Cake fondant aux fruits secs et myrtilles

Ce délice est une recette de Philippe Conticini. Il a la forme d’un cake mais sa consistance en est très éloignée. Je ne peux mieux le décrire que Mr Conticini lui même: c’est un biscuit extrêmement humide, dense et ultra-fondant. Sa croûte est très fine et légèrement caramélisée. Les noix et noisettes donnent de la mâche au gâteau ainsi que la rondeur et puissance du goût. Les myrtilles apportent le côté acidulé et fruité. Les sucs et le jus mélangés au sucre permettent la caramélisation de la croûte. La fleur de sel prolonge le goût en bouche. Les abricots secs et le gingembre assaisonnent le biscuit et s’associent parfaitement aux noix, noisettes et myrtilles. Il est très rapide et simple à confectionner et atout supplémentaire, il est sans gluten.

DSC_0300bis

Pour un moule à cake de 28 cm de long:

– 30g huile de noix

– 240g cerneaux de noix

– 160g noisettes torréfiées

– 120g abricots secs coupés en cubes

– 100g sucre glace

– 180g beurre pommade

– 4 blancs d’oeufs

– 8 blancs d’oeufs montés en neige

– 80g sucre roux ()

– 50g gingembre confit coupé en petits cubes

– 200g myrtilles bien sucrées et parfumées (vous pouvez aussi mettre des framboises ou du cassis)

– 4 pincées de fleur de sel

Tout d’abord, il est important que tous les ingrédients soient à température ambiante.

Pour obtenir des noisettes torréfiées, il suffit de les enfourner 15 minutes à 150°C. Laisser refroidir quelques minutes puis les frotter dans un torchon afin d’éliminer leur peau.

Préchauffer le four à 210°C.

Mixer les noix, les noisettes et le sucre glace jusqu’à obtenir de petits morceaux mais pas de poudre.

Mélanger le beurre et l’huile puis ajouter le mélange mixé et enfin les 4 blancs et la fleur de sel.

Monter les 8 blancs avec le sucre dès le départ jusqu’à ce qu’ils soient mousseux et aériens puis les incorporer délicatement au mélange précédent. Ajouter les myrtilles, les abricots et le gingembre.

Verser la préparation dans un moule à cake beurré et sucré. Enfourner et baisser la température à 170°C et laisser cuire durant 32 minutes (je l’ai laissé 10 minutes de plus).

Démouler le gâteau une fois tiède et le présenter à l’envers. Déguster à température ambiante.

PS: vous pouvez aussi les cuire individuellement en mettant 70g de préparation dans des cercles de 5cm de diamètre. La durée de cuisson sera alors de 15 minutes.

DSC_0316bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

Pâté au potimarron et tofu

J’avais beaucoup de réserves au sujet des pâtés végétaux. Mais j’ai acheté un potimarron et sachant que mon mari n’aime pas du tout ça j’ai sorti mon livre « Vegan » et j’ai trouvé cette recette. Après tout, cela serait l’occasion d’enfin goûter à ces pâtés… Je l’ai préparé sans grande conviction en prévoyant un petit quelque chose de secours au cas où… Et bien je n’en ai pas eu besoin, c’est trop bon! Certes on a pas non plus l’impression de manger un pâté de campagne mais l’association de tous ces ingrédients et surtout le goût fumé du tofu rappelle vraiment la saveur d’un pâté en plus doux,plus fondant et avec une petite note sucrée. J’ai tellement apprécié que dès le lendemain j’ai essayé un pâté de lentilles. Je vous donnerai très vite sa recette! Ah oui j’oubliais, même mon mari a beaucoup apprécié 😉

Pour 2 à 4 personnes:

– 250g potimarron

– 2 gousses d’ail émincées

– 2cs huile d’olives

– 1/2cc curry en poudre

– 1/2cc sauge séchée

– 1cc basilic séché (j’ai mis du frais)

– 125g tofu fumé

– 10 cerneaux de noix

– 1cc tamari

Couper le potimarron avec la peau en petits dés et le faire revenir avec l’ail dans l’huile d’olives. Ajouter le curry et les herbes et cuire en remuant de temps en temps pendant 10 minutes. Ajouter le tofu émietté, les noix grossièrement concassées et le tamari. Bien mélanger puis mixer le tout grossièrement afin qu’il reste de petits morceaux. Bien tasser dans une terrine, un bocal ou même un petit plat, laisser refroidir puis mettre au frigo plusieurs heures avant de déguster. Ce pâté est délicieux accompagné de pain complet,d’épeautre ou encore aux graines.

