DSC_1187bis

Cake à la banane de Christophe Michalak

Aujourd’hui, je vous propose une petite idée très rapide à réaliser pour un goûter mais aussi très très gourmande.Tout le monde a adoré et pourtant ça n’était pas gagné, j’avais des réfractaires à la banane ou carrément à tout cake quel qu’il soit. L’alliance du rhum et de la banane est top et la pâte un peu humide ce qui le rend fondant et très moelleux. Le streusel apporte la petite touche croustillante.

DSC_1220bis

Pour un moule de 23cm de diamètre (vous pouvez aussi utiliser un moule rond de 22cm de diamètre):

Pour l’appareil:

– 150g beurre pommade

– 200g cassonade

– 100g œuf

– 285g bananes mûres écrasées

– 240g farine T55

– 10g levure chimique

– 25g rhum ambré

Préchauffer le four à 150°C.

Battre le beurre pommade et le sucre avec le fouet du robot jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter les œufs et fouetter à vitesse maximale durant 1 minute.

Incorporer délicatement à la maryse la farine et la levure tamisées jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Incorporer le reste des ingrédients et verser dans un moule graissé. Réserver.

Pour le streusel:

– 40g sucre glace

– 40g poudre d’amandes

– 40g beurre demi-sel

– 40g farine T55

Mélanger les ingrédients avec les mains comme pour la réalisation d’un crumble afin d’obtenir un aspect sableux. Déposer sur le cake.

Enfourner pour +/- 1heure. La pointe d’un couteau piquée au centre du cake doit ressortir propre.

DSC_1227bis

Régalez-vous 😉

DSC_1178bis

Clafoutis abricot-romarin

Depuis un moment cette association m’intrigue. Alors lorsque j’ai trouvé cette recette dans « Fou de Pâtisserie » il était temps de la tenter. Et je n’ai pas été déçue! La clafoutis est ultra fondant. Les abricots bien parfumés apportent une touche d’acidité très bien venue. Le romarin, lui, est vraiment justement dosé. Au départ on ne sens que l’abricot puis au fur et à mesure on perçoit cette délicate saveur. Cette association est juste à tomber. Je le referai c’est certain!

DSC_1203bis

Pour les abricots au romarin:

– 6 abricots

– 1 branche de romarin

– 50g sucre

– 20g Kirsch

Préchauffer le four à 160°C.

Couper et dénoyauter les abricots avant de les couper en quartiers.

Dans un plat, les mélanger au reste des ingrédients. Couvrir avec une feuille de papier cuisson(avec un trou au milieu) et enfourner pour 20 minutes. Laisser refroidir.

DSC_1173bis

Pour l’appareil à clafoutis:

– 55g farine T55

– 30g œufs entiers

– 75g sucre

– 250g lait entier

– 30g beurre

– 40g Kirsch

– 5g vanille liquide (j’ai mis 2 gousses)

Faire bouillir les 3/4 du lait avec le kirsch et le sucre. Faire fondre le beurre.

Dans un batteur muni d’une feuille, verser la farine puis ajouter le beurre et la vanille. Incorporer les œufs puis le 1/4 restant de lait et enfin le mélange bouillant.

Montage:

– 6 cercles de 6cm de diamètre (j’ai utilisé 2 cercles de 12cm de diamètre)

Préchauffer le four à 175°C.

Sur une plaque de four munie d’une feuille de cuisson, déposer les cercles préalablement graissés et chemisés de film alimentaire allant au four. Déposer les abricots cuits, refroidis et égouttés

DSC_1175bis

Couler la préparation. Enfourner pour +/- 30 minutes.

Vous pouvez les déguster tièdes ou froids.

Régalez-vous 😉

 

DSC_0396bis

Biscuits framboise-coco-citron vert de Philippe Conticini

Vous le savez j’apprécie beaucoup les biscuits. Servis au goûter ou bien en desserts avec une salade de fruits, une crème…ils sont toujours appréciés des petits comme des grands. Alors quand j’ai trouvé cette recette proposée par le grand Philippe Conticini, j’avais pour obligation de les essayer très rapidement 😉 Ils sont très simples et très rapides à confectionner et une nouvelle fois ils ont séduit tout le monde 🙂

DSC_0403bis

Pour 15 biscuits:
– 210g beurre doux pommade
– 95g sucre glace
– 1 œuf
– 200g farine T45
– 40g coco râpé
– 10 framboises fraîches
– graines d’une gousse de vanille
– 2 pincées de fleur de sel
– Le zeste d’un petit citron vert

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, mélanger à l’aide d’un fouet le beurre pommade avec le sucre glace. Ajouter l’œuf puis mélanger de nouveau. Incorporer le reste des ingrédients et mélanger le tout afin d’obtenir une pâte homogène. Débarrasser dans une poche munie d’une douille cannelée.

