Entremet Poire – Vanille – Praliné

Depuis le temps que j’y songe je me suis dit qu’il était temps de commencer à créer mes propres pâtisseries. Je l’avais déjà fais avec les fantastiks mais là j’ai plutôt envie de travailler les entremets et par la même occasion tester mes nouveaux moules silikomart reçus hier 🙂 Un superbe cadeau de noël mais je crois que certains ou tous seront essayés avant 😉 Je suis partie sur un dessert tout en douceur alliant la poire, la vanille et le praliné. Toutes les textures sont présentes: le moelleux apporté par le biscuit à la poire, le croustillant avec le praliné feuilleté, le crémeux et le fondant grâce au crémeux vanille et la gelée de poire. La mousse à la poire apporte beaucoup de légèreté. Mes testeurs m’ont félicitée 😉

DSC_0528bis

bis

Pour un cadre de 18x18cm soit 6 à 8 personnes:

Pour le biscuit moelleux aux poires:

  • 131g œufs
  • 39g sucre inverti (à défaut du miel)
  • 65g sucre
  • 39g poudre d’amandes
  • 65g crème
  • 70g farine
  • 4g levure
  • 53g beurre fondu à 45°C
  • 150g poires au sirop maison ou du commerce

Mélanger les œufs, le sucre inverti, et le sucre semoule. Ajouter la poudre d’amandes, la farine tamisée et la levure puis verser la crème et le beurre. Incorporer délicatement les poires détaillées en cubes. Laisser reposer quelques heures au frigo puis verser dans un cadre de 18 x 18 cm et enfourner pour 10 minutes à 180°C puis +/- 5 minutes à 150°C. Décercler puis laisser refroidir sur une grille.

DSC_0471bis

Une fois froid découper le biscuit aux dimensions du cadre c’est à dire 16 x 16cm puis le déposer au fond de cadre sur une plaque chemisée de papier sulfurisé.

Pour le praliné feuilleté:

  • 50g de praliné (j’ai réalisé celui de la recette du Russe mais vous pouvez aussi en utiliser un du commerce)
  • 50g pâte de noisettes maison ou du commerce
  • 10g beurre doux
  • 25g chocolat au lait
  • 23g feuilletine (gavottes émiettées)

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie puis mélanger dans un bol l’ensemble des ingrédients.

20141128_144907

Étaler sur le biscuit puis réserver une trentaine de minutes au congélateur.

Pour le crémeux vanille:

  • 75g lait demi-écrémé
  • 100g crème liquide
  • 1 gousse de vanille
  • 1/2 cc d’extrait de vanille liquide sans alcool
  • 25g jaunes d’oeufs
  • 1g sucre
  • 85g chocolat blanc
  • 2g gélatine en feuille 200 blooms

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire bouillir le lait et la crème puis ajouter la vanille et laisser infuser 10 minutes. Passer au chinois et remettre sur le feu jusqu’à ébullition. Pendant ce temps, blanchir les jaunes avec le sucre puis verser le lait chaud dessus en mélangeant. Mettre le tout dans une casserole et cuire la crème anglaise à 83°C ou jusqu ‘à ce que la crème nappe la cuillère en remuant constamment.

Incorporer hors du feu la gélatine essorée puis le chocolat blanc. Mixer au mixeur plongeant puis laisser refroidir. Aux alentours de 40°C verser sur le croustillant et réserver au congélateur environ 1 heure (le crémeux doit être dur).

Pour la purée de poires gélifiée:

  • 150g purée de poires
  • 15g sucre
  • 1,5 cs de jus de citron
  • 1,5cs eau de vie de poire
  • 3g gélatine en feuilles 200 blooms

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire chauffer la purée, le sucre, l’eau de vie et le citron sur feu moyen jusqu’à atteindre l’ébullition. Hors du feu, incorporer la gélatine essorée.

Une fois tiède, verser la purée sur le crémeux.

