Cake Pistache-Noisette

J’ai reçu pour noël le nouveau de livre de Christophe Felder « Gâteaux » et il est vraiment top. Il y a quelques semaines j’ai testé ce cake et il est très très très bon 😉 Moelleux et fondant avec un délicieux parfum de fruits secs. Rien que d’en parler j’ai envie de filer en cuisine en préparer un 😉

Pour un moule à cake de 28 cm de long:

Pour la pâte à cake:

  • 35g poudre de noisettes
  • 30g poudre d’amandes
  • 95g sucre glace
  • 50g farine
  • 80g beurre doux mou
  • 30g pâte de pistache
  • 15g huile
  • 40g jaune d’œuf
  • 20g œuf
  • 15g lait
  • 50g blancs d’oeufs
  • 25g sucre semoule

Préchauffer le four à 180°C.

Torréfier la poudre de noisettes 15 minutes au four.

Tamiser la poudre d’amandes avec le sucre glace et, parallèlement la poudre de noisettes avec la farine.
Travailler le beurre avec le mélange sucre glace-poudre d’amandes jusqu’à l’obtention d’une crème. Ajouter la pâte de pistache puis l’huile, les jaunes et l’œuf entier. Continuer de fouetter et verser le lait.

Monter les blancs en neige puis les serrer avec le sucre.

A l’aide d’une spatule, incorporer les blancs en neige à la crème précédemment obtenue puis ajouter la farine mélangée avec la poudre de noisettes.

Verser la pâte dans le moule beurré et fariné puis enfourner pour 10 minutes à 180°C et 30 minutes à 160°C.

Laisser refroidir une trentaine de minutes, démouler puis réserver 30 minutes au congélateur.

Pour le glaçage et la finition:

  • 1 pot de confiture d’abricots
  • 180g sucre glace tamisé
  • 4cl eau
  • 5g rhum brun
  • pistaches et noisettes concassées

Pendant que les cakes reposent au congélateur faire chauffer doucement la confiture d’abricots.

Mélanger l’eau, le sucre, et le rhum brun et réserver.

Poser les cakes sur une grille et les napper de confiture chaude puis verser le glaçage au rhum. Laisser égoutter quelques instants.

Décorer de pistaches et noisettes puis mettre au four une trentaine de secondes afin de sécher légèrement le glaçage.

DSC_1039

Régalez-vous 😉

 

Le Maroc

La saison 5 du Meilleur Pâtissier vient de reprendre et comme vous le savez déjà j’aime me lancer dans l’épreuve imposée de Mercotte. En gardant l’espoir de les réaliser sur le plateau de l’émission l’année prochaine 😉 Je débute donc cette année par le Maroc qui est finalement très simple à confectionner, la seule difficulté étant d’obtenir des couches bien nettes et régulières et une crème au beurre bien mousseuse. Si vous suivez la recette pas à pas en prenant votre temps, ce sera un jeu d’enfant 😉 Comme Mercotte le précise ces recettes oubliées ne l’ont souvent pas été pour rien mais là sincèrement nous l’avons tous apprécié. Le biscuit noisette bien croustillant et peu sucré est à tomber. Je n’avais jamais testé le kirsch dans la crème au beurre et c’est vraiment à refaire. Si je devais donner un tout petit bémol c’est que le gâteau est un tout petit peu trop sucré mais c’est vraiment pour chipoter 😉

DSC_0340bis

Pour une plaque de 30 x 40cm:

Pour le biscuit noisette:

  • 250g poudre de noisettes
  • 250g sucre semoule
  • 50g chocolat noir de couverture
  • 150g beurre doux fondu
  • 100g œufs

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes.

Dans la cuve du robot équipé de la feuille ou dans votre saladier, mélanger le sucre, la poudre de noisettes et le chocolat fondu.

Ajouter les jaunes et bien mélanger.

