Bûche ananas-vanille-coco

Je vous présente donc mon premier essai du kit Ali Di Fata de Silikomart. Comme vous le verrez sur les photos ma bûche présente des imperfections mais je suis tout de même contente du résultat pour une première surtout qu’aucune recette n’est proposée avec… Je suis partie des saveurs d’une recette proposée il y a quelques semaines en ajoutant ou modifiant certaines parties. La bûche est constituée successivement d’une génoise coco, d’un croustillant amande/vanille, d’une mousse au fromage blanc citronnée, d’un crémeux vanille, d’une mousse ananas au rhum et d’un cœur d’ananas caramélisé à la coco et au rhum. Pour la déco j’ai choisi de faire un namelaka coco (crème ultra fondante qui cristallise lentement) et une gelée d’ananas au rhum. Vous verrez que sa réalisation est assez longue mais le résultat est vraiment sympa et le gros avantage pour les fêtes est que vous pouvez sans soucis la faire quelques semaines à l’avance.

Vous verrez qu’il vous restera de petites quantités de certaines préparations. Comme à l’habitude je vous conseille de vous préparer de petites verrines que vous pourrez congeler et ressortir plus tard pour un petit dessert gourmand 😉

DSC_0444bis

Pour le kit Ali Di Fata de chez Silikomart: (ici)

kleibait product7433_image3_size1Pour le cœur d’ananas caramélisé au rhum:

  • 85g ananas coupé en petits morceaux
  • 10g sucre
  • 15g rhum
  • vanille
  • 1cs noix de coco râpée
  • 1g pectine NH
  • colorant jaune

Faire revenir l’ananas avec le sucre et le beurre jusqu’à ce qu’il soit bien caramélisé. Ajouter le rhum et faire flamber. Incorporer la coco, la pectine et le colorant et mixer hors du feu avec le mixeur plongeant. Débarrasser dans une poche à douille puis le déposer dans l’insert pistil et congeler pour au moins 2h, il doit être facilement démoulable.

DSC_0367bis

Pour la fleur de mousse ananas au rhum:

  • 142g purée d’ananas
  • 10g jus de citron
  • 3,7g gélatine en poudre
  • 20g blancs
  • 40g sucre
  • 10g eau
  • 10g rhum
  • 120g crème liquide montée (comme une chantilly)

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire bouillir la purée avec le citron puis incorporer la gélatine essorée et le rhum hors du feu. Réserver.

Commencer par faire une meringue italienne en faisant chauffer l’eau et les 40g de sucre jusqu’à atteindre 118°C. Parallèlement monter les bancs en neige et verser le sirop obtenu en un mince filet tout en fouettant. Fouetter à vitesse maximale jusqu’à redescendre à 40°C.

PS: j’ai intentionnellement doublé les proportions car il est vraiment difficile de réaliser une belle meringue avec des quantités inférieures.

Une fois la purée tiédie, incorporer délicatement la crème montée et la moitié de la meringue italienne.

DSC_0365bis

Débarrasser dans une poche à douille et en couler une partie dans l’insert fleur.

DSC_0372bis

Déposer l’insert pistil congelé et recouvrir de mousse. Lisser et congeler au minimum 2 heures.

DSC_0373bis

Pour le crémeux vanille:

  • 300g crème liquide
  • 8g extrait de vanille liquide sans alcool
  • 1 gousse de vanille fendue et grattée
  • 75g jaunes
  • 50g sucre
  • 5g gélatine

Réhydrater 15 minutes la gélatine dans de l’eau froide.

Faire chauffer la crème avec la vanille et laisser infuser hors du feu 15 minutes.

Blanchir les jaunes avec le sucre puis verser la crème vanillée tout en fouettant. Remettre sur le feu et cuire jusqu’à atteindre 82°C ou jusqu’à ce que la préparation nappe la cuillère afin de réaliser une crème anglaise. Incorporer hors du feu la gélatine essorée et mélanger. Laisser tiédir.

