DSC_0742bis

Bouchée chocolait au lait – praliné au citron vert

Cette année je me suis acheté des moules en polycarbonate pour faire mes chocolats maison. C’était une première, ils ne sont donc pas parfaits. Les prochains seront j’en suis certaine bien mieux 🙂 J’ai réalisé 3 sortes de bouchées dont celle-ci à base de praliné maison, citron vert et chocolat au lait. Je n’ai pas pu m’empêcher d’y goûter et puis de toute façon il fallait que je m’assure qu’ils étaient mangeables 😀 J’ai adoré vivement Noël pour y succomber une nouvelle fois 😉

DSC_0759bis

Avant tout, parlons un peu du tempérage qui va vous être indispensable pour la réalisation de bouchées. C’est le procédé par lequel on obtient une bonne cristallisation, c’est à dire le passage de l’état liquide à l’état solide du beurre de cacao. Cela nécessite de respecter les courbes de température afin d’obtenir un chocolat brillant et un démoulage facile. Il est impératif d’utiliser un chocolat de couverture. En effet, celui-ci a été enrichi en beurre de cacao au moment de sa fabrication (32% au minimum). Cela lui confère de la fluidité : plus il est enrichi en beurre de cacao, plus le chocolat est fluide.

Vous pouvez tempérer de différentes manières. Aujourd’hui je vais vous parler de la méthode 2/3 – 1/3 et celle utilisant le mycryo.

Pour du chocolat au lait:

  • 2/3 – 1/3

Faire fondre 2/3 de la quantité de chocolat au bain-marie jusqu’à ce qu’il atteigne 45°C. Une fois la température atteinte, mettre le chocolat dans un cul de poule froid et ajouter le dernier 1/3 de chocolat haché afin d’atteindre 27-28°C. Si la température ne descend pas suffisamment mettre le cul de poule dans de l’eau glacée. Une fois cette température atteinte, remettre au bain-marie pour remonter à 30-31°C. Maintenir cette température en mettant le cul de poule dans de l’eau tiède ou sur un chauffe-plat à température minimum ou encore dans une tempéreuse.

  • Mycryo

C’est un beurre de cacao qui a été cryogénisé (refroidi à très basse température) et réduit en poudre. Il faut en ajouter 1% du poids du chocolat utilisé.

Faire fondre le chocolat au bain-marie jusqu’à ce qu’il atteigne 45°C. Retirer le cul de poule de l’eau chaude et laisser refroidir jusqu’à 33-34°C. Ajouter le mycryo et mélanger. Laisser la température descendre à 30°C.

Je vous conseille l’utilisation de moules polycarbonate qui présentent de nombreux avantages:

  • Ils offrent un démoulage aisé contrairement à ceux en silicone nécessitant une pression bien souvent responsable de la casse des chocolats.
  • même sans tempérage les chocolats auront tendance à briller
  • leur transparence facilite la décoration couleur du fond des moules.

Il est difficile de vous dire quelle quantité de chocolat utiliser car cela va dépendre de la taille de vos moules mais aussi de l’épaisseur que vous allez donner à vos coques.

Passons maintenant à la recette 😉

Il est difficile de vous dire quelle quantité de chocolat utiliser car cela va dépendre de la taille de vos moules mais aussi de l’épaisseur que vous allez donner à vos coques.

Pour une plaque polycarbonate:

  • +/- 250g chocolat de couverture lait (Jivara pour moi)

Nettoyer les empreintes avec un coton imbibé d’alcool à 90° pour éviter toute trace.

Lorsque la température de travail du chocolat est atteinte, badigeonner les empreintes d’une fine couche de chocolat à l’aide d’un pinceau . Cette couche sert de couche d’adhérence : les chocolats seront plus beaux et se démouleront très facilement.

Laissez reposer 5 min à température ambiante.

Remplir les empreintes de chocolat puis retourner le moule afin d’écouler l’excédent de chocolat.

