Cake à la banane de Christophe Michalak

Aujourd’hui, je vous propose une petite idée très rapide à réaliser pour un goûter mais aussi très très gourmande.Tout le monde a adoré et pourtant ça n’était pas gagné, j’avais des réfractaires à la banane ou carrément à tout cake quel qu’il soit. L’alliance du rhum et de la banane est top et la pâte un peu humide ce qui le rend fondant et très moelleux. Le streusel apporte la petite touche croustillante.

DSC_1220bis

Pour un moule de 23cm de diamètre (vous pouvez aussi utiliser un moule rond de 22cm de diamètre):

Pour l’appareil:

– 150g beurre pommade

– 200g cassonade

– 100g œuf

– 285g bananes mûres écrasées

– 240g farine T55

– 10g levure chimique

– 25g rhum ambré

Préchauffer le four à 150°C.

Battre le beurre pommade et le sucre avec le fouet du robot jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter les œufs et fouetter à vitesse maximale durant 1 minute.

Incorporer délicatement à la maryse la farine et la levure tamisées jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Incorporer le reste des ingrédients et verser dans un moule graissé. Réserver.

Pour le streusel:

– 40g sucre glace

– 40g poudre d’amandes

– 40g beurre demi-sel

– 40g farine T55

Mélanger les ingrédients avec les mains comme pour la réalisation d’un crumble afin d’obtenir un aspect sableux. Déposer sur le cake.

Enfourner pour +/- 1heure. La pointe d’un couteau piquée au centre du cake doit ressortir propre.

DSC_1227bis

Régalez-vous 😉

Kosmik Green Mojito de Christophe Michalak

J’ai fais ce dessert pour la fête des pères et se fut un succès. Il est parfait après un repas copieux car très léger, frais tout en restant très très gourmand. Toutes les consistances sont là pour séduire votre palais: le crémeux, le fondant, le moelleux, le croustillant, le croquant, le mousseux. La crème citron est très parfumée et bien acidulée. L’association ananas-basilic est pour moi une délicieuse découverte que je referai très rapidement. Le biscuit trocadéro a un goût bien prononcé en pistache qui s’accorde à merveille avec les autres parfums. La chantilly légèrement rhumée est sublime et les pistaches caramélisées une belle gourmandise. Une véritable explosion en bouche! Habituellement je ne suis pas fan des verrines mais là j’ai été conquise…

DSC_0756bis

Pour 4 verrines:

Pour la crème onctueuse citron vert:

– 50g œuf

– 50g sucre

– 2g zestes de citron vert

– 25g jus de citron vert

– 80g beurre

La veille, cuire à 85°C le mélange d’œuf, sucre, zestes et jus sans cesser de mélanger. Ajouter le beurre lorsque la température atteint 40°C puis mixer au blender plongeant. Laisser refroidir puis verser dans une poche à douille unie et réserver au frigo une nuit.

DSC_0717bis

Pour le biscuit trocadéro pistache (1/2 quantité suffirait largement):

– 55g sucre glace tamisé

– 25g poudre de pistache tamisée

– 8g fécule de pomme de terre tamisée

– 30g poudre d’amandes blanche

– 80g blancs d’oeufs

– 20g sucre semoule

– 5g jaune d’œuf

– 15g pâte de pistaches

– 40g beurre

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger au fouet la poudre d’amandes, la poudre de pistache, la fécule, le sucre glace et 40g blancs d’oeufs. Ajouter le jaune, la pâte de pistache et le beurre fondu à 45°C.

Monter au fouet le reste des blancs et les serrer avec le sucre semoule et les incorporer délicatement au mélange précédent.

Verser dans un moule à manqué beurré et fariné ou un cercle de 18cm de diamètre beurré et fariné poser sur une plaque chemisée de papier sulfurisé. Lisser et enfourner pour 15 minutes.

Laisser tiédir sur une grille puis réserver dans un papier aluminium ou un récipient hermétique.

PS: vous pouvez sans soucis le réaliser la veille.

DSC_0705BIS

Pour le croustillant sans gluten (1/2 quantité suffirait largement):

– 35g beurre doux

– 35g Maïzena

– 35g sucre glace

– 10g fécule de pomme de terre

– 20g poudre d’amandes

– 1g sel

– 35g riz soufflé

– 35g chocolat blanc ivoire à 35% de cacao

– 35g praliné noisette

– 35g pâte de noisette

– 10g noisettes grillées 10 minutes à 170°C

Préchauffer le four à 150°C.