Sur une plaque recouverte d’une feuille de papier cuisson, pocher 15 belles rosaces de pâte. Saupoudrer de coco râpée.

DSC_0382bis

Enfourner pour 15 min environ.

Laisser refroidir sur une grille.

DSC_0393bis

Régalez-vous 😉

DSC_1181bis

Potage d’été, fruits rouges, agrumes, menthe, rose et vanille de Tahiti de Rémy Escale et Frédéric Fernandez

Amateurs de desserts légers et acidulés cette recette est pour vous! L’acidité est apportée par les fruits rouges confits dans le jus d’orange, la menthe et les pétales de rose mais aussi sous leur forme originelle. La chantilly à la vanille de Tahiti ainsi que le sorbet apportent la touche de douceur et de gourmandise. J’ai choisi de servir un sorbet fraise, coulis de pistaches et pistaches sablées de Vincent Guerlais qui est juste à tomber. Cette association du potage tiède avec la chantilly et les fruits rouges bien frais ainsi que la glace est vraiment très agréable. Ce dessert est parfait lorsque l’on veut se faire plaisir sans pour autant prendre 1 kg 🙂 mais aussi après un repas un peu copieux.

DSC_1190bis

Pour 4 assiettes creuses:

Pour le potage d’été:

– 100g fraises

– 50g framboises

– 50g groseilles

– 4 oranges

– 1 citron vert

– 50g sucre (70g pour moi)

– 12 feuilles de menthe

– 10 pétales de rose

J’ai été un peu interpelée par le terme confire de la recette (« faites confire les fruits dans le jus d’orange, le jus de citron vert, le sucre les pétales de rose et la menthe ciselée »). Fallait-il cuire, si oui combien de temps? J’ai opté pour une cuisson à feu doux durant environ 1h15. J’ai ainsi obtenu une préparation faisant penser à la confipote. Vous pouvez sans soucis le préparer à l’avance et le tiédir au moment de servir.

Les proportions sont données pour 4 assiettes creuses mais je trouve un peu juste la quantité de potage. Après tout dépend de comment vous interprétez le mot confire…

Presser le jus de 3 oranges et prélever les suprêmes de la 4 ème.

Faire confire les fruits dans le jus d’orange, le jus de citron vert, le sucre les pétales de rose et la menthe ciselée.

Pour la chantilly vanille:

– 200g crème liquide

– 50g mascarpone

– 25g sucre

– 1/2 gousse de vanille

Fouetter les ingrédients bien froids dans un bol placé au frigo quelques dizaines de minutes jusqu’à obtenir une crème chantilly. Réserver dans une poche à douille munie de la douille de votre choix.

Pour le sorbet fraise minute:

– 100g fraises

– 30g sucre glace

– 15g blancs d’oeufs

Comme je vous le disais j’ai préféré mettre une belle quenelle de sorbet fraise allié à un coulis pistache et de craquantes pistaches sablées de chez Vincent Guerlais 🙂

Sinon, il vous suffit de couper les fraises en morceaux et les déposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé puis de la mettre au congélateur pour une dizaine d’heures. Au moment de servir mixer les fraises avec le blanc d’œuf et le sucre. Si vous le préparez un peu à l’avance, réserver le sorbet dans un bac préalablement glacé au congélateur.

Dressage:

– fraises des bois, framboises, myrtilles, groseilles

– pétales de rose

– feuilles de menthe fraîche ciselées

– zestes d’orange et citron vert

Déposer le potage tiède dans des assiettes creuses. Disposer harmonieusement des fruits puis une quenelle de glace au centre de l’assiette. Pocher la chantilly puis décorer de pétales, menthe et zestes. Servir sans attendre.