Monter les blancs au bec d’oiseau c’est à dire qu’ils forment une pointe en bec d’oiseau au bout du fouet et avoir une consistance de crème à raser. Pour cela, il faut les monter à vitesse régulière sans les agresser afin d’avoir un foisonnement régulier. Puis les incorporer délicatement à la préparation puis ajouter le beurre fondu tiède.

DSC_0290bis

Verser sur la plaque chemisée de papier sulfurisé et bien lisser à la spatule.

DSC_0293bis

Enfourner pour 20 minutes. Laisser tiédir puis couper en 4 rectangles.

DSC_0305bis

Pour la crème au beurre:

  • 99g jaunes d’oeufs
  • 206g sucre semoule
  • 61g eau
  • 206g beurre doux mou
  • 27g kirsch
  • 1,3g colorant en poudre vert pistache (je n’en avais pas donc j’ai fais un vert avec du bleu et du jaune qui est donc beaucoup moins flashy)

Faire mousser les jaunes au fouet.

Cuire à 121°C le mélange eau + sucre puis le verser délicatement sur les jaunes en fouettant continuellement. Poursuivre jusqu’à complet refroidissement.

DSC_0302bis

Ajouter petit à petit le beurre pommade c’est à dire ramolli à température ambiante à consistance d’une crème en fouettant à petite vitesse.

DSC_0296bis

Lorsque le mélange est onctueux, ajouter délicatement le kirsch et le colorant et continuer à fouetter jusqu’à obtenir une crème lisse et homogène.

Réserver quelques minutes au frigo dans une poche à douille afin qu’elle prenne un peu de consistance.

Pour le glaçage cacao:

  • 42g eau
  • 126g sucre semoule
  • 42g cacao en poudre
  • 84g crème liquide 35% MG
  • 6g gélatine

Faire ramollir la gélatine 15 minute dans de l’eau froide.

Faire bouillir l’eau et le sucre puis verser petit à petit le sirop bouillant sur le cacao tamisé tout en fouettant afin d’obtenir un mélange homogène.

Porter la crème à ébullition puis y incorporer hors du feu la gélatine essorée puis verser sur le mélange précédent et lisser au fouet.

Verser dans un cul de poule refroidi au congélateur afin de faire redescendre rapidement la température tout en remuant régulièrement.

Pour le montage:

  • 100g poudre de pistache
  • 150g chocolat de couverture Ivoire (75 suffisent largement)

Pour la poudre de pistaches, il vous suffit de mixer des pistaches.

DSC_0311bis

Poser un rectangle de biscuit totalement froid sur une feuille de papier sulfurisé puis le recouvrir d’une couche de crème au beurre.

DSC_0309bis

Renouveler les étapes en terminant par une couche de biscuit. Lisser la crème sur les bords.

DSC_0314bis

Mettre une petite demi heure au congélateur.

Faire fondre le chocolat blanc puis réaliser un cornet (voir vidéo) et écrire sur une feuille guitare et de papier cuisson le mot MAROC puis recouvrir de poudre de pistache et laisser cristalliser.

Sortir le gâteau du congélateur et verser le glaçage qui doit être à une température de 20-25°C.Lisser à la spatule puis décorer les côtés avec la poudre de pistache. Déposer les lettres une à une sur le dessus du gâteau.

Réserver au frigo jusqu’au moment de servir.

DSC_0323bis

Régalez-vous 😉

 

Le Découverte d’Arnaud Larher

Ce délice est tout en douceur, légèreté, fondant, moelleux. Mais c’est aussi un dessert très frais grâce au cassis et au citron qui lui apportent la touche d’acidulé. Pour pouvoir le savourer, il est clair qu’il vous faudra passer quelques heures dans votre cuisine mais je vous assure que vous ne le regretterez pas. Il présente de plus l’avantage de pouvoir être réalisé à l’avance puisqu’il doit être congelé. Les heures en cuisine peuvent donc être réparties sur plusieurs jours avant sa dégustation. Il n’y avait aucune précision quant à la taille du cadre à utiliser. J’en ai donc choisi un oblongue de 30 x 17 cm et j’ai divisé toutes les proportions par deux par rapport à la recette originale. Ici, tout le monde a adoré alors n’hésitez pas 😉

DSC_0139bis

Pour le biscuit à la noisette:

– 82,5g blancs d’oeufs

– 77,5g sucre glace

– 27,5g sucre semoule

– 75g poudre noisettes

Préchauffer le four à 170°C.

