20130803_200759bis

Velouté froid de courgettes au chèvre et à la menthe

Une petite idée rapide à réaliser parfaite en ces jours de forte chaleur. Je l’ai adoré froid, mon mari, lui a préféré que je lui tiédisse. Quelque soit sa température de dégustation vous vous régalerez.

Pour 3 à 4 personnes:

– 700g courgettes

– 1 gousse d’ail (facultatif)

– bouillon de volaille

– 100g bûche de chèvre + un peu de chèvre émietté

– Une quinzaine de feuilles de menthe

– sel, poivre

Faire cuire les courgettes et l’ail dans le bouillon de volaille une vingtaine de minutes. Réserver l’eau de cuisson et mixer avec le chèvre et la menthe. Ce velouté se mange bien épais mais si vous le préférez plus liquide n’hésitez pas à rajouter de l’eau de cuisson réservée. Saler, poivrer et réserver au frais. Au moment de servir, parsemer de chèvre émietté.

20130803_200907

Bon appétit 😉

 

20130815_155305bis

Brioche suisse de Christophe Felder

La brioche suisse est une viennoiserie que j’adore mais je trouve qu’il est difficile d’en trouver de vraiment bonnes. Leur pâte est souvent sèche et elles sont souvent trop peu garnies en crème pâtissière et pépites de chocolat. Je me suis donc mise en quête de « LA recette » qui réunirait toutes mes exigences. Quand j’ai vu que Christophe Felder en proposait une recette; j’ai tout de suite décidé de commencer mes essais par celle-ci. Et bien je ne poursuivrai pas avec les autres recettes que j’ai trouvées car elles étaient parfaites: moelleuses, fondantes, crémeuses avec un bon goût de chocolat.

20130815_155230bis

Pour 8 brioches:

Pour la pâte:

– 250g farine

– 10g levure fraîche de boulangerie délayés dans un tout petit peu d’eau tiède

– 30g sucre

– 165g beurre mou

– 3 œufs

– 1 cc sel

Pour la crème pâtissière:

– 25cl lait

– 1 cc beurre

– 1 gousse de vanille

– 2 jaunes d’oeufs

– 50g sucre

– 20g Maïzena

– 1 cs bombée farine

Pour la garniture et la finition:

– 120g pépites de chocolat

– 5cl eau

– 50g sucre

– 1 œuf entier + 1 jaunes d’œuf

Pour la pâte à brioche:

Mélanger l’ensemble des ingrédients de la pâte à brioche. Laisser la pâte pousser pendant 1h recouverte d’un torchon dans un endroit chaud et sans courant d’air. Aplatir cette pâte en un rectangle et la mettre 2 heures au frais puis 20 minutes au congélateur.

Pour la crème pâtissière:

Faire chauffer sur feu doux le ait, le beurre et la gousse de vanille fendue et grattée.

Blanchir les jaunes avec le sucre et ajouter la farine et la Maïzena. Verser dessus le lait chaud débarrassé de sa gousse. Remettre le mélange dans  la casserole et cuire sur feu doux sans cesser de fouetter jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Réserver la crème au frais couverte d’un film alimentaire.

Mise en forme:

Étaler la pâte en une forme de rectangle sur une épaisseur de 4 à 5 mm. Placer de nouveau quelques minutes cette pâte au congélateur.

Fouetter la crème afin de la rendre bien lisse.

Recouvrir la moitié inférieure du rectangle de pâte avec la crème pâtissière et la lisser à la spatule. Répartir les pépites de chocolat et les enfoncer légèrement en passant un coup de rouleau à pâtisserie. Replier le haut du rectangle de pâte qui n’est pas recouvert de garniture sur la partie contenant la garniture et aplatir de nouveau au rouleau afin d’obtenir une surface bien lisse et d’éliminer les éventuelles bulles d’air. Découper des bandes de pâtes d’environ 3 à 4 cm et les disposer bien espacées sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laisser pousser environ 2h30 recouvert de film alimentaire.

20130815_152036bis

Pendant ce temps, porter l’eau et le sucre à ébullition et laisser refroidir.

Préchauffer le four à 180°C. Fouetter le jaune avec l’œuf. Au bout des 2h30, dorer délicatement au pinceau les brioches et enfourner pour 10 à 12 minutes. Couvrir avec du papier alu si elles colorent trop vite. A la sortie du four, badigeonner les brioches avec le sirop et laisser refroidir sur une grille.

