Clafoutis aux cerises

J’adore ce dessert et cela fait pourtant des années que je n’en ai pas cuisiné. Je voulais en faire un qui sorte un peu de l’ordinaire, c’est pourquoi j’ai choisi la recette du blog « La cuisine de Bernard » qui ajoute entre autre de la poudre d’amandes.

Viens alors la traditionnelle discussion autour de la conservation ou non du noyau. Alors, après avoir fait différents essais, sincèrement la cuisson avec le noyau ne sublime pas le goût. Sa conservation présente par contre 2 avantages: le gain de temps et un bien meilleur maintient du gâteau puisqu’il ne sera pas détrempé par le jus des fruits. Libre à vous de choisir l’option qui vous convient le mieux. Pour ma part, cette fois c’était avec car je n’avais pas beaucoup de temps et utilisant un moule original je voulais être certaine de sa bonne tenue.

Cette recette est devenue ma préférence, le clafoutis très riche en cerises est ferme tout en étant moelleux et fondant. J’ai choisi d’y ajouter une petite note de rhum et je ne regrette pas 😉

DSC_0795bis

– 600g cerises (Cœur de Pigeon et Burlat pour moi)

– 2 gros œufs

– 90g maïzena

– 50g poudre d’amandes

– 125g sucre glace

– 35cl crème liquide entière

– 1 pointe de couteau de vanille en poudre

– 25g beurre fondu

– +/- 10g rhum (ajout personnel)

Préchauffer le four à 200°C.

Dans le bol d’un robot, déposer l’ensemble des poudres. Ajouter les œufs et bien mélanger. Incorporer la crème puis le beurre.

Disposer les cerises au fond du moule puis les recouvrir avec l’appareil. Enfourner pour 35 minutes.

Laisser tiédir avant de démouler.

DSC_0786bis

DSC_0801bis

Régalez-vous 😉

 

Macarons

Comme annoncé dans mon précédent article, je vous propose une recette de coques qui est devenue ma préférence. Elles sont plus croustillantes à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur tout en restant bien fermes. C’est tout simplement celle proposée par Valrhona. Je remercie Barbara, Frédéric et My Little Recettes pour quelques photos qui ont permis d’illustrer cet article. Ne faites pas attention aux couleurs de mes appareils, en effet certaines ont été prises lors de la réalisation de coques roses. N’hésitez pas à me poser des questions si quelque chose n’est pas clair.

11167962_1128546110495770_7520986181101913242_n(1)

Commençons déjà par faire l’inventaire du matériel utile:

– une thermo-sonde

20130305_143830

– plaques de cuisson

– papier sulfurisé

– maryse, corne ou feuille

– fouet électrique ou robot avec fouet

– 2 saladiers

– 1 petite poêle ou casserole

– tamis

20130305_141603

– poches a douille jetables ou non

20130305_145937

– douille unie de 10

20130305_145953

Il existe 2 façons de réaliser les macarons. J’utilise celle avec la meringue italienne.

Pour 80 à 100 coques:

– 150g sucre semoule

– 50g eau

– 53g blancs montés vieillis

– 10g sucre

Les blancs d’œufs vieillis sont des blancs séparés des jaunes 3 à 4 jours avant la réalisation des macarons. Vous les conserverez au frigo dans un récipient hermétique et les ramènerez à température ambiante quelques heures avant leur confection. Les blancs cassés par un passage au froid sont plus liquides, resteront lisses et ne s’étaleront pas à la cuisson.

Monter les blancs pas trop fermes puis les serrer avec les 10g de sucre.

20130305_144358

Pendant ce temps, cuire les 150g de sucre et l’eau à 112°C.

20130305_144414

Verser ce sirop en un mince filet sur les blancs montés en fouettant à vitesse moyenne.

20130305_144621

Quand ils prennent une consistance bien ferme (la meringue forme un bec au niveau du fouet) ou encore plus précis, lorsqu’ils atteignent 40°C, arrêter le robot. Vous venez de réaliser la meringue italienne.

20130305_144938

– 150g poudre d’amandes de bonne qualité

– 150g de sucre glace

– 53g blancs d’œufs vieillis

– colorant de votre choix en POUDRE

Mélanger la poudre d’amandes et le sucre glace mixés et tamisés (lorsqu’ils sont en quantités égales, on parle de « tant pour tant ») aux blancs d’œufs et au colorant avec une maryse, une corne ou encore la feuille ou K de votre de robot. Penser au fait que la couleur va s’estomper avec l’ajout de la meringue et la cuisson.

20130305_145110

Incorporer la meringue italienne et macaronner, c’est à dire travailler de bas en haut en partant du milieu pour avoir un appareil lisse et brillant, souple mais non liquide. Il doit faire le ruban. Si vous ne macaronnez pas assez, vous aurez une petite pointe sur le sommet du macaron qui persistera après la cuisson. Je compte environ 3 minutes à partir du moment où je commence à mettre la meringue.