Déposer le moule à l’envers sur une grille afin de terminer son égouttage pendant +/- 20 minutes.

Avant que le chocolat ne soit complètement cristallisé, ébarber le moule c’est à dire gratter le dessus du moule à l’aide d’une raclette ou d’un grand couteau afin de retirer toutes les bavures de chocolat.

Réserver le chocolat dans une tempéreuse ou sur le bain-marie à 30-31°C.

DSC_0736bis

Pour le praliné: (vous en aurez trop mais vous pourrez sans soucis le conserver au frigo durant plusieurs semaines)

  • 125g de noisettes Piémont
  • 125 g d’amandes
  • 165g de sucre
  • 45g d’eau minérale
  • les graines d’1/2 gousse de vanille

Torréfiez à cœur les fruits secs 15 min à 150°. Réservez les amandes telles quelles et monder les noisettes.

Dans une casserole à fond épais, faire un sirop avec l’eau, le sucre et les graines de vanille et le cuire à 121°.

Ajouter les fruits secs et hors du feu remuer à la spatule jusqu’à ce que le sucre cristallise et que le mélange sable.

Reporter le tout sur feu moyen en remuant constamment jusqu’à l’obtention d’un caramel ambré puis verser le mélange sur une plaque chemisée de papier sulfurisé. Laisser refroidir à température ambiante

Mixer au robot afin d’obtenir une poudre, puis petit à petit une pâte plus ou moins lisse. J’ai choisi volontairement pour ces bouchées de conserver des morceaux dans mon praliné.

Pour le praliné citron vert:

  • 100g praliné
  • 25g chocolat au lait de couverture (Jivara pour moi)
  • zestes d’1 citron vert

Mélanger le chocolat fondu, le praliné et les zestes.

DSC_0737bis

Débarrasser dans une poche à douille puis remplir les coques une fois redescendu à 27/28°C et ajouter 1/2 noisette du Piémont si vous le souhaitez. Attention à bien s’arrêter à 2 mm du haut du bord du chocolat.

Refermer les bonbons avec le chocolat fondu restant. Tapoter puis attendre une 20aine de minutes afin que le chocolat commence à cristalliser et racler avec un couteau l’excédent.

Conserver environ 45 minutes au frigo puis retourner le moule et taper afin de démouler les chocolats.

Conserver dans une boîte hermétique dans un endroit frais.

DSC_0739bis

Régalez-vous 😉

DSC_0963bis

Le café expresso de Christelle Brua

En cette période de fortes chaleurs, je vous propose cette petite verrine tout en fraîcheur et légèreté mais aussi très très gourmande… Elle est composée successivement d’un biscuit Joconde très moelleux, d’une mousse au chocolat douce et légère, d’amandes caramélisées qui apportent la petite touche de croquant, d’une glace terriblement fondante et onctueuse et d’un sabayon, véritable petit nuage peu sucré et très fort en café. Un bel équilibre entre ces différentes saveurs… Ce dessert se présente normalement dans un tube en sucre mais j’ai préféré gagner du temps et le servir dans des coupes 🙂 J’ai également choisi de confectionner ma glace vanille que j’aime tant plutôt que celle proposée dans la recette. Il est noté que les proportions permettent de confectionner 4 parts mais je pense vraiment que vous pouvez réaliser au moins 6 coupes.

Pour la crème glacée (j’ai préféré utiliser ma recette fétiche :)):

recette ici

Pour le sabayon au café:

– 10g expressos

– 100g eau

– 100g sucre

– 6 feuilles de gélatine (12g)

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire chauffer le tout puis ajouter hors du feu la gélatine essorée. Mélanger puis verser dans un siphon et réserver au frigo.

Pour la mousse au chocolat:

– 125g crème fleurette

– 125g chocolat noir (50% pour moi afin d’adoucir l’association des saveurs)

– 25g jaunes d’oeufs

– 70g sucre

– 60g blancs d’oeufs

– 50g beurre

Faire bouillir la crème et la verser sur le chocolat.