Mélanger dans la cuve d’un batteur muni du pétrin le beurre mou, la Maïzena, le sucre glace, la fécule, la poudre d’amandes et le sel. Éparpiller la préparation émiettée sur une plaque chemisée de papier sulfurisé. Enfourner pour 30 minutes. Laisser refroidir.

Faire fondre le chocolat dans une casserole puis ajouter le praliné, la pâte de noisettes et enfin le riz soufflé et les noisettes concassées. Bien mélanger le tout puis ajouter la préparation refroidie. Étaler sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et réserver au frigo.

PS: vous pouvez sans soucis le réaliser la veille.

Pour la chantilly ivoire rhum (1/2 quantité suffirait largement):

– 300g crème liquide entière

– 30g sirop de glucose

– 1 gousse de vanille

– 90g chocolat blanc ivoire

– 5g rhum brun

La veille, faire bouillir la crème avec le glucose et la gousse de vanille fendue et grattée puis la verser sur le chocolat haché. Passer au chinois puis ajouter le rhum et mixer au blender plongeant. Laisser refroidir, filmer au contact et placer 1 nuit au frigo.

Pour les pistaches caramélisées(1/3 quantité suffirait largement):

– 100g eau

– 100g sucre semoule

– 100g pistache

– 1g fleur de sel

– 20g beurre

Préchauffer le four à 160°C.

Porter à ébullition l’eau avec le sucre puis ajouter les pistaches et le sel et cuire sans cesser de remuer pendant 10 minutes. Incorporer le beurre et étaler sur du papier cuisson. Enfourner pour 10 minutes et laisser refroidir.

DSC_0712bis

Pour la compotée ananas-basilic:

– 100g purée d’ananas

– 6 feuilles de basilic frais

– 300g ananas

Le jour même, mixer la purée avec le basilic puis y ajouter l’ananas coupé en brunoise. Réserver.

DSC_0715bis

Dressage:

Dresser la crème onctueuse citron vert dans 4 récipients. Ajouter de la compotée d’ananas puis du biscuit coupé en cubes et du croustillant.

Monter la crème chantilly au fouet dans un récipient bien froid et la placer dans une poche munie d’une douille cannelée et former une rosace. Ajouter des pistaches caramélisées et du zeste de citron vert et 1 feuille de basilic ou de menthe.

DSC_0754bis

Régalez-vous 😉

 

Cake au sirop d’érable de Christophe Michalak

Je voulais faire absolument un gâteau pour l’anniversaire de mon collaborateur mais je ne pouvais pas commencer sa confection avant 21h. Il me fallait donc quelque chose de simple et rapide qui soit tout de même délicieux. Je me suis souvenue de cette recette mais j’avais tout de même quelques hésitations car je n’avais pas lu que des critiques élogieuses. Je me suis tout de même lancée pour me forger ma propre opinion. J’ai bien fais, nous avons tous adoré. Ce cake est une tuerie. Il est vrai qu’il est assez sucré mais sa consistance moelleuse, fondante, légèrement humide et son goût si particulier sont juste à tomber. Sans hésitation je vous conseille de le tester. Vous ne serez pas déçus.

DSC_0175bis

Pour un moule à cake de 28 cm de long:

Pour le cake au sirop d’érable:

– 210g pâte d’amandes à 65%

– 255g œufs légèrement battus

– 95g sucre d’érable en poudre

– 85g cassonade

– 170g farine T45

– 5g levure chimique

– 180g beurre demi-sel fondu

– 95g sirop d’érable

Préchauffer le four à 170°C.

Dans la cuve d’un robot muni de la feuille mélanger la pâte d’amandes avec les œufs en les ajoutant petit à petit. Remplacer la feuille par le fouet et ajouter les sucres, la farine, la levure puis le beurre et le sirop d’érable. Verser l’appareil dans un moule à cake beurré et fariné et enfourner pour +/- 40 minutes. Au bout de 20 minutes de cuisson fendre la croûte qui s’est formée en surface sur toute la longueur du cake pour favoriser un développement homogène de celui-ci. Démouler une fois tiède et déposer dans un plat.

Pour le punch sirop d’érable:

– 150g eau

– 150g sirop d’érable

Faire bouillir l’eau et le sirop d’érable puis laisser tiédir et arroser le cake. Une fois qu’il a tout absorbé, laisser égoutter sur une grille.

