Gruau d’avoine crémeux à la fondue de poireaux

Bon je ne vous venterais pas de nouveau l’intérêt nutritionnel de l’avoine, je vous ai déjà bien assez soulés à ce sujet dans ma recette des bouchées à l’avoine 😉 Si vous aimez le risotto, c’est certain vous adorerez ce plat! En effet, il a le même crémeux mais les grains sont plus fermes à l’extérieur tout en étant moelleux à l’intérieur. Le bacon apporte une délicieuse saveur fumée et le poireau a un parfum très discret qui se combine agréablement au reste. J’allais oublié, j’ai trouvé cette savoureuse recette dans le livre « Céréales originales, savoureuses légumineuses » de Marie Chioca. J’y ai apporté une petite modification: j’ai remplacé le jambon cru fumé par du bacon en une quantité bien moindre. En effet je pense qu’il y a une erreur dans le livre car cela me paraît vraiment énorme.

Pour 5 personnes:

– 500g gruau d’avoine

– 2 petits poireaux finement émincés

– 1 oignon émincé

– 500g jambon cru fumé de montagne (j’ai mis 80g bacon coupé en fines lamelles)

– 4cs huile d’olives

– 1 cube de bouillon bio de légumes ou bœuf ou poule (facultatif)

– sel, poivre

Faire tremper le gruau une nuit dans l’eau.

Faire revenir dans une grande casserole l’oignon, les poireaux et le bacon dans l’huile. Une fois le tout doré, égoutter et rincer le gruau et l’ajouter au mélange. Couvrir d’eau ou de bouillon à hauteur et faire cuire à petit feu en ajoutant de temps en temps de l’eau ou du bouillon bouillant pour « nourrir » le gruau comme un risotto (vous pouvez l’ajouter en quantités plus importante que pour un risotto). Mélanger régulièrement.

Au bout de 45 minutes, goûter afin de savoir si les grains sont cuits. Ils doivent être tendres tout en gardant une bonne tenue. Si ce n’est pas le cas, poursuivre la cuisson. Saler, poivrer et servir sans attendre.

20140615_133950bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

Pastilla au confit de canard-foie gras et poires

Nous l’avons servie sous forme individuelle en entrée pour le réveillon de Noël mais vous pouvez aussi en faire une grosse et la couper en parts. Vous pouvez également la manger en tant que plat en faisant des parts un peu plus grosses. Tout le monde s’est régalé! Les feuilles de brick apportent le croustillant, le canard confit du moelleux, le foie gras du fondant et les poires une petite touche sucrée. Le tout relevé par un parfum de cannelle. Un délice!

 

Pour 4 pastillas individuelles:

– 12 feuilles de brick

– 140g escalopes de foie gras cru de canard

– 2 cuisses de canard confites

– 1kg poires

– 1/2 citron

– 2 oignons ciselés

– 1 cs miel

– 40g de beurre (j’en ai eu besoin de plus)

– un peu de graisse du confit

– gingembre en poudre

– cannelle en poudre

– sel, poivre

Réchauffer les cuisses de canard 10 minutes dans la poêle sur feu doux. Laisser tiédir puis désosser et effilocher la chair.

Eplucher, épépiner et découper en dés les poires puis les citronner. Les faire revenir dans un peu de graisse du confit. Retirer les dés et les remplacer par les oignons et les laisser fondre 3 à 4 minutes sur feu doux. Ajouter le miel et laisser légèrement caraméliser. Ajouter les poires, 2 pincées de gingembre et 2 pincées de cannelle. Réserver jusqu’à ce que la préparation soit froide. Je les ai laissées refroidir dans un égouttoir afin d’éliminer le jus qu’elles libèrent afin de ne pas détremper les feuilles brick.

Saler et poivrer le foie gras et faire revenir les escalopes 1 minute par face sur feu vif. Égoutter sur du papier absorbant. Couper les escalopes en morceaux et les mélanger au confit.

Préchauffer le four à 180°C.

Enduire 3 feuille de brick de beurre fondu et les superposer. Déposer 1/4 du confit au foie gras puis 1/4 de la préparation aux poires. Rabattre les feuilles puis retourner la pastilla et la déposer sur une plaque chemisée de papier sulfurisé.

Renouveler l’opération pour les 3 dernières.

J’utilise toujours un cercle à tarte individuel afin de me permettre de faire des pastillas un peu plus régulières. Je mets le centre des feuilles sur le cercle et je « moule » les feuilles dans le cercle puis je remplis. Ensuite je coupe le pourtour des feuilles car je trouve que cela fais une trop grosse quantité de feuilles à manger. J’en garde suffisamment pour la refermer et je trouve que cela suffit amplement.

Enfourner 20 minutes ou un peu plus jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Saupoudrer d’un peu de cannelle moulue au moment de servir.

PS: j’ai confectionné les pastillas le matin et je les ai cuites le soir; elles étaient parfaites. C’est tout de même plus simple pour l’organisation.