DSC_0383bis

Couler une petite quantité dans le fond du grand insert puis congeler 1heure afin de pouvoir déposer l’insert fleur congelé démoulé sans qu’il s’enfonce dans le crémeux.

DSC_0378bis

Réserver le reste du crémeux à température ambiante.

Déposer l’insert fleur puis recouvrir avec le reste du crémeux. Congeler pour au moins 3 heures.

Pour la génoise:

  • 75g œuf
  • 47g farine
  • 47g sucre
  • coco râpée

Préchauffer le four à 180°C.

Blanchir l’œuf avec le sucre puis chauffer au bain-marie à 40°C tout en fouettant. Continuer à fouetter dans le bol du robot jusqu’à complet refroidissement. Incorporer délicatement la farine tamisée puis étaler dans le moule et saupoudrer de coco.

DSC_0385bis

Enfourner pour +/- 8 minutes. La pointe du couteau doit ressortir propre.

Réserver dans un torchon humide.

Croustillant amande/vanille:

  • 35g poudre d’amandes
  • 5g sucre glace
  • 2,5g beurre mou
  • 1/2cc vanille en poudre
  • 22,5g chocolat blanc fondu
  • 0,3g sel
  • 12,5g feuilletine (ou gavottes émiettées)

Mixer la poudre d’amandes et le sucre glace afin d’obtenir une pâte. Incorporer le reste des ingrédients. Étaler finement entre 2 feuilles de papier sulfurisé. Réserver au frigo.

Pour la gelée d’ananas:

  • 200g purée d’ananas
  • 28g sucre
  • 1,2g pectine NH
  • 15g rhum

Chauffer la purée puis incorporer le sucre mélangé à la pectine puis faire bouillir 1minute tout en mélangeant. Hors du feu, ajouter le rhum puis débarrasser dans une poche à douille. Une fois la préparation tiède, la déposer dans une rainure sur 2.

DSC_0387bis

Pour le namelaka à la noix de coco:

  • 133g crème
  • 3,3g glucose
  • 67g lait de coco
  • 10g coco râpée
  • 114g chocolat blanc
  • 2,4g gélatine

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire chauffer le lait de coco sur feu doux avec le glucose. Incorporer la gélatine essorée puis verser le tout en 3 fois sur le chocolat tout en mélangeant à la maryse afin de réaliser l’émulsion. Il est normal qu’à un moment la préparation tranche mais au fur et à mesure de l’ajout du lait chaud, vous obtiendrez un appareil bien lisse. Ajouter la crème et la coco et mixer au mixeur plongeant. Passer au chinois et réserver dans une poche à douille. Une fois la préparation légèrement prise, la déposer dans les rainures restantes.

DSC_0388bis

Pour la mousse au fromage blanc citronnée:

  • 137g fromage blanc
  • 4,1g gélatine + 24,6g eau
  • 28,1g jaunes d’oeufs
  • 24,4g eau
  • 37g sucre
  • 155g crème liquide entière montée comme une chantilly
  • zestes de 2/3 d’un citron jaune
  • colorant jaune citron

Verser l’eau sur la gélatine afin de la réhydrater quelques minutes.

Chauffer l’eau avec le sucre jusqu’à atteindre 118°C. Simultanément, commencer à fouetter les jaunes puis verser en filet le sirop tout en continuant à fouetter. Poursuivre 3 minutes puis incorporer la masse gélatine fondue à 60°C. Continuer à fouetter 1 minute.

Incorporer le fromage blanc et les zestes.

Monter la crème au fouet dans un récipient froid afin d’obtenir une texture de chantilly puis l’incorporer au mélange précédent.

Étaler sur les bandes de gelée d’ananas et de namelaka de coco et lisser à la spatule.

DSC_0389bis

Mettre au frigo jusqu’à ce que les 3 éléments soient bien pris.

Réserver le reste de la mousse à température ambiante.

Montage:

Démouler le grand insert congelé.