20130815_155257bis

Bonne dégustation 😉

 

20130823_134630bis

Monkey Bread

Comme vous l’aurez compris, je suis dans ma période boulangerie. J’ai donc décidé d’essayer une recette qui a fait le tour de la blogosphère. C’est une brioche composée de petites boules de pâtes moelleuses et fondantes enrobées de caramel et noix de pécan au bon goût de cannelle. Son goût fait beaucoup penser à celui de la brioche à effeuiller mais sa consistance est quant à elle différente. Nous ne saurions dire laquelle nous préférons c’est pourquoi je referai les 2 😀

20130823_135013

Pour un moule à savarin de 24 cm (vous pouvez ausi utiliser un moule à manquer ou à kouglof):

Pour la pâte:

– 375g farine

– 1 œuf

– 10g levure

– 3cl eau tiède

– 15cl eau tiède

– 40g beurre fondu

– 25g sucre

– 1/2 cc sel

Pour le caramel:

– 160g cassonade

– 60g beurre

– 40g crème fraîche épaisse

Pour l’enrobage:

– 100g noix de pécan hachées

– 250g cassonade

– 1cc cannelle

– 120 g beurre fondu

Délayer la levure dans l’eau tiède. Y ajouter le reste des ingrédients permettant la confection de la pâte. Pétrir pendant environ 10 minutes. Ne vous inquiétez pas si la pâte est collante. Vous pouvez réaliser la pâte à la main ou bien avec un robot. Couvrir le saladier de film alimentaire et mettre toute une nuit au frigo. Si vous êtes pressé, couvrir le saladier avec un torchon et laisser lever 1h30 à température ambiante à l’abri des courants d’air.

Le lendemain, commencer par le façonnage en formant des boules de 20g. La pâte étant collante, j’ai ajouté de la farine afin de la manipuler facilement.

Porter à ébullition les ingrédients du caramel pendant environ 3 minutes jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Mettre la moitié de celui-ci dans un moule à savarin beurré et parsemer de la moitié des noix de pécan. Tremper les boules de pâte dans le beurre fondu puis dans la cassonade mélangée à la cannelle et les disposer collées les unes aux autres dans le moule. Vous pouvez superposer sur plusieurs étages les boules (en fonction de la taille de votre moule). Recouvrir avec le reste de caramel et de noix de pécan.

Couvrir le moule et laisser lever environ 1heure à température ambiante, à l’abri des courants d’air.

Préchauffer le four à 180°C et enfourner pour 30 minutes environ. La brioche doit être dorée. Laisser reposer 10 minutes et démouler. Déguster tiède.

20130823_140357

Régalez-vous 😉

20130815_155428

Chocolate chubbies

Ce sont des biscuits croustillants à l’extérieur comme les cookies et moelleux, tendres à l’intérieur comme les brownies. Ils sont fondants grâce aux pépites, croquants grâce aux noix avec un goût puissant en chocolat. Ces gâteaux sont une « tuerie »; toute ma famille a adoré.

 

20130815_173036

Pour une 30aine de chocolate chubbies:

– 115g beurre doux

– 255g chocolat 60%

– 85g chocolat 70%

– 80g farine

– 1cc rase levure chimique

– 1/4 cc sel

– 3 gros œufs

– 260g sucre semoule

– 1 grosse cc d’extrait de vanille

– 340g pépites de chocolat

– 155g noix de Pécan

– 130g noix (j’ai préféré mettre des noix de macadamia)

Préchauffer le four à 180°C.

Blanchir les œufs avec le sucre et la vanille. Faire fondre le chocolat (bien sûr pas les pépites) avec le beurre et ajouter ce mélange tiède aux œufs blanchis. Ajouter ensuite la farine, la levure, le sel puis les pépites et les noix concassées.

Déposer des boules de pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé tous les 5 cm. Enfourner pour environ 17 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

20130815_170919

Régalez-vous 😉

20130805_210551

Brioche à effeuiller ou pull apart bread

C’est une recette qui a fait le tour de la blogosphère et que je voulais essayer depuis pas mal de temps. Attendant l’arrivée de notre petit loup je me suis lancée dans sa confection pour m’occuper un peu 🙂 Finalement, elle n’est pas compliquée et pas si longue que ça à réaliser. Cette brioche est succulente, moelleuse, fondante caramélisée sur les bords avec un bon goût de cannelle. C’est certain je la recommencerai de nouveau! Elle va faire partie de mes recettes fétiches.

20130805_210601

20130806_104943

Pour un moule à cake de 28 x 14 cm:

– 450g farine

– 60g sucre

– 60 beurre mou

– 10g sel

– 1 cube de levure fraîche ou 2 sachets de levure de boulanger déshydratée

– 80ml lait

– 60ml eau tiède

– 2 œufs

– Les grains d’une gousse de vanille

Pour la garniture:

– 150g sucre en poudre

– 60g beurre fondu refroidi + qques noisettes

– +/- 1 cc cannelle

Délayer la levure dans l’eau tiède. Ajouter le lait, les œufs, la vanille puis peu à peu la farine additionnée du sel et du sucre. Bien malaxer et laisser lever environ 1h couvert d’un linge dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air.

Attention à ne jamais mettre directement en contact le sel et la levure.

Personnellement, je réalise ma pâte avec la machine à pain avec un programme pâte de 1h25.

Une fois levée, je l’ai trouvée très collante. N’hésitez pas à rajouter de la farine jusqu’à avoir une boule pouvant être étalée sans coller.

