p1000159-jpgbis

Tarte pomme-banane à la crème d’amandes vanillée

Je vous ai promis la recette il y a déjà une semaine mais c’était sans compter sur le vol plané de mon défunt ordinateur victime des gestes si précis et délicats de mes 2 adorables bambins :/ Mais mieux vaut tard que jamais… 🙂 Pour vous rafraîchir les idées je vous propose doc une recette inventée qui m’a permis de finir les quelques restes de la manière la plus gourmande possible. Pari réussi, nous nous sommes régalés!! La pâte était croustillante, les fruits et la crème fondants… Un régal pour les papilles 😀

Pour un cercle de 24 cm de diamètre soit 8 personnes:

Pour la pâte sucrée:

  • 120g beurre doux pommade
  • 80g sucre glace
  • grains d’1/2 gousse de vanille
  • 25g poudre d’amandes
  • 2 pincées de fleur de sel
  • 1 œuf
  • 200g farine type 45

Tamiser le sucre glace sur le beurre puis ajouter la vanille, la poudre d’amandes et le sel. Mélanger jusqu’à obtenir une texture homogène.

Ajouter l’œuf et remuer.

Tamiser la farine et continuer à mélanger sans trop travailler la pâte. Réserver 1 heure au frigo dans du film alimentaire.EE

Pour la crème d’amandes:

  • 90g beurre doux pommade
  • 90g de poudre d’amandes
  • 90g sucre semoule
  • 90g œuf
  • +/- 1.5 bouchons de rhum brun

Travailler le beurre avec le fouet puis ajouter le sucre semoule et mélanger jusqu’à obtenir une crème épaisse. Incorporer l’œuf puis la poudre d’amandes et le rhum. Réserver.

Montage:

  • +/- 3 bananes
  • +/- 4 pommes
  • sucre semoule
  • grains d’1/2 gousse de vanille

Préchauffer le four à 180°C.

Etaler la pâte sur une épaisseur de 2.5mm puis foncer le cercle à tarte. Etaler la crème sur le fond de tarte puis couvrir de rondelles de bananes et disposer enfin par dessus les pommes coupées en lamelles fines. Saupoudrer de sucre et grains de vanille puis enfourner pour +/- 35 minutes. Laisser tiédir et dévorer sans attendre!

 

Régalez-vous 😉

 

p1000131

Entremet Clémentine Corse – Praliné – Chocolat noir

 

 

 

 

 

J’ai participé il y a quelques jours à un concours où la sélection se faisait sans dégustation mais simplement d’après la photo et la recette. Je n’ai pas été sélectionnée; je crois que j’ai malheureusement fait un hors sujet. J’avais trop peu de temps et j’ai mal lu l’intitulé. Arf, une chose est sûre je ne suis pas prête de refaire ce genre d’erreur.

Le point positif: je suis très satisfaite de cette petite création et suis ravie de vous la partager 🙂

Je suis donc partie sur un dessert aux saveurs de clémentine corse, praliné et chocolat noir. Il est constitué successivement d’un financier noisette, d’un croustillant praliné, d’une gelée de clémentine, d’un crémeux à la clémentine et enfin d’une mousse et d’un crémeux au chocolat noir. Comme vous le voyez je me suis attachée comme habituellement à ce que l’on retrouve les différentes textures indispensables à un dessert réussi c’est à dire le moelleux, le croustillant, le fondant, le mousseux, le crémeux. J’ai également comme je l’aime tant apporté une touche d’acidité avec la gelée. Je devais être capable de reproduire ce dessert en 2 heures. Bien évidemment il vous faudra plus de temps car vous aurez toutes les pesées à faire ainsi que des passages au froid plus longs qu’avec l’utilisation d’une cellule de refroidissement. L’avantage de ce dessert est qu’il peut être confectionné en plusieurs fois et la base “financier-croustillant-gelée-crémeux clémentine”congelée plusieurs jours. Vous n’aurez plus qu’à réaliser la mousse et le crémeux au chocolat le jour de la dégustation ou la veille…

