20141009_145528bis

Semoule au lait crémeuse

Comme je vous l’expliquais, durant ces dernières semaines je n’ai pas eu le temps de confectionner des desserts relativement « sophistiqués » mais cela ne m’a pas empêchée de préparer de bonnes petites gourmandises. Cette semoule est toute simple et rapide à réaliser et nous nous sommes vraiment régalés. Elle est onctueuse, fondante, sucrée juste comme il faut et délicieusement parfumée à la vanille. Vous pouvez la dévorer à peine sortie de la casserole ou bien après un petit séjour au frigo. Elle sera alors plus ferme. Assez parlé 😉 passons à la recette…

Pour 6 personnes:

– 1 litre de lait entier

– 15 cl de crème liquide entière

– 100g sucre de canne vanillé maison

– 100g semoule fine

– 1 oeuf

– 2 jaunes

– 1 gousse de vanille fendue et grattée

Blanchir l’œuf et les jaunes avec le sucre. Ajouter le lait, la crème et la vanille puis faire chauffer à feu moyen. Lorsque le mélange est tiède, ajouter la semoule et cuire quelques minutes en mélangeant constamment jusqu’ à ce que la préparation épaississe.

Retirer la gousse et la gratter puis ajouter les grains récupérés à la semoule au lait. Mélanger puis verser dans un récipient ou dans des petits pots individuels. Couvrir de film alimentaire au contact si vous ne souhaitez pas qu’une petite « croûte » se forme.

Déguster tiède ou après un passage de quelques heures au frigo.

20141009_145548

Régalez-vous 😉

20141116_164057bis

Choc chip bars

Je sais vous allez me dire encore une recette de cookies! Mais ça n’est pas ma faute 😉 J’ai trouvé cette recette sur le blog « La cuisine de Bernard et je n’avais pas le choix, il fallait bien que je la teste 🙂 Ba oui ça avait l’air vraiment trop bon… Et j’ai bien fais! C’est juste délicieux. Nous avons tous adoré. Ces petits carrés ont un goût semblable aux cookies mais différent de par leur consistance. En effet, ils sont beaucoup plus moelleux car leur cœur est peu cuit et la fine croûte est quant à elle bien croustillante. Si vous préférez vous pouvez aussi vous servir de cette pâte pour confectionner des cookies mais vous perdrez cette consistance si agréable.

Pour un moule ou cadre de 25 x 25cm:

– 200g vergeoise blonde ou brune

– 160g sucre

– 2 gros oeufs

– 1cc vanille liquide

– 190g beurre doux fondu

– 380g farine

– 1cc bicarbonate de soude

– 1/2cc sel

– 300g pépites de chocolat au lait ou noir ou les 2

Préchauffer le four à 150°C.

Blanchir les jaunes avec le sucre et la vergeoise puis ajouter la vanille, le sel et le beurre fondu et enfin la farine mélangée au bicarbonate. Bien mélanger puis incorporer les pépites de chocolat.

Remplir le moule ou le cadre chemisé de papier sulfurisé avec la pâte et lisser.

20141116_135559bis

Enfourner pour 35 minutes.

Laisser refroidir puis démouler et découper des carrés.

20141116_164137

Régalez-vous 😉

20141027_171332bis

Barquettes façon « LU »

Maintenant que ma puce a pris goût à la pâtisserie, j’essaie d’en faire assez souvent avec elle. Bien évidemment, du haut de ses 3 ans je lui choisis des recettes très simples auxquelles elle peut participer et dont le rendu final lui donne envie de croquer dedans à peine sorti du four 🙂

Comme vous pouvez le voir mon petit loup qui a seulement 1 an n’a pu attendre que je prenne la photo pour commencer à les dévorer  🙂 Elles ont plu autant au papa qu’à mes 2 amours. Il faut dire que la ressemblance est vraiment frappante aussi bien à l’œil qu’au goût…

Leur confection est d’une simplicité enfantine. En à peine 15 minutes, elles étaient dans le four… J’ai choisi de les garnir avec du Nutella et de la gelée de framboises.

Afin qu’elles ne ramollissent pas trop vite, je vous conseille de les conserver dans une boîte hermétique dès qu’elles auront refroidi.

20141027_171540bis

Pour une 20aine de barquettes:

– 2 oeufs

– 50g sucre semoule

– 50g farine

Préchauffer le four à 180°C.