Pour le glaçage muscovado:

– 70g crème entière

– 45g beurre doux

– 70g sucre glace tamisé

– 145g sucre muscovado

Faire bouillir la crème avec le beurre et laisser refroidir. Lorsque le mélange atteint 50°C, ajouter les sucres puis mixer au mixeur plongeant et laisser refroidir. Une fois bien froide, monter légèrement au fouet puis verser dans une poche à douille munie d’une douille chemin de fer.

Pour le fudge au sirop d’érable:

– 10g sirop d’érable

– 120g sucre vergeoise

– 5g farine T45

– 30g beurre demi-sel

– 60g lait concentré non sucré

– 1 pincée levure chimique

Mélanger l’ensemble des ingrédients et cuire à 112°C en mélangeant constamment. Verser dans un cadre posé sur une feuille de papier sulfurisé  sur une épaisseur de 5 mm. Laisser refroidir puis découper en cubes.

PS: je n’ai sûrement pas attendu assez longtemps du coup mon fudge a fondu légèrement sur le cake.

Montage:

– sucre glace

– sucre d’érable en grains (je n’en avais pas j’ai mis du sucre à chouquettes)

Pocher le glaçage sur le cake puis saupoudrer avec le sucre glace puis le sucre d’érable. Déposer quelques cubes de fudge. Déguster à température ambiante.

PS: il se conserve sans problème plusieurs jours au frigo.

DSC_0169bis

Régalez-vous 😉

 

Tarte entremet Pomme-Caramel-Vanille façon Fantastik

Depuis quelques semaines, mes heures libres en cuisine étaient entièrement réservées à l’élaboration d’un Fantastik afin de participer au concours organisé par Christophe Michalak et la revue « Fou de Pâtisserie ». Je suis partie sur 3 idées différentes que j’ai vraiment toutes appréciées et que bien évidemment je vous proposerai. Mais commençons par le commencement, qu’est ce qu’un Fantastik? Et bien je ne peux faire mieux que de vous proposer la définition disponible sur le site de Christophe Michalak: « Entre tarte et entremet, ces gâteaux sont créés avec les produits du moment, réalisés le matin pour une mise en vente l’après-midi, du frais et uniquement du frais ». Nous avions pour consigne qu’il doive être un gâteau moins sucré, moins gras, de 20 cm de diamètre, 2,5cm de hauteur maximum, avec fruits de saison uniquement ou du chocolat, caramel… Il ne devait pas y avoir de moulage, uniquement un travail à la poche.

La base de ce premier Fantastik est constituée d’un sablé breton sur lequel est déposé un crémeux vanille aux pommes caramélisées. Celui-ci est décoré de rosaces de chantilly au caramel, de bâtonnets de Granny Smith vanillés et d’amandes sablées.

20140903_161420bis

Pour le palet breton:

– 40g beurre doux pommade

– 58g farine T45

– 2g levure

– 1 pincée de fleur de sel

– 40g sucre de canne brun vanillé maison (gousse de Tahiti)

– 20g jaunes d’oeufs

Mélanger le beurre, la farine, la levure et le sel à la feuille à vitesse lente. Ajouter le sucre puis le jaune et arrêter de mélanger dès que la pâte est homogène afin de ne pas la corser. Réserver au frigo dans un film étirable durant 1 nuit.

Le lendemain, préchauffer le four à 170°C puis étaler la pâte en un cercle de 20cm de diamètre et la faire cuire dans un cercle +/- 12 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

Pour le crémeux vanille à la pommes caramélisée:

– 190g crème liquide entière

– 1 gousse de vanille (Tahiti pour moi)

– 45g jaunes

– 35g sucre de canne brun vanillé maison (gousse de Tahiti)

– 1,8g gélatine en feuilles

– 155g pomme coupée en petits dés (choisissez en une bien parfumée et qui se tienne à la cuisson)

– 20g beurre

– 20g sucre de canne brun vanillé maison (gousse de Tahiti)

Faire fondre dans une casserole le beurre puis ajouter la pomme et les 20g de sucre laisser revenir en mélangeant régulièrement jusqu’à ce que les pommes soient fondantes et caramélisées. Réserver.

Faire tiédir la crème avec les grains de vanille puis laisser infuser hors du feu durant 1 heure.

Blanchir les jaunes avec les 35g de sucre puis ajouter la crème vanillée et cuire sur feu doux jusqu’à atteindre 84°C en remuant constamment. Hors du feu, ajouter la gélatine essorée et bien mélanger. Mixer puis ajouter les pommes caramélisées.

