Houmous à la coriandre

Pour nous le beurre salé sur les tartines c’est terminé mais pas question pour autant de me passer de mon pain frais! D’ailleurs fini la baguette de farine blanche et bonjour aux pains complets ou confectionnés avec de la farine de haute valeur nutritionnelle. Je me suis donc mise en quête de délicieuses petites tartinades et j’en suis devenue vraiment fan. C’est un régal!

Revenons en à l’houmous que l’on retrouve fréquemment lors des apéritifs. Pour ceux qui n’ont encore jamais eu le plaisir d’en déguster, ce n’est autre qu’une préparation culinaire du Proche Orient composée notamment d’une purée de pois chiches et d’une purée de sésame. Il est donc riche en protéines végétales, méthionine, fibres et matières grasses mono-insaturées. Et pour une petite touche d’originalité, celui-ci est parfumé de coriandre fraîche. On peut l’accompagner de toasts de pain, de biscuits apéritifs ou encore de bâtonnets de légumes crus.

Pour 1 bol:

– 4 cs tahin

– 250g pois chiches cuits (environ 120g de pois chiches secs)

– 4 cs huile d’olives

– 1 petite gousse d’ail

– 4 cs jus de citron frais

– 6 cs eau

– 1 cs coriandre hachée

– sel, poivre

Disposer dans le bol d’un mixeur l’ensemble des ingrédients excepté le se, le poivre et la coriandre et mixer jusqu’à obtenir une texture crémeuse épaisse. Saler, poivrer et ajouter la coriandre. Mixer quelques secondes. Conserver au frais et servir avec un filet d’huile d’olives.

Régalez-vous 😉

 

 

Parmentier de patates douces aux lentilles

Ce plat est juste un régal, même mon fils de 11 mois l’a dévoré! J’ai trouvé la recette dans le livre « Vegan » de Marie Laforêt. La purée de patates douces est fondante et s’associe vraiment à merveille avec les lentilles et herbes fraîches. Ce plat végétalien est riche en protéines grâce aux lentilles et en moindre proportion à la levure de bière. Celle-ci est d’ailleurs riche en vitamines B.

Je ne l’ai pas encore fait alors parlons donc un peu de l’intérêt nutritionnel de la patate douce:

– ses anthocyanines lui confèrent notamment des effets positifs sur la santé cardiovasculaire, la prévention du diabète et du cancer du colon et sur le foie.

– elle contient du bêta-carotène que l’organisme transforme en vitamine A qui ralentit le déclin cognitif. Ce composé neutralise la formation de radicaux libres dans l’organisme et protège ainsi les cellules. Elle protège ainsi des maladies cardiovasculaires et du cancer.

– elle est également riche en vitamine B2, B5, B6, manganèse, vitamine C et cuivre.

Revenons en à ce parmentier! Il est vraiment très simple à faire et surtout très rapide. Le plus long est de cuire chaque élément mais pendant ce temps là, on peut vaquer à ses occupations 😉 Vous pouvez le préparer à l’avance et le passer au four au moment du repas. Pour un repas équilibré à emporter au boulot, il se réchauffe parfaitement au micro-ondes. J’ai modifié 2 petites choses: la quantité de purée de patates douces et celle de crème de soja. Cette recette est compatible avec la cure Cabot.

Pour 4 personnes:

– 1,5kg de patates douces épluchées et coupées en morceaux (j’ai mis 750g)

– 200g lentilles vertes (des noires pour moi)

– 2cs huile d’olives

– 2 échalotes émincées

– 2 gousses d’ail émincées

– 1cs ciboulette ciselée

– 2cs persil haché

– 2cs tamari

– 100ml crème de soja (j’ai mis 20cl)

– 2cs levure maltée

– sel, poivre

Cuire 20 minutes les lentilles dans un grand volume d’eau (je les ai cuites durant 45 minutes car je les aime bien fondantes).

Cuire les patates douces dans de l’eau jusqu’à ce que la lame d’un couteau rentre sans aucune résistance dans celles-ci. Les passer au presse-purée et assaisonner. Réserver.

Préchauffer le four à 180°C.

Faire revenir les échalotes et l’ail dans l’huile puis ajouter les lentilles égouttées, les herbes et le tamari. Laisser revenir 5 à 10 minutes en remuant très régulièrement. Déposer ce mélange dans le plat.

20140622_164446bis

Recouvrir avec la purée. Lisser puis arroser de crème.

20140622_165311bis

Saupoudrer de levure. Enfourner pour 15 minutes puis quelques minutes sous le grill.