Blanchir les jaunes avec le sucre puis ajouter la farine et bien mélanger. Incorporer délicatement les blancs montés en neige. Remplir les empreintes aux 2/3 puis enfourner pour 10 à 15 minutes. Elles doivent être dorées.

Dès la sortie du four, former un creux au centre de chaque biscuit avec le dos d’une cuillère par exemple puis démouler.

Pour les barquettes au Nutella: j’ai fais fondre le Nutella quelques secondes au micro-onde afin de l’assouplir puis j’ai garni les cavités à l’aide d’une cuillère.

Pour les barquettes à la framboise: j’ai tout simplement porté à ébullition une gelée de framboise du commerce avec une pointe d’agar-agar afin de donner plus de tenue à la confiture et j’en ai rempli les biscuits.

20141027_171612bis

Régalez-vous 😉

 

 

10496992_1006021172748265_7430614547274815412_o

Concours régional du macaron amateur

1398446_10152482862856592_4484347929360966166_o

Ça y est me revoilà et ce de façon beaucoup plus régulière, je vous le promets! Mais c’était pour la bonne cause, je préparais intensivement le concours du macaron amateur organisé par le grand « Agitateur de papilles » Vincent Guerlais.

Vous vous en souvenez peut être, j’y ai déjà participé en 2012 et j’ai d’ailleurs eu la chance de le remporter mais à cause d’une grossesse difficile je n’ai malheureusement pas pu me rendre à la finale nationale. Je suis donc restée sur un goût d’inachevé…

En novembre 2013, quelques mois après mon accouchement j’ai eu l’immense honneur d’être conviée à faire partie du jury. La présidente n’était autre que la magnifique Linda Hardy. Ce fut une journée incroyable que je ne suis pas prête d’oublier. A l’époque, j’étais bien trop occupée par l’arrivée de ce nouveau bébé pour ne serait ce que songer à y participer. Et il faut l’avouer, j’avais un peu peur de remettre cette belle victoire en jeu 😉

Un an s’est écoulé et je vois sur facebook que les inscriptions pour le concours de Novembre vont bientôt avoir lieu. Ça me titille, cette finale je voudrais tellement y participer! Mais pour cela, il faut une nouvelle fois remporter la manche régionale et ça ce n’est pas une mince affaire. Suis-je prête à faire « moins bien que la première fois »???

L’heure fatidique des inscriptions arrive et je ne suis toujours pas décidée. Allez sur un coup de tête je me lance, on verra bien… J’ai eu l’immense privilège de pouvoir m’inscrire car normalement les anciens gagnants n’ont pas le droit. Mais n’ayant pu faire la finale Vincent Guerlais et son équipe m’y ont autorisée. Et maintenant, il est hors de question que je gâche cette chance alors c’est parti pour un entrainement sans relâche.

Je tente une dizaine de parfums mais assez vite 2 se détachent. Je fais alors des dizaines d’essais afin d’équilibrer au mieux leur saveur. Cela se joue à quelques grammes: il faut que les saveurs se distinguent mais subtilement, que l’acidité soit suffisante sans non plus faire grimacer le jury mais aussi que ma crème et ma gelée à base de fruits donc d’eau contiennent suffisamment de gélatine ou pectine pour ne pas détremper mon macaron tout en conservant une texture agréable. Ça à l’air simple dit comme ça mais je vous assure que non 🙂

Je suis finalement mon intuition et choisis de présenter un macaron Passion-Orange-Kalamansi.

Vendredi après-midi, après avoir confié mes petits loups à leurs grands-parents, me voilà armée de mon tablier prête à affronter cette ultime fournée de macarons. Enfin c’est ce que je pense car bien évidemment elle est complètement ratée et je dois en recommencer une. On lave tout et on recommence… Bon cette fois-ci ils sont réguliers, de bonne taille mais ils ne brillent pas et leur couleur est trop foncée :'( Et pourtant toute la semaine j’ai réussi. Je suis déçue mais il est déjà tard et il faut qu’ils maturent suffisamment longtemps. C’est parti pour une petite déco très épurée que je choisis sur le moment car je n’ai jamais réussi à me décider, je les garnis, une petite photo et c’est parti pour une nuit au frigo.