18891_1128494117167636_7170398590255418394_n

Mettre l’appareil dans la poche à douille. Vous pouvez utiliser comme moi une pince au bout de la poche afin que la pâte ne sorte pas par la douille.

20130305_145937

Pousser avec une spatule afin d’éliminer le maximum de petites bulles.

20130305_145841

Recouvrir les plaques de papier sulfurisé. Vous pouvez les fixer en mettant une petite pointe de pâte à chaque angle de la feuille de papier.

20130305_150128

20130305_150431

Dresser les macarons en quinconce puis tapoter 3 ou 4 fois sous la plaque pour éliminer les quelques bulles éventuelles et bien aplanir leur surface.

11351359_1128494437167604_3393879418171797709_n(1)

Je vous déconseille les tapis silicone avec les empreintes pour les macarons car leur cuisson n’est vraiment pas optimale. Ils ont tendance à être collants.

Faire croûter ou non une quinzaine de minutes c’est à dire laisser sécher la surface afin qu’elle ne soit plus collante au toucher. Préchauffer le four à 150°C et cuire  12-13 minutes. Le temps de cuisson dépend de votre four. Il vous faudra faire plusieurs essais avant de trouver le temps idéal. Dès la sortie du four, enlever les macarons de la plaque et une fois refroidis, les décoller du papier sulfurisé. Si vous avec des difficultés, utiliser une spatule.

La coque doit se décoller facilement une fois refroidie et apparaître sèche.

20130305_161020

Vous pouvez à présent garnir vos coques. L’idéal est de le faire 24h avant de les manger. Les réserver quelques heures au frigo sans fermer la boîte afin d’éviter la condensation et le ramollissement, puis dans une boite fermée. Les sortir 30min avant de les déguster.

Pour les macarons de la finale, la recette est ici 🙂

A vous de jouer 😉

Quiche au butternut

Mes parents sont venus passer la journée à la maison la semaine dernière et sachant qu’ils adorent ce légume, j’en ai profité pour réaliser cette recette que j’avais repéré sur le blog « Pralinettes » il y a quelques jours. Je me demandais ce que pouvait bien donner le résultat mais la photo m’avait vraiment donné envie et je me suis donc lancée. Verdict: nous nous sommes régalés! C’était un délice! Elle a une texture moelleuse, fondante. Elle est douce mais en même temps goûteuse grâce au parmesan et au bacon. Comme bien souvent, j’ai modifié quelques petites choses à la recette. Je vous encourage vraiment à la réaliser, elle ravira même vos enfants c’est certain.

Pour un moule à tarte de 30cm de diamètre:

– 1 pâte brisée maison (je l’ai réalisée avec de la farine d’épeautre) ou du commerce

– 1,100kg de butternut épluché et coupé en morceaux

– 80g bacon

– 120g dés de jambon

– 4 œufs

– 50g parmesan

– 100g gruyère râpé

– +/- persil

– 1 cœur de bouillon ail et persil (facultatif)

– sel, poivre

Faire cuire le butternut 30 minutes dans de l’eau à laquelle vous aurez ajouté ou non le cœur de bouillon. Laisser égoutter plusieurs heures dans une passoire afin d’éliminer au maximum l’eau.

Préchauffer le four à 200°C.

Étaler la pâte dans le moule à tarte et disposer dessus les tranches de bacon.

Mixer ensemble le butternut, les œufs et le parmesan. Verser le tout dans un saladier et ajouter le gruyère, les dés de jambon, le persil, le sel et le poivre. Déposer ce mélange sur la pâte recouverte de bacon. Enfourner pour 30 minutes environ.

20131120_131710

 

Régalez-vous 😉

 

Mousse chocolat- fraise

Voici une nouvelle idée de dessert rapide et simple que j’ai trouvée sur le blog « Elle râle (beaucoup)… mais Elle cuisine (un peu) ». J’ai beaucoup apprécié l’association de goût de ces 2 mousses mais aussi de leurs consistances différentes. Celle au chocolat étant plus ferme et celle à la fraise très légère . Mon mari, lui préférait les manger séparément. Donc à vous de voir 😉

Pour 4 à 6 personnes:

– 250g fraises

– 20cl crème liquide bien froide

– 30g sucre en poudre

– 2 feuilles de gélatine

– 150g chocolat noir ou au lait

– 3 oeufs

Mettre la gélatine 10 minutes dans de l’eau froide. Laver, équeuter et mixer les fraises avec le sucre puis passer ce coulis au chinois. En chauffer 4 cuillères et hors du feu y ajouter la gélatine essorée. Verser ce mélange dans le reste du coulis et bien mélanger. Monter la crème liquide en chantilly dans un récipient bien froid et l’incorporer au coulis.

Faire fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes. Laisser tiédir et y incorporer les jaunes. Monter les blancs en neige et les mélanger délicatement au chocolat.

En fonction de votre préférence, alterner des couches de mousse à la fraise et au chocolat dans les coupes ou bien mettez une couche de l’une des 2 mousses puis une de l’autre.