Pour le mousse de poires:

  • 16g sucre
  • 4g glucose
  • 6g eau
  • 24g jaunes d’œufs

Réaliser un sirop avec le sucre, le glucose et l’eau en faisant chauffer ce mélange jusqu’à atteindre 118°C.

Pendant ce temps, battre les jaunes puis verser en filet le sirop à 118°C tout en continuant de fouetter. Fouetter à grande vitesse jusqu’à complet refroidissement.

  • 80g purée de poires
  • 1cs liqueur de poires
  • 7g gélatine en feuilles 200 blooms
  • 72g couverture Ivoire (chocolat blanc de couverture)
  • 240g crème liquide entière
  • 15g sucre
  • 200 poires au sirop détaillées en cubes

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Faire chauffer la purée et la liqueur puis y incorporer hors du feu la gélatine essorée puis le chocolat. Mixer puis laisser refroidir jusqu’à atteindre 40°C.

Pendant ce temps, dans le bol du robot ou un saladier bien froid monter la crème bien froide en chantilly en incorporant petit à petit les 15g de sucre.

Lorsque le mélange (purée, liqueur, gélatine, chocolat) atteint 40°C, incorporer la préparation réalisée précédemment (sucre, glucose, eau, jaune d’œuf), la chantilly puis les cubes de poires. Réserver.

Décercler l’insert congelé en vous passant un coup de sèche-cheveux le long des parois afin de faciliter l’opération.

Déposer cet insert dans un cadre de 18 x 18 cm posé sur une plaque chemisée de papier sulfurisé puis verser la mousse à la poire et lisser. Réserver au minimum 4 heures au congélateur.

Vous pouvez sans problème conserver votre entremet plusieurs jours au congélateur.

Pour le flocage:

  • 120g chocolat Dulcey
  • 80g beurre de cacao

Chauffer les 2 ingrédients à 45°C puis verser dans le bol du pistolet. Pulvériser à 30 cm de distance puis décorer selon vos goûts. Réserver au frigo jusqu’à complète décongélation.

DSC_0506bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

 

Banoffee chocolat

J’adore le banoffee, je vous en ai d’ailleurs proposé une recette il y a déjà 3 ans. J’avais donc envie de tenter cette revisite qui me paraissait juste à tomber. Je n’ai pas regretté c’était super bon 🙂 Le financier n’est pas trop sucré, très très moelleux et fondant avec un délicieux parfum de banane mais aussi de beurre noisette. Le caramel apporte la touche de sucre et de gourmandise. Le crémeux chocolat est bien corsé, fondant et pas trop sucré. Le crunch est à tomber il apporte la touche de croustillant indispensable 😉 Je l’ai tellement apprécié que j’en referai pour mes pauses grignotage 😉

Je pense retenter une version avec un crémeux au chocolat au lait ou même dulcey en adaptant la dose de sucre. Il me semble que le dessert en serait encore plus gourmand 😀

DSC_0670bis

DSC_0661bis

Pour un gâteau de 24cm de diamètre soit 8 à 10 personnes:

Pour le financier banane:

  • 240g sucre glace
  • 90g poudre d’amandes
  • 90g farine
  • 260g blancs d’oeufs
  • 130g beurre doux
  • 20g trimoline (à défaut du miel)
  • 200g bananes bien mûres

Faire fondre le beurre sur feu moyen jusqu’à disparition du crépitement et laisser colorer jusqu’à obtenir une jolie teinte caramel. Filtrer à travers une passoire fine puis incorporer la trimoline et réserver.

Préchauffer le four à 170°C.

Mélanger le sucre glace et la poudre d’amandes puis incorporer les blancs et enfin le beurre noisette. Ajouter la farine tamisée puis les bananes réduites en purée.

Verser dans un moule beurré et fariné de 24 cm de diamètre (20cm dans la recette mais vous verrez il sera beaucoup trop petit) beurré et fariné.