 

p1000150

Pour 6 cercles individuels de 7 x 6 cm:

 Pour le financier noisettes:

Faire fondre le beurre sur feu moyen jusqu’à disparition du crépitement et laisser colorer jusqu’à obtenir une jolie teinte caramel. Filtrer à travers une passoire fine puis ajouter le miel et laisser refroidir jusqu’à atteindre 35-40°C.
Préchauffer le four à 180°C.
Verser les poudres dans un saladier puis ajouter petit à petit le blanc d’œuf. Mélanger afin d’obtenir une pâte homogène puis incorporer le beurre noisette au miel à température. Mélanger de nouveau.
Verser la préparation dans un cercle de 24cm de diamètre posé sur une plaque chemisée de papier sulfurisé et enfourner pour 10 minutes. Une fois tiède découper à l’aide d’un emporte-pièce de 7cm de diamètre 6 disques. Chemiser de rhodoïd 6 cercles de 7 cm de diamètre posés sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Déposer dans chaque cercle un disque de financier. Réserver.

Pour le praliné feuilleté:

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie puis mélanger dans un bol l’ensemble des ingrédients.

Étaler sur les disques de biscuit et réserver au frigo au minimum 1 heure.

Pour la gelée de clémentines Corses:

Faire chauffer le jus puis y incorporer le mélange sucre-pectine en mélangeant constamment. Faire bouillir 1 minute puis ajouter l’acide hors du feu. Laisser tiédir puis étaler une fine couche de 20g sur le praliné feuilleté. Réserver au minimum 1 heure au frigo.

Pour le crémeux clémentine Corses:

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Blanchir les jaunes avec le sucre puis ajouter le jus de clémentine et les zestes. Cuire sur feu moyen en fouettant constamment jusqu’à atteindre 82°C. Hors du feu, ajouter la gélatine essorée.

Une fois la température du mélange à 40°C, ajouter le beurre et mixer au mixeur plongeant.

Couler environ 55g sur la gelée. Réserver minimum 4 heures au congélateur.

Pour la mousse au chocolat noir:

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes.

Porter le lait à ébullition puis hors du feu, ajouter la gélatine essorée.

Verser 1/3 du lait sur le chocolat puis mélanger énergiquement à la maryse en décrivant de petits cercles pour créer un noyau élastique et brillant. Ajouter le deuxième 1/3 et mélanger selon le même procédé puis incorporer le troisième 1/3 selon la même méthode.

Fouetter la crème bien froide pour lui donner une texture souple et mousseuse.

Lorsque le mélange chocolat est à 45/50°C, l’incorporer à la crème montée mousseuse en mélangeant délicatement à l’aide d’une maryse.

Réserver au frigo au minimum 3 heures dans une poche à douille munie d’une douille cannelée.

Pour le crémeux chocolat noir:

Mélanger le jaune avec le sucre. Verser ce mélange dans une casserole avec le lait et la crème puis faire cuire le tout à feu doux en remuant jusqu’à atteindre 82°C.

Verser lentement un tiers de crème anglaise chaude sur le chocolat fondu puis mélanger énergiquement à l’aide d’une maryse en décrivant de petits cercles pour créer un noyau élastique et brillant. Incorporer le deuxième tiers et mélanger selon le même procédé puis incorporer le troisième tiers selon la même méthode. Mixer pour parfaire l’émulsion. Réserver au minimum 3 heures au frigo dans une poche à douille munie d’une douille unie.