Blanchir les jaunes avec le sucre puis les ajouter au mélange précédent.

Incorporer les blancs montés en neige puis lisser avec le beurre fondu. Réserver au frigo dans une poche à douille.

Pour le biscuit Joconde:

– 10g beurre fondu

– 50g poudre d’amandes tamisée

– 50g sucre glace tamisé

– 15g farine

– 70g œufs

– 50g blancs œufs

– 10g sucre

Préchauffer le four à 160°C.

Mélanger la poudre d’amandes, le sucre glace, la farine et les œufs. Incorporer le beurre.

Monter les blancs en neige et les serrer avec le sucre et les ajouter au mélange précédent.

Étaler sur une feuille de papier sulfurisé à l’aide d’une spatule et enfourner pour 6 minutes.

Laisser refroidir et détailler des cercles de 4cm de diamètre. Réserver au frais.

PS: j’ai choisi de l’étaler plus épais afin de découper des cubes et non des disques.

DSC_0965bis

Pour les amandes caramélisées:

– 100g amandes entières

– 50g eau

– 75g sucre

Torréfier les amandes au four 15 min à 150°C.

Faire cuire l’eau et le sucre à 117°C puis ajouter les amandes et remuer. Laisser caraméliser en remuant sans arrêt. Étaler sur une feuille de papier sulfurisé en les séparant bien puis écraser grossièrement au rouleau une fois refroidies.

Pour le montage:

Disposer des cubes de biscuit Joconde dans le fond de la coupe.

DSC_0947bis

Garnir de mousse au chocolat puis d’amandes.

DSC_0950bis

Déposer une quenelle de glace.

DSC_0953bis

Terminer par le sabayon et saupoudrer de cacao en poudre.

DSC_0961bis

Régalez-vous 😉

 

DSC_0500bis

Tuiles biscuitées de Philippe Conticini

Je ne sais pas si vous êtes au courant mais vous pouvez suivre la page facebook de ce grand pâtissier et c’est justement dans celle-ci que je trouve bon nombre de recettes toutes plus gourmandes les unes que les autres à tester. Il en propose d’ailleurs plusieurs chaque semaine et c’est vraiment très dur de résister à toutes les essayer au fur et à mesure 😉 Aujourd’hui je vous propose donc ces délicieuses tuiles qui ont accompagné ma glace à la pistache. Une fois refroidies, elles sont à la fois moelleuses et croustillantes. Vous verrez elles sont en plus très simples et très faciles à confectionner. Essayez, vous ne serez pas déçus…

Pour une quarantaine de tuiles:

– 100g beurre pommade

– 10g huile de noisette ou noix

– 83g sucre semoule

– 25g farine T45

– 35g farine de châtaigne

– 1 œuf battu

– 1 blanc d’œuf cru

– 1 belle pincée de fleur de sel

– 1 gousse de vanille fendue et grattée

– toppings: pistaches, amandes, lin, sésame…

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger le beurre et le sucre puis incorporer le reste des ingrédients et bien mélanger au fouet.

A l’aide d’une cuillère à café, faire de petits tas de pâte sur un papier cuisson et les aplatir avec le dos d’une cuillère légèrement humidifiée.Saupoudrer chacun d’une pincée de toppings et d’un grain de fleur de sel.

Enfourner pour 8 à 9 minutes. Elles doivent être colorées sur les bords et tout juste dorées au centre.

Si vous souhaitez leur donner une forme arrondie, il suffit de les placer sur une bouteille ou un rouleau à pâtisserie dès leur sortie du four. Une fois froides elles garderont alors la forme.