Mais cette couleur et cette absence de brillance me turlupinent… Il est 21h quand je finis mais c’est reparti pour un tour je tente une ultime fournée. Oui oui je sais je suis un peu folle 🙂 La couleur est belle et ils brillent je me sens mieux. Il est minuit lorsque je termine. Vont-ils avoir suffisamment maturé?

Inutile de vous dire que je passe une très mauvaise nuit. 7h, je ne tiens plus je cours dans la cuisine en goûter un de chaque fournée. La première est encore trop dure et la deuxième beaucoup trop. Je panique légèrement. Allez c’est parti pour un footing ça va me détendre un peu.

11h, il est temps d’emmener mes bébés. Je regoûte et définitivement j’ai peur que la deuxième fournée n’ai pas assez maturé. Je décide donc avec un grand regret de présenter les premiers trop foncés. Et oui, j’ai continué jusqu’à minuit pour rien…

Je suis vraiment satisfaite du parfum mais vraiment pas fière de mes coques et j’attends avec énormément d’angoisse la fin des délibérations.

Ça y est c’est l’heure… Vincent Guerlais appelle tous les participants ne faisant pas partie des 6 meilleurs 1 par 1. Pfiou je ne suis pas appelée. Une première étape de passée… Maintenant, on passe au 6, 5 et 4ème. Je ne suis toujours pas appelée… Mon cœur va lâcher. C’est parti pour le 3ème: toujours pas moi! Je suis au summum du stress! Vincent appelle le deuxième… mon rêve va t’il s’arrêter maintenant??? Le deuxième macaron est le macaron « figue ». Je n’en crois pas mes oreilles!!! J’ai gagné!!! Je suis tellement heureuse!!! Je reçois mes cadeaux puis nous faisons quelques photos, on me pose quelques questions puis je suis conviée à boire un verre avec le jury. Ce fut un moment très agréable avec des personnes toutes plus gentilles les unes que les autres. Nous commençons déjà à parler de la finale, tout le monde croit en moi. Il est hors de question que je les déçoive et je compte bien m’entraîner sans relâche jusqu’au 29 mai.

Et voilà ce n’est que le début de cette grande aventure et j’espère qu »elle se terminera de la meilleure des façons c’est à dire avec la victoire de Nantes 🙂

Je tiens encore à adresser un grand merci à Vincent Guerlais et son équipe pour l’organisation parfaite de ce concours depuis maintenant 5 ans ainsi qu’à tous mes goûteurs en particulier mon mari, mes parents, Morgane et Julien, Servane, Astrid et Olivier, Alexandre et son équipe, Nicolas et Magalie, Mimi, Annie et Alain, Sabrina… Leurs avis m’ont été très précieux!

10427282_1006512959365753_8966206818663588608_n

 

20141111_213719bis

Fondant aux noisettes sans farine

Si vous aimez les noisettes, vous allez adorer ce gâteau. En à peine 5 minutes, il sera dans votre four. Cette recette que j’ai trouvé sur le génialissime blog « La cuisine de Bernard » est d’une simplicité enfantine.

J’ai choisi de faire moi-même ma poudre de noisettes en laissant volontairement de petits morceaux ce qui donne un peu de croquant à cette texture si fondante.

Nous nous sommes régalés, il est parfait servi au goûter avec une boisson chaude 😉

20141111_212730bis

Pour un moule à manqué de 20cm de diamètre:

– 133g beurre demi-sel fondu

– 168g sucre de canne complet

– 44g miel

– 2cc vanille liquide

– 336g poudre de noisettes

– 248g œufs

Préchauffer le four à 155°C.

Mélanger le beurre, le sucre, le miel et la vanille. Ajouter ensuite les œufs battus puis la poudre de noisettes. Verser dans le moule beurré et chemisé au fond de papier sulfurisé. Enfourner pour 45 minutes. Le gâteau doit être légèrement doré et la lame d’un couteau doit ressortir sèche.

20141111_213055bis

 

20141028_201104bis

Cookies aux pépites de pâte d’amandes maison

Plus besoin de vous dire que les cookies j’adore ça! Alors dès qu’il s’agit de tester une nouvelle idée, je suis toujours partante 🙂

Bon là c’était plus de la curiosité car je craignais que la pâte d’amandes même si elle est beaucoup moins sucrée que celle du commerce apporte peu de parfum et seulement une dose de sucre en plus. Mais finalement j’ai diminué la quantité de cassonade dans ma pâte ce qui a permis de donner un bon équilibre aux biscuits.