Montage:

Décercler les entremets et retirer le rhodoïd. Décorer avec la mousse et le crémeux chocolat noir puis ajouter des quartiers de clémentines, les pralinettes, de la poudre irisée et des paillettes.

p1000134

Régalez-vous 😉

p1000123bis

Streusel coco à la banane

J’avais quelques bananes un peu trop mûres et ne me lassant pas de tester les recettes des livres de Christophe Felder, je me suis cette fois ci lancée dans ce dessert très simple et rapide à confectionner de l’ouvrage « Tartes et Clafoutis ». Le fond de tarte et le streusel coco apportent le croustillant et la crème frangipane le fondant. L’association amande, coco et banane est juste parfaite. Vous l’aurez compris encore une fois la recette de Christophe Felder est une réussite: nous nous sommes régalés et je ne manquerai pas de la refaire 🙂

p1000128bis

Pour 6 à 8 personnes soit un cercle de 16 cm de diamètre:

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 35 à 40 minutes

Pour la pâte sucrée Crillon:

  • 80g beurre doux mou
  • 54g sucre glace
  • grains d’1/2 gousse de vanille
  • 17g poudre d’amandes
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 35g œuf
  • 133g farine T45

Tamiser le sucre glace sur le beurre puis ajouter la vanille, la poudre d’amandes et le sel. Mélanger l’ensemble à la spatule jusqu’à obtenir une texture homogène.

Ajouter l’œuf et remuer.

Tamiser la farine et continuer à mélanger sans trop travailler la pâte.

Envelopper dans du film alimentaire et laisser reposer 1heure au frigo.

Préchauffer le four à 200°C.

Sortir le pâton et le tapoter avec un rouleau puis l’étaler froid sur une épaisseur de 2,5 mm. Foncer le cercle à tarte de 16cm de diamètre, couvrir de papier sulfurisé et de poids et enfourner pour 15minutes à 180°C. Laisser refroidir sur une grille.

Pour la frangipane:

  • 60g beurre à température ambiante
  • 60g sucre semoule
  • 60g poudre d’amandes
  • 1 œuf
  • 1 bouchon de rhum

Travailler le beurre avec le fouet puis ajouter le sucre semoule et mélanger jusqu’à obtenir une crème épaisse. Incorporer l’œuf puis la poudre d’amandes et enfin le rhum.

Étaler sur le fond de tarte refroidi.

Pour les bananes:

  • 3 bananes
  • 1cs rhum brun
  • jus d’1 citron

Couper les bananes en rondelles de 4mm d’épaisseur et les arroser de rhum et jus de citron. Mélanger.

Disposer les rondelles debout sur la frangipane.

Pour le streusel:

  • 50g sucre semoule
  • 50g farine
  • 50g beurre doux pommade
  • 50g noix de coco râpée

Mélanger à la main tous les ingrédients jusqu’à obtenir de petits amalgames réguliers.

Parsemer la tarte de streusel et enfourner pour une vingtaine de minutes à 180°C.

A la sortie du four répartir des filaments de chocolat blanc fondu sur le dessus de la tarte. Servir légèrement tiède.

Régalez-vous 😉

 

p1000050bis

Panna cotta vanille – fruit de la passion

Aujourd’hui une petite recette toute simple et très rapide. Ces verrines sont légères et rafraichissantes, parfaites pour finir un repas copieux. Comme toujours j’utilise comme recette de base celle du livre pâtisserie de Christophe Felder.

p1000051bis

Pour la crème:

  • 5g gélatine en feuilles
  • 1 gousse de vanille fendue et grattée
  • 500g crème liquide entière
  • 75g sucre semoule

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire chauffer la crème avec la vanille grattée et le sucre semoule. Hors du feu, ajouter la gélatine égouttée. Filtrer à travers un chinois puis verser dans les verrines. Laisser prendre durant 3 heures au frigo.

Pour le coulis de fruit de la passion:

  • 200g purée de fruits de la passion
  • 32g sucre semoule

Mélanger la purée et le sucre puis porter à ébullition. Verser une fois tiède sur les panna cotta déjà prises. Réserver au minimum 1 heure au frigo.

Régalez-vous 😉

 

 

p1000073bis

Cake aux agrumes de Christophe Michalak

Je ne suis habituellement pas fan des cakes que je trouve secs et bourratifs mais celui-ci m’a fait changer d’avis.  Il est juste extraordinairement moelleux et fondant avec un délicieux parfum d’orange. Vous verrez sa confection est très simple et rapide.