Monter les blancs et les serrer avec les sucres puis incorporer délicatement la poudre de noisettes. Verser dans le cadre et enfourner pour 23 minutes. Réserver.

DSC_0101bis

Pour le biscuit joconde nature:

– 70g sucre glace

– 90g poudre d’amandes

– 120g oeufs

– 2,5g péco 50 (je n’en ai pas mis)

– 25g farine

– 17,5g beurre doux

– 7,5g trimoline (peut être remplacée par du miel)

– 1,5g sorbitol (je n’en ai pas mis)

– 80g blancs d’oeufs

– 12,5g sucre

Préchauffer le four à 170°C.
Mélanger le sucre glace et la poudre d’amandes puis incorporer progressivement les œufs et le péco au fouet. Faire foisonner 10 minutes en 3ème vitesse. Incorporer délicatement à la maryse la farine.

Faire fondre le beurre avec la trimoline et le sorbitol puis incorporer un peu de masse dans le mélange du beurre . Homogénéiser le tout et reverser dans la cuve. Monter les blancs en neige et les serrer avec le sucre puis les incorporer délicatement au mélange précédent. Verser dans le cadre et enfourner pour 8 minutes.

DSC_0115bis

Pour le crémeux au cassis:

– 215g pulpe de cassis

– 65g jaunes d’oeufs

– 80g œufs

– 52,5g sucre

– 2g gélatine

– 82,5g beurre doux

Réhydrater 15 minutes la gélatine dans de l’eau froide.

Mélanger la pulpe, les jaunes, les œufs, le sucre et faire bouillir légèrement. Hors du feu, incorporer la gélatine essorée.

Lorsque la préparation atteint 35-40°C, incorporer le beurre. Verser sur le biscuit joconde et réserver au congélateur.

DSC_0119biq

Pour la mousse au fromage blanc:

– 182,5g fromage blanc

– 5,5g gélatine

– 37,5g jaunes d’oeufs

– zestes d’1/4 de citron jaune

– 32,5g eau

– 36g sucre

– 206g crème fleurette

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Chauffer 20% du fromage blanc et y incorporer la gélatine essorée. Ajouter le reste du fromage blanc puis les zestes.

Faire bouillir l’eau avec le sucre et laisser refroidir le sirop.

Fouetter les jaunes sur vitesse 3 et verser le sirop à 30°C. Une fois l’appareil refroidi, le mélanger au fromage blanc.

Monter la crème comme pour une chantilly puis l’incorporer à la préparation précédente.

DSC_0121

Montage 1:

Dans le cercle, mettre au fond le biscuit à la noisette, la moitié de la mousse au fromage blanc puis le montage biscuit Joconde – crémeux au cassis. Terminer par le reste de la mousse. Lisser puis réserver au minimum 4 heures au congélateur.

Vous pouvez sans soucis le conserver plusieurs jours au congélateur.

Pour le streusel aux amandes:

– 50g beurre mou

– 50g farine

– 50g sucre semoule

– 50g poudre d’amandes

– 2,5g sel de Guérande

Préchauffer le four à 160°C.

Mélanger sans trop insister l’ensemble des ingrédients afin d’obtenir une pâte friable. Déposer sur une plaque chemisée de papier sulfurisé et enfourner pour 12 minutes. Laisser refroidir puis réserver dans une boîte hermétique.

Pour le nappage au cassis:

– 125g purée de cassis

– 75g sucre

– 2,5g pectine NH

Faire bouillir la purée puis verser le sucre mélangé à la pectine. Faire bouillir de nouveau 3 minutes. Réserver dans une poche à douille.