Grâce à la pâte d’amandes, ils sont délicieusement moelleux et fondants à cœur mais ils gardent toujours leur agréable croûte croustillante qui est je trouve indispensable à un bon cookie. Cette fois-ci j’ai décidé de mettre seulement du chocolat noir et c’était parfait, sa puissance était adoucie par la douceur de la pâte d’amandes.

Vous l’aurez compris, encore un que nous avons adoré 😉

20141028_202224bis

Pour la pâte d’amandes (il vous en restera mais difficile d’en faire moins):

– 62,5g poudre d’amandes

– 50g sucre complet

– 12,5g sucre glace

– 1/2 blanc d’œuf

– chocolat noir de couverture

Mélanger quelques minutes l’ensemble des ingrédients. Filmer et réserver au frigo 1 heure. Saupoudrer une plaque de sucre glace puis du bout des doigts former de petites boules de la taille de votre choix avec la pâte et les déposer sur la plaque. Réserver.

Faire fondre le chocolat au bain-marie et y tremper les pépites de pâte d’amandes puis les déposer sur du papier sulfurisé et réserver au frigo 1 heure.

20141028_191230

Pour 15 cookies:

– +/- 100g chocolat noir

– 195g farine

– 1/2 sachet levure

– 1 grosse pincée de sel

– 140g beurre doux mou

– 1 œuf

– 180g cassonade

– pépites de pâte d’amandes

Mélanger la farine, le beurre, le sucre et la levure. Arrêter dès que le mélange est homogène. Ajouter les pépites de chocolat et de pâte d’amandes puis mélanger délicatement afin de les incorporer. Couvrir de film alimentaire et réserver 45 minutes au frigo.

Préchauffer le four à 160°C.

Former 15 boules et les disposer espacées les unes des autres sur 1 ou 2 plaques recouvertes de papier sulfurisé.

Enfourner pour 15 minutes. Les cookies sont encore mous à la sortie du four mais ils vont durcir en refroidissant.

20141028_202232

Régalez-vous 😉

20141102_131740bis

Le Russe

Passionnée comme je suis, vous vous doutez bien que tous les mercredis soirs, je suis devant ma télé à regarder « Le meilleur pâtissier ». Il y a 2 semaines, l’épreuve technique consistait en la réalisation de ce dessert. Praliné maison, relative simplicité, plutôt rapide à confectionner… tout était là pour me donner envie de le tester! Il se réalise normalement dans un cadre de 20 x 30 cm mais je ne voulais pas d’un dessert si gros j’ai donc adapté les proportions à ma convenance afin d’utiliser un cercle de 18 cm de diamètre.

Je m’y suis donc mise le week-end dernier entre 2 fournées de macarons. Ah oui je ne vous l’ai peut être pas dit mais je prépare un nouveau concours organisé par Vincent Guerlais et qui se déroule le 15 Novembre. Je dois réaliser 15 macarons sucrés identiques. J’ai déjà remporté ce concours il y a 2 ans mais étant alitée, je n’avais pas pu faire la finale nationale, c’est pourquoi je me représente cette année…

Bon je m’écarte du sujet… parlons du principal, le résultat! Il est important de le remettre à température ambiante avant dégustation afin que la crème ne soit pas trop ferme. Je vous conseille de le servir en petites parts car il est assez sucré. Il a un bon goût de praliné mais pas trop fort non plus ce qui permet de ne pas le rendre écœurant. Il n’est que fondant, moelleux et douceur. Nous avons tous adoré, c’est une vraie « tuerie » 😀

 

Pour un cercle de 18 cm de diamètre:

Pour le praliné maison (il vous en restera un petit pot):

– 125g noisettes du Piémont

– 125g amandes avec la peau

– 165g sucre

– 45g eau minérale

– graines d’1/2 gousse de vanille

Torréfier les fruits secs pendant 20 min à 165°C sur chaleur tournante. A la sortie du four, monder les noisettes et réserver les amandes telles quelles. Mélanger le sucre, l’eau et la vanille et cuire à 121°C puis hors du feu ajouter les fruits secs et mélanger jusqu’à ce que le mélange sable.

20141101_155829

Remettre sur feu moyen et mélanger constamment jusqu’à obtention d’un caramel ambré. Verser sur une plaque couverte de papier sulfurisé et laisser refroidir. Broyer au mixeur jusqu’à obtenir une poudre puis petit à petit une pâte. Réserver.