DSC_0375bis

Découper la génoise afin qu’elle le recouvre excepté sa base.

DSC_0392bis

Étaler une fine couche de mousse afin que la génoise adhère bien à l’insert. Réserver.

DSC_0393bis

Découper le croustillant aux dimensions de la partie restante de la génoise qui servira de base à la bûche.

DSC_0395bis

Étaler une très fine couche de mousse sur la génoise.

DSC_0398bis

Déposer dessus le croustillant. Réserver.

DSC_0399bis

Sortir délicatement le tapis du moule rectangulaire et le déposer délicatement dans le fond de la base.

DSC_0401bis

Déposer le montage grand insert / génoise.

DSC_0402bis

Fermer avec l’autre partie du moule.

DSC_0403bis

Recouvrir de mousse.

DSC_0405bis

Déposer le montage génoise / croustillant. Réserver une nuit au congélateur.

DSC_0408bis

Démouler puis pulvériser au pistolet du nappage neutre additionné de 10% d’eau (vous pouvez aussi utiliser un pinceau). Laisser décongeler quelques heures au frigo.

PS: vous pouvez sans problème la conserver plusieurs jours au congélateur.

DSC_0422bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

 

 

 

Entremet Poire – Vanille – Praliné

Depuis le temps que j’y songe je me suis dit qu’il était temps de commencer à créer mes propres pâtisseries. Je l’avais déjà fais avec les fantastiks mais là j’ai plutôt envie de travailler les entremets et par la même occasion tester mes nouveaux moules silikomart reçus hier 🙂 Un superbe cadeau de noël mais je crois que certains ou tous seront essayés avant 😉 Je suis partie sur un dessert tout en douceur alliant la poire, la vanille et le praliné. Toutes les textures sont présentes: le moelleux apporté par le biscuit à la poire, le croustillant avec le praliné feuilleté, le crémeux et le fondant grâce au crémeux vanille et la gelée de poire. La mousse à la poire apporte beaucoup de légèreté. Mes testeurs m’ont félicitée 😉

DSC_0528bis

bis

Pour un cadre de 18x18cm soit 6 à 8 personnes:

Pour le biscuit moelleux aux poires:

  • 131g œufs
  • 39g sucre inverti (à défaut du miel)
  • 65g sucre
  • 39g poudre d’amandes
  • 65g crème
  • 70g farine
  • 4g levure
  • 53g beurre fondu à 45°C
  • 150g poires au sirop maison ou du commerce

Mélanger les œufs, le sucre inverti, et le sucre semoule. Ajouter la poudre d’amandes, la farine tamisée et la levure puis verser la crème et le beurre. Incorporer délicatement les poires détaillées en cubes. Laisser reposer quelques heures au frigo puis verser dans un cadre de 18 x 18 cm et enfourner pour 10 minutes à 180°C puis +/- 5 minutes à 150°C. Décercler puis laisser refroidir sur une grille.

DSC_0471bis

Une fois froid découper le biscuit aux dimensions du cadre c’est à dire 16 x 16cm puis le déposer au fond de cadre sur une plaque chemisée de papier sulfurisé.

Pour le praliné feuilleté:

  • 50g de praliné (j’ai réalisé celui de la recette du Russe mais vous pouvez aussi en utiliser un du commerce)
  • 50g pâte de noisettes maison ou du commerce
  • 10g beurre doux
  • 25g chocolat au lait
  • 23g feuilletine (gavottes émiettées)

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie puis mélanger dans un bol l’ensemble des ingrédients.

20141128_144907

Étaler sur le biscuit puis réserver une trentaine de minutes au congélateur.