DSC_1182bis

Régalez-vous 😉

DSC_0935bis

Tarte pêche-framboise-citron-noix de coco de Yann Brys

Cette recette est tirée du magasine Fou de Pâtisserie. Je n’ai pas respecté la présentation d’origine car je ne trouvais pas plus ma douille « vague » mais ça n’a changé en rien le goût irrésistible de cette tarte. Tout y est pour en faire un dessert des plus savoureux. Un shortbread croustillant au bon goût d’agrumes. Un biscuit madeleine fondant et moelleux. Une compotée acidulée et bien parfumée. Une crème tellement légère et les meilleures pêches au sirop qu’il me soit arrivé de manger. Vous l’aurez compris j’ai adoré ce dessert à la fois gourmand et frais. Parfait en ces jours si chauds…

DSC_0951bis

Pour la pâte shortbread:

– 75g beurre

– 85g farine T55

– 35g sucre glace

– zestes d’1/4 citron

– zestes d’1/4 orange

– 1 pincée fleur de sel

Dans la cuve du batteur muni de la feuille mélanger le beurre pommade, les zestes et la fleur de sel. Incorporer la farine et le sucre glace. Faire une boule, filmer et réserver au minimum 1heure au frigo.

Étaler la pâte sur 3mm d’épaisseur. Laisser reposer 30 minutes au frigo puis détailler un cercle de 18cm de diamètre.

Enfourner pour +/- 15 minutes à 165°C.

DSC_0927bis

Pour le biscuit madeleine citron et noix de coco: (vous pouvez faire seulement la moitié des proportions voir même le 1/3)

– 110g œufs

– 85g sucre semoule

– 20g miel d’acacia

– zestes d’1/4 citron jaune

– 75g farine T55

– 15g noix de coco râpée

– 85g beurre

– 45g blancs d’oeufs

– 13g sucre semoule

Préparer un beurre noisette: pour cela, il suffit de faire fondre le beurre sur feu moyen jusqu’à disparition du crépitement et laisser colorer jusqu’à obtenir une jolie teinte caramel. Filtrer à travers une passoire fine puis et laisser refroidir jusqu’à atteindre 35-40°C.

Mélanger les œufs avec le sucre semoule, les zestes et le miel. Incorporer la noix de coco et la farine.

Monter les blancs en neige et les serrer avec les 13g de sucre afin d’obtenir une texture en « bec d’oiseau ».

Mélanger les 2 préparations ensemble puis ajouter le beurre noisette tempéré.

Verser la pâte dans un cercle de 14 cm de diamètre. Enfourner pour +/- 12 minutes à 165°C. Laisser refroidir sur une grille.

DSC_0930bis

PS: comme vous le voyez sur les photos, j’ai du découper le gâteau dans l’épaisseur. C’est pourquoi je vous conseille de diviser les proportions.

Pour les pêches pochées à la fraise et à la verveine:

– 3 pêches blanches

– 1l eau

– 300g sucre semoule

– 150g pulpe de fraises

– 10 feuilles de verveine fraîches ou séchées

Faire bouillir l’eau et le sucre puis y plonger les pêches pelées et cuire 12 minutes environ. Vérifier avec la pointe d’un couteau que la chair est tendre.

En fin de cuisson mixer une des pêches et réserver.

Ajouter la pulpe de fraises et la verveine et retirer du feu. Verser le tout dans un saladier, filmer et réserver 2h au minimum au frigo.

Pour la compotée de fraises et framboises:

– 100g pulpe fraises

– 50 pulpe de framboises

– 20g sucre semoule

– 3g pectine NH

Mélanger le sucre avec la pectine.

Faire chauffer la pulpe de fraises et framboises puis ajouter le mélange sucre-pectine tout en remuant. Porter à ébullition puis filmer et réserver au frigo. Mixer avec le mixeur plongeant avant utilisation.

Pour la crème fouettée à la pêche:

– 80g pêches mixées

– 100g crème liquide 35%

– 60g mascarpone

– 3g gélatine poudre

– 18g eau

– il n’y a pas de sucre dans la recette mais j’ai choisi d’en mettre 40g

Faire gonfler la gélatine avec l’eau. Ajouter la moitié de la purée de pêche réservée auparavant et faire chauffer.

Verser sur la crème froide, le reste de purée de pêches et le sucre si vous en mettez.

Ajouter la mascarpone et mixer. Réserver 1h au frigo puis monter la crème avec un fouet. Mettre la crème dans une poche à douille munie de la douille de votre choix.

Montage:

Sur le biscuit madeleine pocher la compotée en spirale puis le déposer au centre du shortbread.

DSC_0934bis

Pocher la crème à la pêche sur le biscuit madeleine ainsi qu’un cordon sur toute la circonférence de la tarte afin de maintenir les framboises.

Saupoudrer quelques framboises de sucre glace.