Montage 2:

Décercler l’entremet puis étaler le streusel sur le dessus. Saupoudrer de sucre glace et verser le nappage au cassis  à la poche de façon irrégulière. Décorer selon vos envies.

Laisser décongeler plusieurs heures au frigo.

Régalez-vous 😉

Bûche Flocon de Lionel Raux

C’est le dessert que j’ai décidé de confectionner pour Noël. Je voulais quelque chose de gourmand, qui donne une impression de bûche sans pour autant en être une, joli et qui soit tout de même un peu travaillé. Vous vous en douterez, il demande quelques heures de préparation. Vous pouvez sans soucis tout préparer la veille à l’exception de la pâte à choux. Les choux étant bien meilleurs réalisés le jour même. Vous verrez, j’ai fais quelques modifications.Tout le monde a apprécié ce dessert. Même après un repas copieux, il s’est laissé déguster très facilement. Il est frais et fondant grâce au crémeux Dulcey et à la crème cuite à la vanille, moelleux grâce au biscuit noisette, croustillant avec le sablé spéculoos. Les choux à la crème vanille sont une véritable gourmandise avec leur cœur au caramel coulant. Vous l’aurez compris nous nous sommes régalés 😉

DSC_0044bis

Pour 12 personnes – cercle oblong de L 30 cm et l 17 cm:

Pour le crémeux Dulcey (à faire la veille):

– 225g crème liquide

– 225g lait

– 90g jaunes d’oeufs

– 45g sucre

– 345g Dulcey

– 4,5g feuilles de gélatine

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Porter le lait et la crème à ébullition et verser sur les jaunes mélangés au sucre. Cuire le tout sur feu doux à 85°C. Passer dans une étamine puis incorporer la gélatine essorée, mélanger et ajouter le chocolat. Remuer puis mixer au mixeur plongeant durant 3 minutes. Verser dans une poche à douille munie de la douille de votre choix. Réserver une nuit au frigo.

Pour le biscuit à la noisette:

– 3 blancs d’oeufs

– 38g sucre

– 45g poudre de noisettes

– 45g sucre glace

– 8g farine

Préchauffer le four à 175°C.

Monter les blancs d’oeufs avec le sucre puis ajouter délicatement à la maryse la poudre de noisettes, le sucre glace et la farine tamisée. Verser cette préparation dans un cercle à entremet oblong et enfourner pour 12 minutes. Laisser refroidir puis décercler et réserver dans un papier aluminium.

DSC_0018

Pour le sablé aux spéculoos:

– 160g spéculoos

– 15g sucre roux

– 20g crêpes dentelles émiettées

– 100g chocolat au lait Jivara (75g dans la recette)

– 25g beurre doux

Faire fondre le chocolat avec le beurre. Écraser assez finement les spéculoos puis ajouter le sucre, les crêpes dentelles et mélanger. Ajouter le chocolat et beurre fondus puis mélanger de nouveau. Déposer cette préparation au fond du cercle chemisé de rhodoïd puis l’étaler uniformément avec le dos de la cuillère. Réserver au frigo.

DSC_0016

Pour la crème cuite à la vanille:

– 2 gousses de vanille

– 330g crème liquide entière

– 80g œuf battu

– 68g sucre en poudre

– 2g gélatine en feuille (il n’y en a pas dans la recette)

Réhydrater la gélatine 15 minutes dans de l’eau froide.

Infuser les gousses de vanille fendues dans la crème liquide chaude pendant 30 minutes. Mélanger les œufs avec le sucre. Gratter les gousses avec la pointe d’un couteau et mettre les grains dans le mélange sucre-œufs puis verser dessus la crème bouillie. Cuire à 85°C puis ajouter hors du feu la gélatine essorée et mixer au mixeur plongeant. Verser cette préparation sur le sablé aux spéculoos. Poser le biscuit noisettes sur la crème cuite et appuyer délicatement. Réserver au frigo quelques heures jusqu’à ce que la crème soit prise.