20140722_211051bis2

Régalez-vous 😉

 

Steak végétalien au pesto et tomates séchées

A la maison nous apprécions beaucoup les hamburgers alors lorsque j’ai découvert le livre « Veggie Burger » de Marie Newman je me suis empressée de le commander. Novice en la matière, j’avais hâte de le recevoir afin de découvrir la façon dont on réalisait les steaks. A peine le livre arrivé, j’ai filé en cuisine pour tester ces petites merveilles. J’avais quelques craintes mais ils sont vraiment excellents. Ils sont très gouteux grâce au pesto et aux tomates séchées et bien moelleux et fondants tout en se tenant bien. Vous pouvez les servir accompagnés de légumes ou pour encore plus de gourmandise entre 2 tranches de pain italien tartinées de pesto et parsemées de pousse d’épinards. Si tous les steaks végétariens sont aussi bons alors je suis vraiment conquise. Et désormais plus de scrupules à se faire plaisir avec un bon hamburger 😉 Ils sont compatibles avec la cure Cabot.

Pour le pesto:

– 20 feuilles de basilic

– 2 ou 3 gousses d’ail

– 1cs pignons de pin (j’en ai mis 3 cs)

– 1cs levure alimentaire (je n’en ai pas mis)

– 1cs cerneaux de noix (je n’en ai pas mis)

– 1/2 cc fleur de sel

– 45ml huile d’olives

Mixer l’ensemble des ingrédients. Réserver.

Pour 8 steaks:

– 230g champignons (j’en ai mis 300g)

– 1 oignon émincé

– 330g riz complet cuit

– 30g de tomates séchées égouttées (j’en ai mis 40g)

– 1 cs huile d’olive

– pesto

– +/- 80g farine riz

– sel, poivre

Faire revenir les champignons émincés et l’oignon 7 à 10 minutes sur feu moyen jusqu’à ce qu’ils soient translucides et réduits de moitié.

Mixer l’ensemble des ingrédients excepté la farine jusqu’à obtenir un mélange homogène mais pas complètement lisse.

Ajouter plus ou moins de farine jusqu’à obtenir une consistance permettant de former des galettes.

Mettre au frigo au minimum 20 minutes puis façonner 8 galettes.

Préchauffer le four à 180°C puis enfourner les galettes déposées sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pendant 30 minutes environ. Retourner à mi-cuisson. Les galettes doivent être fermes et légèrement dorées.

Si vous préférez, vous pouvez les cuire dans une poêle avec de l’huile d’olives environ 5 minutes sur chaque face.

20140525_130609bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

Fondant pomme-coco et streusel aux noix

Quoi de mieux que de se régaler tout en prenant soin de sa santé! Et bien, avec cette recette, c’est tout à fait le cas. En effet, j’ai utilisé de la farine complète riche en fibres, vitamines, minéraux, protéines. Celle-ci a de plus un indice glycémique inférieur à la farine blanche. Outre sa valeur nutritive, l’utilisation du sucre de coco permet encore une fois d’abaisser l’indice glycémique de ce délice. Les huiles végétales sont riches en oméga 3. Après je ne vous apprendrai rien quant à l’intérêt de manger des fruits, nous avons suffisamment de campagnes quand à l’utilité de leur consommation 😉 Pour les personnes intéressées, ce dessert est compatible avec la cure de Sandra Cabot. J’ai trouvé la recette de cette petite gourmandise sur le blog  » Cléa Cuisine » et je ne regrette pas de l’avoir testée! La consistance du gâteau me fait penser à un flan à peine cuit. Celui-ci est garni de pommes et noix de coco et couvert d’une croûte délicieusement parfumée aux noix. Allez il est temps de commencer les choses sérieuses 😉

Pour le gâteau (moule de 20cm de diamètre):

– 200g pommes râpées

– 50g sucre de coco (ou tout autre sucre de votre choix)

– 3cs noix de coco en poudre

– 200g farine T80 (j’ai mis de la farine complète 5 céréales)

– 1cc levure

– 1cc cannelle

– 1 pincée de bicarbonate

– 1 pincée de sel

– 90 ml d’huile d’olives (j’ai mis 45g d’huile de noisettes et 40g d’huile de coco)

– 220 ml jus de pommes

Pour le streusel:

– 50g noix (ou noix de Pécan, du Brésil…)

– 20g farine de blé T80 (j’ai mis de la complète 5 céréales)

– 40g sucre de coco

– 1cc cannelle

– 1cs bombée purée d’amandes

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger l’ensemble des ingrédients du gâteau et enfourner.