DSC_0504bis

Régalez-vous 😉

20141102_131740bis

Le Russe

Passionnée comme je suis, vous vous doutez bien que tous les mercredis soirs, je suis devant ma télé à regarder « Le meilleur pâtissier ». Il y a 2 semaines, l’épreuve technique consistait en la réalisation de ce dessert. Praliné maison, relative simplicité, plutôt rapide à confectionner… tout était là pour me donner envie de le tester! Il se réalise normalement dans un cadre de 20 x 30 cm mais je ne voulais pas d’un dessert si gros j’ai donc adapté les proportions à ma convenance afin d’utiliser un cercle de 18 cm de diamètre.

Je m’y suis donc mise le week-end dernier entre 2 fournées de macarons. Ah oui je ne vous l’ai peut être pas dit mais je prépare un nouveau concours organisé par Vincent Guerlais et qui se déroule le 15 Novembre. Je dois réaliser 15 macarons sucrés identiques. J’ai déjà remporté ce concours il y a 2 ans mais étant alitée, je n’avais pas pu faire la finale nationale, c’est pourquoi je me représente cette année…

Bon je m’écarte du sujet… parlons du principal, le résultat! Il est important de le remettre à température ambiante avant dégustation afin que la crème ne soit pas trop ferme. Je vous conseille de le servir en petites parts car il est assez sucré. Il a un bon goût de praliné mais pas trop fort non plus ce qui permet de ne pas le rendre écœurant. Il n’est que fondant, moelleux et douceur. Nous avons tous adoré, c’est une vraie « tuerie » 😀

 

Pour un cercle de 18 cm de diamètre:

Pour le praliné maison (il vous en restera un petit pot):

– 125g noisettes du Piémont

– 125g amandes avec la peau

– 165g sucre

– 45g eau minérale

– graines d’1/2 gousse de vanille

Torréfier les fruits secs pendant 20 min à 165°C sur chaleur tournante. A la sortie du four, monder les noisettes et réserver les amandes telles quelles. Mélanger le sucre, l’eau et la vanille et cuire à 121°C puis hors du feu ajouter les fruits secs et mélanger jusqu’à ce que le mélange sable.

20141101_155829

Remettre sur feu moyen et mélanger constamment jusqu’à obtention d’un caramel ambré. Verser sur une plaque couverte de papier sulfurisé et laisser refroidir. Broyer au mixeur jusqu’à obtenir une poudre puis petit à petit une pâte. Réserver.

20141101_190856

Pour le fond de russe:

– 125g sucre glace

– 62,5g poudre d’amandes

– 62,5g poudre de noisettes

– 50g farine

– 67,5g lait entier

– 320g blancs d’oeufs

– 50g sucre semoule

– Qsp sucre glace

Préchauffer le four à 180°C.

Mixer les poudres et le sucre glace puis tamiser avec la farine. Ajouter le lait et mélanger.

Monter les blancs en neige et les serrer avec le sucre semoule. En incorporer une petite partie au mélange précédent afin de l’assouplir puis ajouter délicatement le reste des blancs en mélangeant à la maryse.

Étaler les 2/3 de la préparation sur une première plaque recouverte de papier sulfurisé et le dernier 1/3 sur une deuxième. Bien lisser et saupoudrer de sucre glace.

20141101_190627

Enfourner pour 10 à 12 minutes environ. Le biscuit doit légèrement gonfler et rester souple et moelleux. Réserver.

Pour la crème au praliné:

– 120g jaunes d’oeufs à température ambiante

– 150g sucre

– 45g eau

– 150g beurre doux pommade

– Qsp praliné (110g pour moi)

Fouetter les jaunes afin de les faire mousser puis réaliser un sirop avec l’eau et le sucre et le cuire à 121°C. Le verser en filet sur les jaunes tout en fouettant. Battre à grande vitesse jusqu’au complet refroidissement. Incorporer petit à petit le beurre tout en continuant à battre. Une fois le mélange homogène, ajouter la quantité que vous souhaitez de praliné.

Montage:

Découper 3 cercles de 18 cm de diamètre dans la pâte.