Pour le crémeux vanille:

  • 75g lait demi-écrémé
  • 100g crème liquide
  • 1 gousse de vanille
  • 1/2 cc d’extrait de vanille liquide sans alcool
  • 25g jaunes d’oeufs
  • 1g sucre
  • 85g chocolat blanc
  • 2g gélatine en feuille 200 blooms

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire bouillir le lait et la crème puis ajouter la vanille et laisser infuser 10 minutes. Passer au chinois et remettre sur le feu jusqu’à ébullition. Pendant ce temps, blanchir les jaunes avec le sucre puis verser le lait chaud dessus en mélangeant. Mettre le tout dans une casserole et cuire la crème anglaise à 83°C ou jusqu ‘à ce que la crème nappe la cuillère en remuant constamment.

Incorporer hors du feu la gélatine essorée puis le chocolat blanc. Mixer au mixeur plongeant puis laisser refroidir. Aux alentours de 40°C verser sur le croustillant et réserver au congélateur environ 1 heure (le crémeux doit être dur).

Pour la purée de poires gélifiée:

  • 150g purée de poires
  • 15g sucre
  • 1,5 cs de jus de citron
  • 1,5cs eau de vie de poire
  • 3g gélatine en feuilles 200 blooms

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire chauffer la purée, le sucre, l’eau de vie et le citron sur feu moyen jusqu’à atteindre l’ébullition. Hors du feu, incorporer la gélatine essorée.

Une fois tiède, verser la purée sur le crémeux.

Pour le mousse de poires:

  • 16g sucre
  • 4g glucose
  • 6g eau
  • 24g jaunes d’œufs

Réaliser un sirop avec le sucre, le glucose et l’eau en faisant chauffer ce mélange jusqu’à atteindre 118°C.

Pendant ce temps, battre les jaunes puis verser en filet le sirop à 118°C tout en continuant de fouetter. Fouetter à grande vitesse jusqu’à complet refroidissement.

  • 80g purée de poires
  • 1cs liqueur de poires
  • 7g gélatine en feuilles 200 blooms
  • 72g couverture Ivoire (chocolat blanc de couverture)
  • 240g crème liquide entière
  • 15g sucre
  • 200 poires au sirop détaillées en cubes

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire chauffer la purée et la liqueur puis y incorporer hors du feu la gélatine essorée puis le chocolat. Mixer puis laisser refroidir jusqu’à atteindre 40°C.

Pendant ce temps, dans le bol du robot ou un saladier bien froid monter la crème bien froide en chantilly en incorporant petit à petit les 15g de sucre.

Lorsque le mélange (purée, liqueur, gélatine, chocolat) atteint 40°C, incorporer la préparation réalisée précédemment (sucre, glucose, eau, jaune d’œuf), la chantilly puis les cubes de poires. Réserver.

Décercler l’insert congelé en vous passant un coup de sèche-cheveux le long des parois afin de faciliter l’opération.

Déposer cet insert dans un cadre de 18 x 18 cm posé sur une plaque chemisée de papier sulfurisé puis verser la mousse à la poire et lisser. Réserver au minimum 4 heures au congélateur.

Vous pouvez sans problème conserver votre entremet plusieurs jours au congélateur.

Pour le flocage:

  • 120g chocolat Dulcey
  • 80g beurre de cacao

Chauffer les 2 ingrédients à 45°C puis verser dans le bol du pistolet. Pulvériser à 30 cm de distance puis décorer selon vos goûts. Réserver au frigo jusqu’à complète décongélation.

DSC_0506bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

 

L’Eclipse Abricot-Romarin-Dulcey

Ce dessert est grandement inspiré de l’épreuve créative de Cyril dans l’émission le meilleur pâtissier. J’ai utilisé sa recette pour l’insert abricot par contre j’ai choisi de faire une mousse au chocolat Dulcey et non blanc. J’ai également préféré réaliser mon glaçage habituel. Pour ce qui est de la base, j’ai tenté son moelleux mais je n’ai vraiment pas été convaincue, je l’ai trouvé sec, caoutchouteux. Je vous donne tout de même sa recette mais vous propose aussi un biscuit madeleine par lequel je le remplacerais si je devais le refaire. Pour ce qui est du résultat, c’est un dessert frais, léger, aux saveurs originales et bien équilibrées. A refaire 😉