20141101_190856

Pour le fond de russe:

– 125g sucre glace

– 62,5g poudre d’amandes

– 62,5g poudre de noisettes

– 50g farine

– 67,5g lait entier

– 320g blancs d’oeufs

– 50g sucre semoule

– Qsp sucre glace

Préchauffer le four à 180°C.

Mixer les poudres et le sucre glace puis tamiser avec la farine. Ajouter le lait et mélanger.

Monter les blancs en neige et les serrer avec le sucre semoule. En incorporer une petite partie au mélange précédent afin de l’assouplir puis ajouter délicatement le reste des blancs en mélangeant à la maryse.

Étaler les 2/3 de la préparation sur une première plaque recouverte de papier sulfurisé et le dernier 1/3 sur une deuxième. Bien lisser et saupoudrer de sucre glace.

20141101_190627

Enfourner pour 10 à 12 minutes environ. Le biscuit doit légèrement gonfler et rester souple et moelleux. Réserver.

Pour la crème au praliné:

– 120g jaunes d’oeufs à température ambiante

– 150g sucre

– 45g eau

– 150g beurre doux pommade

– Qsp praliné (110g pour moi)

Fouetter les jaunes afin de les faire mousser puis réaliser un sirop avec l’eau et le sucre et le cuire à 121°C. Le verser en filet sur les jaunes tout en fouettant. Battre à grande vitesse jusqu’au complet refroidissement. Incorporer petit à petit le beurre tout en continuant à battre. Une fois le mélange homogène, ajouter la quantité que vous souhaitez de praliné.

Montage:

Découper 3 cercles de 18 cm de diamètre dans la pâte.

Déposer un premier fond de russe dans le cercle chemisé de rhodoïd puis le recouvrir d’une couche de crème et lisser. Poser un second fond puis de la crème et enfin un troisième fond appuyer pour égaliser l’épaisseur. Étaler le reste de la crème et lisser. Laisser refroidir au minimum1h au frigo. Décercler, ramener à température ambiante puis au moment de servir, saupoudrer de sucre glace.

20141102_132935bis

Régalez-vous 😉

 

 

20141025_154116bis

Gâteau bain de boue des cochons – Charlotte poires-vanille

Il y a quelques semaines nous avons fêté les 3 ans de ma puce. Je voulais donc faire un gâteau original afin de « l’émerveillée » et entendre un « ouah » en le voyant. Pari réussit elle a adoré les petits cochons tous sales barbotant dans la boue. Elle les a même soulevés pour les sauver de leur bain mais a été stupéfaite de ne pas trouver le reste de leur corps :).

Cette recette est proposée avec une base de génoise fourrée mais je voulais un dessert un peu plus sophistiqué sans pour autant y passer 2 jours mais qui ravirait tout de même nos papilles. J’ai donc opté pour une charlotte et décidé de faire moi même les fruits au sirop et les biscuits à la cuillère. Vous pouvez choisir le gâteau de votre choix à partir du moment ou il a une relative bonne tenue et qu’il peut être conservé au frigo.

Bilan des courses, tout le monde a apprécié l’originalité de la présentation mais aussi le goût. C’est un dessert frais, léger, fondant, moelleux… Bon je m’arrête là pour les qualificatifs vous avez compris 😉 La ganache du décor s’associe avec délice à la charlotte.

Elle est parfaite même après un repas un peu copieux.

Poires pochées:

– 6 belles poires (Comice pour moi)

– 1l eau

– 130g sucre brun vanillé maison

– 20g liqueur de poires

Éplucher et couper en lamelles les poires puis les mettre dans une casserole avec le reste des ingrédients. Porter doucement à ébullition et cuire jusqu’à ce que les poires soient fondantes. Retirer les lamelles à l’aide d’une écumoire et laisser égoutter.

20141023_165011

Sirop d’imbibage:

– 75g eau

– 75g sucre

– 75g liqueur de poires

Mélanger l’eau et le sucre dans une casserole et cuire à 112°C. Ajouter immédiatement hors du feu la liqueur. Laisser tiédir.