Déposer un premier fond de russe dans le cercle chemisé de rhodoïd puis le recouvrir d’une couche de crème et lisser. Poser un second fond puis de la crème et enfin un troisième fond appuyer pour égaliser l’épaisseur. Étaler le reste de la crème et lisser. Laisser refroidir au minimum1h au frigo. Décercler, ramener à température ambiante puis au moment de servir, saupoudrer de sucre glace.

20141102_132935bis

Régalez-vous 😉

 

 

20140718_134032bis

Tarte glacée

J’ai trouvé cette recette de Julien Merceron dans le magasine « Fou de Pâtisserie ». Elle est composée d’une délicieuse pâte à tarte, d’une glace vanille, d’un disque de praliné croustillant et le tout est couvert de fruits secs caramélisés. Elle combine donc avec harmonie et gourmandise le croustillant, le crémeux, le craquant, le fondant, le moelleux. Cette tarte est tout simplement exquise, nous nous sommes tous vraiment régalés. Et quelle bonheur de manger un dessert si frais en été…

20140718_112541bis

Pour le fond de tarte:

– 180g beurre mou

– 2g sel

– 100g sucre glace

– 1 œuf entier

– 250g farine

Mélanger le beurre, le sel et le sucre glace. Ajouter l’œuf puis la farine et bien mélanger. Mettre au frigo au minimum 2 heures.

Abaisser la pâte sur environ 3 mm d’épaisseur et foncer un cercle de 22 cm de diamètre puis réserver de nouveau 1h au frigo. Enfourner pour 25 minutes.

Réserver au congélateur 30 minutes avant le montage.

PS: je ne sais pas si vous serez confrontés au même problème que moi mais les bords se sont complètement affaissés à la cuisson. J’ai donc du redécouper les épaisseurs de pâte trop importantes à l’intérieur du fond de tarte. Je pense que pour éviter ce problème, je réaliserai la prochaine fois ma pâte sucrée habituelle.

Pour les fruits secs caramélisés:

– 40g eau

– 40g sucre

– 100g amandes concassées

– 100g noisettes concassées

Préchauffer le four à 160°C.

Réaliser un sirop avec l’eau et le sucre. Ajouter les amandes et les noisettes puis mélanger. Étaler dans un plat recouvert de papier sulfurisé. Enfourner et mélanger régulièrement jusqu’à ce qu’elles soient grillées.

Pour le praliné croustillant:

– 200g praliné

– 30g chocolat au lait

– 80g feuilletine (crêpes dentelles)

Mélanger le praliné, le chocolat au lait fondu et la feuilletine. Étaler entre 2 feuilles guitare sur 4mm d’épaisseur. Placer au frigo au minimum 30 minutes. Lorsque le praliné est figé, découper un cercle de 20 cm de diamètre.

PS: j’ai remplacé le praliné et le chocolat au lait par 230g de Gianduja de chez Valrhona

Pour la glace à la vanille:

– 520g lait

– 2 gousses de vanille

– 25g poudre de lait écrémé

– 195g crème liquide entière

– 180g sucre

– 4 jaunes d’oeufs

– 1,5g gomme de guar (ne fait pas partie de la recette)

Faire chauffer le lait avec les gousses de vanille fendues et grattées et laisser infuser 1 heure. Ajouter la poudre de lait, la crème, le sucre et les jaunes. Faire cuire sur feu moyen jusqu’à atteindre 83°C en mélangeant continuellement.

PS 1: Si comme moi vous voulez ajouter de la gomme de guar qui donnera du moelleux à votre glace, gardez un peu de sucre auquel vous ajouterez la gomme et incorporez le tout au mélange à 83°C. Filtrez puis mixez 1 minute et remettez les gousses dans le mélange. Laissez refroidir puis mettez une nuit au frigo. Turbinez la glace à l’aide d’une sorbetière.