Pendant ce temps, mélanger l’ensemble des ingrédients du streusel du bout des doigts afin de sabler la pâte.

Au bout de 10 minutes de cuisson, parsemer la surface du gâteau avec le streusel et enfourner de nouveau pour environ 30 minutes. Pour moi 20 à 25 minutes auraient suffi je pense. Il est cuit lorsque la lame d’un couteau piquée dans celui-ci ressort sèche.

20140506_085530bis

Régalez-vous 😉

Oeufs cocotte à l’Ossau-Iraty et aux noix

Voici une recette très rapide et très simple à réaliser. Vous pouvez la servir en entrée ou bien sans problème un soir en tant que plat en ajoutant un  petit accompagnement. C’est une recette vraiment savoureuse, douce et goûteuse grâce au fromage et à la crème. Les noix avec leur croquant apportent beaucoup à ces petites cocottes. Nous nous sommes régalés.

Pour 4 ramequins:

– 4 gros œufs

– +/- 20cl crème liquide entière

– 12 fines tranches de poitrine fumée (j’ai utilisé du jambon Serrano tranché très fin)

– 80g Ossau-Iraty

– 60g cerneaux de noix

– 20g beurre

– 1/3 baguettes

– piment d’Espelette

Détailler 12 mouillettes dans la baguette et les entourer du jambon.

20130227_151613

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer 4 ramequins puis saler et poivrer l’intérieur. Répartir la crème et l’Ossau-Iraty en fines lamelles. Casser délicatement les œufs dans les ramequins et parsemer de noix concassées et de piment d’Espelette. Poser les ramequins dans un plat à gratin assez haut et verser de l’eau très chaude à mi-hauteur. Enfourner pour environ 10min. Le temps de cuisson dépend vraiment du ramequin utilisé. Par exemple, la cuisson est beaucoup plus rapide dans un pot en verre que dans un ramequin en céramique, porcelaine… Le blanc doit être pris et le jaune encore liquide. Une petite astuce qui est apparemment utilisée par de nombreux chefs: pour être sûr d’avoir un jaune coulant, cuire les ramequins sans les jaunes et lorsque les blancs sont quasiment pris, ajouter les jaunes pour environ 2 minutes. Faire griller quelques minutes sous le gril du four les mouillettes et servir avec les œufs cocotte ainsi que quelques pousses d’épinards assaisonnées d’une vinaigrette au vinaigre de framboises par exemple.

Bon appétit 😉

Financiers aux fromages et noix

Voici une bouchée apéritive que j’ai réalisée dimanche. J’avais un peu peur qu’elle soit sèche, bourrative et finalement c’est tout le contraire, nous nous sommes vraiment régalés. Elles étaient fondantes, moelleuses avec un bon petit goût d’amandes et de noix. C’est une recette que je ne manquerai pas de refaire.

Pour 8 financiers:

– 50g poudre d’amandes

– 20g farine

– 70g parmesan râpé

– 30g comté râpé

– 130g blancs d’oeufs

– 60g beurre

– 3 vaches qui rit (facultatif)

– 40g noix concassées (facultatif)

– 1 pincée de piment d’Espelette

Préchauffer le four à 180°C. Faire fondre le beurre jusqu’à ce qu’il obtienne une jolie couleur noisette et réserver. Mettre la poudre d’amandes à torréfier dans une poêle anti-adhésive à sec jusqu’à ce qu’elle obtienne une jolie couleur dorée. Mélanger la poudre d’amandes, la farine, le parmesan, le comté, le piment d’Espelette, les noix puis ajouter les blancs et le beurre tiédi. Mettre la pâte dans les empreintes en silicone et ajouter des dés de vache qui rit que vous enfoncez afin qu’ils soient recouverts. J’ai décidé d’ajouter la vache qui rit et les noix à la recette mais vous pouvez bien sûr ne pas les mettre. Enfourner pour 15min. Les ayant réalisés la veille, je les ai cuits 11 min et réchauffés à 180°C pendant 10min au moment de servir.

20130302_161828bis

Bonne dégustation 😉