Pour le caramel coulant:

– 75g sucre

– 75g crème liquide entière bouillante

Préparer un caramel à sec. Lorsqu’il a une belle couleur brune, verser la crème et mélanger. Réserver dans une poche à douille munie d’une douille à garnir fine.

DSC_0021

Pour la crème pâtissière vanille (j’ai augmenté les proportions):

– 2 gousses de vanille

– 375g lait entier

– 6 jaunes d’oeufs

– 150g sucre

– 30g poudre à crème

Infuser les gousses fendues dans le lait chaud pendant 30 minutes. Les gratter avec la pointe d’un couteau et mettre les grains de vanille dans le lait.

Faire bouillir le lait et le verser sur le mélange d’oeufs, sucre et poudre à crème blanchis. Refaire bouillir et laisser cuire cuire quelques minutes après ébullition. Débarrasser dans un plat et filmer au contact.

DSC_0024bis

Pour la pâte à choux:

J’ai préféré réaliser ma recette habituelle avec du craquelin (ici). Avec une proportion, vous aurez trop de choux mais il est difficile de les réussir parfaitement avec des quantités moindres. Vous pouvez réaliser des chouquettes avec la pâte restante ou bien préparer plus de crème pâtissière et caramel et prévoir ainsi double ration de choux pour les plus gourmands 😉

Lisser a crème pâtissière froide au fouet puis remplir une poche à douille munie d’une douille à garnir et fourrer les choux aux 3/4. Garnir le reste avec le caramel. Réserver au frigo jusqu’au moment de servir.

Montage:

Décorer toute la surface de la bûche avec le crémeux Dulcey et le tour selon vos envies. Réserver au frigo jusqu’à dégustation. Au moment de servir, déposer les choux sur le dessus de la bûche et les saupoudrer de sucre glace.

DSC_0046bis

DSC_0060bis

Régalez-vous 😉

 

 

Le Russe

Passionnée comme je suis, vous vous doutez bien que tous les mercredis soirs, je suis devant ma télé à regarder « Le meilleur pâtissier ». Il y a 2 semaines, l’épreuve technique consistait en la réalisation de ce dessert. Praliné maison, relative simplicité, plutôt rapide à confectionner… tout était là pour me donner envie de le tester! Il se réalise normalement dans un cadre de 20 x 30 cm mais je ne voulais pas d’un dessert si gros j’ai donc adapté les proportions à ma convenance afin d’utiliser un cercle de 18 cm de diamètre.

Je m’y suis donc mise le week-end dernier entre 2 fournées de macarons. Ah oui je ne vous l’ai peut être pas dit mais je prépare un nouveau concours organisé par Vincent Guerlais et qui se déroule le 15 Novembre. Je dois réaliser 15 macarons sucrés identiques. J’ai déjà remporté ce concours il y a 2 ans mais étant alitée, je n’avais pas pu faire la finale nationale, c’est pourquoi je me représente cette année…

Bon je m’écarte du sujet… parlons du principal, le résultat! Il est important de le remettre à température ambiante avant dégustation afin que la crème ne soit pas trop ferme. Je vous conseille de le servir en petites parts car il est assez sucré. Il a un bon goût de praliné mais pas trop fort non plus ce qui permet de ne pas le rendre écœurant. Il n’est que fondant, moelleux et douceur. Nous avons tous adoré, c’est une vraie « tuerie » 😀

 

Pour un cercle de 18 cm de diamètre:

Pour le praliné maison (il vous en restera un petit pot):

– 125g noisettes du Piémont

– 125g amandes avec la peau

– 165g sucre

– 45g eau minérale

– graines d’1/2 gousse de vanille

Torréfier les fruits secs pendant 20 min à 165°C sur chaleur tournante. A la sortie du four, monder les noisettes et réserver les amandes telles quelles. Mélanger le sucre, l’eau et la vanille et cuire à 121°C puis hors du feu ajouter les fruits secs et mélanger jusqu’à ce que le mélange sable.