DSC_0460bis

DSC_0439bis

Pour le moule Eclipse de chez Silikomart (à défaut un cercle de 18cm de diamètre) soit 6 personnes:

  • diamètre:180 mm
  • hauteur: 45 mm

Pour le moelleux au romarin:

  • 40g jaunes d’oeufs
  • 32,5g sucre semoule
  • 16g poudre de noix
  • 7,5g eau
  • 1g vanille liquide
  • 1 pincée de sel
  • zestes d’1/4 citron jaune
  • 62,5g blancs d’oeufs
  • 40g sucre
  • 100g farine
  • 7,5g huile d’olives
  • +/- 1 branche de romarin

Mélanger dans un cul de poule 7,5g de sucre en poudre, les jaunes d’œufs, la poudre de noix, les zestes, l’eau, la vanille et le sel.

Hacher grossièrement les feuilles de la branche de romarin.

Dans une poêle, préparer un caramel à sec en faisant chauffer sur feu moyen 25g de sucre en poudre puis y ajouter les feuilles de la branche de romarin. Verser sur une feuille de papier sulfurisé et réserver. Une fois refroidi, mixer le caramel afin d’en obtenir une poudre.

Monter les blancs en neige puis les serrer avec 40g de sucre en poudre

Incorporer délicatement le premier mélange aux blancs montés puis la poudre de caramel au romarin.

Ajouter délicatement la farine tamisée puis l’huile d’olive.

Étaler la pâte avec une spatule métallique coudée sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour +/- 12 minutes.
Laisser refroidir entre deux torchons humides pour conserver du moelleux. Une fois refroidi, découper un disque de 16 cm de diamètre et le mettre dans un cercle du même diamètre. Réserver.

Si vous avez décidé de suivre mon conseil je vous donne la recette de mon biscuit madeleine 😉

Pour le biscuit madeleine (recette de Philippe Conticini):

  • 1 gros œuf
  • 51g farine T55
  • 2,5g levure
  • 60g sucre semoule
  • 5g huile
  • 55g beurre
  • 21g lait
  • 1/2 gousse de vanille
  • zestes d’1/4 de citron
  • 0,7g fleur de sel
  • +/- 1 branche de romarin frais

Préchauffer le four à 150°C.

Faire chauffer le lait et y laisser infuser la branche de romarin jusqu’à complet refroidissement.

Faire chauffer dans une casserole le beurre, l’huile, la fleur de sel et la vanille jusqu’à atteindre 65°C. Ajouter le lait froid infusé puis chinoiser et mixer pendant 1 minute au mixeur plongeant.

Parallèlement, mélanger au batteur les œufs et le sucre puis ajouter la farine et la levure tamisées puis, quand elle est revenue à 50-60°C incorporer le mélange précédent.

Verser dans un moule à manquer de 18 cm de diamètre.

DSC_0228bis

Enfourner pour +/- 15 minutes. Réserver sur une grille.

DSC_0239bis

Une fois refroidi, découper un disque de 16cm de diamètre si vous utiliser un moule éclipse et conservez le intact si vous utilisez un cercle de 18 cm de diamètre.

Pour la gelée d’abricot au romarin:

  • 300g purée d’abricots
  • 30g miel de lavande
  • +/- 1 branche de romarin frais
  • 4,8g gélatine en feuilles

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire compoter quelques minutes le miel, la purée d’abricots et le romarin puis passer au chinois. Hors du feu, incorporer la gélatine essorée.

Couler dans un cercle de 16 cm de diamètre et faire prendre au moins 2 heures au congélateur.

Pour la mousse au chocolat dulcey:

  • 95g lait entier
  • 1 jaune d’œuf
  • 10g sucre en poudre
  • 190g chocolat Dulcey
  • 3g gélatine en feuilles
  • 170g crème liquide montée (càd fouettée jusqu’à obtenir la consistance d’une chantilly)

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Blanchir le jaune avec le sucre puis verser dessus le lait chaud tout en fouettant puis remettre sur le feu et cuire jusqu’à atteindre 84°C ou que la crème nappe la cuillère. Incorporer la gélatine essorée hors du feu puis verser sur le chocolat Dulcey. Mixer au mixeur plongeant.