Enfourner pour 15 minutes (27 pour moi). La lame d’un couteau plantée au centre du gâteau doit ressortir propre.

Pour le caramel mou:

  • 80g sucre
  • 80g crème
  • 80g beurre salé
  • 1/2 gousse de vanille

Faire bouillir la crème avec la vanille grattée. Couvrir et réserver.

Réaliser un caramel à sec avec le sucre c’est à dire mettre le sucre dans une poêle sur feu moyen jusqu’à obtenir un caramel. Ajouter hors du feu la crème chaude passée au chinois et remettre sur le feu si de petits blocs se forment. Hors du feu, incorporer le beurre en petits morceaux. Réserver.

Pour le crémeux chocolat:

  • 250g lait
  • 250g crème liquide entière
  • 100g jaunes d’oeufs
  • 50g sucre
  • 230g chocolat noir 70%

Blanchir les jaunes avec le sucre;

Chauffer le lait et la crème puis verser sur le mélange précédent. Remettre la casserole sur le feu et cuire jusqu’à atteindre 80°C en mélangeant constamment.

Verser sur le chocolat et émulsionner avec un mixeur plongeant.

Réserver au frigo quelques heures dans une poche à douille munie d’une douille saint-honoré.

Pour la plaque de crunch:

  • 100g riz soufflé
  • 20g sirop à 30°B
  • 300g chocolat au lait de couverture

Pour le sirop 30°B il vous suffit de porter à ébullition 50g d’eau avec 67,5g de sucre en poudre. Lorsque le sucre est fondu, stopper la cuisson. Peser 20g de ce mélange refroidi.

Enrober le riz soufflé dans le sirop. Enfourner sur une plaque chemisée de papier sulfurisé pour 10 minutes à 160°C. Laisser refroidir.

Faire fondre le chocolat puis incorporer le riz soufflé. Étaler entre 2 feuilles de papier sulfurisé sur environ 5 mm d’épaisseur. Réserver.

DSC_0222bis

Pour le dressage:

  • 2 bananes
  • 1 citron jaune

Étaler le caramel sur le financier.

DSC_0642bis

Pocher des vagues de crémeux.

DSC_0643bis

Décorer avec des rondelles de bananes arrosées de jus de citron et des brisures de crunch.

PS: vous pouvez sans soucis réaliser les différentes parties la veille mais je vous conseille de réaliser le montage au maximum quelques heures avant la dégustation afin d’éviter que les bananes noircissent légèrement et que le crunch se ramollisse.

DSC_0660bis

Régalez-vous 😉

 

Gigot de 7 heures

J’en avais souvent entendu parlé mais n’y avais jamais goûté. Il faut dire que je ne suis pas du tout fan de l’agneau… Cette façon de le cuisiner m’a vraiment séduite: la viande est confite, fondante, nul besoin de couteau: elle se défait de l’os simplement en essayant de sortir le morceau du plat. Son goût est subtil, peu prononcé et ça c’est vraiment un bon point pour les gens comme moi qui n’apprécient pas le goût fort de cette viande. C’est d’ailleurs pourquoi j’ai pu l’apprécier! Sa réalisation est très simple et durant la cuisson, rien à faire, même pas besoin de surveiller. Le seul inconvénient est que cela monopolise votre four. J’ai trouvé la recette sur le blog « J’en reprendrai bien un bout ». La viande cuit en cocotte, à couvert et à basse température dans un fond de veau du commerce ou un jus d’agneau confectionné par vos bons soins. Vous vous en doutez j’ai choisi la deuxième option 😉 Cela demande un peu plus de temps, mais le goût est sans pareil.