Pour un cake de 10 personnes:

  • 95g de beurre doux extra-fin
  • 85g de sucre glace
  • 120g de poudre d’amande
  • 15g d’huile de pépins de raisins 
  • 40g de jaune d’oeuf
  • 60g de blanc d’oeuf 
  • 25g d’oeuf entier
  • 55g de farine type 55
  • 15g de lait entier
  • 25g de sucre semoule
  • 20g de marmelade d’orange non sucrée
  • 1g de levure chimique

Faire préchauffer le four à 170°C.
Dans une cuve, monter les blancs et le sucre jusqu’à obtenir une texture bec d’oiseau.
Dans un cul de poule, mélanger au fouet le beurre pommade et le sucre glace jusqu’à l’obtention d’une texture homogène.
Ajouter les jaunes d’œuf, l’œuf entier, le lait, l’huile, la marmelade d’orange non sucrée.
Une fois le mélange homogène, ajouter lentement la poudre d’amande, la farine, la levure chimique.
Incorporer délicatement les blancs montés à ce mélange.
Couler dans un moule.
Enfourner pour +/- 20 minutes.

Pour le sirop d’imbibage:

  • 200g Eau
  • 50g Sucre
  • 20g Citron vert et jus
  • 20g Grand Marnier

Dans une casserole, mettre à chauffer l’eau et le sucre. Porter à ébullition. Retirer du feu. Ajouter le jus de citron vert ainsi que le Grand Marnier.

A la sortie du four, bien imbiber le cake de sirop d’imbibage à l’aide d’un pinceau.

Parsemer le cake de pignons de pin (j’ai choisi de mettre des amandes effilées et des perles de chocolat Valrhona).

Laisser reposer 1h avant la dégustation. Déguster à température ambiante.

p1000076bis

Régalez-vous 😉

 

p1000014

Tarte Mojito

Après des semaines d’absence me revoilà enfin avec une recette qui vous rappellera vos apéros de cet été. Je suis partie sur une base de pâte sucrée qui même après une nuit au frigo reste bien croustillante puis une crème citron vert-rhum-menthe et enfin une gelée citron vert-menthe qui apporte l’acidité indispensable à ce dessert. J’ai choisi volontairement de faiblement doser en rhum, libre à vous d’en ajouter si vous souhaitez une touche moins subtile. Pareil en ce qui concerne la menthe, j’en ai ajouté jusqu’à trouver mon équilibre idéal mais n’hésitez pas à goûter afin de l’adapter à vos propres goûts et envies. Vous verrez la recette est très simple et très rapide.

Pour un cercle de 24 cm de diamètre soit environ 8 personnes:

Pour la pâte sucrée:

  • 75 beurre doux
  • 15g poudre d’amandes
  • 50g sucre glace
  • 1/4 gousse de vanille
  • 30g œuf
  • 1g fleur de sel
  • 125g farine

Mettre le beurre en pommade puis ajouter l’œuf, le sucre, la poudre d’amandes, le sel puis la farine. Étaler la pâte sur environ 2-3mm d’épaisseur entre 2 feuilles de papier sulfurisé. Réserver au minimum 2 heures au frigo puis foncer le cercle à tarte.

Piquer à la fourchette le fond de tarte et enfourner pour environ 20 minutes à 170°C.

Pour la crème citron vert-menthe:

  • 130g sucre
  • 150g jus de citron vert
  • 4 œufs
  • 200g beurre à température ambiante
  • zestes de 3 citrons verts
  • 7g feuilles de menthe
  • 5cs rhum blanc
  • 2g gélatine en poudre + 12g eau (ou 1 feuille de gélatine)

Réhydrater la gélatine 20 minutes dans l’eau froide.

Mixer la menthe avec le sucre.

Laisser infuser le mélange mixé, le jus de citron, les zestes et le rhum durant 1 heure.