PS 2: Si vous n’en avez pas,vous pouvez aussi mélanger toutes les 30 minutes votre préparation durant les 4 premières heures de prise au congélateur. Le résultat sera peut être un peu moins bon mais restera tout de même délicieux et surtout bien plus sain qu’une glace industrielle!

Montage:

Garnir le fond de tarte à mi-hauteur avec de la glace juste turbinée. Déposer le disque de praliné croustillant. Finir de garnir avec de la glace puis lisser. Recouvrir avec les fruits secs puis réserver au minimum 2 heures au frigo. 15 minutes avant la  dégustation, sortir la tarte du congélateur et la placer au réfrigérateur.

PS: mes bords de pâte à tarte avaient une hauteur insuffisante du fait des soucis que j’ai rencontrés durant la cuisson, j’ai donc mis la glace au delà de ceux-ci. Le seul problème que cela pose est qu’elle est un peu moins jolie 😉

20140718_134256bis

Régalez-vous 😉

20140516_173352bis

Bouchées amandes et dattes

Cette recette est une spéciale dédicace à mon amie Claire qui adore les dattes 😉 Ce week-end mon mari était au grand prix de moto au Mans et j’avais donc ses pique-nique à préparer. Je voulais lui confectionner un petit dessert sympa, gourmand mais qui soit vous l’aurez déjà deviné sain! Ces petites bouchées sont très rapides à réaliser et sont vraiment excellentes! Elles ont moelleuses, fondantes mais aussi croquantes grâce aux amandes concassées avec un délicieux parfum de dattes et cannelle. J’ai tellement adoré que j’en ai gardé quelques unes à grignoter pendant le week-end 😉 Et puis d’abord il y en avait trop pour lui ça n’aurait pas été sérieux 😉 J’ai trouvé la recette dans le livre ‘Amande, sésame, avocat… ». L’auteur propose ce délice sous forme de tarte mais moi je préfère sous cette forme car c’est bien plus pratique à emporter dans un sac et à déguster. Pour les personnes intéressées, elles sont compatibles avec la Cure de Sandra Cabot et avec un régime végétalien.

Pour 15 à 20 bouchées:

– 300g de dattes coupées en morceaux ou broyées afin de réaliser une pâte de dattes

– 175g amandes concassées

– 20cl lait d’amandes

– 3 cs graines de lin broyées

– 200g farine (j’ai mis de la farine compète 5 céréales)

– 1 cs essence de vanille

– 1 cs cannelle (un peu moins si vous ne voulez pas que le goût soit très prononcé en cannelle)

– 2 cc levure

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger l’ensemble des ingrédients en terminant par le lait. Verser dans un moule ou déposer des petits tas de pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour 30 minutes si vous utilisez un moule et environ 10 minutes si vous faites des bouchées. Laisser refroidir sur une grille. Vous pouvez les conserver plusieurs jours dans une boîte hermétique.

20140516_173437bis

Régalez-vous 😉

20140428_125107

Petits cakes moelleux aux fruits (IG bas)

Depuis quelques temps nous avons décidé de manger une nourriture plus saine, biologique, riche en céréales complètes, légumineuses, graines de toutes sortes, fruits et légumes… Je ne pensais pas vous proposer de recettes de ce genre puis finalement je me suis dit qu’elles pourraient également vous intéresser. Après tout parfois il faut bien être sérieux 😉 Ne vous inquiétez pas, vous trouverez toujours régulièrement des recettes gourmandes où l’on oubliera toute notion d’équilibre, calories… 😉 Commençons aujourd’hui par ces délicieux petits cakes. Ils sont moelleux, fondants, avec un goût bien prononcé du fait de la présence d’ingrédients riches en goût. Vous pourrez aussi bien les déguster tièdes que froids. Ils se conservent plusieurs jours sans soucis dans une boîte hermétique. Et pour ne rien gâcher, ils ont un index glycémique bas. Qu’est ce que c’est me direz-vous! Et bien l’index glycémique (IG) mesure la capacité d’un glucide donné à élever la glycémie après le repas par rapport à un standard de référence qui est le glucose pur. Il indique donc sa capacité à induire une sécrétion d’insuline en rapport. Plus la réponse insulinique est élevée, et plus le risque de prise de poids est important. J’ai trouvé cette délicieuse recette sur l’un de mes blogs préférés du moment « La cuisine de Miss Pat ». J’ai modifié certaines petites choses mais vous pouvez bien sûr conserver la recette originale. Pour les personnes intéressées, ce dessert est compatible avec la cure de Sandra Cabot.