Pour les biscuits à la cuillère:

– 7 œufs

– 70g farine T55

– 70g fécule de pomme de terre ou à défaut de Maïzena

– 140g sucre semoule

– sucre glace

Monter les blancs en neige et ajouter en 3 fois le sucre dès qu’ils commencent à mousser. Quand les blancs sont au bec d’oiseau diminuer la vitesse, ajouter les jaunes et continuer à battre 15 secondes. Verser la farine et la fécule tamisées et les incorporer délicatement à la maryse.

Préchauffer le four à 200°C.

Sur des feuilles de papier cuisson, pocher 2 disques de 24cm de diamètre

20141023_163514

et les bandes de biscuit à la cuillère d’une hauteur égale à celle du cercle (6cm pour moi).

20141023_163524

Pour faciliter le pochage, vous pouvez réaliser un gabarit. Il vous suffit de dessiner sur une feuille de papier cuisson des bandes de 6 cm de largeur et pocher en suivant les lignes. N’oubliez pas de retourner le papier cuisson pour que les traits n’apparaissent pas sur le biscuit.

Poudrer 2 fois de sucre glace à 5 minutes d’intervalle et enfourner pour 10 minutes. Laisser refroidir.20141023_171734

20141023_165027

Mousse bavaroise vanille:

– 330g lait entier

– 270g crème liquide entière bien froide

– 60g jaunes d’oeufs

– 1 gousse de vanille de Tahiti

– 140g sucre semoule

– 6,7g gélatine en feuille

Réhydrater la gélatine 10 minutes dans de l’eau froide.

Fendre la gousse et gratter les graines sur les jaunes puis les blanchir avec le sucre.Ajouter le lait et mélanger puis cuire sur feu doux jusqu’à atteindre 84°C en remuant constamment. Hors du feu, ajouter la gélatine essorée et mélanger. Filmer au contact et laisser refroidir jusqu’à atteindre 25-30°C. Ajouter alors la crème montée mousseuse.

20141023_174842

Montage 1:

Chemiser de rhodoïd un cercle a entremet posé si possible sur une semelle en carton et positionner la ou les bandes de biscuit sur le pourtour du cercle. Poser un disque de biscuit au fond du cercle et l’imbiber de sirop. Disposer en rosace la moitié des poires puis couvrir avec de la mousse. Recouvrir du second disque de biscuit punché des 2 côtés puis disposer en rosace le reste des poires et couvrir de crème. Réserver au minimum 3h au frigo.

Pour les cochons:

– pâte d’amandes rose

Pour les fesses: faire une boule rose et la couper en 2. Faire une fente avec un cure-dent. Rouler en 1 petit boudin très fin un morceau de pâte et l’enrouler en tire bouchon. Mouiller très légèrement la pâte et coller délicatement la queue.

Pour les pattes: Faire de petites boules puis les aplatir légèrement afin de leur donner une forme légèrement ovale. Avec un cure dent faire une petite fente.

20141025_171545

20141025_171603

Pour la tête: Faire deux boules plus petites que les fesses et réaliser les yeux en enfonçant le cure-dent.

Confectionner 2 boule plus petites et les aplatir dans la largeur afin de réaliser le groin et dessiner 2 petits trous avec le cure-dent et un sourire. Mouiller légèrement avec de l’eau et coller délicatement sur la tête.

Réaliser 4 triangles puis faire une petite fente au cure dent à l’intérieur. Mouiller légèrement et coller les oreilles.

Pour le ventre: faire 2 plus grosses boules légèrement ovales et réaliser le nombril au cure-dent.

20141025_171553

20141025_171613bis

Réserver dans un récipient hermétique.

Montage 2:

– +/- 12 paquets de kit kat mis au frigo quelques heures

– 100g chocolat noir + 50g crème liquide entière

– 150g chocolat au lait + 150g crème liquide entière

– 1 ruban (en pâte à sucre pour moi + colle alimentaire)

Faire fondre le chocolat noir avec la crème et laisser refroidir un peu afin que la préparation épaississe.

Diviser les kit kat en 2 parties de 2 gaufrettes puis les coller puis étaler un peu de chocolat épaissi dessus et coller les barres sur le pourtour du gâteau décerclé. Mettre le ruban de votre choix afin de maintenir les barres.

Faire fondre le chocolat au lait avec la crème et laisser épaissir un peu afin qu’il ne s’infiltre pas entre les barres puis le couler sur la surface du gâteau sans essayer de le lisser. Disposer les cochons. Réserver au frigo.

20141025_213927

Régalez-vous 😉