Déposer un cercle de 18cm de diamètre sur le biscuit sablé breton en l’enfonçant très légèrement puis verser le crémeux vanille à la pomme et réserver au minimum 4 heures au frigo.

Pour la chantilly caramel:

– 20g sucre de canne brun vanillé maison (gousse de Tahiti)

– 10g beurre salé

– 35 + 55g crème liquide entière

– 40g mascarpone

Faire fondre le sucre dans une casserole afin d’obtenir un caramel. Hors du feu, ajouter 35g de crème chaude et mélanger. Remettre sur le feu et ajouter le beurre. Si de petits blocs se sont formés, les laisser fondre sur feu doux. Laisser refroidir à température ambiante.

Mettre 55g de crème et la mascarpone dans un saladier froid et monter jusqu’à ce que le mélange soit bien ferme. Incorporer ensuite délicatement 30g du caramel précédemment réalisé. Mettre dans une poche à douille munie d’une douille cannelée.

Pour les bâtonnets de Granny Smith:

– 1 pomme

– 10g sucre

– jus de citron vert

– 1 gousse de vanille

Découper la pomme lavée en petits bâtonnets puis les arroser de jus de citron et y ajouter le sucre et les grains de la gousse de vanille. Bien mélanger puis mettre dans une passoire afin d’éliminer les excès de jus de citron. Réserver.

Pour les amandes sablées:

– 50g amandes effilées

– 15g eau

– 30g sucre de canne brun vanillé maison (gousse de Tahiti)

Mélanger le tout puis enfourner à 180°C jusqu’à obtenir une coloration caramel. Réserver une fois froides dans une boîte hermétique.

Montage:

Décercler le crémeux (vous pouvez chauffer légèrement avec un sèche-cheveux pour faciliter l’opération). Décorer ensuite selon vos goûts avec les bâtonnets de pomme, la chantilly caramel et les amandes sablées.

20140903_160836bis

Régalez-vous 😉

 

 

La meilleure pâte à tartiner!

Je vous l’ai peut être déjà dit je suis une inconditionnelle du Nutella, j’en ai toujours un pot d’avance. Je savais déjà que ce n’est pas forcément très bon pour la santé mais je n’arrivais pas à me résoudre à arrêter ce délice. Mais ayant décidé de manger plus sainement et bio; je me suis dit qu’il était temps d’y mettre fin. J’ai donc décidé d’essayer la recette de Christophe Michalak afin de compenser ce manque 😉 Et bien je ne regrette pas c’est un délice, un régal, une tuerie!!! Son goût est plus prononcé en noisettes et il à une consistance bien sûre moins lisse du fait de sa grande teneur en noisettes. J’hésite presque à dire que c’est meilleur que le Nutella! Et c’est bien meilleur pour la santé, riche en noisettes, pauvre en huile (un peu plus d’1%) et pas de palme. Vous pouvez le conserver dans un pot hermétique à température ambiante pendant plusieurs mois. Désormais je n’aurai plus que lui dans mon placard 🙂

Pour 2 petits pots de confiture:

– 270g noisettes

– 120g sucre en poudre

– 150g sucre glace

– 150g chocolat au lait à 40% de cacao

– 25g lait en poudre

– 10g cacao amer en poudre

– 10g huile

– 3g fleur de sel

Préchauffer le four à 180°C. Déposer les noisettes sur une plaque en métal et enfourner pour 30 à 40 minutes afin de les torréfier. Mes noisettes étaient déjà bien noires au bout de 20 minutes. J’ai donc arrêter la cuisson à ce moment. 

Une fois sorties du four, enlever leur peau. J’en prends plusieurs entre mes mains que je frotte entre elles ce qui permet de les enlever facilement. Vous pouvez aussi les rouler sur un tamis ou dans un torchon.

Mettre 40g de sucre dans une petite casserole sur feu vif et laisser fondre. Ajouter en 2 fois le reste du sucre jusqu’à obtenir un caramel. Hors du feu ajouter la moitié de la fleur de sel puis le déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laisser refroidir. Il est important que le caramel ne soit pas trop foncé car il apporterait une amertume. Une fois durci, le casser en petits morceaux.

Mixer 120g des noisettes avec le caramel jusqu’à obtenir une pâte semi-liquide et réserver. Vous venez de réaliser du pralin.

Mixer le sucre glace avec le reste des noisettes jusqu’à obtention d’une pâte assez compacte: c’est la pâte de noisettes.

Faire fondre le chocolat et l’ajouter à la pâte de noisettes ainsi que le reste du sel. Mixer. Vous venez de réaliser du gianduja lait noisettes.