Ps: ayant fais cuire beaucoup plus longtemps les lentilles, j’ai ajouté de l’eau de cuisson de celles-ci en les faisant revenir avec les échalotes… afin de ne pas avoir quelque chose de compact et pâteux une fois sorti du four.

Déguster bien chaud.

20140624_001638Régalez-vous 😉

 

 

Tempeh à la crème de coco et curry

Il y a encore 2 mois, je n’avais jamais entendu parler de ce « truc ». Je pense que je ne suis pas la seule alors il me semble utile de vous en dire un peu plus. Bon je vous préviens tout de suite, ne vous arrêter pas à sa description car elle ne va pas vraiment vous donner l’eau à la bouche 😉

Alors qu’est ce que c’est??? Et bien c’est un aliment à base de soja fermenté originaire d’Indonésie. Il est fabriqué à partir de graine de soja jaunes immatures dépelliculées. Ces graines sont cuites, écrasées puis ensemencées avec un champignon. Lors de la fermentation, des moisissures se forment transformant la préparation en « gâteau compact ».

Son goût évoque les arômes de champignon, noix, levure.

Tout cela c’est bien beau mais ce qui est le plus important c’est tout de même son intérêt nutritionnel: et bien il est très riche en protéines végétales et pauvre en lipides… Il est de plus très riche en vitamines et notamment en vitamine B12 qui est quasi inexistante dans le monde végétal, E et en fer. Il représente donc une très bonne alternative à la viande.

Pour le découvrir, cette recette est vraiment parfaite! La crème de coco et le curry donnent un parfum bien prononcé qui rend donc très discret celui du tempeh tout en permettant d’apprivoiser sa consistance un un peu croquante. J’ai trouvé cette délicieuse recette que j’ai suivie à la lettre mis à part le remplacement du lait de coco par de la crème de coco sur le blog « Miss Pat ». Elle est bien évidemment compatible avec la cure Cabot.

Pour 3 personnes:

– 20 cl lait de coco (j’ai mis de la crème de coco)

– 200g tempeh coupé en dés

– 1 gousse d’ail émincée

– 1cs sauce soja

– 1 pincée de sel

– 1cc curry

– 1cc curcuma

– 1 pincée de piment de Cayenne

Dans une casserole mélanger l’ensemble des ingrédients et cuire 15 minutes sur feu doux. Servir bien chaud accompagné de riz complet ou céréales et de légumes pour un plat équilibré.

Régalez-vous 😉

 

Gruau d’avoine crémeux à la fondue de poireaux

Bon je ne vous venterais pas de nouveau l’intérêt nutritionnel de l’avoine, je vous ai déjà bien assez soulés à ce sujet dans ma recette des bouchées à l’avoine 😉 Si vous aimez le risotto, c’est certain vous adorerez ce plat! En effet, il a le même crémeux mais les grains sont plus fermes à l’extérieur tout en étant moelleux à l’intérieur. Le bacon apporte une délicieuse saveur fumée et le poireau a un parfum très discret qui se combine agréablement au reste. J’allais oublié, j’ai trouvé cette savoureuse recette dans le livre « Céréales originales, savoureuses légumineuses » de Marie Chioca. J’y ai apporté une petite modification: j’ai remplacé le jambon cru fumé par du bacon en une quantité bien moindre. En effet je pense qu’il y a une erreur dans le livre car cela me paraît vraiment énorme.

Pour 5 personnes:

– 500g gruau d’avoine

– 2 petits poireaux finement émincés

– 1 oignon émincé

– 500g jambon cru fumé de montagne (j’ai mis 80g bacon coupé en fines lamelles)

– 4cs huile d’olives

– 1 cube de bouillon bio de légumes ou bœuf ou poule (facultatif)

– sel, poivre

Faire tremper le gruau une nuit dans l’eau.

Faire revenir dans une grande casserole l’oignon, les poireaux et le bacon dans l’huile. Une fois le tout doré, égoutter et rincer le gruau et l’ajouter au mélange. Couvrir d’eau ou de bouillon à hauteur et faire cuire à petit feu en ajoutant de temps en temps de l’eau ou du bouillon bouillant pour « nourrir » le gruau comme un risotto (vous pouvez l’ajouter en quantités plus importante que pour un risotto). Mélanger régulièrement.

Au bout de 45 minutes, goûter afin de savoir si les grains sont cuits. Ils doivent être tendres tout en gardant une bonne tenue. Si ce n’est pas le cas, poursuivre la cuisson. Saler, poivrer et servir sans attendre.