Ajouter les œufs battus puis cuire le mélange au bain-marie jusqu’à atteindre 83°C en mélangeant constamment. Hors du feu, ajouter la gélatine chauffée 10 secondes au micro-ondes. Lorsque la température atteint 40°C, ajouter le beurre et mixer au mixeur plongeant afin d’homogénéiser la crème. Réserver au frigo dans une poche à douille.

Pour la gelée de citron vert-menthe:

  • 100g jus de citron vert
  • 20g sucre
  • 2g pectine
  • 2,2g feuilles de menthe

Mélanger le sucre et la pectine.

Faire chauffer le jus de citron et la menthe puis y ajouter le mélange sucre-pectine et porter à ébullition tout en mélangeant. Poursuivre la cuisson 1 minute. Mixer puis passer au chinois. Réserver au frigo avec un film au contact.

Dressage:

Étaler la crème sur le fond de tarte puis recouvrir d’une couche de gelée. Servir ou réserver au frigo.

Régalez-vous 😉

 

DSC_0515bis

Tarte Abricot-Rhubarbe-Gingembre

Aujourd’hui, je vous propose cette recette de Philippe Conticini trouvée dans le magazine Fou de Pâtisserie. Vous verrez, elle est très simple à réaliser. Elle est composée d’une pâte sucrée croustillante, d’une crème d’amandes torréfiées apportant du fondant, d’une pâte de rhubarbe au gingembre confit et d’abricots entiers cuits au four avec du sucre roux. Vous verrez, elle est parfaite en ces jours de forte chaleur. J’ai adoré l’association de l’abricot avec la rhubarbe et le gingembre. Les saveurs étaient bien équilibrées et la tarte délicieusement acidulée. A refaire la prochaine fois avec une pâte brisée ou feuilletée…

DSC_0502bis

Pour la pâte sucrée:

  • 115g farine
  • 70g beurre pommade
  • 25g œuf
  • 10g jaune
  • 45g sucre glace
  • 20g poudre d’amandes
  • 2 pincées de sel
  • zestes d’1/2 citron
  • 1/2 gousse de vanille

Pour la pâte de rhubarbe:

  • 250g rhubarbe fraîche
  • 80g sucre semoule
  • 20g eau
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 8g gingembre confit
  • 1,5 feuilles de gélatine (je n’en ai pas mis)

Pour la crème pâtissière:

  • 12,5cl lait 1/2 écrémé
  • 1/2 gousse vanille
  • 1/2 jaune d’œuf
  • 21g sucre semoule
  • 6g farine de maïs
  • 5g farine de blé
  • 0,5g gélatine
  • 12,5g beurre doux

Pour la crème d’amande torréfiée:

  • 40g beurre
  • 40g amandes blanches entières (j’ai mis des complètes)
  • 35g crème pâtissière
  • 40g sucre glace
  • 10g rhum
  • 10g œuf battu

Pour le montage:

  • 12 abricots mûrs
  • QS sucre roux

Pour la pâte sucrée:

Crémer le beurre avec la feuille puis incorporer le sucre glace. Ajouter les zestes et la poudre d’amandes puis mélanger de nouveau. Incorporer l’œuf, le jaune, la vanille, la farine et le sel. Mélanger rapidement puis réserver dans du film alimentaire au frigo pendant 3 à 4 heures.

Préchauffer le four à 180°C. Étaler la pâte sur 0,5cm d’épaisseur puis foncer un cercle beurré. Déposer une feuille de papier sulfurisé sur le fond de tarte puis déposer des haricots ou plombs alimentaires. Enfourner pour environ 15 minutes (la coloration est légèrement blonde).

Pour la pâte de rhubarbe:

Éplucher puis couper la rhubarbe en gros tronçons puis recouper en 2 dans la longueur. Faire cuire à feu moyen avec l’eau, le sel, le jus de citron, le sucre pendant environ 20 minutes. Remuer régulièrement jusqu’à l’obtention d’une compotée encore humide. Poursuivre à feu moyen pendant environ 30 minutes jusqu’à obtention d’une pâte épaisse et desséchée. La texture doit être moelleuse mais suffisamment ferme pour tenir toute seule si vous en faites une quenelle.