Ajouter le pralin et le reste des ingrédients et mixer de nouveau jusqu’à obtenir la consistance souhaitée.

Pour cette recette, si vous utilisez un mixeur puissant, il faut faire attention à le mettre sur une vitesse assez lente car votre pâte risque de devenir dure.

Il ne vous reste plus qu’à mettre ce délice en pots  et à vous en délecter!

20131110_114145

Bonne dégustation 😉

La Caroline revisitée

C’est un dessert qui m’avait interpelée il y a quelques temps en surfant sur le net. La recette était composée d’une génoise, d’une crème pâtissière et d’éclairs au chocolat et au café le tout décoré de chantilly. J’avais trouvé cette recette originale et très appétissante mais je ne m’étais pas pour autant lancée dans sa réalisation car j’avais tout de même un peu de craintes quant au mélange de saveurs et peur que cela soit écœurant et bourratif. Puis plusieurs mois après, en regardant l’émission « la meilleure boulangerie de France », une boulangère proposait comme spécialité une Caroline revisitée composée successivement d’une pâte sablée, d’une crème d’amandes, d’une crème pâtissière au chocolat et de choux et éclairs dont les parfums étaient choisis par les clients eux même. Comme vous le verrez dans la recette, je me suis largement inspirée de cette émission en apportant cependant quelques modifications. J’ai réalisé ce délice pour les 2 ans de ma puce. Il est vrai que ce dessert regroupe les grands classiques de la pâtisserie, chaque convive est donc sûr de trouver au moins un élément qu’il va apprécier. Finalement tout le monde à tout dévoré et tout adoré.

Pâte sucrée (pour +/- 8 cercles de 10 cm de diamètre):

– 250g farine

– 2g sel

– 150g beurre doux

– 1 œuf

– 100g sucre glace

– 30g poudre d’amandes

Mettre le beurre en pommade puis ajouter l’œuf, le sucre, la poudre d’amandes, le sel puis la farine. Réserver 4 heures au frigo. Étaler la pâte sur environ 2-3 mm d’épaisseur et foncer les cercles ou moules à tartelettes.

Vous pouvez sans hésiter la réaliser la veille

Crème d’amandes:

– 100g beurre mou

– 100g poudre d’amandes

– 100g sucre

– 2 œufs

– +/- 20g rhum

Préchauffer le four à 180°C.
Mettre le beurre en pommade puis ajouter les œufs, le sucre, la poudre d’amandes et le rhum. Remplir les tartelettes aux 2/3 avec la crème d’amandes.

20131012_101405

Enfourner pour environ 20 minutes. Les tartelettes doivent être dorées.

20131012_134709

Crème mousseline:

– 25cl lait

– 2 jaunes d’oeufs

– 1/2 gousse de vanille

– 20g farine

– 15g Maïzena

– 125g beurre

– 60g sucre

Faire chauffer le lait avec la 1/2 gousse fendue en 2 dans une casserole sur feu moyen.

Blanchir les jaunes avec le sucre puis ajouter progressivement la farine et la Maïzena en fouettant sans arrêt.

Incorporer le lait chaud puis verser cet appareil dans la casserole et porter doucement à ébullition sans cesser de remuer au fouet. Incorporer 100g de beurre en dés et laisser refroidir.

Travailler les 100g de beurre restant en pommade. Lorsque le beurre et la crème sont à peu près à la même température, incorporer le beurre en fouettant. Réserver au frigo dans une poche à douille avec une douille cannelée.

Vous pouvez sans soucis réaliser cette préparation la veille.

Craquelin de Christophe Michalak:

– 40g beurre demi-sel pommade

– 50g cassonade

– 50g farine

Mélanger l’ensemble des ingrédients puis étaler le mélange entre 2 feuilles de papier sulfurisé sur une épaisseur de 2 mm. Détailler des cercles et rectangles légèrement inférieurs à la taille de vos choux et éclairs. Réserver au congélateur le temps de réaliser la pâte à choux.

Avec ces proportions, j’ai eu trop de craquelin. Si cela est pareil pour vous, vous pouvez le conserver au congélateur pour une prochaine fournée.

20131011_214420

Pâte à choux:

– 50g eau

– 50g lait

– 2g sucre

– 2g sel

– 45g beurre

– 55g farine

– +/- 100g œufs battus

Pour la première fois, j’ai décidé d’utiliser la technique de cuisson de Michalak et je suis très contente du résultat!