20141101_155829

Remettre sur feu moyen et mélanger constamment jusqu’à obtention d’un caramel ambré. Verser sur une plaque couverte de papier sulfurisé et laisser refroidir. Broyer au mixeur jusqu’à obtenir une poudre puis petit à petit une pâte. Réserver.

20141101_190856

Pour le fond de russe:

– 125g sucre glace

– 62,5g poudre d’amandes

– 62,5g poudre de noisettes

– 50g farine

– 67,5g lait entier

– 320g blancs d’oeufs

– 50g sucre semoule

– Qsp sucre glace

Préchauffer le four à 180°C.

Mixer les poudres et le sucre glace puis tamiser avec la farine. Ajouter le lait et mélanger.

Monter les blancs en neige et les serrer avec le sucre semoule. En incorporer une petite partie au mélange précédent afin de l’assouplir puis ajouter délicatement le reste des blancs en mélangeant à la maryse.

Étaler les 2/3 de la préparation sur une première plaque recouverte de papier sulfurisé et le dernier 1/3 sur une deuxième. Bien lisser et saupoudrer de sucre glace.

20141101_190627

Enfourner pour 10 à 12 minutes environ. Le biscuit doit légèrement gonfler et rester souple et moelleux. Réserver.

Pour la crème au praliné:

– 120g jaunes d’oeufs à température ambiante

– 150g sucre

– 45g eau

– 150g beurre doux pommade

– Qsp praliné (110g pour moi)

Fouetter les jaunes afin de les faire mousser puis réaliser un sirop avec l’eau et le sucre et le cuire à 121°C. Le verser en filet sur les jaunes tout en fouettant. Battre à grande vitesse jusqu’au complet refroidissement. Incorporer petit à petit le beurre tout en continuant à battre. Une fois le mélange homogène, ajouter la quantité que vous souhaitez de praliné.

Montage:

Découper 3 cercles de 18 cm de diamètre dans la pâte.

Déposer un premier fond de russe dans le cercle chemisé de rhodoïd puis le recouvrir d’une couche de crème et lisser. Poser un second fond puis de la crème et enfin un troisième fond appuyer pour égaliser l’épaisseur. Étaler le reste de la crème et lisser. Laisser refroidir au minimum1h au frigo. Décercler, ramener à température ambiante puis au moment de servir, saupoudrer de sucre glace.

20141102_132935bis

Régalez-vous 😉

 

 

L’Arc-en-ciel de Patrick Berger

Ce délice est tout droit sorti du magasine « Fou de Pâtisserie ». Il est composé d’une pâte sablée recouverte d’un confit de framboises et fraises, d’une macaronade et d’une crème vanille. Les arômes de fruits rouges et vanille se marient à merveille. C’est un dessert très léger, il est moelleux et fond dans la bouche. Mon papa a même dit que c’est l’un des meilleurs gâteaux que j’ai pu faire! Vous pouvez y aller les yeux fermés, c’est une TUERIE 😉

20140509_171050bis

Pour un entremet de 20cm de diamètre:

Pour la pâte sablée:

– 25g beurre pommade

– 15g sucre semoule

– 15g poudre d’amandes blanche

– 10g trimoline (ou miel)

– 75g œufs

– 30g farine

– 1g baking powder (levure)

Mélanger le beurre, le sucre et la poudre d’amandes. Ajouter la trimoline puis les œufs, la farine et enfin le baking powder. Étaler dans un cercle de 18cm de diamètre et laisser reposer 4 heures avant de cuire 10 minutes à 160°C.

PS: j’avais peur que la pâte coule sous mon cercle, je l’ai donc mise au frigo dans un saladier et versé cette dernière dans le cercle juste avant de la cuire.