20140615_133950bis

Régalez-vous 😉

 

 

 

Bouchées moelleuses aux flocons d’avoine et fruits secs

Croquer dans un de ces rochers est un vrai moment de gourmandise mais sain et ça c’est très déculpabilisant! Pourquoi? Et bien pour cela je vais être obligée de vous parler un petit peu de l’avoine et des noisettes 😉

– tout d’abord, c’est une céréale sans gluten ce qui en fait une céréale de choix pour les intolérants.

– grâce à une de ses fibres, le Bêta-Glucane, elle aurait de propriétés régulatrices sur la glycémie et sur le taux de cholestérol sanguin. Celle-ci semble aussi contribuer à accélérer le processus de défenses immunitaires due à une infection.

– ses protéines riches en tryptophane participent à la production de sérotonine et mélatonine.

– ses lipides possèderaient un taux important de galactolipides qui ont un impact bénéfique sur le système nerveux.

– elle contient aussi de nombreux antioxydants.

– elle a une forte teneur en protéines ce qui est très intéressant dans le cadre d’une alimentation végétalienne

– elle contient des composés phytochimiques associés à la protection contre le cancer.

– elle contient un bon équilibre des acides gras essentiels liés à la longévité et la bonne santé générale.

– elle est aussi une bonne source de vitamines essentielles.

La noisette quant à elle est riche en acides gras mono-insaturés et en folates.

Après avoir lu tout ça je suis sûre que vous allez courir dans votre cuisine pour les préparer. Vous avez raison il faut prendre soin de sa santé 🙂 Bon et puis quand même, car oui c’est aussi cela l’important, elles sont très très bonnes!

Pour une vingtaine de rochers:

– 250g flocons d’avoine

– 50g sucre de coco

– 65g raisins secs

– 65g cranberries

– 100g noisettes

– 1cs d’eau de fleur d’oranger

– 1 pincée de sel

Couvrir les flocons, les raisins et les cranberries d’eau tiède puis ajouter l’eau de fleur d’oranger, le sucre et le sel et mélanger. Laisser tremper 1 heure.

PS: Vous pouvez mettre l’eau petit à petit afin de ne pas en mettre en excès et avoir une pâte qui se tient dans la cuillère au bout de l’heure.

Mettre les noisettes une quinzaine de minutes au four à 180°C afin de les torréfier puis les piler au mortier (ne pas les réduire en poudre).

Ajouter les noisettes au mélange à base de flocons d’avoine.

Déposer à l’aide de 2 cuillères à soupe des petits tas de préparation sur une plaque recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

Enfourner pour 30 minutes à 160°C. Laisser refroidir sur une grille.

20140615_142749bis

Régalez-vous 😉

Poivrons farcis au sarrasin, tofu et tomates séchées

Je ne suis pas du tout fan du tofu nature mais quand j’ai trouvé cette recette dans le livre « Vegan », la photo m’a tout de suite donné envie. Ces poivrons farcis constituent un repas complet, riche en protéines grâce au tofu et au sarrasin.

Tiens parlons un peu de cette petite graine exempte de gluten! D’après plusieurs publications elle aurait de nombreux atouts:

– elle réduirait l’incidence de tumeurs cancéreuses, notamment dans le cas du cancer du colon

– elle aurait un effet hypocholestérolémiant

– elle présenterait des effets anti-inflammatoires, serait un relaxant musculaire et réduirait la fragilité des vaisseaux sanguins de par sa richesse en rutine.

– elle diminuerait la formation de calculs biliaires

– elle induirait une diminution de la masse adipeuse et donc une perte de poids

– elle pourrait réduire l’apparition de maladies cardio-vasculaires, de certains cancers et pathologies liées au vieillissement grâce à son action antioxydante nettement plus élevée que le blé, l’avoine, l’orge ou le seigle.

Revenons en à la recette qui est d’ailleurs compatible avec la cure Cabot: elle est d’une simplicité enfantine et surtout très rapide. Vous pouvez préparer à l’avance et enfourner 20 minutes au moment de servir. Très pratique, vous pouvez aussi les réchauffer au micro-ondes ce qui vous permet de manger un plat complet, sain, roboratif et surtout délicieux même au boulot.

Les poivrons sont fondants, les graines de sarrasin encore légèrement résistantes sous la dent et le tofu doré au préalable à la poêle reste bien ferme. Le parfum des tomates séchées se mêle délicatement aux saveurs plus prononcées du sarrasin et du poivron.

La recette est notée pour 4 personnes mais il faut dans ce cas prévoir une entrée car sinon vous risquer d’avoir encore faim.