Pour 6 petits cakes:

– 160g farine complète

– 15cl eau

– 100g poudre d’amandes

– 100g sucre de coco (ou complet)

– 50g huile de noisettes (ou toute autre huile de votre choix)

– 50g raisins secs

– 75g framboises (fraiches ou surgelées)

– 30g amandes concassées

– 1cc vinaigre de cidre

– 2 pincées bicarbonate de soude

– 1cc levure

– 1 pincée de sel

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger la farine, la poudre d’amandes, le bicarbonate, la levure. Ajouter l’eau, le vinaigre, les amandes, les framboises, les raisins puis le sucre, le sel et enfin l’huile. Bien mélanger puis verser dans les 6 empreintes. Enfourner pour 20 minutes.

20140428_125213bis

Régalez-vous 😉

20131124_221658

Cruesli maison

Je suis sûre que beaucoup d’entre vous adorent piocher dans le paquet à son ouverture à la recherche des grosses pépites. Et bien vous allez pouvoir désormais vous le préparer vous même avec des produits sains et une saveur incomparable. Je l’ai fais goûter à des amis qui se reconnaîtrons j’en suis sûre 😀 et ils se sont régalés. Ils sont même repartis avec un doggy bag 😉

Pour un grand saladier

– 300g flocons d’avoine

– 50g graines de courge

– 50g graines de lin

– 50g graines de tournesol

– 50g graines de sésame

– 150g cranberries

– 100g baies de goji

– 150g raisins secs

– 80g amandes grossièrement concassées

– 80g noisettes grossièrement concassées

– 80g noix du Brésil grossièrement concassées

– 60g noix de coco

– 150g pépites de chocolat

– 80g bananes séchées

– 12 cl eau

– 100g miel

– 100g sirop d’érable

– 100g sirop d’agave

– 30g huile de noisettes

– 1 pincée de sel

– 2 gousses de vanille

Préchauffer le four à 160°C.

Mélanger les flocons d’avoines, les graines, la noix de coco, les cranberries, les raisins secs, les noisettes, les noix du Brésil, les amandes et le sel.

Dans une casserole, porter à ébullition le sirop d’érable, d’agave, le miel, l’eau, les grains de vanille et l’huile.

Verser sur les ingrédients secs et mélanger afin de bien les enrober.

Verser sur 1 ou 2 plaques (vous ne devez pas avoir une épaisseur trop importante car le résultat ne serait pas croustillant mais suffisante pour pouvoir obtenir les fameux « clusters »). Enfourner pour 15 minutes puis retourner afin de cuire l’autre face et enfourner pour environ 15 minutes

Il est normal qu’à la sortie du four le granola soit encore mou. Il va durcir en refroidissant. Cependant si certains morceaux restent mous, remettez les au four pour 15 minutes et renouveler si nécessaire.

Une fois tiédi, casser afin d’obtenir les pépites. Ajouter les bananes séchées, les baies de goji et les pépites de chocolat sur le granola encore tiède.

Conserver une fois refroidi dans un récipient hermétique.

Vous pouvez bien évidemment ajouter ou enlever des ingrédients. Le but est d’y mettre tout ce que vous adorez pour vous faire la recette la plus gourmande possible mais aussi bonne pour votre santé 😉

20131124_221715

Régalez-vous 😉