Préchauffer le four à 250°C.

Porter à ébullition l’eau, le lait, le beurre, le sel et le sucre. Hors du feu, ajouter la farine en une fois et mélanger. Remettre sur le feu afin de dessécher la pâte en remuant sans cesse jusqu’à ce qu’elle forme une boule qui se détache parfaitement des parois de la casserole.

20131013_100225

Mettre la pâte dans un saladier ou dans le bol du robot et remuer sans cesse pendant quelques minutes pour la faire refroidir. Elle doit descendre à environ 45°C.

Ajouter petit à petit les œufs battus.Pour vérifier la consistance de votre pâte à choux, il faut ouvrir la pâte en deux avec la spatule. Si la pâte à choux se referme difficilement, c’est qu’il n’y a pas assez d’oeufs. Si elle se ferme doucement, c’est que la consistance de votre pâte est parfaite. Si elle se referme immédiatement, c’est qu’elle est trop liquide.

20131011_215912

Mettre ce mélange dans une poche à douille avec une douille n°10 et dresser des choux et éclairs en quinconce sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Je pense que mes choux faisaient environ 2cm de diamètre et mes éclairs environ 5 cm de long.

20131011_220641

Déposer sur chacun le craquelin. Mettre la plaque dans le four et l’éteindre. Au bout de 10 minutes, rallumer le four à 160°C chaleur statique. Poursuivre la cuisson pour environ 20 minutes (le temps dépend du four mais aussi de la taille des choux et éclairs).

20131011_221026

Laisser refroidir sur une grille puis conserver dans une boîte hermétique. Vous pouvez sans soucis les réaliser la veille mais par contre il faudra les garnir le jour même.

Avec ces proportions vous aurez plus de choux que le nécessite la recette mais c’est tellement bon qu’ils ne resteront surement pas longtemps dans votre plat 😉

20131012_111609

Crème pâtissière pour garnir les choux:

– 400g de lait

– 4 jaunes

– 100g sucre

– 36g Maïzena

– 40g beurre

Faire bouillir le lait. Blanchir les jaunes avec le sucre puis ajouter la Maïzena. Verser le lait sur le mélange puis remettre sur le feu jusqu’à épaississement de la crème. Hors du feu, ajouter le beurre.

Vous pouvez bien sûr choisir n’importe quel parfum de chou pour réaliser la Caroline. Nous avons opté pour chocolat, pistache et Grand Marnier.

Pour cela, il vous faudra:

– +/- 15g pâte de pistache

– +/- 3 cs Grand Marnier

– 45g crème liquide entière

– 45g chocolat noir

Prélever 225g de la crème pâtissière et y ajouter le chocolat. Une fois celui-ci fondu, ajouter la crème. Réserver au frigo dans une poche à douille munie d’une douille permettant de fourrer les éclairs.

Répartir à parts égales le reste de crème dans 2 bols et y ajouter dans l’un le Grand Marnier et dans l’autre la pâte de pistache. Réserver dans des poches à douille au frigo.

Vous pouvez sans aucun problème réaliser les crèmes la veille.

Montage (le jour de la dégustation):

– fondant

– colorant vert et jaune

– cacao amer en poudre

– 20cl crème liquide entière bien froide

– 20g sucre glace

– les grains d’1/2 gousse de vanille

Percer un petit trou au niveau de la base des choux et éclairs avec la douille ou un couteau et les garnir avec les crèmes.

Chauffer très légèrement le fondant avec le colorant vert et éventuellement une petite goutte d’eau afin qu’il soit plus souple. Plonger les choux à la pistache dedans et enlever les éventuels excès.

Renouveler avec le colorant jaune pour les choux au Grand Marnier.

Pour les éclairs au chocolat, mettre du cacao dans le fondant.

Réserver les choux sur un plat au frigo.

20131012_160125

Comme je vous l’ai dit précédemment vous pouvez bien sûr choisir d’autres parfums, il vous faudra alors choisir le colorant adapté.

Pour la chantilly, j’ai utilisé un siphon mais je vous conseille de la monter au fouet car elle se tient mieux et sa consistance est plus agréable. Fouetter la crème froide avec la vanille dans un récipient froid. Lorsque la chantilly est presque montée, ajouter le sucre glace puis la mettre dans une poche à douille.

Déposer une rosace de crème mousseline sur les tartelettes puis les 2 choux et l’éclair. Décorer avec de la chantilly. Servir immédiatement.

20131012_212810

Régalez-vous 😉

 

.