DSC_0489bis

Prélever 100g puis incorporer le gingembre en dés. Si vous souhaitez ajouter de la gélatine, la faire fondre puis l’incorporer à la pâte. Filmer et réserver au frigo.

DSC_0492bis

Pour la crème pâtissière:

Porter à frémissement le lait avec la vanille grattée. Laisser infuser 15 minutes.

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Blanchir le jaune avec le sucre puis ajouter les farines. Refaire frémir le lait, enlever la gousse puis verser sur les œufs en 2 fois en fouettant vivement. Faire cuire le tout en fouettant jusqu’à épaississement. Ajouter la gélatine hors du feu puis incorporer le beurre. Réserver couvert de film alimentaire.

DSC_0491bis

Pour la crème d’amandes torréfiée:

Étaler les amandes sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé et enfourner 30 à 40 minutes à 140°C pour les faire torréfier à cœur (20 minutes pour moi). Quand on casse l’amande en 2, le cœur doit être blond. Laisser refroidir à température ambiante. Mixer jusqu’à obtention d’une poudre fine et la mélanger avec le beurre pommade. Ajouter la crème pâtissière, le sucre glace et le rhum. Mélanger 90g de cette crème avec l’œuf battu et en garnir le fond de tarte sur 0,5 cm jusqu’à 1 cm du bord. Lisser et enfourner pour 10 minutes à 140°C.

PS: j’ai mis 180g de la crème avec 20g d’œuf battu et garni le fond jusqu’au bord.

Montage:

Ouvrir les abricots en 2 sur les 2/3, les dénoyauter puis les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Saupoudrer généreusement de sucre roux et enfourner pour +/- 10 minutes à 150°C. Égoutter sur du papier absorbant pendant 5 minutes.

Recouvrir l’ensemble du fond de tarte de pâte de rhubarbe.

DSC_0498bis

Recoller les 2 moitiés d’abricots et les disposer entiers.

Brûler délicatement l’arête de chaque abricot au chalumeau (j’ai essayé mais je n’ai pas trouvé cela esthétique du coup je n’ai pas poursuivi).

DSC_0510bis

DSC_0521bis

Régalez-vous 😉

 

DSC_0269bis

Fraisier verveine vanille de Christophe Felder

Je vous propose depuis des années des recettes de Christophe Felder car elles sont toutes justes topissimes. Oui, bon l’avez compris je suis fan 😀 Je vous ai déjà dit dans un précédent article qu’il était le président du jury au concours de macarons amateur à Hyères et j’ai donc eu l’immense privilège de pouvoir passer un peu de temps en sa compagnie. Et l’homme est à la hauteur de son talent: humble, à l’écoute, drôle, d’une incroyable gentillesse… Je ne suis pas prête d’oublier cette rencontre 🙂

Bon revenons en à ce fraisier… Je l’ai préparé pour l’anniversaire de mon ami Erwan et je n’ai reçu que de  bons échos. Le biscuit lorrain imbibé de sirop au kirsch est fondant et moelleux, la crème mousseline est délicatement parfumée à la verveine et à la vanille et se marie à merveille avec les fraises. C’est un dessert fin, frais, peu sucré et léger. Un délice!

Je possède la première version du livre et 2 fautes se sont glissées dans les ingrédients. Je vous propose donc la recette avec les corrections que j’ai faites.

J’ai manqué de crème mousseline pour la décoration, j’ai donc réalisé une chantilly mascarpone vanillée qui s’est très bien mariée.

En bref vous l’aurez compris, c’est une tuerie 😀

27616582406_00cf789e00_obis

Pour un cercle de 22 cm de diamètre et 6 cm de hauteur:

  • Préparation: 3 heures
  • Cuisson: 10 à 15 minutes
  • Repos: 1heure

Pour le biscuit lorrain:

  • 220g blancs d’oeufs
  • 120g sucre semoule
  • 140g farine
  • 50g beurre fondu
  • 20g pâte de pistache

Préchauffer le four à 190°C.