20140507_210315bis

Le confit de fruits:

– 20g pulpe de fraises

– 20g pulpe de framboises

– 72g sucre semoule

– 10g pectine (j’en ai mis 5g)

– 125g fraises

– 125g framboises

Faire tiédir les pulpes puis ajouter le reste des ingrédients et porter à ébullition. Laisser refroidir avec un papier film au contact.

Pour la macaronade:

– 50g blancs d’oeufs

– 12g sucre

– 25g poudre d’amandes

– 25g poudre de noisettes

– 50g sucre

– 10g farine

Préchauffer le four à 170°C.

Monter les blancs en neige et les serrer avec le sucre. Incorporer délicatement les poudres, le sucre et la farine. Verser dans un moule de 18cm de diamètre et enfourner pour 8 minutes.

20140507_210245bis

Pour la crème vanille:

– 75g lait

– 1 gousse de vanille (j’en ai mis 2 de Martinique) fendue et grattée

– 70g jaunes d’oeufs

– 70g sucre

– 4g feuilles de gélatine

– 225g crème fouettée

Réhydrater la gélatine dans de l’eau froide pendant 10 minutes. Infuser la (les) gousses et les grains de vanille dans le lait chaud. Blanchir les jaunes avec le sucre puis verser la lait à la vanille dessus tout en mélangeant. Reverser le tout dans la casserole puis cuire à 85°C sur feu doux ou jusqu’à ce qu e crème nappe la cuillère. Ajouter la gélatine essorée, bien mélanger puis chinoiser. Incorporer la crème fouettée lorsque la crème atteint environ 37°C.

20140507_213720bis

Le glaçage:

– 75g eau

– 150g sucre

– 150g glucose

– 100g lait concentré sucré

– 10g feuilles de gélatine

– 70g beurre de cacao

– colorant rouge ou rose

Réhydrater la gélatine dans de l’eau froide pendant 10 minutes. Chauffer l’eau à 103°C avec le sucre et le glucose. Ajouter le lait concentré tiédi, la gélatine essorée puis verser le tout sur le beurre de cacao haché. Mixer et incorporer le colorant.

Montage et finition:

Poser le disque de pâte sablée au centre d’un cercle de 20cm de diamètre chemiser de rhodoïd pour faciliter le démoulage. Étaler le confit de fruits sur la pâte sablée

20140507_211428

Garnir copieusement de crème vanille. Enchâsser la macaronade et recouvrir le tout de crème vanille. Lisser et mettre au congélateur au minimum 4 heures.

20140507_214220bis

Démouler puis verser le glaçage à environ 40°C. Décorer selon vos envies.

20140508_123336

Bonne dégustation 😉

 

 

 

Tarte rustique pomme-banane à la crème de noisettes.

Si vous voulez vous faire plaisir tout en mangeant sainement vous pouvez vous jetez goulument sur une part de ce petit délice 😉 En effet, j’utilise de la farine de kamut qui contient 20 à 40% de protéines en plus que le blé dur. Le grain de kamut contient plus d’acides aminés essentiels, plus d’acides gras non saturés. Riche en sélénium, il aide à combattre la formation des radicaux libres et l’apparition des maladies cardio-vasculaires. Sa teneur en magnésium et en zinc en font un excellent aliment anti-fatigue. Sa richesse en glucides, lipides et potassium lui confèrent une valeur nutritionnelle élevée. L’indice glycémique est relativement bas du fait notamment de l’utilisation d’une petite quantité de sucre de coco et miel d’acacia. Les noisettes et amandes contiennent des acides gras insaturés et pas de cholestérol. Elles sont riches en protéines végétales, minéraux (fer, calcium, magnésium…), fibres et divers oligo-éléments. Vous voyez, ce n’est pas de la gourmandise,  vous vous devez d’en manger 😀 Pour les personnes intéressées, ce dessert est compatible avec la cure de Sandra Cabot.