Pour 6 à 8 personnes:

Pour le jus d’agneau:

– 400g collier d’agneau

– 400g poitrine d’agneau

– huile d’olives

– 1 garniture aromatique (1 carotte, 2 oignons coupés en petits dés)

– 25cl vin blanc

– 1cs fond de veau déshydraté

– 2 gousses d’ail

– 1 bouquet garni

– sel, poivre

Faire revenir la viande salée et poivrée dans l’huile sur toutes ses faces jusqu’à ce qu’elle soit bien colorée. Ajouter la garniture aromatique et la laisser suer quelques minutes. Dégraisser soigneusement. Mouiller avec le vin blanc, laisser réduire puis ajouter le fond de veau, l’ail et le bouquet garni.

20140413_161711bis

Mouiller à hauteur avec de l’eau froide puis laisser cuire à couvert, à feu très doux pendant 4 heures. Remuer régulièrement et dégraisser si nécessaire.

20140413_161937bis

A la fin de la cuisson, chinoiser le jus de cuisson afin d’en récupérer environ 1 litre filtré. Une fois froid, retirer la couche superficielle. Réserver au réfrigérateur ou au congélateur si vous ne l’utilisez pas dans les 24 heures.

Pour le confit d’oignons et échalotes:

– 4 oignons rouges ciselés

– 8 échalotes ciselés

– 50g beurre

– sel, poivre

– 1cs miel

– 2cs cassonade

– 1cs fond de veau déshydraté

– 10cl vinaigre balsamique

– 25cl vin rouge

– 2 gousses d’ail dégermées

– 4 brins de thym frais

– 2 feuilles de laurier

– 1 brin de romarin frais

– 4 baies de genièvre

– 2 clous de girofle

– 4 poivres longs

Faire suer les oignons et les échalotes dans le beurre. Saler, poivrer puis ajouter le miel, la cassonade et le fond de veau. Remuer puis déglacer avec le vinaigre. Laisser réduire puis mouiller avec le vin. Ajouter le reste des ingrédients puis laisser mijoter jusqu’à complète évaporation du jus de cuisson. Réserver au frigo ou congeler si vous ne l’utilisez pas dans les 48 heures.

– 1 gigot d’environ 1,6 kg

– 12 oignons sauciers

– 6 gousses d’ail en chemise

– 2 brins de thym

– 2 feuilles de laurier

– 2 brins de romarin frais

– sel, poivre

– confit d’oignons et échalotes

– 80cl à 1l de jus d’agneau ou de fond de veau

– 25cl vin blanc

Préchauffer le four à 140°C.

Verser dans une grande cocotte allant au four le confit d’oignons et échalotes puis déposer le gigot salé et poivré. Ajouter le reste des ingrédients couvrir puis laisser cuire 7heures. J’ai servi ce régal avec des fèves fraiches et des pommes de terre rates cuites à la vapeur.

PS: vous pouvez aussi cuire la viande environ 5H30 la veille puis terminer la cuisson 1h30 à 2h le jour même.

20140420_143101bis

Régalez-vous 😉

Cruesli maison

Je suis sûre que beaucoup d’entre vous adorent piocher dans le paquet à son ouverture à la recherche des grosses pépites. Et bien vous allez pouvoir désormais vous le préparer vous même avec des produits sains et une saveur incomparable. Je l’ai fais goûter à des amis qui se reconnaîtrons j’en suis sûre 😀 et ils se sont régalés. Ils sont même repartis avec un doggy bag 😉

Pour un grand saladier

– 300g flocons d’avoine

– 50g graines de courge

– 50g graines de lin

– 50g graines de tournesol

– 50g graines de sésame

– 150g cranberries

– 100g baies de goji

– 150g raisins secs

– 80g amandes grossièrement concassées

– 80g noisettes grossièrement concassées

– 80g noix du Brésil grossièrement concassées

– 60g noix de coco

– 150g pépites de chocolat

– 80g bananes séchées

– 12 cl eau

– 100g miel

– 100g sirop d’érable

– 100g sirop d’agave

– 30g huile de noisettes

– 1 pincée de sel

– 2 gousses de vanille

Préchauffer le four à 160°C.