Fouetter les blancs d’oeufs en versant le sucre progressivement pour obtenir une neige ferme. Ajouter la farine tout en remuant délicatement avec une spatule. Incorporer le beurre fondu et la pâte de pistache. Étaler la pâte sur 1cm d’épaisseur sur une plaque d’au moins 40 cm de large chemisée de papier sulfurisé.

DSC_0243bis

Enfourner pour 10 à 15 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

Pour le sirop au kirsch:

  • 100g sucre semoule
  • 2cl de Kirsch
  • 10cl eau

Chauffer l’eau et le sucre. Hors du feu, ajouter le kirsch. Réserver.

Pour la crème pâtissière verveine-vanille:

  • 30cl lait entier
  • 1/2 gousse de vanille
  • 2cs verveine séchée
  • 65g sucre
  • 3 jaunes d’oeufs
  • 22,5g Maïzena

Porter à ébullition le lait, la 1/2 gousse fendue et grattée, la verveine et la moitié du sucre.

Mélanger les jaunes avec le sucre puis ajouter la Maïzena et fouetter jusqu’à ce que la préparation soit lisse. Verser un peu de lait bouillant tout en fouettant puis reverser le tout dans la casserole. Faire cuire et épaissir sur feu doux sans cesser de remuer. Retirer du feu aux premiers frémissements, verser dans un saladier et couvrir sa surface de film alimentaire. Réserver au frigo.

Pour la crème mousseline:

  • 125g beurre mou
  • Graines d’1/2 gousse de vanille
  • 100g crème liquide entière
  • 450g crème pâtissière

Monter le beurre en pommade au batteur puis ajouter les graines de vanille et mélanger jusqu’à obtenir une texture légère.

DSC_0245bis

Verser la crème liquide froide dans un récipient très froid et fouetter afin d’obtenir une chantilly.

Fouetter la crème pâtissière jusqu’à obtention d’une consistance mayonnaise.

DSC_0247bis

Ajouter la crème pâtissière tempérée au beurre mousseux et mélanger puis incorporer délicatement la crème fouettée à la maryse afin d’obtenir une crème parfaitement lisse.

DSC_0249bis

DSC_0248bis

Pour les finitions:

  • 800g fraises
  • 30g sucre
  • Qques feuilles de verveine fraîche

A l’aide d’un cercle de 22cm de diamètre découper 2 disques dans la plaque de biscuit. Pour le 2ème, prendre un morceau des chutes pour reconstituer le disque entier.

Poser le cercle sur un disque en carton ou sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et le chemiser de rhodoïd. Placer le second disque de biscuit au fond puis l’imbiber de sirop avec un pinceau. Garnir avec la moitié de la crème. Disposer des fraises coupées en 2 tout autour, face plate vers l’extérieur du cercle.

DSC_0251bis

Répartir des fraises entières sur le gâteau.

DSC_0252bis

Saupoudrer de sucre puis étaler la crème. Si vous en avez suffisamment, conservez en une petite quantité pour la décoration.

DSC_0253bis

Couvrir du second disque de biscuit puis imbiber de sirop.

Placer au minimum 1 heure au frigo. Au moment de servir, retirer le cercle et décorer selon vos goûts.

DSC_0262bis

PS: si comme moi vous n’avez pas suffisamment de crème mousseline, vous pouvez compléter avec une crème chantilly pour la déco. Je vous donne les proportions:

  • 100G crème liquide froide
  • 100g mascarpone froide
  • 30g sucre glace
  • graines d’1/2 gousse de vanille

Monter en chantilly l’ensemble des ingrédients dans un récipient froid. Réserver dans une poche à douilles munie d’une douille unie.

DSC_0271bis

Régalez-vous 😉