La pâte est croustillante et très parfumée grâce en particulier à la farine de Kamut avec ses notes de noisette et beurre. Les fruits sont fondants et la crème de noisette parfume à merveille cette petite tarte. Les noisettes grossièrement concassées arrosées d’une pointe de miel caramélisent à la cuisson et apportent une petite pointe de croquant.

J’ai trouvé cette recette à laquelle j’ai apporté quelques modifications sur le blog « Petits repas entre amis ». Allez passons aux choses sérieuses, vous allez voir c’est tout simple et surtout très rapide 😉

20140510_212656bis

Pour 4 à 6 personnes:

Pour le fond de tarte:

– 100g farine de blé Kamut (ou toute autre farine de votre choix)

– +/- 6 cs eau

– 40g huile végétale (pour moi noisette et coco)

– 12,5g poudre d’amandes

– 12,5 poudre de noisettes

– 10g sucre de coco (ou tout autre sucre de votre choix)

– 1 pincée de sel

Mélanger l’ensemble des ingrédients excepté l’eau qu’il faudra ajouter petit à petit jusqu’à obtenir une boule. Réserver 1 heure au frigo.

Pour la crème de noisettes:

– 1cs purée d’amandes complète

– 1cs purée de noisettes complète

– 30g poudre de noisettes

– 10g poudre d’amandes

– 30g sucre de coco (ou autre sucre)

– les grains d’1/2 gousse de vanille fendue et grattée

– 1 pincée de sel

– 1cs d’arrow root (ou fécule)

– 2cs d’eau

Délayer l’arrow root avec l’eau. Mélanger le reste des ingrédients puis ajouter l’arrow root délayé.

PS: je crois que la prochaine fois j’augmenterai un peu les quantités pour avoir une tarte encore plus moelleuse 😉

Garniture:

– 200g pommes tranchées en fines lamelles

– 1 petite banane tranchée en fines lamelles

– 25g noisettes grossièrement concassées

– 25g miel d’acacia (ou tout autre sirop de votre choix)

Préchauffer le four à 160°C.

Étaler la pâte puis badigeonner la crème en laissant 2cm en bordure de façon à la replier. Garnir de fruits, parsemer de noisettes et arroser de miel. Enfourner pour 40 minutes.

20140510_213109bis

Régalez-vous 😉

 

 

Financier aux framboises

Il y a quelques jours, on m’a demandé de réaliser des financiers aux framboises. J’avais la pression, je voulais qu’ils soient parfaits et je savais qu’il était assez difficile d’obtenir une consistance idéale.  N’en ayant jamais réalisés, je me suis tournée vers une valeur sûre: le blog de « Mercotte » qui apparemment réalise la recette de Pierre Hermé. Ce fût une réussite, tout le monde s’est régalé! Ils étaient bien moelleux, fondants, avaient un bon goût d’amande et la framboise apportait une touche d’acidité très agréable. J’en referai sans hésiter…20131107_221819

Pour une quinzaine de financiers (le nombre dépend de la taille de vos empreintes):

– 150g sucre glace

– 50g farine

– 80g poudre d’amandes ou 60 + 20g poudre de noisettes

– 140g beurre

– 3 blancs d’oeufs

– +/- 3 framboises par empreinte

– amandes effilées + sucre en poudre (facultatif)

Faire fondre le beurre noisette et le laisser refroidir. Torréfier la ou les poudres 10 minutes à 150°C et les laisser refroidir.

Préchauffer le four à 220°C.

Mélanger le sucre, la farine et la ou les poudres. Ajouter les blancs en fouettant vivement puis le beurre. Une fois le mélange bien homogène, remplir les empreintes à moitié, déposer les framboises et recouvrir avec le reste de la pâte. J’ai parsemé les financiers d’amandes effilées que j’ai saupoudrées de sucre en poudre mais cela ne fait pas partie de la recette. Enfourner pour 8 à 18 minutes (tout dépend de la taille de vos empreintes).

Vous pouvez les déguster tièdes ou froids. Ils sont encore délicieux le lendemain.

20131107_221709

Bonne dégustation 😉