Mélanger les flocons d’avoines, les graines, la noix de coco, les cranberries, les raisins secs, les noisettes, les noix du Brésil, les amandes et le sel.

Dans une casserole, porter à ébullition le sirop d’érable, d’agave, le miel, l’eau, les grains de vanille et l’huile.

Verser sur les ingrédients secs et mélanger afin de bien les enrober.

Verser sur 1 ou 2 plaques (vous ne devez pas avoir une épaisseur trop importante car le résultat ne serait pas croustillant mais suffisante pour pouvoir obtenir les fameux « clusters »). Enfourner pour 15 minutes puis retourner afin de cuire l’autre face et enfourner pour environ 15 minutes

Il est normal qu’à la sortie du four le granola soit encore mou. Il va durcir en refroidissant. Cependant si certains morceaux restent mous, remettez les au four pour 15 minutes et renouveler si nécessaire.

Une fois tiédi, casser afin d’obtenir les pépites. Ajouter les bananes séchées, les baies de goji et les pépites de chocolat sur le granola encore tiède.

Conserver une fois refroidi dans un récipient hermétique.

Vous pouvez bien évidemment ajouter ou enlever des ingrédients. Le but est d’y mettre tout ce que vous adorez pour vous faire la recette la plus gourmande possible mais aussi bonne pour votre santé 😉

20131124_221715

Régalez-vous 😉

Pastilla au confit de canard-foie gras et poires

Nous l’avons servie sous forme individuelle en entrée pour le réveillon de Noël mais vous pouvez aussi en faire une grosse et la couper en parts. Vous pouvez également la manger en tant que plat en faisant des parts un peu plus grosses. Tout le monde s’est régalé! Les feuilles de brick apportent le croustillant, le canard confit du moelleux, le foie gras du fondant et les poires une petite touche sucrée. Le tout relevé par un parfum de cannelle. Un délice!

 

Pour 4 pastillas individuelles:

– 12 feuilles de brick

– 140g escalopes de foie gras cru de canard

– 2 cuisses de canard confites

– 1kg poires

– 1/2 citron

– 2 oignons ciselés

– 1 cs miel

– 40g de beurre (j’en ai eu besoin de plus)

– un peu de graisse du confit

– gingembre en poudre

– cannelle en poudre

– sel, poivre

Réchauffer les cuisses de canard 10 minutes dans la poêle sur feu doux. Laisser tiédir puis désosser et effilocher la chair.

Eplucher, épépiner et découper en dés les poires puis les citronner. Les faire revenir dans un peu de graisse du confit. Retirer les dés et les remplacer par les oignons et les laisser fondre 3 à 4 minutes sur feu doux. Ajouter le miel et laisser légèrement caraméliser. Ajouter les poires, 2 pincées de gingembre et 2 pincées de cannelle. Réserver jusqu’à ce que la préparation soit froide. Je les ai laissées refroidir dans un égouttoir afin d’éliminer le jus qu’elles libèrent afin de ne pas détremper les feuilles brick.

Saler et poivrer le foie gras et faire revenir les escalopes 1 minute par face sur feu vif. Égoutter sur du papier absorbant. Couper les escalopes en morceaux et les mélanger au confit.

Préchauffer le four à 180°C.

Enduire 3 feuille de brick de beurre fondu et les superposer. Déposer 1/4 du confit au foie gras puis 1/4 de la préparation aux poires. Rabattre les feuilles puis retourner la pastilla et la déposer sur une plaque chemisée de papier sulfurisé.

Renouveler l’opération pour les 3 dernières.

J’utilise toujours un cercle à tarte individuel afin de me permettre de faire des pastillas un peu plus régulières. Je mets le centre des feuilles sur le cercle et je « moule » les feuilles dans le cercle puis je remplis. Ensuite je coupe le pourtour des feuilles car je trouve que cela fais une trop grosse quantité de feuilles à manger. J’en garde suffisamment pour la refermer et je trouve que cela suffit amplement.