Une fois le mélange à 40°C, incorporer la crème montée.

Pour le moule éclipse: verser une partie de la mousse au fond du moule puis déposer l’insert d’abricot congelé décerclé, recouvrir de mousse et terminer en mettant le biscuit.

Si vous utilisez un cercle de 18cm: couler une partie de la mousse puis déposer l’insert à l’abricot congelé décerclé, recouvrir de mousse et terminer en mettant le biscuit.

Réserver au minimum 4 heures au congélateur.

Pour le glaçage:

  • 75g eau
  • 150g glucose
  • 150g sucre
  • 100g lait concentré sucré
  • 70g masse gélatine (càd 10g de gélatine en poudre 200 bloom réhydratée dans 60g d’eau)
  • 150g chocolat blanc
  • colorant orange et rouge fraise

Chauffer à 103°C l’eau, le glucose et le sucre.

Verser ce mélange sur le lait concentré puis ajouter la masse gélatine fondue à 60 degrés.

Verser sur le chocolat et le colorant puis laisser fondre 2/3 minutes.

Mixer 4 minutes au mixeur plongeant en faisant attention de ne pas incorporer d’air afin d’éviter la formation de bulles.

Verser dans un récipient, filmer au contact et le fermer. Réserver au frigo jusqu’au lendemain.

Le lendemain réchauffer au bain-marie à 35°C environ. Mixer 1 minute puis couler lorsqu’il atteint 28/30°C.

Décorer selon vos goûts.

DSC_0427bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

 

 

 

 

Les Vanille Kipferl de Christophe Felder

Je vous l’ai déjà dit je fais très souvent des fournées de biscuits pour les goûters de mes petits loups. Alors bien évidemment lorsque j’ai trouvé cette recette dans le magnifique livre de Christophe Felder, je l’ai classée dans les recettes « urgentes » à réaliser 😉 Ils sont justes à tomber: ultra fondants avec un goût supra vanillé. Une tuerie! Lorsque vous en dévorez un, il est tellement fondant, qu’il disparait instantanément de votre bouche 🙂 Vous l’aurez compris, les enfants ne sont pas les seuls à s’être servis et régalés 😉

DSC_1265bis

Pour 40 biscuits:

– 35g sucre semoule

– 1 belle gousse de vanille

– 120g beurre doux pommade

– 140g farine T55

– 60g poudre d’amandes

– 1/2 cc extrait de vanille liquide sans alcool

Préchauffer le four à 170°C.

Mixer le sucre avec la gousse de vanille entière puis tamiser.

Ajouter le reste des ingrédients et bien mélanger.

Sur un plan de travail fariné, façonner un boudin et le diviser en 4 parts égales.

Avec ces 4 morceaux, façonner 4 boudins d’environ 20cm puis couper des tronçons de 2cm et les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Ne pas trop les serrer car ils vont gonfler à la cuisson.

DSC_1251bis

Enfourner pour +/- 15 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

DSC_1255bis

Pour la finition:

– 60g sucre glace (75g pour moi)

– 2 sachets de sucre vanillé (1belle cuillère à café de vanille en poudre pour moi)

Mélanger le sucre vanillé et le sucre glace puis y mettre des biscuits et faire des mouvements circulaires afin de bien les recouvrir. Conserver dans une boîte hermétique.

Régalez-vous 😉

 

Pudding aux fruits et aux légumes

Mes parents venant à la maison, j’ai tout de suite pensé à leur faire ce gâteau que j’avais repéré sur le superbe blog de Delphine « Miss Pat« . Ils adorent les desserts moelleux riches en fruits et fruits secs, autant vous dire qu’ils se sont régalés! Il est très rapide à réaliser et peut je pense se conserver plusieurs jours dans une boîte hermétique. Je dis bien je pense car vous vous en doutez il n’en restait plus une miette 😉 Vous verrez sa composition va vous surprendre mais ne prenez pas peur c’est un délice!