20131224_204858bis

Bonne dégustation 😉

Millefeuille poireau-bacon

En regardant l’émission « La meilleure boulangerie de France », l’un des candidats à présenter comme spécialité le millefeuille poireau-bacon. Il ne donnait malheureusement pas toute la recette mais en observant bien j’ai pu à peu près comprendre comment il était réalisé. J’ai donc décidé de me lancer et on verrait bien le résultat. J’ai bien fait c’était un régal! L’appareil rappelle celui d’une quiche mais l’avantage de cette présentation est le croustillant apporté par la pâte feuilletée précuite pour la plaque du bas et cuite avec l’appareil pour celle du haut. Nous avions donc le croustillant, le moelleux, le fondant avec un goût délicieux ce qui ne pouvait en faire qu’un plat parfait 😉

20131020_200206

Pour 8 empreintes rectangulaires en silicone:

– 1 pâte feuilletée (ici) ou 2 rouleaux du commerce

– 400g poireaux émincés

– 2 œufs

– 200g crème liquide entière

– 18g farine

– 100g comté râpé

– 8 tranches de bacon

– 1 cœur de bouillon « bœuf façon pot au feu »

– 1 œuf pour la dorure

– sel, poivre

Cuire les poireaux dans de l’eau pendant une quinzaine de minutes, les égoutter et les faire revenir dans 30g de beurre. Ajouter le cœur de bouillon, saler et poivrer. Réserver.

20131020_115845

Mélanger la farine avec les œufs puis ajouter la crème et le comté. Saler et poivrer et ajouter les poireaux refroidis.

20131020_115851

Préchauffer le four à 200°C. Abaisser la pâte feuilletée en forme de carré ou rectangle sur une épaisseur de 3mm. Découper celle-ci en deux, piquer avec une fourchette l’une des moitiés et l’enfourner pour 25 minutes recouverte d’une grille afin qu’elle ne gonfle pas trop.

20131020_184818

A la sortie du four, découper 8 rectangles aux dimensions de vos empreintes et les mettre dans le fond de chacune.

20131020_185413

Recouvrir d’une tranche de bacon.

20131020_185523

Remplir les moules avec l’appareil aux poireaux.

20131020_185846

Découper dans la deuxième partie de la pâte des rectangles aux dimensions des empreintes et les positionner sur l’appareil aux poireaux. Dorer avec un œuf battu au pinceau. Je n’en avais pas mais vous pouvez parsemer de graines de sésame.

20131020_190738

Enfourner pour environ 25 minutes à 200°C.

20131020_200220Régalez-vous 😉

Blanquette de veau

C’est un plat que j’ai mangé pour la dernière fois il y a au moins 15ans je crois. J’ai cherché longtemps sur le net la recette qui me semblait la meilleure. J’avoue que j’appréhendais un peu le résultat mais je n’aurais pas dû, c’était délicieux!!! Et finalement c’est simple et assez rapide à réaliser.

Pour 6 personnes:

– 1,2kg de veau

– 6 carottes

– 500g de champignons

– 2 oignons

– 200g oignons grelot

– 1 poireau

– 2 branches de thym

– 1 feuille de laurier

– Quelques brins de cerfeuil

– 2 branches de céleri

– 2 gousses d’ail

– 100g beurre

– 70g farine

– 2 jaunes d’oeufs

– 10cl de crème fraîche

– 1/2 citron

– sel, poivre

Couper le veau en gros dés. Peler les carottes et les couper en rondelles. Émincer le poireau et le céleri en julienne et les mettre en bouquet garni avec le thym, le laurier et le cerfeuil.
Dans un fait-tout, placer la viande, les carottes, le bouquet garni, les oignons pelés et les gousses d’ail épluchées. Couvrir d’eau, assaisonner et faire mijoter pendant +/- 1 h30.
Découper les champignons en lamelles et les faire cuire 5min à feu vif dans de l’eau salée additionnée du jus de citron. Égoutter les champignons.
Éplucher les petits oignons et les faire revenir dans 30 g de beurre et 1 verre d’eau. Saler et laisser cuire 25 min.
Dans une casserole, faire fondre le reste de beurre et y ajouter la farine. Remuer et cuire sur feu doux une minute environ en fouettant.
Lorsque la viande a fini de mijoter, récupérer 1 litre de bouillon, le filtrer et le verser petit à petit en fouettant sans arrêt dans la casserole contenant le roux . Porter le tout à ébullition et laisser chauffer 5 min sur feu doux. Assaisonner.
Battre les jaunes d’oeufs et la crème et ajouter une louche de bouillon puis reverser le tout dans la casserole.
Égoutter la viande, les carottes, les oignons et les champignons puis les recouvrir de sauce bien chaude et servir immédiatement. Vous pouvez aussi réserver le tout dans une casserole et réchauffer à feu très doux avant de servir. Vous pouvez servir ce délicieux plat avec des pâtes, du riz, des pommes de terre…

20130217_131143

Régalez-vous 😉