Enfourner 20 minutes ou un peu plus jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Saupoudrer d’un peu de cannelle moulue au moment de servir.

PS: j’ai confectionné les pastillas le matin et je les ai cuites le soir; elles étaient parfaites. C’est tout de même plus simple pour l’organisation.

20131224_204858bis

Bonne dégustation 😉

Granola tout chocolat

Comme je vous l’ai déjà dit il me semble, j’ai décidé de confectionner mes céréales moi même afin d’y mettre tous pleins d’ingrédients bons pour la santé. Mais il ne faut pas oublié qu’il est tout aussi important de se régaler. J’ai voulu tester une nouvelle recette afin de varier les saveurs et ne pas me lasser. Celle-ci est gourmande à souhait. Comme j’ai l’habitude de le dire, c’est une tuerie! Je n’arrivais même plus à m’arrêter de piocher dans le saladier tellement c’était bon! Si l’on veut faire une recette parfaite question santé, il vaudrait mieux ne pas mettre de sucre. Aujourd’hui, je ne voulais pas risque de rater ma recette mais c’est sûr la prochaine fois, je le remplacerai par du sirop d’agave ou d’érable. Pour sa confection, je me suis largement inspirée de la recette du blog « Le Pétrin ».

20131116_233411bis

Pour un saladier de céréales:

– 350g flocons d’avoine

– 50g graines de courge

– 50g graines de tournesol

– 50g graines de lin

– 50g graines de sésame

– 50g amandes entières

– 50g noisettes concassées

– 20g cacao amer

– 120g cassonade

– 30g d’huile

– 125g miel

– 10cl eau

– 1 pincée de sel

– 1 ou 2 gousses de vanille

– 100g chocolat noir ou au lait fondu

– 75g pépites chocolat noir ou au lait

– 100g cranberries séchées

– 100g raisins secs

– 50g bananes séchées cassées en petits morceaux

Préchauffer le four à 160°C.

Mélanger les flocons d’avoines, les graines, les cranberries, les raisins secs, les noisettes et amandes, le cacao et le sel jusqu’à ce que la poudre de cacao enrobe tous les ingrédients.

Dans une casserole, porter à ébullition le sucre et l’eau. Une fois dissous, ajouter les grains de vanille, le miel et l’huile. Mélanger puis hors du feu, ajouter les 100g de chocolat hachés. Mélanger jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu.

Verser sur les ingrédients secs et mélanger afin de bien les enrober.

Verser sur 1 ou 2 plaques (vous ne devez pas avoir une épaisseur trop importante car le résultat ne serait pas croustillant mais suffisante pour pouvoir obtenir les fameux « clusters »). Enfourner pour + ou – 30 minutes.

Il est normal qu’à la sortie du four le granola soit encore mou. Il va durcir en refroidissant.

Une fois refroidi, casser afin d’obtenir les pépites. Ajouter les bananes séchées et les pépites de chocolat. Conserver dans un récipient hermétique.

L’idéal est de le déguster dans du lait afin que celui-ci devienne chocolaté lorsque le chocolat des céréales va se dissoudre.

PS: Lorsque je l’ai réalisé, j’ai mis une épaisseur trop importante sur la plaque et il est donc resté mou. Je l’ai remis au four ce qui lui a permis de retrouver tout son croustillant.

20131117_094122bis

Régalez-vous 😉

Granola

Vous n’en croyez pas vos yeux! Mais si je vous donne bien une recette saine, pleine d’aliments bons pour la santé et entièrement biologique. C’est un délice pour le petit déjeuner, en collation ou même à grignotter par petites poignées de temps en temps ;). La recette de base m’a été donnée par mon amie Claire et j’y ai ajouté tout plein de bonnes choses aussi bien en goût que pour la santé. En bref une vraie gourmandise à déguster sans culpabilité.

Recette de base:

J’utilise uniquement des produits biologiques.