Pour un moule de manquer de 20cm de diamètre ou dans un moule à cake:

– 50g céleri rave râpé

– 50g carotte râpée

– 1 pomme

– 1 petite banane

– 8 dattes séchées coupées en petits dés

– 4 figues séchées coupées en petits dés

– 50g raisins secs

– 20g graines de pavot

– 100g farine complète

– 50g farine de châtaignes

– 1cs sucre complet

– 2cs graines de lin broyées

– 1/2cc bicarbonate de soude

– 1cc cannelle en poudre

– 1/2 cc badiane en poudre (je n’en avais pas)

– 1/2cc gingembre en poudre

– 15cl eau

– 10cl huile d’olives (ou toute autre huile de votre choix)

Préchauffer le four à 160°C.

Réduire en purée la banane avec une fourchette.

Mettre tous les légumes et fruits dans un saladier. Ajouter les farines, les épices, la levure, le sucre et les graines de pavot. Verser l’eau et l’huile. Bien mélanger. Verser la préparation dans un moule et enfourner pour 1h. Laisser refroidir avant de démouler.

PS: j’ai utilisé un moule à manquer de 24cm de diamètre mais je pense que le pudding était à peine assez épais.

20140501_201445bis

Régalez-vous 😉

 

Cakes aux fruits secs sans sucre ajouté

Comme le titre l’indique, ces petits cakes dont j’ai trouvé la recette dans le livre « Mes bons desserts aux sucres naturels » de Marie Chioca sont sucrés uniquement grâce aux fruits secs entrant dans leur composition. Ils ont donc un indice glycémique relativement bas grâce également à l’utilisation de farines complètes.

Sinon, le plus important, ils sont trop trop bons! Ils sont moelleux, pas du tout secs et très parfumés. Vous pouvez les conserver sans soucis plusieurs jours dans une boîte hermétique. J’ai modifié quelques petites choses dans la recette mais trois fois rien. Je vous indiquerai cela entre parenthèses. Ces petits délices sont compatibles avec la cure Cabot.

Pour 10 à 12 petits cakes individuels:

– 150g figues sèches

– 100g canneberges séchées

– 100g abricots secs coupés en petits cubes

– 100g pruneaux dénoyautés coupés en petits cubes

– 100g raisins secs (ils ne sont pas utilisés dans la recette)

– 150g farine bise T110 (j’ai mis 90g de farine de blé kamut T150 + 25g farine de millet + 25g farine de châtaigne + 10g farine de petit épeautre)

– 4 œufs

– 10cl lait d’amandes

– 10cl huile végétale (j’ai mis de l’huile de tournesol comme Marie Chioca le conseille mais la prochaine fois j’utiliserai un mélange d’huile de noisette et de coco)

– 1cc extrait de vanille sans alcool

– 1 sachet de poudre à lever

La veille au soir, mettre les figues à tremper. Il n’est pas précisé dans quoi, du coup j’y ai mis de l’eau et du rhum.

Le lendemain, mixer les jaunes, les figues bien égouttées, l’huile, le lait et la vanille. Mixer quelques minutes jusqu’à obtention d’une consistance bien lisse et légèrement mousseuse.

Préchauffer le four à 200°C.

Mélanger la crème mousseuse, la farine, la levure et les fruits secs puis ajouter délicatement les blancs montés en neige. Verser l’appareil dans les empreintes à moules à cakes et enfourner pour 10 minutes. Poursuivre la cuisson 15 à 20 minutes environ à 150°C. La lame d’un couteau doit ressortir propre en piquant les petits cakes en leur centre.

Laisser refroidir sur une grille.

