion 😀 Verdict: elle est succulente!!! La plupart l’on réalisée nature mais l’ayant trouvée fourrée à la pâte d’Ovomaltine sur le blog « Délices et autres gourmandises » je n’ai pas pu m’empêcher d’y ajouter cette gourmandise! Surtout ne vous dites pas que les brioches c’est difficile à réaliser, que le pliage à l’air complexe, que c’est raté la moitié du temps… je vous assure elle est vraiment facile à confectionner et réussie à tous les coups!

20130819_210452

20130819_220248bis

Pour un moule à manqué de 24 à 26 cm de diamètre:

– 350g farine

– 12g levure boulangère fraîche

– 80g beurre mou

– 2 jaunes d’oeufs

– 14cl lait tiède

– 3 cs sucre

– 1 sachet sucre vanillé

– 1/2 cc sel

Pour la dorure:

– 2cs Golden Syrup (j’ai mis du sirop d’érable)

– 2cs sucre roux

– 2 cs beurre fondu

– sucre casson (sucre perlé comme pour les chouquettes)

– pâte d’Ovomaltine (ou Nutella, pâte de spéculoos, confiture …)

Mélanger le lait, le sucre et la levure et laisser reposer 10 minutes.

Mélanger la farine, le sucre vanillé et le sel puis ajouter les jaunes, le mélange à la levure et le beurre. Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit souple. Couvrir d’un linge et laisser pousser environ 1h à 1h30 jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

Si vous possédez une machine à pain, il vous suffit de mettre l’ensemble des ingrédients et lancer le programme pâtes.

Séparer la pâte en 4 morceaux et l’abaisser sur une épaisseur d’environ 2 à 3 mm (plus vous étalerez finement, plus les bouclettes seront petites et donc plus il vous en faudra). Avec un emporte-pièce détailler des cercles de 7 à 8 cm de diamètre.

20130819_185418

Tartiner les ronds de pâte d’Ovomaltine (ou Nutella, pâte de spéculoos, confiture…) et les chevaucher par 3.

20130819_184914BIS

Rouler.

20130819_184939bis

Couper le tube obtenu au milieu afin d’obtenir 2 fleurs et les déposer côte à côte sans les serrer dans un moule beurré et fariné. Laisser lever 1 heure dans un endroit tiède ou bien 1 nuit dans le frigo.

20130819_192222bis

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger le beurre fondu, le sucre roux et le sirop d’érable et verser le mélange sur la brioche. Si vous n’avez pas fourré votre brioche, parsemer de sucre perlé.

20130819_202929

Enfourner pour 20 à 25 minutes. Couvrir de papier aluminium si elle colore trop. Laisser refroidir quelques minutes sur une grille avant de déguster.

20130819_220333bis

Il me restait un petit peu de pâte, j’ai donc réalisé une mini brioche fourrée à la confiture de framboises.

20130819_192239bis

20130819_202935bis

20130819_221056bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

 

20130815_155305bis

Brioche suisse de Christophe Felder

La brioche suisse est une viennoiserie que j’adore mais je trouve qu’il est difficile d’en trouver de vraiment bonnes. Leur pâte est souvent sèche et elles sont souvent trop peu garnies en crème pâtissière et pépites de chocolat. Je me suis donc mise en quête de « LA recette » qui réunirait toutes mes exigences. Quand j’ai vu que Christophe Felder en proposait une recette; j’ai tout de suite décidé de commencer mes essais par celle-ci. Et bien je ne poursuivrai pas avec les autres recettes que j’ai trouvées car elles étaient parfaites: moelleuses, fondantes, crémeuses avec un bon goût de chocolat.

20130815_155230bis

Pour 8 brioches:

Pour la pâte:

– 250g farine

– 10g levure fraîche de boulangerie délayés dans un tout petit peu d’eau tiède

– 30g sucre

– 165g beurre mou

– 3 œufs

– 1 cc sel

Pour la crème pâtissière:

– 25cl lait

– 1 cc beurre

– 1 gousse de vanille

– 2 jaunes d’oeufs

– 50g sucre

– 20g Maïzena

– 1 cs bombée farine

Pour la garniture et la finition:

– 120g pépites de chocolat

– 5cl eau

– 50g sucre

– 1 œuf entier + 1 jaunes d’œuf

Pour la pâte à brioche:

Mélanger l’ensemble des ingrédients de la pâte à brioche. Laisser la pâte pousser pendant 1h recouverte d’un torchon dans un endroit chaud et sans courant d’air. Aplatir cette pâte en un rectangle et la mettre 2 heures au frais puis 20 minutes au congélateur.