Disposer les framboises en alternant une à l’endroit saupoudrée de sucre glace et une à l’envers non saupoudrée. Remplir les framboises renversées de compotée.

Décorer avec des quartiers de pêche bien égouttés, des framboises et des copeaux de noix de coco fraîche (je n’en ai pas mis).

PS: gardez le jus des pêches pour réaliser une délicieuse salade de fruits.

DSC_0956bis

Régalez-vous 😉

 

bis

Crèmes chocolat blanc-vanille-framboises

Faute à mon dessert au café de ce week-end, j’avais des jaunes qui attendaient d’être utilisés. Par hasard je fais mon petit tour hebdomadaire sur le blog « La cuisine de Bernard » et je découvre avec gourmandise ces petites crèmes. Ni une ni deux, je file en cuisine. En à peine 10 minutes, la crème était prête. Comme habituellement, je n’ai vraiment pas été déçue par la recette de ce superbe blog. Les crèmes sont onctueuses, fondantes avec un délicieux parfum de vanille et chocolat blanc et les framboises apportent l’acidulé indispensable pour en faire un petit dessert parfait 🙂

DSC_0988bis

Pour 6 verrines:

– 30g sucre

– 1 gousse de vanille fendue et grattée

– 250ml crème liquide entière

– 250ml lait

– 80g jaunes d’oeufs

– 220g chocolat de couverture Ivoire (blanc)

– 2+1/4 feuilles de gélatine (soit 4,5g)

– 250g framboises

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Porter sur feu doux à frémissement le lait, la crème, la gousse vidée et 15g de sucre.

Pendant ce temps blanchir les jaunes avec le reste de sucre et les grains de vanille.

Verser le liquide chaud sur le mélange mousseux tout en continuant à fouetter.

Porter le tout à 84°C sur feu doux tout en mélangeant constamment. Si vous n’avez pas de thermomètre, c’est exactement le même principe que la crème anglaise, la préparation doit napper la cuillère lorsqu’elle est suffisamment cuite.

Hors du feu, ajouter les feuilles de gélatine essorées et bien mélanger.

Incorporer le chocolat blanc. Si la texture n’est pas lisse vous pouvez donner un coup de mixeur plongeant.

Laisser tiédir en mélangeant de temps en temps.

Disposer les framboises dans chaque pot ou verrine et verser par dessus la crème tiédie. Réserver au frigo pendant au moins 4 heures.

Régalez-vous 😉

DSC_1006bis

Parfait glacé fraise des bois-citron vert et basilic de Julien Chamblas

J’ai reçu mon magasine Fou de Pâtisserie et le parfait glacé était à l’honneur. Je n’en avais encore jamais mangé mais la description faite m’a donné envie d’essayer. Ce dessert n’est vraiment pas compliqué à confectionner et assez rapide. Vous pouvez préparer la quasi totalité d’avance. Il ne vous restera plus qu’à décorer avec la chantilly citron vert- basilic, les fraises fraîches et le zeste de citron vert. Le gâteau après 15 minutes à température ambiante est bien moelleux avec un délicieux parfum de citron vert. Le parfait à la fraise des bois est fondant, crémeux. La chantilly avec son arôme subtil de basilic se marie à merveille avec les autres parfums. Nous avons adoré ce dessert tout en fraîcheur et légèreté parfait en ces jours de forte chaleur ou après un repas copieux.

DSC_1014bis

Pour le biscuit citron vert:

– 50g œuf

– 80g sucre semoule

– 1g zestes de citron vert

– 36g crème fraîche entière épaisse

– 60g farine T55

– 1g levure chimique

– 20g huile d’olive (tournesol désodorisée pour moi)

Préchauffer le four à 170°C.

Mixer le sucre et les zestes puis monter au fouet avec les œufs.

Incorporer la crème puis le mélange farine/levure et enfin l’huile.

Verser la préparation dans un cercle de 14cm de diamètre et enfourner pour 6 minutes (14 pour moi).

Pour le jus de fraises:

– 125g fraises

– 12,5g sucre semoule

Faire cuire les fraises et le sucre au bain-marie pendant au minimum 1h.

PS: j’ai mixé les fraises avec le sucre et cuit seulement 30 minutes.

Verser ce jus sur les 2 faces du gâteau (encore chaud pour moi). Réserver.

DSC_0985bis

Pour la meringue italienne:

– 90g blancs d’oeufs

– 150g sucre semoule

– 50g eau

Monter les blancs en neige.