20140705_093457bis

Régalez-vous 😉

Dhal méditerranéen

Ça y est je suis de retour et c’est reparti pour des repas sains mais surtout savoureux, simples et rapides à confectionner! Pour les réfractaires à ce type de cuisine, ne vous inquiétez pas je continuerai à vous proposer des recettes gourmandes et tout sauf diététiques et saines 😀 J’ai trouvé ce plat sur le blog « Petits repas entre amis » et comme tous les dhals que j’ai pu tester, c’était troooop bon! Je vous encourage vraiment à essayer un de ceux que je vous ai proposés!

Pour 3 personnes:

– 150g lentilles corail

– 75g riz complet

– 50g haricots mungo décortiqués

– 25g boulgour

– 200g poivrons, courgette, tomate

– 750ml à 1l bouillon de légumes

– 1 petit oignon finement émincé

– 1 gousse d’ail pressée

– 1cc paprika fumé

– 1cc gingembre moulu

– 1cc coriandre moulue

– 1cc graines de fenouil

– 1/2 cc herbes de Provence séchées

– 1/4cc piment moulu

– 1cc huile végétale extra vierge

– sel, poivre, basilic frais (facultatif)

Dans la recette il est conseillé de laisser tremper le riz quelques heures pour diminuer le temps de cuisson. Pour ma part, je l’ai précuit une dizaine de minutes.

Faire revenir l’oignon et l’ail dans l’huile puis ajouter les épices et laisser chauffer quelques minutes à feu moyen en remuant régulièrement. Ajouter les légumes coupés en dés et laisser cuire 5 minutes.

Ajouter les lentilles, les haricots, le riz et le boulgour. Mélanger puis ajouter le bouillon fumant (l’ensemble des ingrédients doit être recouvert). Poursuivre la cuisson 15 à 20 minutes à feu doux en mélangeant de temps en temps. Éteindre le feu puis laisser gonfler quelques minutes à couvert.

Servir bien chaud parsemé de basilic frais si vous le souhaitez. Vous pouvez l’accompagner d’une salade verte par exemple.

20140511_132511

Régalez-vous 😉

 

 

Macarons à la vanille 2

Je vous ai déjà proposé une ganache à la vanille il y a quelques temps. C’est la recette qu je réalisais tout le temps mais j’avais un petit reproche à lui faire: la présence de chocolat blanc. En effet, je n’en raffole pas et surtout je trouve qu’il a tendance à couvrir le parfum de la vanille. Alors lorsque j’ai trouvé une recette n’en contenant pas sur le blog « La cuisine de Bernard » je n’ai pas tardé à l’essayer et se fut la révélation. Elle est désormais ma number 1. Comme on dirait à la maison, c’est tout simplement une « tuerie »!

Pour une trentaine de macarons:

– 1 recette de base de macarons (ici)

– 70ml eau

– 1 gousse de vanille

– 1 pointe de couteau de vanille en poudre (j’ai mis de l’extrait de vanille sans alcool)

– 1 sachet de sucre vanillé

– 1 œuf

– 125g beurre doux

– 1cc d’oxyde de titane (je n’en ai pas mis)

– 1 feuille de gélatine

– 30g Maïzena

– 125g sucre semoule

– 20g poudre d’amandes

Mélanger l’œuf avec 50g de sucre puis ajouter la farine.

Faire bouillir le reste du sucre, le sucre vanillé, l’eau, la gousse de vanille fendue et grattée et la vanille en poudre. Couper le feu et laisser infuser 10 minutes.

Réhydrater la gélatine 10 minutes dans de l’eau froide.

Verser le sirop sur le mélange d’œufs, bien mélanger puis poursuivre la cuisson sur feu doux en mélangeant constamment jusqu’à épaississement.

Hors du feu, ajouter la gélatine essorée, bien mélanger puis ajouter l’oxyde de titane, la poudre d’amandes puis le beurre en morceaux et mélanger. Mettre la préparation dans une poche à douille et laisser prendre à température ambiante ou au frigo.

Garnir les macarons de cette succulente crème puis les conserver 24 heures au frigo avant de les déguster.

Régalez-vous 😉