Étaler votre pâte de façon à former un rectangle d’environ 5mm d’épaisseur puis le badigeonner de beurre et saupoudrer avec le sucre mélangé à la cannelle (en conserver une toute petite quantité pour saupoudrer la pâte une fois mise dans le moule). Découper ensuite des rectangles identiques à la largeur et hauteur de votre moule (j’ai complètement oublié de vous prendre des photos explicatives; c’est pourquoi je vous en mets 2 du blog »Cooking Mumu » et ne manquerai pas d’en prendre lors de ma prochaine confection).

Carrés-400x266

Après-levée-400x266

Chemiser le moule de papier sulfurisé et déposer les rectangles de pâte dans le moule. Ne pas les serrer trop afin qu’il puissent bien pousser avant la cuisson. Saupoudrer avec le reste de mélange sucre/cannelle et parsemer de quelques noisettes de beurre. Laisser lever environ 45 minutes et enfourner dans un four préchauffé à 180°C sur chaleur tournante. J’ai préféré cuire couvert d’un papier alu afin que les bords dorent mais ne brûlent pas. A la sortie du four, laisser tiédir 20 minutes avant de déguster.

20130806_104920bis

Régalez-vous 😉

 

20130814_210459bis

Quiche reblochon-cantal

Comme vous le savez, nous adorons le fromage c’est pourquoi j’ai eu envie de tester une quiche « tout fromage ». J’ai choisi le reblochon et le cantal mais vous pouvez bien sûr utiliser celui ou ceux que vous préférez. Cette quiche était fondante et moelleuse avec une pâte bien croustillante. Un régal pour les papilles!

– 1 pâte brisée maison ou du commerce (ici)

– 250g Reblochon

– 250g Cantal râpé

– 4 jaunes

– 1 œuf

– 40 cl crème liquide

– 10 cl crème épaisse

– poivre

Commencer par réaliser la pâte et la faire cuire une vingtaine de minutes à blanc à 180°C dans un moule à tarte ou un cercle.

Mélanger les jaunes, l’œuf, la crème liquide et épaisse ainsi que le cantal et le poivre.

Enlever la croûte du reblochon, le couper en morceaux puis les déposer sur le fond de tarte. Verser le mélange par dessus et enfourner pour environ 45 minutes à 200°C. Laisser tiédir une dizaine de minutes avant de servir.

20130814_210520

Régalez-vous 😉

20130801_225516

Cannellonis croustillants fourrés à la crème mascarpone et cerises amarena

C’est un dessert que j’ai réalisé à partir de brisley dont je vous ai proposé la recette il y a quelques jours. Je l’ai trouvé sur le blog « La cuisine de Doria » où elle réalise ses cannellonis à partir d’une pâte à gaufrette « normale ». J’ai préféré réaliser mes fameux brisley et je ne regrette pas! Ils sont donc fourrés avec une crème à base de mascarpone et chantilly et de cerises amarena. Je craignais un peu le résultat et bien je n’aurais pas dû nous avons adoré 🙂

Pour 10 cannellonis:

– 10 brisley (recette)

– 250g mascarpone

– 3 jaunes d’oeufs

– 30g sucre

– 140g crème liquide entière bien froide

– cerises amarena

– 1 gousse de vanille

Réaliser les brisley selon la recette précédemment postée.

Blanchir les jaunes avec le sucre puis ajouter la mascarpone et les grains de vanille et battre jusqu’à ce que le mélange soit lisse.

Monter la crème en chantilly dans un récipient bien froid et l’incorporer délicatement au mélange précédent. Mettre cette crème au frais et au moment de servir la monter de nouveau au fouet afin qu’elle gagne en texture. Remplir la poche à douille et fourrer les brisley avec celle-ci et des cerises amarena. Servir ces cannellonis accompagnés du sirop des cerises amarena.

20130801_225523bis

Régalez-vous 😉

20130804_133919

Parmentier de knackis à la Vache Qui Rit

C’est un petit plat que j’avais repéré en me disant qu’il plairait sûrement beaucoup à ma fille. Ce fut le cas puisqu’elle en a même redemandé. Nous avons également adoré 😀 et pour ne rien gâcher, il est très simple et rapide à réaliser.

20130804_131442

Pour 4 à 6 personnes:

– 900g de pommes de terre à purée

– +/- 180g de lait

– +/- 30g beurre salé + quelques noisettes

– 6 knackis

– 9 Vache Qui Rit

– sel, poivre

– +/- 20g gruyère râpé

Éplucher, couper en cubes et laver les pommes de terre. Les mettre à cuire dans une casserole remplie d’eau environ 25 minutes. La lame du couteau doit rentrer facilement dans les morceaux.

Préchauffer le four à 180°C.

Passer les morceaux de pomme de terre au presse-purée puis ajouter le beurre et le lait jusqu’à obtenir la consistance souhaitée. Saler et poivrer.

Déposer la moitié de la purée dans le plat à gratin puis répartir dessus les knackis coupées en rondelles puis les Vache Qui Rit coupées en morceaux. Recouvrir avec le reste de la purée. Parsemer de gruyère et de noisettes de beurre. Enfourner pour 20 minutes.

Régalez-vous 😉