Placer au minimum 3 heures au frigo avant de déguster.

20130705_131124

Bonne dégustation 😉

Gâteau au yaourt aux oursons

Voici une petite recette très simple et rapide qui ravira vos enfants. Je l’ai réalisé pour ma fille afin qu’elle le partage avec ses amis chez la nounou et ils ont tous adoré. Je n’ai pu résister à en un goûter un petit bout et il est vraiment très bon, moelleux, bien sucré avec un bon petit goût de chocolat et caramel.

20130603_233912bis

Pour 6 à 8 personnes:

– 1 pot de yaourt

– 2 pots de sucre

– 3 pots farine

– 1 pot d’huile

– 3 œufs

– 1 sachet de levure

– 1 gousse de vanille grattée

– oursons chocolat

Mélanger les œufs avec le sucre puis ajouter le yaourt, l’huile, la vanille et enfin la farine et la levure. Verser 1/3 de la pâte dans un moule beurré et fariné, disposer les oursons et recouvrir avec le reste de la pâte. Enfourner pour environ 30-35 minutes à 180°C.

PS: pour plus de légèreté vous pouvez monter le blancs en neige et les incorporer délicatement à la fin.

20130604_075546bis

Bonne dégustation 😉

 

Terrine de brioche perdue aux fraises

Pour réaliser ce délice, je me suis inspirée de la recette du chef Christian Constant et de celle du blog « Les notes bleues d’une gourmande ». Cela paraît banal mais c’est un véritable régal. Elle est moelleuse, fondante, juteuse avec un bon goût de fraises. Vous pouvez la déguster tiède ou bien froide. Nous avons eu une nette préférence après une nuit au frigo.

Pour un moule à cake:

– 6 tranches de gâche (ou pain de mie, pain rassis, brioche)

– 3 œufs

– 20cl crème liquide

– 30 cl lait

– +/- 80g sucre (tout dépend de vos fraises)

– 1 sachet de sucre vanillé

– 1 gousse de vanille grattée

– 40g beurre salé

– 300g fraises

Blanchir les œufs avec les sucres et la vanille. Ajouter la crème et le lait. Tremper les tranches jusqu’à ce qu’elles soient bien imbibées et les faire dorer dans une poêle avec le beurre. Déposer 2 tranches au fond du moule, les recouvrir de 150g de lamelles de fraises et arroser avec un peu du reste du mélange et bien tasser. Recouvrir avec 2 nouvelles tranches puis 150g de lamelles de fraises et un peu du mélange et tasser de nouveau. Terminer par les 2 dernières tranches et le reste du mélange. Enfourner pour environ 20 minutes et démouler une fois la terrine tiède ou froide. Celle-ci va libérer plus ou moins de jus en refroidissant mais le goût restera toujours identique.

20130622_133136

Régalez-vous bien 😉

Mousse au Nutella

Voici un petit dessert de tous les jours pour se faire plaisir en seulement quelques minutes. Nous avons vraiment adoré, elle est moins écœurante qu’une mousse traditionnelle car plus douce. J’ai simplement pris ma recette de mousse au chocolat et remplacé la moitié du chocolat par du Nutella. Je le referai sans hésiter.

Pour 6 pots:

– 100g chocolat noir

– 100g Nutella

– 6 œufs

Faire fondre le chocolat et le Nutella puis ajouter les jaunes d’oeufs. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement au mélange au chocolat. Répartir dans les pots et mettre au frigo au moins 4h.

Bonne dégustation 😉

Quiche lorraine

Encore une recette toute simple à faire et bien pratique pour un dîner. Elle est parfaite accompagnée d’une salade verte. Et très pratique, vous pouvez la congeler en parts une fois refroidie. Il vous suffira de la réchauffer au four. Tout le monde l’a adorée, elle est fondante, moelleuse et goûteuse. Un régal 😀

Pour 8 personnes:

– 1 pâte brisée faite maison (ici) ou prête à l’emploi

– 2 œufs + 3 jaunes

– 50 cl de crème fluide non allégée

– 75 g de lait

– 200 g de lardons (ou encore mieux, de fines tranches de lard fumé ciselées en lamelles)

– 150g gruyère râpé ( normalement, il n’y a pas de gruyère mais franchement c’est encore meilleur ;))

– Du sel (un peu), du poivre du moulin

Tout d’abord, chemiser un moule avec la pâte, la piquer à la fourchette puis la couvrir de papier sulfurisé et de légumes secs ( ou de billes spéciales) et cuire environ 20 min à 180°C.

Cuire les lardons à la poêle et pendant ce temps, mélanger dans un saladier la crème, le lait, les œufs, les jaunes, le sel et le poivre. Répartir le gruyère sur le fond de tarte puis les lardons et recouvrir avec l’appareil à quiche.

Enfourner pour 35min à 200°C.

P1060982bis

Régalez-vous bien 😉