Pour la crème pâtissière:

Faire chauffer sur feu doux le ait, le beurre et la gousse de vanille fendue et grattée.

Blanchir les jaunes avec le sucre et ajouter la farine et la Maïzena. Verser dessus le lait chaud débarrassé de sa gousse. Remettre le mélange dans  la casserole et cuire sur feu doux sans cesser de fouetter jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Réserver la crème au frais couverte d’un film alimentaire.

Mise en forme:

Étaler la pâte en une forme de rectangle sur une épaisseur de 4 à 5 mm. Placer de nouveau quelques minutes cette pâte au congélateur.

Fouetter la crème afin de la rendre bien lisse.

Recouvrir la moitié inférieure du rectangle de pâte avec la crème pâtissière et la lisser à la spatule. Répartir les pépites de chocolat et les enfoncer légèrement en passant un coup de rouleau à pâtisserie. Replier le haut du rectangle de pâte qui n’est pas recouvert de garniture sur la partie contenant la garniture et aplatir de nouveau au rouleau afin d’obtenir une surface bien lisse et d’éliminer les éventuelles bulles d’air. Découper des bandes de pâtes d’environ 3 à 4 cm et les disposer bien espacées sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laisser pousser environ 2h30 recouvert de film alimentaire.

20130815_152036bis

Pendant ce temps, porter l’eau et le sucre à ébullition et laisser refroidir.

Préchauffer le four à 180°C. Fouetter le jaune avec l’œuf. Au bout des 2h30, dorer délicatement au pinceau les brioches et enfourner pour 10 à 12 minutes. Couvrir avec du papier alu si elles colorent trop vite. A la sortie du four, badigeonner les brioches avec le sirop et laisser refroidir sur une grille.

20130815_155257bis

Bonne dégustation 😉

 

20130823_134630bis

Monkey Bread

Comme vous l’aurez compris, je suis dans ma période boulangerie. J’ai donc décidé d’essayer une recette qui a fait le tour de la blogosphère. C’est une brioche composée de petites boules de pâtes moelleuses et fondantes enrobées de caramel et noix de pécan au bon goût de cannelle. Son goût fait beaucoup penser à celui de la brioche à effeuiller mais sa consistance est quant à elle différente. Nous ne saurions dire laquelle nous préférons c’est pourquoi je referai les 2 😀

20130823_135013

Pour un moule à savarin de 24 cm (vous pouvez ausi utiliser un moule à manquer ou à kouglof):

Pour la pâte:

– 375g farine

– 1 œuf

– 10g levure

– 3cl eau tiède

– 15cl eau tiède

– 40g beurre fondu

– 25g sucre

– 1/2 cc sel

Pour le caramel:

– 160g cassonade

– 60g beurre

– 40g crème fraîche épaisse

Pour l’enrobage:

– 100g noix de pécan hachées

– 250g cassonade

– 1cc cannelle

– 120 g beurre fondu

Délayer la levure dans l’eau tiède. Y ajouter le reste des ingrédients permettant la confection de la pâte. Pétrir pendant environ 10 minutes. Ne vous inquiétez pas si la pâte est collante. Vous pouvez réaliser la pâte à la main ou bien avec un robot. Couvrir le saladier de film alimentaire et mettre toute une nuit au frigo. Si vous êtes pressé, couvrir le saladier avec un torchon et laisser lever 1h30 à température ambiante à l’abri des courants d’air.

Le lendemain, commencer par le façonnage en formant des boules de 20g. La pâte étant collante, j’ai ajouté de la farine afin de la manipuler facilement.

Porter à ébullition les ingrédients du caramel pendant environ 3 minutes jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Mettre la moitié de celui-ci dans un moule à savarin beurré et parsemer de la moitié des noix de pécan. Tremper les boules de pâte dans le beurre fondu puis dans la cassonade mélangée à la cannelle et les disposer collées les unes aux autres dans le moule. Vous pouvez superposer sur plusieurs étages les boules (en fonction de la taille de votre moule). Recouvrir avec le reste de caramel et de noix de pécan.

Couvrir le moule et laisser lever environ 1heure à température ambiante, à l’abri des courants d’air.

Préchauffer le four à 180°C et enfourner pour 30 minutes environ. La brioche doit être dorée. Laisser reposer 10 minutes et démouler. Déguster tiède.

20130823_140357

Régalez-vous 😉