– 2 poivrons rouges

– 125g sarrasin

– 2cs huile d’olives

– 125g tofu ferme coupé en petits dés

– 1 échalote émincée

– 40g olives vertes dénoyautées coupées en rondelles (j’ai mis des tomates séchées coupées en petits morceaux car mon mari n’aime pas les olives)

– 1cs persil haché

– 1 gousse d’ail émincée

– 1 pincée de piment d’Espelette

– sel, poivre

Cuire le sarrasin dans un grand volume d’eau chaude à feu doux durant 30 minutes (10 minutes pour moi car il est précisé qu’il doit être cuit à point, pas trop fondant). Égoutter et rincer sous l’eau froide.

Préchauffer le four à 250°C.

Faire revenir dans l’huile sur feu vif le tofu, l’échalote, l’ail, le persil et les olives. Poivrer généreusement. Ajouter le sarrasin et les tomates séchées (si vous souhaiter en mettre) et faire sauter en mélangeant régulièrement jusqu’à ce que le tofu et les olives soient légèrement dorés. Ajouter le  piment et ajuster l’assaisonnement si nécessaire. Farcir les demi-poivrons et enfourner pour environ 20 minutes. Servir bien chaud.

20140612_133005

Régalez-vous 😉

 

Riz Thaï complet aux pois cassés et coco

Un petit plat très savoureux, rapide et simple à réaliser que vous pouvez sans problème préparer la veille et déguster le lendemain midi au boulot à la place de votre sempiternel sandwich ou plat cuisiné. Il est très riche en protéines grâce au riz complet et aux pois cassés et son index glycémique est relativement bas ce qui vous permettra d’être rassasié et plein d’énergie pendant de nombreuses heures tout en évitant ce coup de barre du début d’après-midi dont on fait très souvent les frais lorsque l’on mange un peu n’importe quoi par faute de temps. Ce plat est tout en douceur car ne contient pas d’ingrédient au parfum très prononcé mais ils se marient à merveille. Vous pouvez l’accompagner d’une salade verte ou tout autre crudité qui vous apportera le plein de vitamines et fibres. Je me suis grandement inspirée du livre « Amande, sésame, avocat… » de Claude et Emmanuelle Aubert pour le confectionner. Il est compatible avec la cure Cabot.

Pour 4 personnes:

–  130g riz Thaï complet

– 150g pois cassés

– 25g noix de coco râpée

– 20cl lait de coco

– sel, poivre

– qs eau

Faire cuire les pois cassés 30 minutes dans un grand volume d’eau.

Parallèlement, cuire le riz le temps indiqué sur le paquet.

Réunir dans une casserole les 2 ingrédients cuits puis y ajouter la coco râpée et le lait de coco. Saler et poivrer. Faire mijoter une dizaine de minutes en ajoutant l’eau nécessaire pour obtenir la consistance souhaitée.

Déguster bien chaud.

20140615_225211bis

Régalez-vous 😉

 

Fondant aux amandes et fruits rouges

Lorsque les fraises, framboises… arrivent sur les étals je me fais une joie de les incorporer dans de nouveaux desserts. Depuis l’année dernière j’ai découvert que les fraises cuites sont délicieuses dans les desserts 😉 J’ai trouvé cette recette dans le superbe livre « Mes bons desserts aux sucres naturels » de Marie Chioca. Nous nous sommes régalés! Vous pouvez le déguster tiède ou bien frais. Il est moelleux, léger et fond dans la bouche. Lorsque l’on mange une bouchée, on ressent d’abord le parfum prononcé des fruits rouges qui apportent également une petite acidité très agréable puis vient une note légère d’amande amère qui se marie à merveille avec les fruits. Et pour ne rien gâcher, ce dessert a un IG bas et est compatible avec la cure cabot.

Pour 4 à 6 personnes:

– 300g fraises (coupées en morceaux), framboises,myrtilles

– 1/2 cc agar-agar

– 8cs sirop d’agave (j’en ai mis 11 de miel d’acacia  car il n’est pas riche en fructose contrairement au sirop d’agave)

– 4 oeufs

– 3cs lait d’amandes

– Qques gouttes d’amande amer (vraiment très peu car cela masquerait le parfum des fruits rouges)

– 125g poudre d’amandes

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger délicatement le fruits avec 3 cs de miel et l’agar-agar. Verser dans un moule silicone ou dans un moule huilé.

20140610_165440bis

Fouetter longuement les œufs avec le reste de miel, le lait et l’amande amer jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.Incorporer la poudre d ‘amandes puis verser sur les fruits et enfourner pour 20 à 25 minutes jusqu’à ce que la surface soit dorée.

Laisser refroidir dans le moule et déguster tiède ou bien frais.

20140610_210019bis

Régalez-vous 😉