– 300g flocons d’avoine

20131104_084059

– 50g graines de sésame

20131104_083932

– 50g graines de tournesol

20131104_083602

– 50g graines de courge

20131104_083956

– 50g graines de lin

20131104_083548

– 125g miel ou sirop d’érable ou sirop d’agave ou bien un mélange des 3

– 1cs huile

Mes ajouts:

– 80g raisins secs

20131104_084014

– 60g noix de coco

20131104_083614

– 80g abricots secs en dés

20131104_084043

– 80g amandes

20131104_083804

– 80g noisettes concassées

20131104_083736

– 80g cranberries

20131104_083845

– 80g baies de goji

20131104_084212

– 70g bananes séchés coupées en petits morceaux

20131104_084135

Facultatif:

– 100g pépites chocolat

– 1 à 2 cc épices (cannelle, gingembre, épices à pain d’épices…)

– 1cc extrait de vanille

Préchauffer le four à 160°C. Vous avez 2 possibilités selon vos goûts qui sont de mettre les fruits secs avant ou après la cuisson. Pour ce qui est des bananes séchées et des pépites de chocolat, je vous conseille de les mettre après, une fois le mélange refroidi. Mélanger les ingrédients (avec ou sans les fruits secs) excepté les bananes et les pépites de chocolat. Déposer le mélange sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour 30 minutes en remuant de temps en temps. Laisser refroidir puis ajouter les bananes, les éventuelles pépites et les fruits secs si vous ne les avez pas mis au four. Conserver dans un récipient hermétique.

Bonne dégustation 😉

 

Meloui

Le meloui est une crêpe très feuilletée originaire du Maroc qui se savoure arrosée de miel (pour nous de sirop d’érable). Dès que nous avons dégusté le premier, le goût nous a vraiment fait penser à celui du kouign amann avec une texture bien sûr tout à fait différente. Cette recette est un peu longue à réaliser mais c’est tellement bon que ça en vaut vraiment la peine.

20130512_200028bis

Pour une dizaine de crêpes:

– 400g farine

– 135g semoule de blé dur fine

– 3/4 d’un sachet de levure chimique

– 6 g sel

– +/- 300g eau

Mélanger l’ensemble des ingrédients (ajouter +/- 300ml d’eau, la pâte doit former une boule et ne pas être trop collante afin de pouvoir l’étaler) et pétrir au moins 5 minutes puis laisser reposer la boule une quinzaine de minutes couverte d’un linge.

20130512_183635

Façonner des boules de la taille d’une mandarine avec les mains huilées et laisser reposer 15 minutes couvert d’un papier film.

20130512_183735

Pour le façonnage:

– 1 petit bol avec moitié beurre fondu moitié huile

– 1 petit bol de semoule fine

Étaler la boule en une longue bande fine presque translucide en mouillant avec le mélange beurre-huile. Saupoudrer avec un peu de semoule.

20130512_185622

Rabattre le haut de la bande de pâte jusqu’au milieu de celle ci puis mettre du mélange beurre-huile et parsemer d’un peu de semoule.

20130512_190328

Puis rabattre le bas jusqu’à atteindre le bord de la pâte. Bien mouiller avec le mélange beurre-huile et saupoudrer de nouveau de semoule.

20130512_190333

Enrouler pour former un boudin.

20130512_185338

20130512_185357Le positionner debout sur un plat huilé

20130512_185409

Aplatir chaque boudin afin d’obtenir des cercles de pâte plus ou moins épais selon vos goûts.

20130512_195517

Faire cuire sur les 2 faces dans une poêle chaude légèrement beurrée ou huilée. Une fois cuit, maintenir le meloui debout dans l’assiette et l’écraser légèrement afin d’espacer le feuilletage et qu’il soit bien aéré. Arroser de miel, sirop d’érable ou confiture et déguster sans attendre.

20130512_195223

Régalez-vous 😉