DSC_0961bis

Pendant ce temps, cuire le mélange eau + sucre jusqu’à atteindre 112°C.

Verser ce sirop en filet sur les blanc montés tout en continuant à fouetter à petite vitesse. Repasser en vitesse maximale jusqu’à descendre à une température d’environ 40°C.

DSC_0964bis

Pour le parfait fraise des bois:

– 150g meringue italienne

– 15g jus de citron vert

– 200g purée de fraises des bois

– 140g crème montée

– 4g gélatine

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Chauffer 50g de purée et y faire fondre la gélatine essorée.

Mélanger la purée de fraises froide, celle chaude avec la gélatine et le jus de citron.

DSC_0962bis

Ajouter la crème montée.

DSC_0965bis

Incorporer la meringue italienne.

DSC_0975bis

Montage:

Verser un peu de parfait puis déposer le biscuit au centre d’un cercle de 18cm de diamètre.

DSC_0988bis

Verser le reste du parfait.

DSC_0989bis

Lisser puis mettre au congélateur pour quelques heures.

Pour le glaçage fraise:

– 175g purée de fraises

– 100g purée de framboises

– 100g eau

– 52,5g sucre semoule

– 5g pectine NH

– 4g gélatine

– poudre d’or (pas mis)

Faire chauffer les purées et l’eau à 50°C. Ajouter le mélange sucre/pectine et porter à ébullition.Incorporer la gélatine essorée et la poudre d’or hors du feu. Mixer. Laisser refroidir jusqu’à atteindre 40°C puis verser sur l’entremet démoulé. Vous pouvez alors le décorer puis le servir ou bien le remettre au congélateur sans l’avoir décoré.

Pour la chantilly basilic-citron vert:

– 100g crème fleurette

– 10g sucre semoule (j’en ai mis 20g)

– 15g mascarpone

– 2g feuilles de basilic

– 1/4 zestes de citron vert

Réaliser une infusion à froid avec la crème, le basilic et les zestes pendant 12h. Chinoiser puis repeser la crème et ajouter la quantité au poids de la recette en complétant avec de la crème nature.

PS: je prépare tout simplement une proportion un peu plus importante de crème infusée et je pèse 100g après avoir chinoisé.

Ajouter le sucre et la mascarpone et monter en chantilly avec le fouet.

Décorer le dessert avec la chantilly, des fraises, un zeste de citron vert et quelques petites feuilles de basilic.

Il faut laisser décongeler le parfait une vingtaine de minutes avant de le servir afin qu’il soit bien crémeux.

DSC_1010bis

DSC_1018bis

Régalez-vous 😉

 

DSC_0974bis

Cookies de Laurent Jeannin

Je suis une cookies addict 🙂 J’ai ma recette fétiche mais j’aime beaucoup en tester de nouvelles. Et cette fois j’ai vraiment bien fait car je viens de découvrir ma nouvelle recette préférée 😀 . Ils sont croustillants à l’extérieur et très très moelleux à l’intérieur: indispensable pour de bons cookies! Leur petite particularité est qu’ils sont bien dodus 🙂 En effet, ils sont beaucoup plus épais que ceux que j’ai l’habitude de confectionner. Et ça j’adore!!! Ils ont également un petit goût de beurre de cacahuètes qui donne un vrai plus à ces biscuits. Je vous encourage vraiment à les tester 🙂

DSC_0977bis

Pour 22 cookies:

– 500g farine T55

– 170g sucre semoule

– 170g vergeoise brune

– 125g beurre doux pommade

– 125g œufs

– 30g beurre de cacahuètes

– 8g sel

– 8g bicarbonate

– 4g extrait de vanille liquide

– 340g grosses pépites de chocolat

Préchauffer le four à 170°C.

Mélanger dans la cuve d’un robot à l’aide de la feuille les sucres, le beurre et les œufs, le beurre de cacahuètes, le sel et l’extrait de vanille.

Une fois le mélange homogène, ajouter la farine tamisée et le bicarbonate.

Incorporer les grosses pépites de chocolat.

Former des boules de 70g environ puis les aplatir légèrement. Il est inutile de trop les espacer ou de les mettre au frigo avant cuisson car ils ne s’étalent pas.

DSC_0966bis

Enfourner pour environ 14 minutes. Laisser tiédir sur une grille.

PS: vous pouvez congeler les cookies crus et les cuire le temps indiqué précédemment une fois décongelés.

DSC_0978bis

Régalez-vous 😉